Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -9%
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et ...
Voir le deal
319.99 €

 

 Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexderome
Admin
Alexderome

Masculin
Nombre de messages : 2122
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA Empty
MessageSujet: Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA   Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA Icon_minitime2021-08-05, 23:33

Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA Flagge10


DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA


Le territoire qui s'appelle aujourd'hui la Namibie est à l'arrivée des premiers Allemands, un puzzle ethnique. Peuplé d'Hottentots (Khoï-San),au contact des Boers, ils adoptent leur langue et leur culture, devienant le peuple Oorlam. Les Namas qui sont aussi des Khoï-San ont conservé leur mode de vie pastorale. A ces peuplades, viennent s'agréger les Hereros au début du XIXe siècle,  chassés par la sécheresse, ils refoulent plus au sud les Namas.
Les premiers Allemands à arriver sont des missionnaires et fondent les premiers comptoirs commerciaux. Conscient de la position stratégique de ce territoire sur la route du Cap, les Britanniques créent le port de Walfishbay.
En 1883, Franz Lüderitz, négociant en tabac, créé un comptoir à Angra Pequena (qui s'appellera plus tard Lüderitz), au bord de l'océan Atlantique. C'est le début de la colonisation allemande que les Britanniques voient d'un mauvais œil, en effet en pleine guerre des Boers (le 1er conflit de 1880-81) et les Zoulous, l'installation d'un concurrent européen au nord du fleuve Orange risque de brouiller la distribution des cartes dans le sud de l'Afrique.
En mars 1884, le Süd-Ost Afrika devient officiellement un protectorat allemand. Un Reichskommissar est nommé : Heinrich Göring, le père d'Hermann. Afin de ne plus dépendre de l'enclave portuaire de Walfishbay, le port de Swakopmunde est construit, au débouché de la rivière Swakop. Une digue artificielle permet aux navires d'accoster.
Dans le territoire, Hereros et Witbooi (une tribu Nama) se querellent sans cesse,  les premiers pillant ou volant le bétail aux autres. En 1888, pour mettre fin aux agissements des Hereros, une vingtaine de soldats arrivent de Berlin, commandés par le Hauptmann Kurt von François, secondé par son frère Hugo. Il parvient à ramener le calme, son successeur, le Leutnant Theodor Leutwin achève l’œuvre de pacification puis devient gouverneur de la colonie.


LA REVOLTE DES HEREROS
Les Hereros vivent dans le nord, dans le Damara-Land. Ils représentent une communauté d'environ 80000 individus. Profitant que la Schutztruppe (les forces de maintien de l'ordre) est occupé à mater une rébellion au sud, une révolte éclate le 12 janvier 1904, les colons sont massacrés, les femmes violées, les fermes pillées... Le Kayser Guillaume II décide d'intervenir et envoie une force de 3600 hommes. A  leur tête un général qui a l'habitude de mater les révolte: le général Lothar von Trotha. Il a mis fin à la  rébellion Héhé au Süd-Ost Afrika et à celle des Boxers en Chine, en 1900.
Le 11 août, les Herero sont écrasés lors de la bataille de Waterberg (Hamakari) laissant entre 5à6000 tués. Encerclés, ils n'ont d'autre choix que de retraiter vers l'Est, le désert du Kalahari. 
Von Trotha veut donner un leçon qu'il juge exemplaire, il émane un Vernichtungsbefehl, un ordre d'extermination : tout Herero, pris dans le territoire allemand, homme, femme ou enfant, sera exécuté. 
Une estimation indique qu'environ 30000 Herero périront de faim et de soif. Les survivants sont enfermés dans des camps, tatoués avec les lettres GH: Gefangener Herero (prisonnier Herero). Le généticien Eugen Fisher mène des expériences sur les prisonniers, notamment sur les jumeaux. On peut y voir là les méthodes adoptées trente ans plus tard par les nazis.
Au Reichstag, les agissements de von Trotha sont dénoncés et le général est rappelé en Allemagne.


LA PREMIERE GUERRE MONDIALE


-La révolte Boer.
A la déclaration de guerre, la communauté boer se trouve déchirée entre le dilemme de rester fidèle au gouvernement du Cap ou d'entrer en rébellion et se battre aux côtés des Allemands qui les ont soutenu dix ans plus tôt. Ce pas, le lieutenant-colonel Maritz accepte de le faire, il a été à la tête d'un commando lors de la guerre des Boers. Il franchit le Rubicon en proclamant la restauration des anciennes républiques de l'Orange et du Transvall. 12000 rebelles prennent les armes, mais le 8 novembre 1914, le général Louis Botha réussit à écraser la révolte. Maritz se réfugie au Süd-West Afrika.
Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA Bundes11
-La fin de la colonie.
En prélude à la campagne, les Allemands s'emparent de l'enclave de Walfishbay. Une colonne sud-africaine traverse le fleuve Orange mais est battue à Sandfontaine, dans le sud, par la Schutztruppe de l'Oberstleutnant Heydebreck qui récolte 215 prisonniers. Mais le commandant des troupes de la colonie, le colonel August-Viktor Franke est conscient qu'il ne pourra résister longtemps. Il ne peut compter que sur 3000 hommes de la Schutztruppe et sur 7000 fermiers mobilisés.
Le 11 février 1915, un contingent de 12000 soldats de l'Union Sud-africaine commandé par le général Botha débarque à Swakopmund, reprend le port stratégique de Walfishbay et suit la ligne de chemin de fer. Windhoek, la capitale est occupée le 12 mai.
Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA 529px-11
Au sud, le général Smuts débarque à Luderitzbucht (Angra Pequena) pousse jusqu'à Keetmanshoop pour faire la jonction avec une colonne venant du sud en franchissant le fleuve Orange. Gibeon est prise le 26 mai, portant un coup fatal à la Schutztruppe.
Au nord, aux confins avec l'Angola, les Allemands remportent la victoire de Naulila sur les troupes  portugaises, victoire sans lendemain.


Le 9 juillet 1915, le docteur Seitz, dernier Reichsgouverneur de la colonie, signe la capitulation. 


Les gouverneurs du Süd-West Afrika :
1885-1890 : Heinrich Göring
1891-1894 :  Hauptmann Kurt von François
1894-1905 : Major Theodor Leutwein
1905-1907 : von Lindequist
1907-1910 : von Schukmann
1910-1915 : Dr. Theodor Seit.


SOURCES:
Die Deutschen Kolonien, Karlheinz Graudenz, Hanns-Michael Schindler. Südwest.
L'Histoire n°261, janvier 2002, article de Joël KOTEK.
Cette Afrique qui était allemande, Bernard Lugan. Ed. Picollec
Wikipedia : South-West Africa Campain.


Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA Lothar11
Lothar von Trotha

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Les colonies allemandes : DEUTSCH SÜD-WEST AFRIKA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 14 - 18-
Sauter vers: