Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 Pierre-Louis BOURGOIN

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 07:57

Pierre-Louis BOUGOIN :

Il est né le 4 décembre 1907 à Cherchell (Algérie).

Instituteur depuis 1925 et chasseur de fauves, il effectue son service militaire en 1928 au 3e Régiment de tirailleurs algériens où il est nommé sous-lieutenant de réserve.

Promu au grade de lieutenant de réserve en 1938, il rallie les Forces françaises libres dès juin 1940 en Oubangui-Chari.

Il prend part au ralliement de l'Oubangui-Chari à la France libre en août 1940 et est incorporé au Bataillon de marche n°2 (BM2), au sein duquel il commande le Groupe franc.

Il participe à la campagne de Syrie en juin 1941, au cours de laquelle il est blessé par un éclat d'obus, avant d'être promu capitaine au mois de décembre. Passé au Groupe de Bombardement Lorraine, il fait toute la campagne de Libye avec cette unité, en qualité de commandant de l'échelon à terre.

En mars 1942, il est blessé une seconde fois, par balle. Il effectue ensuite un stage de parachutiste avant d'être détaché aux services secrets britanniques où il est chargé de missions spéciales de renseignements.

A la tête de parachutistes, il prend part ensuite à des coups de mains en Tunisie, où le 23 février 1943, dans une opération de commando derrière les lignes ennemies, à Tunis, il est très grièvement blessé; il porte 37 traces de blessures et est amputé du bras droit.

Dès sa guérison, il rejoint l'Angleterre et est nommé commandant ; il prend alors le commandement, en novembre 1943, du 4e BIA et qui deviendra le 2e Régiment de chasseurs parachutistes (2e RCP).

Avec son bataillon, le Bataillon du Ciel, il participe aux opérations du 6 juin 1944. Parachuté dans la nuit du 10 au 11 juin en Bretagne, il rassemble autour de lui les 3 000 maquisards et fixe les 85 000 Allemands, pour interdire l'accès à la Normandie. Ce sont les combats de Saint-Marcel le 18 juin 1944. Puis nombreux coups de mains lors de la libération de Paris et sur la Loire.

Fin août 1944 il reçoit la mission de couvrir avec son régiment sur la rive droite de la Loire, le flanc droit de l'armée américaine dans sa marche vers l'est et, en septembre, à la tête de ses troupes, attaque une colonne allemande de 18 000 hommes qui remontait du sud-ouest. A Saint-Pierre-le-Moutier, il capture 3 000 Allemands et s'empare d'un matériel considérable.

En novembre 1944 le lieutenant-colonel Bourgoin est nommé inspecteur des parachutistes.

Il est démobilisé en octobre 1945.

En 1949 il est Inspecteur général des chasses pour la France et l'Outre-mer et est promu colonel de réserve l'année suivante.

Pierre Louis Bourgoin est élu en 1958 député UNR de la 12e circonscription de Paris.

Il est également vice-Président de l'Association de soutien au général de Gaulle, poste auquel il est réélu en novembre 1962, mars 1967 et juin 1968.

Il donne sa démission de député de Paris pour des raisons de santé le 6 mai 1970.

Pierre-Louis Bourgoin est décédé le 11 mai 1970 à Paris. Il a été inhumé à Plumelec (Morbihan).


• Grand Croix de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 8 juillet 1943
• Croix de Guerre 1939-45 (9 citations)
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Médaille Coloniale avec agrafes
• Distinguished Service Order (GB)
• Bronze Star Medal (USA)

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Pierre-Louis BOURGOIN Vet11


Dernière édition par le 2007-08-15, 09:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: SUITE   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 08:40

LE 2ème ET LE 3ème REGIMENT DE CHASSEURS PARACHUTISTES

Avec les évadés de France et les volontaires en attente à Camberley , rejoints en mars et avril par les Compagnies de Chasseurs Parachutistes, il devient possible de créer le 1er juillet "le 1er Bataillon d'Infanterie de l'Air" avec 398 hommes.

Les anciens de Lybie formant un groupe homogène sont amalgamés à des éléments épars dont l'histoire personnelle est souvent rocambolesque. Dans le même temps, le recrutement du 3ème Bataillon d'Infanterie de l'Air progresse . Celui-ci illustrant les rivalités politiques entre chefs F.F.I. et ceux da l'Armée d'Afrique n'hésite pas à débaucher les unités giraudistes d'Afrique du Nord, non sans quelques ennuis toutefois...
Le 6 juin, le 3ème B.I.A. prend naissance officiellement et rejoint l'Angleterre le 7 novembre avec un effectif de 300 hommes.
Dans la nuit du 5 au 6 Juin 1944, quatre sticks SAS respectivement aux ordres des Lieutenants Marienne, Déplante, Botella et Deschamps, embarquent à destination de la France. Ils appartiennent au 4e B.I.A (ex 1er BIA). Les deux premières équipes sont parachutées sur la région de Plumelec. Les deux autres en forêt de Duault dans les Côtes d'Armor. Leur mission est d'établir des bases de guerilla dont les noms de code sont respectivement Dingson et Samwest.
Si sur Samwest tout se passe bien, sur Dingson, le Stick Marienne est accroché par l'ennemi (des russes blancs), le Caporal Bouétard est tué. IL EST LE PREMIER SOLDAT ALLIÉ TOMBÉ DANS L'OPÉRATION DU 6 JUIN 1944 . Les trois radios sont faits prisonniers. Dans la nuit du 6 au 7 Juin, 18 modules SAS sont parachutés sur la Bretagne avec des missions de sabotages. Ces équipes doivent rejoindre les bases une fois leurs actions accomplies. Aussitôt, la Résistance de Bretagne se regroupe autour des parachutistes. L'ennemi connaît dès lors la terrible guerre SAS qui lui a donné tant de mal en Afrique. L'insécurité règne et la rage le gagne. Malheur au parachutiste qui tombe vivant entre ses mains !
Le 9 Juin au matin, la plupart du réseau ferroviaire est désorganisé et les objectifs sont détruits à 90 %. Dans la nuit du 9 au 10 Juin, le reste du Régiment est parachuté : une Compagnie aux ordres du Capitaine Leblond sur Samwest; le Colonel Bourgoin, la Compagnie de Commandement et un peloton de jeeps sur Dingson.
Le P.C. des parachutistes est installé non loin du petit village de Saint-Marcel, dans la ferme de la Nouet. Cet emplacement va devenir bientôt un haut lieu des Parachutistes.
Pour l'heure, c'est Dingson qui va subir la pression ennemie. En effet, les parachutages répétés, le regroupement de centaines de volontaires, les actions de sabotage et les embuscades attirent l'attention du Commandement ennemi.
Le 11 Juin, une voiture allemande est attaquée non loin du P.C. français. Un soldat parvient à s'enfuir et donne l'alerte. La bataille tant redoutée par le Brigadier Général MacLéod, commandant de la SAS Brigade, ne pourra être évitée. Le 12, la ferme est incendiée. Les parachutistes attaquent alors l'ennemi ; celui-ci décroche, mais revient en force dans l'après-midi. La base de Samwest doit être repliée sur Dingson.

C'est alors que la bataille de Saint-Marcel va se déclencher. Dans la nuit du 17 au 18 Juin, 27 appareils Stirlings, de la R.A.F., parachutent au-dessus de Saint-Marcel 600 containers de munitions, d'armes et de logistique diverse. A l'aube, alors que le ramassage des containers n'est même pas terminé, une patrouille de Feldgendarmerie atteint la D.Z. L'engagement est immédiat. Dès 8 heures, d'importantes forces ennemies attaquent. D'abord rejetées sur le périmètre ouest, elles attaquent au sud et sont contenues jusqu'à la nuit. Dans la journée, la chasse aérienne alliée intervient, mais sans succès marquant. A 21 heures, l'infiltration ennemie parvient à moins de 200m du P.C. français. Dingson doit à son tour être abandonnée malgré le courage et la détermination de ses défenseurs.
Dans la nuit, sous une pluie violente, les SAS et les maquisards se replient, tandis que le Capitaine Puech-Samson, bien que blessé, assure la protection du repli, fait sauter le dépôt de munitions et s'enfonce à son tour dans la nuit. Les ordres sont très simples : Taisez-vous et cachez-vous pendant dix jours, puis reprise des sabotages !.

Pendant tout le mois de Juillet, les paras S.A.S. mènent une vie de coureurs des bois. Tantôt, ils attaquent brutalement et se replient, tantôt ils se terrent pour mieux intervenir lors d'une occasion favorable. L'ennemi et les miliciens sont au comble de l'exaspération. Ils torturent et tuent tous ceux qui sont suspects. Le 12 Juillet, agissant par ruse, un groupe de Feldgendarmes accompagnés par des miliciens s'infiltre jusqu'au P.C. du Lieutenant Marienne où les hommes et les fermiers sont abattus à la mitraillette puis atrocement mutilés. Enfin, lorsque le 3 Août, les blindés US du Général Patton atteignent Rennes, ils font cesser les odieux massacres. Le 4ème B.I.A., devenu 2ème R.C.P., a perdu 23 Officiers et 175 Hommes sur 50 Officiers et 500 Hommes. Leur mission est remplie au-delà de toute espérance.
Une nouvelle page s'ouvre alors pour les S.A.S. et désormais ce sont les deux Régiments (2ème et 3ème R.C. P.) qui vont entrer en action.

L'étirement du front de Normandie, fait que les Armées Alliées ont un flanc droit très vulnérable. De plus, d'importants renforts ennemis peuvent, se déplaçant du Sud-Ouest, venir se jeter sur ce flanc. Les SAS devront couvrir ce point faible avec l'appui de l'aviation tactique. Tandis que le 2ème R.C. P. formé en unité portée sur jeeps, continue son action en Bretagne et sur la Loire, le 3ème R.C.P. se lance sur un axe ouest-centre et libère la Vendée, le Maine et Loir, la Vienne, la Saône et Loire, la Corrèze et la Creuse, en liaison avec le dispositif allié.
Mais les SAS sont toujours en avant-garde, menant une guerre éclair au moyen des fameuses jeeps armées (2 mitrailleuses vickers, 1 usil-mitrailleur., parfois un bazooka).

A Sennecey le Grand, en Bourgogne, le Capitaine de Roquebrune et 4 jeeps attaquent plus de 3.000 allemands qui stationnent dans les rues de la ville. Partout, le feu cloue des centaines d'ennemis. Arrivant à la sortie de la petite ville, les jeeps font demi-tour et repassent sur leur itinéraire, afin d'éviter un convoi ennemi qui approche. C'est alors que l'irréparable se produit, les camions incendiés et les corps couchés en travers des rues gênent le passage des jeeps. Les SAS doivent, dans un enfer de flammes et de rafales, se dégager au corps à corps. Seuls trois d'entre eux parviennent, blessés, à se dégager.

Le combat SAS a parfois des conclusions imprévues. A Montceau les Mines, un groupe de parachutistes et une poignée de F.F.I., font croire à des forces ennemies très supérieures en nombre que l'effectif d'une Division les encercle. Aussitôt, ils récupèrent 500 prisonniers, des chars et des canons. A la fin de la campagne, le 3ème R.C.P. a perdu 80 des siens sur un effectif de 400 hommes. Il a à son actif 5.500 ennemis mis hors de combat, 1.400 prisonniers environ et 382 véhicules divers.

A Noël 1944, les parachutistes S.A.S., opèrent dans les. Ardennes, dans le cadre de la contre-offensive de l'opération Von Runstedt. Les hommes du 2ème R.C.P. livrent la chasse aux commandos de Skorzeny.
Depuis Août, les survivants du 2ème R.C.P. ont reçu en hommage du Roi Georges V le droit au port du béret lie de vin.
Ils lancent également des patrouilles dans la coupure que l'ennemi a pratiqué dans la ligne du 8e Corps U.S.

En Février 1945, les deux Régiments regroupés en Angleterre. Les renforts sont à l'entraînement, car chez les " anciens ", les rangs ont été considérablement creusés. En Avril 1945, les parachutistes S.A.S français vont aller donner à l'ennemi un dernier coup de poignard.
Au cours d'une opération baptisée "Amberst" débutée le 7 avril dans la nuit et qui se termina le 13 avril, trois semaines avant la capitulation définitive de l'ennemi, 51 "sticks" S.A.S. (12 hommes), opérant dans un carré de 60 km de côté environ, sautant dans le nord de la Hollande, désorganisèrent des forces considérables, par des actions de harcèlement, d'attaques de P.C, de sabotages de points sensibles et de destructions de ponts et de voies de communication. Les avions, venant de Grande-Bretagne, guidés sur les zones par radar, des mannequins furent largués pour faire diversion. Les S.A.S. auront, entre autres, permis la capture de la 6ème Division de Fallschirrmjägers. Churchill voulut minimiser l'action des Français ; ce à quoi Montgommery lui répondit: Si l'on accorde aux Français la seule place qu'ils méritent, elle sera déjà bien lourde dans le plateau de la Victoire !

Le 15 Août 1945, les 2 Régiments S.A.S. sont transférés à l'Armée de Terre. Ils vont bientôt fusionner pour former un unique 2ème R.C.P. qui s'installe à Tarbes. Le 2 Octobre, le Brigadier Général Calvert les visite et leur remet leurs fanions ainsi qu'un chapeau de Napoléon et un deWellington, signe de l'amitié et de la fraternité d'armes.

Demain, pour certains d'entre eux, ce sera l'Indochine. Pour d'autre, la routine d'une vie calme reviendra après le reclassement espéré. D'autres encore reprendront leur sac et leur béret rouge. Mais tous resteront à jamais les hommes de la Liberté venus redonner à leur pays l'élément principal de sa devise au moment où tout semblait chanceler, s'écrouler.

Qui ose gagne !
Pierre-Louis BOURGOIN 0001as10

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Pierre-Louis BOURGOIN Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 08:46

salut aokas!
PIERRE-LOUIS BOUGOIN
tu as écris sur le post,c'est lisant ton exposé en arrivant sur l'amputation,
que je me suis dis,c'est pas plutôt BOURGOIN dit"le manchot".
dans les combats de st marcel en 44,les SS et la gestapo et surtout les miliciens cherchés un manchot.
respect pour ce valeureux guerrier!!! Pierre-Louis BOURGOIN 247322

PIERRE-LOUIS BOURGOIN dit le:
"LE MANCHOT"


Pierre-Louis BOURGOIN Le_man10

image:"histoire des parachutistes français" henri le mire
la guerre para de 1939 à 1979 édition albin michel.


Dernière édition par le 2007-08-15, 09:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 08:58

aokas!!
tu n'aurais pas lu "QUI OSE VAINCRA" des fois!!!!
untrès bon livre.
même ma compagne la lu en 2 jours.
j'ai aimé le passage où ,ils troquent des médailles d'officier allemand contre de l'essence au americain, allant même échanger des officiers allemand contre véhicules et armements,les officiers américain faisait de ces officiers allemand leur bonne à tout faire.
enfin nos hommes étaient admirés de tous!

DES BÊTES DE GUERRE!!!
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 09:32

Bonjour !

cela me dit quelque chose, il me semble mais il y a longtemps alors !

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Pierre-Louis BOURGOIN Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 09:43

charognard33 a écrit:
PIERRE-LOUIS BOUGOIN
c'est pas plutôt BOURGOIN dit"le manchot

AFFIRMATIF !
autant pour moi...

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Pierre-Louis BOURGOIN Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2007-08-15, 09:53

moi aussi j'ai mis une photo plus en édition.
Revenir en haut Aller en bas
Tregor22/85

Tregor22/85


Masculin
Nombre de messages : 1178
Age : 56
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 21/07/2017

Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime2018-05-27, 12:20

ola

Une photo de Pierre BOURGOIN en 1958

Pierre-Louis BOURGOIN Bourgo10
Pierre-Louis BOURGOIN Bourgo11

___________________________________ ____________________________________

Paramicalement Raymond Pierre-Louis BOURGOIN Wsb15010

Recherche tout (doc, photos etc..).sur les 601ème et 602ème GIA entre 1935 et 1940
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pierre-Louis BOURGOIN Empty
MessageSujet: Re: Pierre-Louis BOURGOIN   Pierre-Louis BOURGOIN Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre-Louis BOURGOIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis ....................
» Un Grand Combattant Louis Martin
» Un Grand Combattant Louis Kalck
» Louis Suarez, 5 années noires, de 39 à 45
» DEClARATION DE LOUIS DE BOURBON - DUC D'ANJOU.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: