Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4067
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-03, 21:43

A l'instar d'Alexandrie, le port de Gibraltar est un objectif prioritaire pour l'état-major de la Xa MAS qui va y consacrer d'importants moyens. Une attaque simultanée des deux ports est mise au point, dès septembre 1940. Le deuxième assaut sur Alexandrie est un échec retentissant avec la destruction du Gondar et la capture des opérateurs, le 30 septembre 1940. L'autre opération sur Gibraltar BG 1 débute le 24 septembre 1940.
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  D003

BG 1 : le 29 septembre 1940.

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Slc110
Pour cette première attaque sur Gibraltar, le transport des SLC est effectué par le sous-marin Scirè commandé par le capitaine de corvette Borghese. S'approchant à 50 milles du Rocher, il reçoit l'ordre de Supermarina de faire demi-tour, l'escadre anglaise, la force H, ayant quitté Gibraltar pour un convoyage sur Malte.
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Images?q=tbn:ANd9GcSlH__Q0vchu3zfRkiJkhZQye4H-9ojaFInAIcRsaPoouCSDD0c
BG 2 : le 30 octobre 1940
Le 21 octobre 1940, le Scirè repart de la Spezia avec trois SLC et  les mêmes opérateurs de la mission précédente. Ils forment les équipes suivantes :
-SLC 1 : lieutenant de vaisseau Gino Birindelli/chef scaphandrier Damos Paccagnini ;
-SLC 2 : lieutenant de vaisseau Durand de la Penne/scaphandrier Emilio Bianchi ;
-SLC 3 : capitaine du génie naval Teseo Tesei/sergent scaphandrier Alcide Pedretti.
Il y a à bord une équipe de réserve.
Tenente di vascello Luigi Durand della Penna  Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Images?q=tbn:ANd9GcS14W1nLBqjgR8JANY4A2gzKWFRfEIoDPaa50fiPQ8F0ZXhkdAbOg
Le 29 septembre, le submersible réussit à déjouer la surveillance de deux contre-torpilleurs et passe le détroit de Gibraltar. Le 30 septembre, à 2H20, les trois maiali quittent leurs cylindres pour accomplir la mission de sabotage. Rapidement, le SLC de Tesei connaît des problèmes techniques et son pilote des soucis avec son appareil respiratoire. Le maiale est abandonné, il poursuit sa route et finit par s'échouer sur une plage de la Linea, en territoire neutre. Le SLC de Durant de la Penne connaît lui aussi des problèmes techniques et est coulé. Le dernier SLC de l'équipe Birindelli/Paccagnini a une avarie de moteur à 70 m du cuirassé HMS Barham. Paccagnini est obligé de remonter à la surface, n'ayant plus d'oxygène et Birindelli essaie de relancer le moteur sans succès. Il décide de faire sauter sous l'eau la charge explosive et s'éloigne à la nage. Capturé par la police maritime anglaise avec Paccagnini, il refuse de dévoiler sa mission. Mais pour l'amirauté de Gibraltar, il ne fait aucun doute que la rade n'est plus à l'abri d'un raid italien. Quant aux quatre autres opérateurs, ils réussissent à regagner la mère-patrie avec l'aide d'agents des services secrets italiens (SIM, Servizio Informazione Militare) infiltrés en Espagne.

BG 3 : 25/26 mai 1941

Un nouvelle tentative du forcement du port de Gibraltar est étudiée par l'état-major de la Xa MAS. Même si les deux précédentes s'étaient soldées par un échec, plusieurs leçons en avaient été tirées : les appareils respiratoires ne sont pas au point ainsi que les SLC . Le voyage en sous-marin des équipes d'opérateurs provoquait une fatigue inutile. Un pétrolier, le Fulgor, avait été interné à Cadix, lors du déclenchement des hostilités. Aménagé pour recevoir du matériel et des hommes de la Xa MAS, le navire va servir de relais pour une nouvelle opération. Quatre opérateurs envoyés d'Italie par avion rejoignent le Fulgor le 14 mai 1940 alors que le sous-marin choisi pour cette action , le Scirè du commandant Borghese, appareille de la Spezia le15 mai.
Ayant forcé le détroit, il rentre dans le port de Cadix, remonte le fleuve Guadalete et se met à couple du Fulgor. Après avoir embarqué les opérateurs et l'équipe de réserve, l'opération peut commencer. 
Si à ce moment tout se déroulait selon le plan prévu, une série d'imprévus allait faire échouer la mission. A 23H30, un message de Supermarina prévient l'équipage que le gros des forces navales a quitté Gibraltar, il faudra se contenter de navires de moindre intérêt.  Puis le SLC 120 de l'équipage Vesco/Marceglia ne veut pas démarrer dès sa sortie du cylindre et doit être abandonné. Les opérateurs grimpent sur les deux autres maiali comme troisième homme,Vesco sur le SLC 160 de Visentini/ Magro et Marceglia sur le SLC 130 de Cataneo/Giannoni. A nouveau les appareils respiratoires provoquent des malaises, les maiali sont perdus. A la nage, entraînés par un fort courant, les six hommes réussissent à prendre pied sur une plage espagnole pour pouvoir être exfiltrés.
Il faudra attendre la fin de l'été, quand les jours raccourcissent pour mettre au point une nouvelle opération.


BG 4 : 18 septembre 1941.
Cette nouvelle entreprise sur Gibraltar se déroule de la même manière que BG 3. Huit opérateurs s'envolent pour rejoindre Cadix et le Fulgor. Ils forment les équipes suivantes :
-SLC 140 : lieutenant de vaisseau Decio Catalano/sous-chef scaphandrier Giuseppe Giannoni ;
-SLC 210 : lieutenant de vaisseau Amedeo Vesco/sous-chef scaphandrier Antonio Zozzoli ;
-SLC 220 : lieutenant de vaisseau Licio Visentini/sous-chef scaphandrier Giovanni Magro.
L'équipe de réserve est composée du capitaine du génie naval Antonio Marceglia et du sous-chef scaphandrier Spartaco Schergat.
Le Scirè chargé de ses SLC part de la Spezia le 10 septembre 1940. une fois passé le détroit de Gibraltar, il fait route vers Cadix pour rejoindre le Fulgor, le 18 septembre. Les opérateurs embarquent le 20 septembre,et à 1 heure du matin, quittent le Scirè à bord des SLC. L'équipage du SLC 140 remarque un navire dans la rade, accroche la tête explosive quand Catalano se rend compte qu'il s'agit d'un navire italien interné. La charge est démonté et replacée sous un navire voisin, le Durham. Les deux hommes coulent le maiale et rejoignent à la nage la côte espagnole. Le navire armé Durham explose à 9H16. Pour les opérateurs du SLC 210, Vesco et Zozzoli, leur proie est le pétrolier Fiona Shell. Ils placent la charge, coulent le SLC et rejoignent eux aussi la côte ibérique. Arrêtés par la police espagnole, ils sont relâchés peu après. Quant aux dernier équipage, le SLC 220 (Visentini/Magro), il a pour mission de saboter le porte-avions Ark-Royal. Après avoir perdu du temps à échapper aux patrouilles du port, il n'a plus d'autre choix que de changer de cible. Le pétrolier Denbydale fera l'affaire, et à 8H43, une explosion l'envoie par le fond. L'opération  cette fois-ci a réussi et est un véritable succès. Les opérateurs rejoignent l'Italie, accueillis en héros et décorés de la Medaglia d'Argento al Valore Militare.
PARU DANS HM 44

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4067
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-03, 21:43

[attachment=0]villa carmela conchita.jpg[/attachment]Opérations GG 1 et GG 2
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  I_Regia_Nave_Olterra
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Olterra04
Depuis le succès du 18 septembre 1941  (opération BG4), le Rocher n'avait plus subi d'attaques de la Decima MAS, la surveillance renforcée du port interdit toute nouvelle incursion des SLC. Mais Gibraltar reste la cible privilégiée de la Decima. Un technicien est envoyé en Espagne: Antonio Ramognino, son épouse Conchita est espagnole et sous ce couvert, il loue une villa près de la Punta Maiorca: la villa Carmela.
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fi61.tinypic.com%2Frssie1.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fforo.latabernadelpuerto.com%2Fshowthread.php%3Ft%3D122971%26highlight%3Dprincipe%2Bnegro&docid=_OfbaNRPb_GdMM&tbnid=DedQePtgp_YACM%3A&vet=10ahUKEwiZgfHEvMnaAhUHXRQKHRziCGcQMwhAKAMwAw. Cette habitation va devenir un excellent point d'observation secret de la Decima MAS. Située à 4 km du Rocher, cette distance à la nage n'est pas un obstacle pour les nageurs Gamma. 
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Images?q=tbn:ANd9GcREBcj2AymychLeS_JbqKWZCW0HXF5AU-qt3c3Es2R9-OczxbuLug
Le bateau-citerne Olterra, repéré par Ramognino, est un navire interné à la déclaration de guerre qui avait été sabordé puis remorqué et renfloué dans le port d'Algésiras. L'équipage est remplacé au fur et à mesure par des hommes de la Decima. Le tv Lucio Visentini, qui avait mené l'opération BG 4 ( voir Histomag 44 n° 77), conçoit une véritable base secrète, avec un atelier de montage des SLC qui arrivent d'Italie en pièces détachées, une piscine pour les essais et une ouverture discrète pour la mise à l'eau. C'est un véritable «cheval de Troie» pour Gibraltar.
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Olterr10
Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Olterra05
La première action (GG 1) des Gamma se déroule durant la nuit du 13 au 14 juillet 1942, douze nageurs (dont Alessandro Bianchini) commandés par le tenente di vascello Straulino quittent discrètement la villa Carmela, en tenue de plongée pour rejoindre à la nage la rade. Ils choisissent chacun un navire mais seules quatre cimice explosent, car le système de mise à feu n'est pas encore au point. Quatre navires sont coulés: le Meta (1575 tx), le Shuma (1484 tx), l'Empire Snipe (2497tx) et le Baron Douglas (3899 tx). Sept Gamma manquent à l'appel, capturés par les carabiniers espagnols et internés dans un hôtel de Cadix, et libérés par les soins du consulat italien d'Algésiras. Les autres retournent sains et saufs à la Villa Carmela, Bianchini se faisant passer pour un marin civil après avoir marché pendant 16 km, alors que le tv Straulino a été blessé par le heurt de l'hélice d'une vedette anglaise et un autre Gamma victime d'une commotion cérébrale due à l'explosion d'une grenade sous-marine.
Un seconde opération est menée le 14 septembre 1942 -GG 2-, le mode opératoire est identique que le précédent: trois Gamma quittent la villa Carmela, nagent jusqu'à la rade et coulent le Ravens Point (1787 tx) . 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'escadrille de la Grande Ourse et les dernières attaques sur Gibraltar.
Le tv Licio Visentini aime à rappeler à ses hommes que c'est la Grande Ourse qui montre le chemin du retour  du Rocher, après la guerre, on donnera le nom «d'escadrille de la Grande Ourse» à son groupe.  Le 6 décembre 1942, de son poste d'observation de l'Olterra, Visentini voit arriver dans le port de Gibraltar les navires HMS Nelson, HMS Formidable et HMS Furious. L'opération BG 5 est aussitôt mise en place: trois SLC quitteront l'Olterra dès le lendemain soir pour un nouvel assaut. Il s'agit des SLC conduits par les équipages Visentini-Magro (le même binôme lors de BG 4, le 18 septembre 1941), Manisco-Varini et Cella-Leone. Les Anglais, redoutant une nouvelle incursion procèdent régulièrement à des largages de grenades sous-marines. Une d'elles déchiquette Visentini et Magro. Le deuxième équipage Manisco-Varini est capturé et le troisième décide de retourner à l'Olterra. Durant le trajet, Leone disparaît et Cella est l'unique survivant. Malgré cet échec, le secret de l'Olterra n'est pas percé, la Navy annonce dans un bulletin de guerre que les SLC provenaient du sous-marin Ambra. Les corps de Visentini et Magro seront retrouvés plus tard par les Anglais qui leur rendront les honneurs des armes.
Après cet échec, une nouvelle équipe prend le relais, dirigée par le capitano di corvetta Ernesto Notari. Vittorio Cella, le rescapé du groupe Vicentini, se joint à elle. Désormais, il n'est plus question d'attaquer les navires dans le port, mais ceux ancrés dans la rade, encombrée de Liberty Ships. 
Un nouveau raid est prévu dans la nuit du 7 au 8 mai 1943, l'opération BG 6.
Le premier SLC à sortir du sas de l'Olterra est celui de l'équipage Notari/Lazzari, puis suivent Tadini/Mattera et enfin Cella/Montalenti. Les opérateurs repèrent leurs cibles, fixent la tête explosive et retournent à l'Olterra.  A 06h15, les navires Pat Harrison (7000 tx), Mashud (7500 tx) et Camerata ((4875 tx) se retrouvent au fond des eaux.
Le 3 août 1943, la même équipe (sauf Ario Lazzari remplacé par Andrea Giannoli) effectuent l'ultime opération appelée BG 7. Elle se conclue par la destruction du pétrolier Thorshov (10000 tx), et des navires Stanridge (6000 tx) et Harrison Gray Otis (7000 tx). Il est à noter qu'à cette date, Pietro Badoglio est le nouveau président du Conseil italien après la destitution de Mussolini, le 25 juillet 1943.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier


Dernière édition par Alexderome le 2021-12-03, 21:48, édité 1 fois

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4067
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-03, 21:45

Ce  sujet a été rédigé par moi-même pour HistoMag. La Decima MAS est une de les unités préférées.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4067
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-03, 21:49

Question,  est-ce que le sujet est lisible ?

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
81/06
membre confirmé
membre confirmé
81/06


Masculin
Nombre de messages : 2535
Age : 60
Emploi : Mécano, retraité
Date d'inscription : 09/06/2019

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-04, 08:05

Superbe sujet, Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  926774 mais il faut jouer de la souris ,c'est trop large. 

Michel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4067
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-04, 10:10

Je vais voir comment modifier cet après-midi.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4067
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime2021-12-04, 12:48

Il faut que je reprenne le texte en raccourcissent les phrases, il est tiré d’un article que j’avais fait pour HistoMag.  Je m’en occupe ce.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Empty
MessageSujet: Re: Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS    Gibralrar,  la base secrète de la Decima MAS  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gibralrar, la base secrète de la Decima MAS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evreux- Base 105 - Base Franco-Allemande
» La Decima Mas
» La Decima MAS dans la mer Noire
» L’Olterra, le navire secret de la Decima MAS à Gibraltar
» Mariassalto : les hommes de la Decima Mas au service de la Royal Navy.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 39 - 45-
Sauter vers: