Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

 

 Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran .

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran . Empty
MessageSujet: Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran .   Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran . Icon_minitime2013-07-08, 15:10

 Le 5 juillet 1962 : le massacre d’Oran, avec la complicité de De Gaulle

Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran . Katz10


 Cette ordure de général Katz, aux ordres d’une autre ordure

Ce 5 juillet à Oran, alors que le prétendu « cessez-le-feu » était en vigueur depuis 3 mois, suite à la trahison gaulliste, se déroule une chasse aux Blancs visant les malheureux qui n’avaient pas encore eu le temps de quitter les lieux.

« On égorgea, on tua au revolver ou à la mitraillette, on prit des rues en enfilade, tuant tout ce qui bougeait.
On pénétra dans les restaurants, les magasins, les appartements, assassinant les pauvres gens avec des raffinements de cruauté, arrachant des yeux, coupant des membres. On vit même des femmes musulmanes dépecer des vivants avec les dents. »

 Bilan : 3 000 morts et disparus.

Le pire, dans cette histoire, est que 18 000 soldats français étaient stationnés à Oran. Ils reçurent l’ordre de l’infâme général Katz de rester cantonnés dans leurs casernes, sans intervenir.
Katz téléphona à De Gaulle pour l’informer de l’ampleur du massacre. Le chef de l’Etat répondit « ne bougez pas ».


« C’est le seul exemple dans l’histoire d’un massacre perpétré sur une communauté sans défense, en présence d’une armée qui laisse assassiner ses ressortissants sans intervenir.

La tuerie dura près de six heures. Lorsque à 17 heures les gendarmes français sortirent de leur trou à rats, le calme revint aussitôt.

Les cadavres jonchaient la ville, on en trouva pendus aux crochets des bouchers, dans des poubelles…

Dans la chaleur de juillet, la puanteur était horrible.

Les soldats français et algériens déversèrent par camions les cadavres dans le Petit Lac et les couvrirent de chaux vive. Nul ne sait le bilan exact de cette Saint-Barthélemy.

On parlait dans les semaines qui suivirent de 3.000 morts et disparus.

C’est le chiffre que donna le sinistre De Broglie et que reprit le ministre André Santini.

Ce qui est sûr, c’est que le massacre était prémédité car les tueries commencèrent à la même heure aux quatre coins de la ville qui était vaste.

On peut presque dire que les morts eurent de la chance, car le sort des disparus qui furent signalés par des témoins dans les mines de l’Algérie, dans des prisons sordides, dans des maisons closes et des bars à soldats, traités en esclaves ou torturés fut sans nul doute pire encore. »

 (témoignage de Geneviève de Ternant)

Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran . 4f195110
Revenir en haut Aller en bas
 
Le 05 Juillet 1962: le massacre d’Oran .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MASSACRE DU 5 JUILLET 1962 A ORAN
» Le massacre d'Oran du 5 juillet 1962 .
» 5 juillet 1962 : Le massacre d'Oran .
» 5 juillet 1962 à Oran, un massacre oublié .
» 5 juillet 1962 à Oran, un massacre oublié .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Que s'est il passé un ?-
Sauter vers: