Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

 

 L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur

Aller en bas 
+6
81/06
Commandoair40
Ancien38
Panpan19
Eva
Athos79
10 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1569
Age : 81
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur   L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Icon_minitimeVen Oct 22 2021, 11:13

Bonjour Commandoair40, une fois de plus nos idées se complètent et nous faisons les mêmes constatations. Les fidèles serviteurs ont peur de déranger ou ont perdu la mémoire. Il me semble retrouver l'ambiance des années 60 : d'un côté la franchise et de l'autre les soumis à la volonté du moment, sans parler de la mentalité de traitres.
Mais aujourd'hui il s'agit seulement de constater un fait qui fait suite à notre faiblesse. Et ce n'est pas fini. Silence . . . . . .

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Eva
Admin
Admin
Eva


Féminin
Nombre de messages : 4027
Age : 72
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 01/02/2021

L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur   L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Icon_minitimeVen Oct 22 2021, 11:28

Sans citer personne,
Ces (vos) messages sont criant de vérité.

Un autre lien concernant certains évènements.

https://www.france24.com/fr/france/20211017-17-octobre-1961-la-d%C3%A9claration-d-emmanuel-macron-critiqu%C3%A9e-de-toute-part

___________________________________ ____________________________________

                       

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Eva
Admin
Admin
Eva


Féminin
Nombre de messages : 4027
Age : 72
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 01/02/2021

L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur   L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Icon_minitimeVen Oct 22 2021, 11:35

Vidéo non partageable

https://information.tv5monde.com/video/emmanuel-macron-sur-l-algerie-c-est-une-bombe-diplomatique-ce-n-est-pas-un-derapage

___________________________________ ____________________________________

                       

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Eva
Admin
Admin
Eva


Féminin
Nombre de messages : 4027
Age : 72
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 01/02/2021

L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur   L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Icon_minitimeDim Oct 24 2021, 13:45

Les réalisations de la France en Algérie

Un peu plus de cent ans d’histoire française ont fait d’une Algérie, laissée à l’abandon pendant des siècles, cette terre ruisselante de moissons, qui émerveille le voyageur. Car le spectacle de cette abondance organisée, qui s’est attachée à tous les domaines, a de quoi rendre fière la nation qui l’a conçue, voulue, bâtie. L’Algérie, aujourd’hui, a ses ports, immenses darses modernes, équipés pour l'avenir, libre aux plus gros tonnages. Portes ouvertes sur le vaste monde, où s’échangent les produits naturels de la fécondité algérienne et les créations de la technique qui permettront de nouvelles richesses.

 L’Algérie a, maintenant, son réseau de voies ferrées où circulent les machines les plus modernes, de la diesel, dernier mot de la traction ferroviaire, à [la galate], dont les lignes profilées parlent de distance et de vitesse. L’Algérie a son réseau de routes, routes solides qui ont remplacé les pistes d’antan, déployées à travers plaines et collines comme un écheveau qui facilite les liaisons et les échanges de village à village, de ville à ville, de province à province.

L’Algérie, où l’eau a toujours été un problème vital, possède son réseau de barrages, réseau toujours en croissance, barrages à l’avant-garde du modernisme où l’eau s’accumule pour permettre une distribution régulière, et rendre, à la fertilité, des millions d’hectares, hier désertiques. Qui reconnaîtrait l’Algérie d’autrefois dans ces espaces traversés de canaux ruisselants, qui du bassin jusqu’au domaine, jusqu’au verger, iront se ramifiant, se diversifiant par un jeu extraordinaire de canalisations de toutes sortes, porter la vie à la terre ?

Au milieu de toutes ces réussites, emportées de haute lutte contre une nature marâtre, la France ne pouvait oublier l’homme lui-même. Donnant au pays les moyens de prospérer, elle donnait, en même temps, à l’habitant, le moyen de se défendre contre les misères d’une santé souvent en danger.

 C’est à ce souci de sauver l’homme de la maladie, de le garder contre les méfaits d’une hygiène trop souvent oubliée, que l’Algérie doit la construction d’hôpitaux exemplaires comme celui de Sétif et de sanas modernes, tel celui de Rivet.

Apporter la santé à l’homme n’est pas tout. Lui donner l’instruction est d’une égale utilité. C’est dans ce sens que des écoles de tous ordres se sont ouvertes à travers l’Algérie. Des lycées de la grande ville aux humbles écoles de campagne, où jeunes Français, musulmans, garçons et filles, mêlent leurs études et leurs jeux.

 La France ne s’en est pas encore tenue là. Car si, en apportant à l’Algérie une nouvelle prospérité et les éléments d’une meilleure santé, elle a fait que le chiffre de la population passe, en cent ans, de 2 à 9 millions, si, en donnant aux populations algériennes les possibilités d’une instruction moderne, elle ouvre à ces enfants, sur le seul critère du mérite individuel, l’accès aux plus hautes situations, elle n’a pas hésité, nation démocratique, à les appeler à la gestion de leur pays dans l’ordre et la prospérité qu’elle y apportait.

En imposant la paix intérieure et la tranquillité des rapports humains, en libérant de toutes leurs entraves anciennes, les échanges et les contacts, elle a, dès le début, tendu à créer le climat propice à une féconde coopération.

 Déjà, Louis Philippe, dès 1834, au temps où nul n’imaginait que la petite darse barbaresque d’Alger pourrait, un jour, devenir l’immense port d’aujourd’hui, proclamait tous les Algériens ressortissants français et créait les premières communes dont les conseils municipaux devaient comprendre un quart de musulmans.

 En 1863, dans les douars, ces grandes communes rurales dont la superficie atteint parfois celle de tout un arrondissement métropolitain, un sénatus-consulte organise le pouvoir des djemââ. La djemââ est une assemblée de notables musulmans qui représente ce douar.

Élue par les musulmans eux-mêmes dans la forme démocratique, la djemââ se réunissait alors au pied d’un marabout, à l’ombre des figuiers, et discutait non seulement de l’administration de la commune, mais émettait des vœux d’importance plus large, prenait sa place dans l’esprit d’une administration soucieuse de préparer l’avenir.

 Et, en 1866, dans les conseils municipaux, la participation musulmane, d’un quart jusque-là, passe à un tiers.

Avec la IIIe République, le pouvoir civil s’installe. Alger devient préfecture. Deux autres chefs-lieux prennent place à côté d’Alger : Oran d’une part, Constantine, de l’autre. Les trois départements algériens sont directement rattachés au ministère de l’Intérieur. Les gouverneurs militaires, Bugeaud, Guesdon, Clauzel, entre autres, font place au civil. Laferrière arrive, et c’est le début de l’heure qui devait, en 1944, porter la représentation musulmane dans les conseils municipaux d'un tiers à deux cinquièmes. Dès 1898, Laferrière établissait les premières délégations financières.

Elles fonctionnèrent quarante-cinq ans pour devenir, en 1945, l’Assemblée financière. Parallèlement à cette date, un grand nombre de Djemââ se transforment en centres municipaux. Et leur président devient le maire. Heure magnifique pour l’Algérie que celle de cette heureuse transformation à laquelle la présence de plusieurs ministres de l’Intérieur, venus remettre leur écharpe aux nouveaux maires, confère, jusque dans les communes les plus reculées, un éclat et un retentissement particuliers.

Le départ d’une nouvelle phase politique est donné. La démocratie s’installe avec plus de poids à chaque nouvelle occasion. Le collège musulman s’élargit. Ce sont tous les Français d’Algérie qui élisent des délégués à l’assemblée consultative, puis à l’Assemblée nationale. Et il faut remarquer que la représentation algérienne à l’Assemblée nationale comporte un nombre de députés musulmans égal à celui des non-musulmans.

 Aujourd’hui, sur les quais de la Seine, à la porte du palais Bourbon, dans la cour de l’Assemblée ou au seuil du conseil de la République se rencontrent, chaque jour, des silhouettes dont les racines plongent profondément dans le tuf algérien. De ces profonds changements devait naître l’Assemblée algérienne. Créée par le statut de l’Algérie, le 20 septembre 1947, cette Assemblée comporte 120 membres : 60 représentants du premier collège et 60 du second.

 Elle siège régulièrement, remplissant le rôle magnifique qui lui est confié, sous la présidence de monsieur Laquière et de monsieur Sayah Abd El Kader, premier vice-président.

 Elle devient l’élément moteur politique naturel de l’Algérie, sa voix, son expression. Et il faudra retenir la date du 22 avril 1948 où monsieur le ministre Naegelen, gouverneur général de l’Algérie, en ouvrant la première session, définissait, par ses paroles pleines de sens, l’importance et la grandeur de cet événement historique.

Dans un monde des catastrophes, dont des doctrines de haine et de violence ont accablé l’humanité, a peine à retrouver son équilibre économique, intellectuel et moral, l’Algérie ne saurait constituer un îlot épargné par le malheur. Il nous faut lui rendre la prospérité et le calme. Il nous faut y enseigner le respect et l’amour de tous les hommes. Il nous faut faire passer dans les faits ce qui n’est encore qu’un texte législatif, cet admirable article 2 du statut.

Tous les ressortissants de nationalité française des départements d’Algérie jouissent, sans distinction d’origine, de race, de langue ni de religion, des droits rattachés à la qualité de citoyen français, étant soumis aux mêmes obligations.



Vidéo dans le lien


https://fresques.ina.fr/independances/fiche-media/Indepe00047/les-realisations-de-la-france-en-algerie.html

___________________________________ ____________________________________

                       

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 29129
Age : 78
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur   L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Icon_minitimeDim Oct 24 2021, 18:29

Merci Eva ,

La messe est dite :

Que les Algériens aillent se faire "Escoundre" ............. L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 133142 L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 133142

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 908920120 L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Cocoye10 L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 908920120

« Je ne suis pas abattu, je n'ai pas perdu courage.
La vie est en nous et non dans ce qui nous entoure.
Être un homme et le demeurer toujours,
Quelles que soient les circonstances,
Ne pas faiblir, ne pas tomber,
Voilà le véritable sens de la vie ».

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur   L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'algerie proteste et rappelle son ambassadeur
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» À Nantes, ça proteste contre la venue d’Éric Zemmour au Zénith
» Bilan par un Ambassadeur !
» Sahel : Des manifestants ont protesté contre la présence militaire française et américaine au Niger
» Mistral : la Russie rappelle fermement ses engagements à la France .
» A l'heure du programme "Scorpion", la Légion rappelle les quatre piliers de sa cohésion !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: POLITIQUE ,COUPS DE GUEULE ET ÉTATS D'ÂME-
Sauter vers: