Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche ...
Voir le deal
24.70 €

 

 Le Major Patti, complice du vietminh

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexderome
modérateur
Alexderome

Masculin
Nombre de messages : 787
Age : 55
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-04, 22:41

Dans d'autres posts, nous avons évoqué cet odieux personnage, quoi de mieux que de luis consacrer un fil ? Le Major Patti a aidé le vietminh à s'armer pour soi-disant combattre les Japs. Mais Giap les a utilisées pour combattre les Français, certes pour donner le change, il a fait accomplir quelques escarmouches. L'(im)Monde, lorsque c'était encore une référence, en 1984, a fait cet article très intéressant, si quelqu'un peut trouver la suite ?
https://www.monde-diplomatique.fr/1984/02/BROCHEUX/37850

ALEX

___________________________________ ____________________________________

Le Major Patti, complice du vietminh Screen20


Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 20324
Age : 74
Emploi : Islamophobe .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-05, 17:12

Merci Alex ,

Je n'ai pas la suite , mais qq textes en anglais sur cette pourriture .

Que je vais essayer de mettre ce soir .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le Major Patti, complice du vietminh 908920120 Le Major Patti, complice du vietminh Cocoye10 Le Major Patti, complice du vietminh 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 20324
Age : 74
Emploi : Islamophobe .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-05, 20:42

Archimède Patti

Le Major Patti, complice du vietminh 004_Correll_Hanoi
Le Major Patti, complice du vietminh 221046395
https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Archimedes_Patti&prev=search&pto=aue

Puis vas en bas dans Références et tu cliques sur :
Le Major Patti, complice du vietminh 221046395
3  "Vietnam: A History Television, Racines d'une guerre, Entretien avec Archimedes LA Patti, 1981"

Tu as la transcription complète d'un interwiew par un journaliste , ou il déballe toutes ses saloperies en Indo , ainsi que celles des Ricains .

Les autres liens sont des articles sur "HO" et la triste vie de ce salopard  .


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le Major Patti, complice du vietminh 908920120 Le Major Patti, complice du vietminh Cocoye10 Le Major Patti, complice du vietminh 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”



Dernière édition par Commandoair40 le 2021-01-05, 20:50, édité 1 fois

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
modérateur
Alexderome

Masculin
Nombre de messages : 787
Age : 55
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-05, 20:46

Merci pour le lien, ce salopard aurait pu rejoindre Kim Philby à Moscou avec toute sa bande de p....

___________________________________ ____________________________________

Le Major Patti, complice du vietminh Screen20


Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
modérateur
Alexderome

Masculin
Nombre de messages : 787
Age : 55
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-05, 20:55

Quelques passages intéressants :

En 1945, une politique concernant le Vietnam, il n'y avait pas de politique en soi. Ah, ce qu'il y avait eu une direction générale que le président des États-Unis, Franklin Delano Roosevelt, sentait à l'époque que les Français avaient abusé de leur séjour en Asie du Sud-Est , qu'en ce qui concernait les Vietnamiens, ils avaient le droit à l'indépendance comme tous les autres peuples subjugués d' Asie du Sud-Est, qui aurait inclus les Indonésiens, les Philippins, les Birmans, les Malais, etc. Cependant, la chose est plus compliquée que cela parce que nous avions les alliés britanniques, nos amis là-bas, nous avions les alliés français, nous avions les Néerlandais.
Et, toutes ces personnes avaient un intérêt direct dans la région et, par conséquent, l'Américain devait être très prudent et le manipuler un peu doucement. Eh bien, à part ça, pour revenir à1945, lorsque je me suis impliqué pour la première fois en 1944, la politique à l'époque était une politique non écrite. Notre mission frAsie du Sud-Est était organisé un réseau de renseignement contre les japonais.
Et, en même temps, puisque nous étions utilisés en Indochine française en établissant ce réseau de renseignement, en même temps, nous avons reçu des instructions de la Maison Blanche du président Roosevelt par le biais du général Donovan de ne pas aider les Français à rentrer et à récupérer leur ancienne colonie. Cela ne voulait pas dire que nous devions les empêcher d'entrer. Cela signifiait que nous ne devions pas les aider de quelque façon que ce soit puisque, comme vous vous en souvenez à l'époque, nous avions la question du prêt de bail. Les Britanniques l'obtenaient et les Français les obtenaient en Europe et ainsi de suite.
Interviewer:
Pouvons-nous nous arrêter une seconde? Ouais.

Interviewer:
Prendre deux.
Colonel Patti, vous disiez que vous saviez que vous deviez garder les Britanniques, les Néerlandais et les autres pays heureux, alors comment la politique s'est-elle développée?
Patti:
En fait, comme je l'ai dit, la politique n'a jamais existé en soi, une politique. Il y avait des instructions du président Roosevelt directement aux personnes sur le terrain, telles que le général Wedemeyer et l'ambassadeur Hurley et le général Donovan, chef de l'OSS àWashington,dont j'étais responsable. Les instructions étaient qu'en aucun cas nous ne devions aider les Français à rentrer enIndochinefrançaise . Cependant, il n'a pas dit que nous devions nous battre pour les empêcher d'entrer. Il a dit que nous ne prévoyons pas les aider. Ailette. Période. Et c'est exactement ce que nous avons fait.

Interviewer:
Qu'est-ce que cela signifiait réellement? Comment avez-vous, alors, pouvez-vous me dire ce qui vous est arrivé. Vous êtes entré en contact avec le Mouvement indépendant vietnamien. Pouvez-vous tourner, développer pour moi ...?
Patti:
All right. Let me back up a little bit by saying that when I first arrived in Indochina, or I should say China really, at Kunming where the headquarters of the Allied Forces were at the time. When I arrived there, my first intent was seek help from the Brit—French, who obviously had been living in Indochina for over 100 years, and therefore, they were the logical people to approach and I did. I approached them and I got absolutely nowhere with them. It was at a time when the French were actually evacuating from Indochina. They were actually uh retreating to China from the colony because the Japanese had taken over and that was on the 9th of March in 1945 when they took over.
So, really, the French couldn’t be of much help to me, and although they promised to assist in many ways, ah, the fact the matter is that we got absolutely no assistance. All that the French wanted to do at the time, their main objective was to return to their former colony and to take over where they had left over, uh left off. Well, now, in my efforts to get an intelligence operation going in Southeast Asia against the Japanese, I searched among the French, received no res— no, no reply, no answer, no results. The only people I could turn were the Vietnamese, since, obviously, an American in Indochina couldn’t very well get away with anything. Therefore, we had to find someone who would do the trick.
Well, in this case I had known of Ho Chi Minh back in Washington. In Washington the records indicated that there was this gentleman who had for many years been a revolutionary and had been somewhat of a nationalist and would have been a good man to be in contact with. I looked for him. Ah. I had a few leads as to where I could find him. Well, fortunately, it wasn’t very difficult for me to find him Kunming and around China. (colonel coughs). I first met...

Interviewer:
Changez simplement la taille. Allez, vous avez dit, quand l'avez-vous rencontré pour la première fois?
Patti:
J'ai rencontré Ho pour la première fois à la frontière chinoise entre la Chine et l' Indochine dans les derniers jours d' avril 1945 . Je l'ai rencontré par l'intermédiaire des bons officiers d'autres organisations de renseignement et des Chinois, d'ailleurs. Je suis descendu, j'ai voyagé jusqu'à un endroit appelé Chow Chu Chay et là, moi, typique d'espion, nous avons rencontré Ho dans une soirée sombre dans une petite hutte avec très peu de monde et c'était la première fois que je rencontrais le monsieur.
C'était une personne assez intéressante. Très sensible, très doux, plutôt un type frêle, comme nous l'avons tous vu en photos ces dernières années. Il était alors beaucoup plus frêle qu'il ne l'était dans les années suivantes. Et, ah, nous avons longuement parlé de la situation générale, pas seulement en Indochine, mais le monde dans son ensemble. Les Alliés gagnaient la guerre. Les Russes étaient nos alliés et la Chine faisait de son mieux, etc. Je veux dire que c'était la teneur générale de la conversation pour commencer et cela a duré un certain temps et tout le temps Président Ho, M. Ho, Ho Chi Minh, quoi que vous vouliez l'appeler, je fumais mes cigarettes.
Tout a commencé par fumer la sienne et je ne pouvais pas supporter la puanteur de ses cigarettes. J'ai peur que mes amis vietnamiens n'aiment pas cette remarque, mais c'est la vérité. Ils étaient assez mauvais et quand je lui en ai offert un, il l'a attrapé avec empressement, et à partir de là, il a fumé mes Chesterfield tout au long de la soirée. Tout en fumant, en fumant en chaîne de haut en bas, nous avons discuté des nombreux problèmes. Euh.
Par exemple, l'avenir du Vietnam, l'avenir de l' Indochine . Il voulait notamment savoir quelle était la position des Etats-Unis vis-à-vis des Français et vis-à-vis des Vietnamiens. Évidemment, je ne pouvais pas lui donner une position officielle puisque je n’étais pas chargé, mais je lui ai indiqué que dans les récentes déclarations du président Roosevelt, du premier ministre Churchill et même de Gaulle avaient indiqué que le moment était vraiment venu pour une sorte de changement de gouvernement en Asie du Sud-Est , en particulier au Vietnam. Indochine française nous l'appelions à l'époque.
Et je lui ai assuré que euh, les préceptes de la Charte atlantique étaient plutôt valables. Je ne savais pas à l'époque que la Charte de l'Atlantique n'était pas un document officiel. Je n'en étais pas conscient, mais j'ai pensé que c'était une bonne chose et il a accepté. Il a dit, eh bien, je me souviens encore des quatorze points de Wilson, et il a commencé à les dénoncer, y compris le célèbre point sur l'autodétermination des gens qui se gouvernent eux-mêmes et il me semble que l'Amérique n'a pas changé, qu'ils croire en ce qu'ils disent et, bien que nous n'ayons pas réussi à retrouver notre indépendance1919 , après la Première Guerre mondiale, il semble que maintenant vous allez donner aux Philippines leur indépendance. Vous leur avez promis cela et il semble que vous y parvenez. J'espère que cela s'appliquera aussi, ce sera un bon présage pour le peuple vietnamien, le peuple de l' Indochine française .
Et, au cours de la conversation, il m'a raconté des histoires plutôt tristes sur ce que les Français coloniaux avaient fait en Indochine pour priver les gens de leur ...
Interviewer:
Arrêtez une minute.

Interviewer:
De quel genre de choses Ho vous parlait-il?
Patti:
Ho a particulièrement mis l'accent sur la situation en Indochineà ce moment-là. C'était une période qui faisait suite à une terrible famine où environ 1½ à 2 millions de personnes étaient mortes de faim, de malnutrition et de toutes sortes de maladies. Maintenant, la cause. La raison pour laquelle cela s'est produit était selon Ho à l'époque, que les Français et les Japonais avaient été plus ou moins en collusion pour profiter de la situation. Quand les inondations ont détruit toute leur récolte, quand la récolte de riz avait été pratiquement éliminée, ce qui restait dans le sud, au lieu de utiliser pour soulager la famine dans le nord, ce qui s'est réellement passé, c ' est que les Français l'utilisaient pour produire de l'alcool.
Interviewer:
Nous y retournerons. Ne vous inquiétez pas, nous recommencerons.

Interviewer:
Colonel Patti, pouvez-vous me dire le genre de choisi dont Ho vous a parlé. Sur la famine et sur les Français pendant la guerre?
Patti:
Euh. Pendant cette période, ce soir-là, Ho Chi Minh a couvert de très nombreux sujets. Ah, le premier, c'est la situation enIndochine, la situation où les Français avaient en fait privé les Vietnamiens de moyens de subsistance pendant une longue période pour leur propre intérêt. Les Français utilisaient le riz qui était censé avoir été envoyé dans le nord pour s'occuper des victimes de la famine, qui était en fait converti en alcool plutôt qu'en nourriture. L'alcool a produit deux effets. L'une était que ce n'était pas très sain pour les Vietnamiens au départ, mais deux avant, et peut-être le plus important, c'est que l'alcool était un produit générateur de revenus pour les Français car ils seront achetés via le monopole français. D'accord. Tellement pour ça. L'autre a choisi était que les Français vendaient également aux Japonais pour la consommation domestique pour la patrie en Chine, enJapon, pour la consommation domestique, une grande partie d'un grand nombre de tonnage de riz.
Eh bien, maintenant, ce que Ho ressentait était une trahison envers son peuple et il espérait que quelque chose pourrait être fait que lorsque les Alliés seraient arrivés, ils s'occuperaient de ce problème particulier. Eh bien, maintenant c'était l'un des sujets qui le préoccupait beaucoup. Il a dit que l'avenir du peuple vietnamien pour la prochaine génération allait être affecté par cette famine. Leur santé va être affectée. Et, vraiment, je veux dire qu'il m'a montré des photos qui avaient été prises à l'époque et aussi certains de mes agents ont pris certaines de ces photos qui sont affreuses. Je veux dire que nous regardons leImages cambodgiennes aujourd'hui et comparez-les avec celles-ci, eh bien, il n'y a pas de comparaison. Vraiment, c'était triste.
Maintenant, l'autre chose qui préoccupait Ho à l'époque était exactement ce qu'il pouvait faire pour les Alliés. Et, j'ai suggéré à l'époque où j'ai dit qu'en ce qui concerne les Alliés, tout ce dont nous avons besoin à ce stade, c'est que vous, si vous le pouvez, nous fournissez une source de renseignements. Nous avons besoin de renseignements sur les Japonais. Il dit, pas de problème. Eh bien, cela sonnait bien. Aucun problème. J'avais entendu cela en Italie et je l'avais entendu en Afrique du Nord des partisans en Yougoslavie , des partisans en Italie et ceux, bien sûr, dans le sud, et quand ils ont dit pas de problème, cela signifiait généralement que vous avez tout l'argent et que vous nous payez simplement et nous serons heureux de vous donner ce que vous voulez.
Ne nous donnez que des munitions, pour aucune autre raison que pour leurs propres fins politiques. Eh bien, maintenant, Ho Chi Minh n'a vraiment rien demandé. Il ne voulait pas d'argent. Il ne voulait pas d'armes. Tout ce qu'il voulait, c'était une ligne de communication entre son peuple Viet Minh et les Alliés. C'est tout ce qu'il voulait. C'est tout ce qu'il a demandé et j'ai été surpris.
Non seulement j'ai été surpris, mais quand j'ai rapporté à Kunming et Chongqingcette demande même qu'il ne voulait rien en échange de renseignements, ils ne m'ont pas cru. Nous avons eu du mal à convaincre nos supérieurs àWashingtonque nous allions vraiment obtenir quelque chose pour rien, et nous avons fait. Et c'était le numéro deux, la question de la famine, la situation. Troisièmement, il était très impatient de savoir quelle serait la position américaine vis-à-vis des Vietnamiens et je pense que j'en ai parlé plus tôt.

___________________________________ ____________________________________

Le Major Patti, complice du vietminh Screen20


Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
modérateur
Alexderome

Masculin
Nombre de messages : 787
Age : 55
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-05, 21:01

Affirmer que les Français et les Japonais se sont accordés pour affamer les Indochinois est totalement faux et calomnieux.

___________________________________ ____________________________________

Le Major Patti, complice du vietminh Screen20


Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 20324
Age : 74
Emploi : Islamophobe .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime2021-01-05, 21:05

Nous ne pouvons réécrire l'histoire .

Et puis , l'enfant de P.. , c'était "Truman" , l'anti-Français a 150% .

Oui , passages intéressants :

Idem aux gus du FLN , les arguments sont les mêmes : la Famine et l'exploitation du Peuple .

Qui croire mon pauvre Ami , qui croire .

Qu'attendre de la doctrine communiste .

Nous avons pourtant laissé pas mal de belles choses dans nos colonies .

Le Major Patti, complice du vietminh 367768  Le Major Patti, complice du vietminh 367768

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le Major Patti, complice du vietminh 908920120 Le Major Patti, complice du vietminh Cocoye10 Le Major Patti, complice du vietminh 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Major Patti, complice du vietminh Empty
MessageSujet: Re: Le Major Patti, complice du vietminh   Le Major Patti, complice du vietminh Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Major Patti, complice du vietminh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages infâmes célèbres (Civils & Militaires)-
Sauter vers: