Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

 

 Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle Empty
MessageSujet: Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle   Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle Icon_minitime2018-02-07, 07:05

Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle
Collecter des flux toujours plus importants de données grâce à une multitudes de capteurs dont la qualité ne cesse de s’améliorer n’est pas très utile si l’on ne dispose des moyens nécessaires pour trouver, vérifier et recouper la bonne information au moment opportun.
Cela peut même « paradoxalement devenir un handicap », a souligné le général (air) Jean-François Ferlet, le Directeur du renseignement militaire (DRM), lors d’une rencontre avec l’Association des journaliste de défense.
Par exemple, le flux d’images satellitaires que reçoivent les analystes de la DRM sont déjà conséquents. Or, dans un avenir proche, son volume sera multiplié par 10, voire 20. Cette tendance est la même aux États-Unis. « Si nous devions exploiter manuellement toutes les images satellites que nous nous attendons à recevoir au cours des 20 prochaines années, il faudrait embaucher huit millions d’analystes spécialisés dans l’imagerie », avait indiqué, en juin 2017, Robert Cardillo, le directeur de la National Geospatial-Intelligence Agency.
Cela vaut aussi pour ceux du Centre de formation et d’emploi relatif aux émissions électromagnétiques (CF3E), du Centre interarmées de recherche et de recueil du renseignement humain (CI3RH) ou encore du Centre de recherche et d’analyse du cyberespace (CRAC), étant donné que plusieurs programmes satellitaires, comme MUSIS et CERES, augmenteront significativement les capacités d’écoute, de surveillance et d’observation.
D’où, d’ailleurs, la création, en mars 2017, sur la base de Creil, de « l’Intelligence Campus« , c’est à dire du « premier écosystème européen civil et militaire en traitement de la donnée », avec l’idée de réunir la communauté du renseignement (et en particulier la DRM) et des entreprises innovantes ainsi que des laboratoires spécialisés dans l’intelligence artificielle (« un élément de notre souveraineté nationale », avait affirmé Jean-Yves Le Drian l’ex-ministre de la Défense), le big data et le machine learning.
L’enjeu, pour la DRM, est donc de trouver des moyens pour analyser automatiquement ces flux de données. Et c’est donc la priorité du général Ferlet. « Si on veut continuer à être performants et éviter le risque de décrochage, on a intérêt à anticiper un certain nombre de problèmes structurants pour l’avenir, et parmi eux, l’évolution des technologies », a-t-il dit, selon les propos rapportés par l’AFP.
« Il faut qu’on se fasse aider par des outils d’intelligence artificielle qui vont nous aider à exploiter dans ce nuage de données l’information pertinente quand on en a besoin », même si « cela ne remplacera pas les analystes » a expliqué le général Ferlet.

« Ce n’est pas tant une question de financement » mais plutôt de « solutions techniques », a-t-il ajouté.



Outre-Atlantique, la communauté du renseignement mise aussi sur l’intelligence artificielle, avec l’appui de la Silicon Valley. La CIA, notamment, a au moins 137 projets visant. Comme l’a expliqué Dawn Meyerriecks, son responsable du développement technologique, ces outils lui pourraient lui permettre de « prédire des évènements importants, politiques ou autres, en trouvant des corrélations entre des changements dans les flux de données et d’autres informations. »




Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle 27858254_10155413180677099_8235060253157267755_n
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle Empty
MessageSujet: Re: Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle   Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle Icon_minitime2018-02-07, 08:48

Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle 926774 Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle 1502460398
Revenir en haut Aller en bas
 
Face à l’inflation des données, la Direction du renseignement militaire mise sur l’intelligence artificielle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Direction du renseignement militaire peine à recruter au sein des armées
» La Direction générale de l’armement veut mettre l’intelligence artificielle et le Big Data au service des états-majors
» Le renseignement français pourra se passer des logiciels de l’américain Palantir pour le traitement massif des données
» Opinions politiques, appartenances syndicales, données de santé… : le Conseil d’État valide l’élargissement des fichiers de renseignement .
» Son renseignement militaire mis en cause, la Russie riposte en accusant le Pentagone de mener des essais biologiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: