Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Codes promo AliExpress : jusqu’à -50€
Voir le deal

 

 RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou Empty
MessageSujet: RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou   RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou Icon_minitime2018-03-14, 16:43

RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou E0339ec98773d5a0dd37a4256d436c67-serguei-skripal-retour-en-huit-actes-sur-une-affaire-empoisonnee


Renvoi de 23 diplomates russes, rupture des contacts bilatéraux, boycott de la Coupe du Monde par la famille royale : Theresa May, Première ministre britannique avait prévenu. Le Royaume-Uni a riposté ce mercredi jugeant la Russie responsable de l’empoisonnement de l’ancien espion Sergueï Skripal et de sa fille sur le territoire britannique. Retour sur cette affaire digne des plus grandes heures de la Guerre Froide.
Le torchon brûle entre la Grande-Bretagne et la Russie. Au centre de cette crise diplomatique, l’empoisonnement de l'ex espion russe Sergueï Skripal, 66 ans, et de sa fille Ioulia, 33 ans, toujours hospitalisés dans un état « critique ». Dernier épisode en date, l'annonce par Theresa May de sanctions contre la Russie, mercredi 14 mars, avec notamment le renvoi de 23 diplomates russes. Ouest-France rembobine l'affaire. 

L’espion retrouvé inconscient sur un banc


L’affaire débute le 4 mars, jour où Sergueï Skripal est retrouvé inconscient sur un banc à Salisbury, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Skripal et sa fille Youlia, qui l’avait rejoint à Salisbury, sont immédiatement hospitalisés.
Les autorités britanniques sont aussitôt alertées. Car Skripal n’est pas n’importe qui. Il s’agit d’un ancien colonel du service de renseignement de l’armée russe. Arrêté par les Russes en 2004 et accusé de « haute trahison », il avait reconnu avoir fourni l’identité de dizaines d’agents de Moscou opérant en Europe. La trahison lui a rapporté 100 000 dollars. Condamné à treize ans de camp, il est échangé en 2010 avec trois agents contre dix espions russes interceptés par les États-Unis. Il rallie alors l’Angleterre où il vit depuis.

Le Novichok, poison plus puissant que le sarin


Les symptômes présentés et les premiers examens pratiqués sur Youlia et Sergueï Skripal font rapidement penser à un empoisonnement. D’autant plus que le premier policier en contact avec eux a lui aussi été contaminé et se trouve dans un état grave. De plus, des traces de contamination ont été retrouvées dans un restaurant et un pub de Salisbury où Skripal et sa fille ont déjeuné et bu un verre.
Les experts britanniques identifient un gaz innervant de type militaire développé en Union soviétique. Le poison utilisé, baptisé Novichok, ce qui signifie « nouveau venu » en russe, fait parti d’un groupe d’agents neurotoxiques avancés mis au point par l’Union soviétique dans les années 1970 et 1980. Il serait plus puissant encore que le gaz VX, un agent innervant pourtant considéré comme l’un des poisons les plus puissants.
Inodore et incolore, le VX est une version encore plus mortelle que le gaz sarin. Le VX s’attaque au système nerveux et aux muscles. En cas d’empoisonnement, les premiers symptômes à apparaître sont des douleurs gastro-intestinales. Faute d’antidote (l’antropine est l’antidote le plus efficace) dans les minutes qui suivent le contact, le gaz VX provoque la mort.
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4694
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou Empty
MessageSujet: Re: RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou   RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou Icon_minitime2018-03-15, 00:11

La RUSSIE responsable de l'empoisonnement ,cela peut être aussi bien des espions d'Europe,ou Américain. RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou 367768
Revenir en haut Aller en bas
 
RECIT. Affaire Skripal : l'espion qui empoisonne les relations entre Londres et Moscou
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire de Salisbury : Londres expulse 23 diplomates russes et gèle ses contacts avec Moscou
» Affaire Daval. Meurtre, dissimulation, aveux... Le récit des événements
» Affaire Skripal : La France expulse quatre diplomates russes
» Affaire Navalny: Moscou appelle Washington à «ne pas jouer avec le feu»
» Affaire Skripal : L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques confirme les analyses britanniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: