Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
Echo Dot (3ème génération) ...
Voir le deal
39.99 €

 

 Michel Coiffard

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Michel Coiffard Empty
MessageSujet: Michel Coiffard   Michel Coiffard Icon_minitimeLun 25 Aoû 2008 - 21:57

Michel Coiffard Coiffard



Michel Coiffard


dit « l'homme aux 34 victoires ». (16 juillet 1892 à Nantes-29 octobre 1918 à Bergnicourt (Ardennes) est un des as de la Première Guerre mondiale, dont il faut absolument évoquer les qualités de pilote de caractère et de meneur d'homme.
Malgré une carrière assez courte au sein de l'arme aérienne, où il ne fit ses débuts que le 28 juin 1917, ce Nantais d'origine n'en possède pas moins un palmarès tout à fait remarquable, qu'il obtient le plus souvent, contre les nombreux ballons d'observation allemands, qui surplombent les champs de bataille et qui guident le feu des batteries d'artillerie allemandes. Détruire ces objectifs est donc vital, mais extrêmement difficile, car les Drachen sont fortement protégés par la DCA.
Coiffard n'hésita cependant pas à s'en faire une spécialité, tout en ne renonçant pas à abattre d'autres aéronefs, qui pouvaient se présenter à sa portée. Dès le début des hostilités il s'engage dans l'Infanterie où il est affecté dans un premier temps au 13e bataillon de chasseurs à pieds. Homme de grand courage il est plusieurs fois blessé et reçoit plusieurs citations. Il est réformé de l'Infanterie, après un passage dans l'Artillerie. Situation qu'il n'accepte pas. Usant de stratagèmes, pour continuer à se battre, il demande à passer dans l'Aviation, ce qui lui est accordé, le 4 janvier 1917. Le 19 avril, Coiffard est breveté pilote et rejoint l'escadrille N 154, le 28 juin 1917. Ses débuts de pilote de guerre sont laborieux, mais très vite, le succès est au rendez-vous. Le 5 septembre 1917, il abat son premier adversaire au Catelet, près de Saint-Quentin. Il s'agissait d'un Albatros.

Michel Coiffard COIFFARD%20Michel.jpg3.

Le 19 novembre,il passe sous-lieutenant et commence dés lors à accumuler les succès. Le 3 janvier 1918, en mission de reconnaissance au dessus de Saint-Quentin, il abat un chasseur adverse et revient se poser dans les lignes françaises en vol plané, moteur en panne. Le 2 février, nouvelle victoire et notre homme reçoit la Légion d'honneur, après quelques victoires seulement. Le 30 juin, la N 154 se trouve basée près de Reims et Coiffard collabore à la destruction de nombreux Drachen et obtient enfin le titre d'As (5 victoires homologuées). En juillet 1918, Coiffard est désormais le commandant de l'escadrille N 154, rebaptisée SPA 154, depuis quelle a été dotée des nouveaux SPAD de chasse, en remplacement des Nieuports. il baptise son avion "Valentine' C'est un commandant brillant et son escadrille accumule les victoires, principalement sur les aérostats de l'adversaire. Coiffard fête sa vingt-troisième victoire le 11 août, en abattant en collaboration avec Ehrlich un nouveau ballon d'observation et il ne s'arrête pas là.


Michel Coiffard Spadcoiffard
le Spad XIII
du Lt COIFFARD


Mais peu après sa bonne étoile semble l'abandonner. En effet, Le 15 septembre 1918, notre As fonce sur un ballon situé à Brimont mais échoue, manquant de se faire abattre par la DCA. La tragédie finale va survenir le lundi 28 octobre 1918. Ce jour-là, la SPA 154 est en mission de protection d'un avion de reconnaissance, lorsqu’une patrouille de redoutables Fokker D.VII, lui barre le passage. Coiffard donne le signal de l'attaque à ses hommes, mais seul son équipier Condemine l'a aperçu. Les deux Français sont dès lors isolés du reste de la SPA 154 et s'enfoncent dans les lignes adverses.
Se battant avec l'énergie du désespoir, ils parviennent toutefois à détruire chacun un appareil ennemi; mais dans cette terrible mêlée, le leader de la SPA 154 est mortellement touché par balle. Malgré son état, il parvient à se poser impeccablement dans les lignes amies. Il décède dans l'ambulance N° 5 du 1er Corps de la Coloniale à Bergnicourt (Ardennes). Michel Coiffard venait d'avoir 26 ans et son palmarès s'élevait alors à 26 Drachen abattus en collaboration (dont 2 seul) avec ses équipiers et 8 avions, dont 6, abattus par lui seul. Il est inhumé à la nécropole nationale de Sommepy-Tahure (Marne); tombe N° 1027.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Michel Coiffard Empty
MessageSujet: Re: Michel Coiffard   Michel Coiffard Icon_minitimeLun 25 Aoû 2008 - 22:04

Merci OBELIX !!!

Et Michel Coiffard 247322 HONNEURS A CET HOMME !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz

Masculin
Nombre de messages : 11982
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

Michel Coiffard Empty
MessageSujet: Re: Michel Coiffard   Michel Coiffard Icon_minitimeLun 25 Aoû 2008 - 22:21

et encore un AS du ciel Michel Coiffard 247322
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Michel Coiffard Empty
MessageSujet: Re: Michel Coiffard   Michel Coiffard Icon_minitimeLun 25 Aoû 2008 - 22:22

Encore un bon, merci Obélix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Michel Coiffard Empty
MessageSujet: Re: Michel Coiffard   Michel Coiffard Icon_minitimeLun 25 Aoû 2008 - 22:43

Merci Obélix
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Michel Coiffard Empty
MessageSujet: Re: Michel Coiffard   Michel Coiffard Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Coiffard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires) :: Les combattants de la Grande Guerre-
Sauter vers: