Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
-33%
Le deal à ne pas rater :
PNY Mémoire RAM – XLR8 Gaming MAKO DDR5 – 6000MHz – 2×16 Go
79.99 € 119.99 €
Voir le deal

 

 Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 29135
Age : 78
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Empty
MessageSujet: Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .   Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Icon_minitimeMar Juil 30 2019, 16:55

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Commando-20190730

Le général Jean-Pierre Bosser, qui laissera ses fonctions de chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT] au général Thierry Burkhard, n’a eu de cesse d’insister sur la nécessité de développer et d’entretenir « l’esprit guerrier », qui doit donner aux soldats un « supplément d’âme » pour dominer l’adversaire.

« L’esprit guerrier combine la capacité à agir dans les milieux difficiles, l’utilisation de la haute technologie et les traditions », détaille le général Bosser.

En clair, l’aguerrissement, indispensable pour tenir plus longtemps que l’adversaire, forge le mental du soldat, dont les capacités sont démultipliés par la haute technologie…

Et les traditions donnent du sens à son action quand elles ne l’inspirent pas.

Pour l’armée de Terre, un combattant entraîné et aguerri, c’est à dire ayant une connaissance parfaite du terrain tout en faisant preuve de combativité et de résistance, est le « principal facteur de résilience. »

« Pour éviter la surprise et encaisser les chocs, il nous faut forger des soldats au caractère trempé et durs au mal. L’aguerrissement, composante clef de l’esprit guerrier, apporte ce supplément d’âme permettant au soldat de se dépasser pour remplir la mission, de prendre l’ascendant sur l’adversaire et d’emporter la décision », est-il expliqué dans la dernier numéro de la Lettre du CEMAT.

Et cette dernière d’ajouter :

« En se confrontant à l’adversité dès l’entraînement, chaque soldat, du caporal au général et du cavalier au pompier, doit développer intelligence de situation, audace et détermination. »

« Il y a des constantes dans l’entraînement militaire. Les soldats romains, les grognards napoléoniens ou nos militaires d’aujourd’hui ont tous vécu des avancées techniques ou technologiques importantes. Mais l’entraînement spécifique, la capacité à durer sur le terrain, l’endurcissement, la force morale demeurent les fondamentaux de la réussite de la mission », abonde le colonel Rémy, du bureau emploi de l’état-major de l’armée de Terre.

Et pour l’aguerrissement, la formation aux techniques commandos est incontournable.

« Un stage de type commando est par principe un saut dans l’inconnu. Ne pas connaître le programme, avoir un encadrement différent ou arpenter une piste d’audace met le combattant en situation d’inconfort. Ce dépassement physique et moral forge sa capacité de résilience, quelle que soit son arme d’appartenance. En cela l’esprit guerrier doit s’appliquer à toute l’armée de Terre », explique le colonel Rémy.

D’où la Directive d’aguerrissement des forces terrestres [DAGUER FT], récemment entrée en vigueur.

Définissant trois socles [combattant, métier, commando], elle se décline en 30 mesures devant être appliquées dans les trois ans à venir afin de permettre à l’ensemble des unités de l’armée de Terre de conduire une politique d’aguerrissement conforme à leurs exigences opérationnelles.

Pour schématiser, cette directive reprend la théorie du « ruissellement » en matière économique.

En clair, l’effort sera porté sur la formation des cadres aux techniques commandos.

Et ces derniers transmettrons ce qu’ils auront appris au sein de leur régiment.

« Nous allons remettre le cadre au cœur de l’aguerrissement. En augmentant le volume de personnel qualifié, nous donnons la possibilité aux régiments de mener leurs propres actions de formation », explique le lieutenant-colonel Jean-Charles, du bureau entraînement du commandement de l’entraînement et des écoles du combat interarmes [COM E2CIA].

Dans ce dispositif, le Centre national d’entraînement commando [CNEC], implanté à Mont-Louis [Pyrénées Orientales], tiendra un rôle central.

« Les régiments ont besoin de spécialistes pour encadrer leurs sections. En 2019, 54 % de nos stages étaient consacrés à la formation des moniteurs et instructeurs commandos. En 2020 nous serons à 80 % », souligne le lieutenant-colonel Carl-Éric, chef du bureau entraînement instruction de cette unité.

« Les militaires qualifiés 2e niveau sont l’échelon fondamental de l’aguerrissement commando dans les corps et ils doivent irriguer toutes les fonctions opérationnelles », précise le lieutenant-colonel Victor Le Bihan, le chef du corps du CNEC.

En outre, pour mener les stages d’aguerrissement, le CNEC va s’appuyer sur les Centres d’initiation commandos [CIC] du Fort de Penthièvre [Morbihan] et d’Épinal, lesquels montent progressivement en puissance, ainsi que sur le Groupement d’aguerrissement montagne [GAM].

« Ce dispositif permettra ainsi d’accueillir une quinzaine de formations qualifiantes supplémentaires par an, soit plus de 350 stagiaires », indique l’armée de Terre.

Dans le même temps, chaque brigade sera dotée d’un « espace d’entraînement et d’aguerrissement au combat » [EEAC] qui, sur le modèle du Centre d’instruction et d’entraînement au combat amphibie du 21e Régiment d’Infanterie de Marine [RIMa], permettra d’accueillir une section pendant une à deux semaines.

Comme l’assure la Lettre du CEMAT, « s’aguerrir doit se pratiquer au quotidien et dans toutes les unités ».

Ce qui passe par l’entraînement physique et la conduite de séquences tactiques devant permettre au chef de section ou de groupe de « densifier les activités, d’y introduire de l’imprévu, d’en moduler la durée et le contenu, pour habituer ses hommes à exécuter collectivement leur mission en situation d’inconfort, à agir plus fort et à durer plus longtemps. »

« La création des centres d’initiation commando et des espaces d’entraînement au combat des brigades offrira aux unités la possibilité de se consacrer pendant plusieurs semaines à des instructions spécifiques, notamment sur des parcours commando ou des pistes nautiques », explique-t-on au bureau entraînement du COM E2CIA.

Par ailleurs, cet « écosystème » reposera également sur les 9 Centres d’aguerrissement outre-Mer et étranger [CAOME], comme celui d’Arta Plage, à Djibouti.

Appelé « La voie de l’inconscient », il comprend un parcours d’audace à réaliser en moins de 25 mn. En encore comme ceux établis en Guyane [Centre d’entraînement en forêt équatoriale et centre de formation forêt fleuve].

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Separa64

Me font bien Rire , ces Généraux et ces Colonels de Bureaux .

Combien de beaux régiments ont été anéantis en Indo , car lors des replis , le PC , n'était pas capable de suivre .

Bigeard au camp de repos a Hanoï , chaque matin , partait avec son Bataillon faire qq Kms , lui en tête , sous le regard amusé des autres régiments .

Ce maintien en forme , sera un atout extraordinaire lors du repli de Tu-Lé .

Voici les paroles de Bigeard lors des début du 6eme BPC en Indo :

Marcel Bigeard. « Nous passons deux mois exténuants à marcher dans les rizières, l’eau jusqu’à la taille, à vérifier chacun de nos pas pour ne pas tomber dans un piège viet, à fouiller les villages en craignant toujours les tireurs embusqués. Nous opérons des actions coups de poing dès que nous repérons une concentration ennemie. Mon bataillon se rode. Les plus jeunes s’habituent au feu, mes vieux briscards retrouvent leurs sensations. Je suis fier de mon unité »
(Marcel Bigeard, dans ses mémoires posthumes Ma vie pour la France, Ed. du Rocher)



___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . 908920120 Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Cocoye10 Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . 908920120

« Je ne suis pas abattu, je n'ai pas perdu courage.
La vie est en nous et non dans ce qui nous entoure.
Être un homme et le demeurer toujours,
Quelles que soient les circonstances,
Ne pas faiblir, ne pas tomber,
Voilà le véritable sens de la vie ».

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Empty
MessageSujet: Re: Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .   Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Icon_minitimeMer Juil 31 2019, 08:12

Donc : préparation et stage commando pour tous sauf les grands officiers qui regarderons de loin les braves petits faire des stages inutiles !! Quel foutaise de savoir s'il tiens sur un fil ou saute d'un trou de 2 mètres, c'est l'endurance dans le temps et la continuité de l'endurance par la marche de tout les jours et non pas un stage de 8 jours ou il n'auras jamais l'occasion d'y revenir et de prouver quoi que ce soit !!! Moi je mettrais les généraux en tête puis tout les autres qui ont pondu cette histoire farfelu !!!
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4758
Age : 60
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Empty
MessageSujet: Re: Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .   Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Icon_minitimeVen Aoû 02 2019, 22:24

Je trouve cela très bien des stages commandos,pour avoir de bons soldats de la mort ,il faut des hommes avec un mental de fer,les meilleurs soldats dans le combat ce sont des hommes qui on crever la dalle avant d'être à l'armée,cela ont la rage la force,l'imagination,l'nstinct de survie.............Avec un entraînement physique et une bonne disquette dans la tête (observation,retenir des conversations nom,ect de certains  ,calcul mental,savoir faire des bombes au besoin artisanale,se fondre dans un groupe ennemi avoir la foi de la NATION.........Et là ce sont des soldats prêts au combat
Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1569
Age : 81
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Empty
MessageSujet: Re: Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .   Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Icon_minitimeSam Aoû 03 2019, 18:23

Je suis d'accord avec bretirouge, tout est question d'endurance et d'entretien physique permanent dans le temps. Ce type de stage n'a de sens que s'il n'est pas considéré comme un simple stage d'apprentissage de connaissances, mais comme un début de mise à niveau indispensable. Aujourd'hui on fait tellement croire qu'être militaire est un métier comme les autres que des carences doivent forcément apparaître. A vouloir calquer la spécificité militaire sur l'organisation de la société civile de sérieux problèmes doivent faire surface.
Au file du temps la définition de la finalité de l'instruction dispensée au sein du CNEC a évolué et nous assistons à une nouvelle mise au point de circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Empty
MessageSujet: Re: Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .   Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos . Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour affermir « l’esprit guerrier », l’armée de Terre va mettre l’accent sur les stages commandos .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour les blessés et les morts de l'armée de Terre
» Armée de terre : le général Bosser exalte « l’esprit guerrier »
» Destiné à l’armée de Terre, le Missile Moyenne Portée a été évalué pour les opérations des commandos marine
» POUR LA PREMIERE FOIS ET POUR CONTRER L;ORPAILLAGE L ARMEE DE TERRE ,ET EN SERVICE LECRABE HT
» La prochaine mission du porte-avions Charles de Gaulle pourrait mettre l’accent sur la défense de la liberté de navigation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: