Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-22%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
34.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

 La traque du Königsberg

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4081
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

La traque du Königsberg  Empty
MessageSujet: La traque du Königsberg    La traque du Königsberg  Icon_minitime2021-08-10, 21:47

La traque du Königsberg  S_m_s_10
La traque du Königsberg

Le Königsberg



Croiseur léger mis en service le 12 décembre 1905 à Kiel.
3364 tx
Longueur : 118,30 m
Bau : 13,56 m
Tirant d'eau : 5,08 m
Vitesse : 24 nœuds 
Équipage : 361
Armement : 10 canons de 105 L40, 8 canons de 52 mm  L55
Commandant : Fregattenkapitän Max Looff.
La traque du Königsberg  Looff_10
La déclaration de guerre


A la déclaration de guerre, le SMS Königsberg qui avait été envoyé à Dar-es-Salam, capitale du Deutsch-OstAfrika, doit prendre le large afin de ne pas rester bloqué devant Zanzibar, colonie britannique.
L'Amirauté, dirigée par Winston Churchill, ordonne à l'amiral Herbert King-Hall commandant l'escadre du Cap, de se mettre à la recherche du Königsberg. Cette escadre est composée des croiseurs HMS Hyacinth (5600 tx), le HMS Astrea (4300 tx) et le HMS Pegasus (2150 tx). 
Le 31 juillet 1914, le Königsberg appareille de Dar-es-Salam et prend la direction de la Corne de l'Afrique. Le 6 août, il capture le City of Wesminster, à 450 km d'Aden, s'empare de son chabon et le coule. Son équipage est transféré à bord du paquebot Zieten. Conscient que le charbonnage posait un problème pour poursuivre la chasse aux navires alliés, Looff fait cap au sud, atteint Madagascar, le 30 août. Il décide de retourner à Dar-es-Salam.
Pendant son périple, l'Astrea est parvenu à s'approcher de Dar-es-Salam et d'y détruire la station TSF. Avec le HMS Pegasus, commence la traque du Königsberg.
Le 20 septembre, à 05h30, le corsaire allemand s'approche de Zanzibar et surprend le Pegasus qu'il détruit d'une bordée de canons.
Sachant que les Anglais sont à sa recherche, Looff, ne pouvant poursuivre sa route plus au sud en raison des problèmes de charbonnage, engage son navire dans un des nombreux bras du fleuve Rifuji.
....à suivre.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4081
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

La traque du Königsberg  Empty
MessageSujet: Re: La traque du Königsberg    La traque du Königsberg  Icon_minitime2021-08-10, 21:48

La traque du croiseur fantôme.


Le 21 septembre, le Königsberg s'enfonce dans les méandres du fleuve Rifuji. Il a subi diverses avaries qui doivent être réparées. Caché par la végétation, il est invisible. Le HMS Chatham en provenance de Mombasa atteint les côtes du Tanganika le 29 septembre pour poursuivre les recherches mais le corsaire semble s'être évanoui.
Le 6 octobre, des renforts de la Royal Navy rejoignent le Chatham : les croiseurs HMS Weymouth, Dartmouth et Fox. La capture du vapeur Präsident permet de découvrir des documents concernant la livraison de charbon destinée au Königsberg et d'une carte de la région confirment que le croiseur ne navigue pas en Océan Indien mais est quelque part, caché dans un des nombreux méandres du fleuve Rifuji.
La traque du Königsberg  Ajc58n11
Après une rapide réparation, le Chatham retourne dans le delta du fleuve. Son tirant d'eau ne lui permet pas de s'engager à l'intérieur, sauf les jours de grande marée. Cependant, le Königsberg ne peut en sortir, les passes étant fermées par l'échouage de navires. Il ne reste plus qu'aux navires de la Royal Navy de faire le blocus de l'estuaire. Le corsaire est à hors de portée des canons, et en cas de forcement d'un des bras du fleuves, les Allemands ont installé des batteries de canons et de mitrailleuses le long des berges.
Les navires bombardent au hasard sans pouvoir faire mouche.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4081
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

La traque du Königsberg  Empty
MessageSujet: Re: La traque du Königsberg    La traque du Königsberg  Icon_minitime2021-08-10, 21:50

Les avions à la rescousse.


Un hydravion Curtiss est envoyé en pièces détachées piloté par un civil Denis Cutler. Le 19 novembre, un premier vol reste infructueux, le second, le 22 novembre se termine par un crash en amerrissant. Un nouvel aéroplane est envoyé et le 4 décembre 1914, le Königsberg est finalement repéré. Une piste d’atterrissage est aménagée pour accueillir deux Sopwith. Les conditions climatiques les rendent rapidement hors d'état de voler. Ils sont remplacée par deux Short.
Le 25 avril 1915, le lieutenant J.T. Cull aperçoit le croiseur qui l'accueille par sa DCA. Mais son emplacement est désormais connu.


Les moniteurs. 


En juin 1915, trois monitors à fond plat arrivent à bord de deux cargos. Ils étaient prévus pour la marine fluviale brésilienne : les HMS Severn, Mersey et Humber. Avec un tirant d'eau d'1,50 m, ils peuvent s'engager dans le Rifuji.

suite et fin.
La fin du Königsberg.
La traque du Königsberg  Konigs10
Le 6 juillet 1915, le Mersey et le Severn remontent l'embouchure du fleuve. Ils sont accueillis par les salves de l'artillerie allemande positionnées le long des berges, les canons des croiseurs HMS Darthmouth et Weymouth ripostent. A 08H00, le Severn réussit à toucher le canon de proue du Königsberg. Un poste d'observation servant au réglage de l'artillerie du croiseur est détruit, il aura plus de difficultés à cibler ses assaillants. Les deux monitors ont déversés 650 obus, mais à la tombée de la nuit, ils doivent rebrousser chemin. Cependant, le croiseur est toujours en position de pouvoir répondre aux attaques anglaises.
Le 11 juillet 1915, les deux monitors remontent à nouveau le Rifuji. Un Short guide les tirs. Le fregattenkapitän Looff décide de saborder son navire à 13h30, non sans avoir pris le soin de débarquer ses canons de 105. Avec l'équipage, ils seront un renfort précieux pour la poursuite de la guerre que mène le général Lettow-Vorbeck.


Depuis la fin de l'Emden, il n'y a plus de corsaires allemands dans l'océan Indien.


ALEX


Mes sources :
Cette Afrique qui était allemande, Bernard Lugan, ed. Picollec
The forgotten front, Ross Anderson
Champs de batailles thématique HS n°10.
La Gazette des Uniformes, texte de Laurent Berrafato.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25102
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

La traque du Königsberg  Empty
MessageSujet: Re: La traque du Königsberg    La traque du Königsberg  Icon_minitime2021-08-10, 23:47

Merci mon Alex ,

Une superbe histoire .

Je ne connaissais pas du tout La traque du Königsberg  273407 .

La traque du Königsberg  HMS_Severn_%28monitor%29
Le HMS Severn au large de l’Afrique de l'Est

La traque du Königsberg  HMSMersey
Le HMS Mersey

La traque du Königsberg  HMS_Humber_AWM_C04986
Le HMS Humber

La traque du Königsberg  3073871970


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

La traque du Königsberg  908920120 La traque du Königsberg  Cocoye10 La traque du Königsberg  908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4081
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

La traque du Königsberg  Empty
MessageSujet: Re: La traque du Königsberg    La traque du Königsberg  Icon_minitime2021-08-10, 23:56

A court de munitions, Loof décida de saborder le navire non sans démonter les canons de 10,5 qui serviront à la Schutztruppe. Les marins iront renforcer la flottille allemande sur le lac Tanganyika mais ceci est une autre histoire que je raconterai plus tard.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La traque du Königsberg  Empty
MessageSujet: Re: La traque du Königsberg    La traque du Königsberg  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La traque du Königsberg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Allemagne traque toujours les SS .
»  Fusillade sanglante au siège de Charlie Hebdo (Suite)
» La traque des paras dans Metz, la mort de Françis SORO
» Coffre-fort volatilisé : l'impossible traque de la compagne de Benalla .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 14 - 18-
Sauter vers: