Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25521
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . Empty
MessageSujet: Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge .   Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . Icon_minitime2017-12-23, 18:06

Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge en annonçant être prêt à livrer des armes à Kiev

Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . 275px-FGM-148_Javelin_-_ID_061024-A-0497K-004
Un lance-missiles antichar portable américain Javelin (image d'illustration)

Les Etats-Unis ont annoncé le 22 décembre qu'ils allaient fournir à l'Ukraine des «capacités défensives renforcées».

Pour les autorités russes, la livraison d'armes létales à Kiev pourrait conduire à «un nouveau bain de sang».


«Aujourd'hui, les Etats-Unis entraînent [les autorités ukrainiennes] vers un nouveau bain de sang», a déclaré dans un communiqué du 23 décembre le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Ryabkov, en référence à une déclaration américaine de la veille.

«Les armes américaines peuvent provoquer de nouvelles victimes chez notre voisin», a-t-il précisé.  

Selon le diplomate russe, les Etats-Unis ne peuvent plus prétendre jouer le rôle de médiateur dans le conflit ukrainien, dans la mesure où ils «attiseraient la guerre».

Il a ajouté que Moscou considérait  vain de faire appel au bon sens des dirigeants américains, puisque nombre d'entre eux seraient actuellement «aveuglés par la russophobie et avides d'applaudir les bataillons nationalistes ukrainiens».

De même, pour Alexeï Pouchkov, ancien président du comité des Affaires étrangères de la Douma devenu sénateur, les Etats-Unis pourraient être entraînés dans une confrontation directe avec les rebelles ukrainiens.

Selon lui, en effet, la livraison d'armements américains nécessitera une formation au sol des troupes du gouvernement ukrainien.

Or, les conseillers américains qui participeraient à de telles formations pourraient être pris pour cible.

«[Washington] a déjà suffisamment de problèmes pour se permettre d'être impliqué dans les aventures du régime [ukrainien]», a déploré le sénateur, avant d'ajouter : «Et nous savons tous combien Kiev peut être aventureux.»

Une annonce américaine qui inquiète Moscou

La 22 décembre, Washington avait annoncé son souhait de livrer des armes «défensives» à l'Ukraine, afin que Kiev puisse assurer la «souveraineté» de son territoire.

«Les Etats-Unis ont décidé de fournir à l'Ukraine des capacités défensives renforcées [...] pour aider l'Ukraine à bâtir sa défense sur le long terme, défendre sa souveraineté, son intégrité territoriale et se prémunir de toute agression à venir», avait écrit dans un communiqué la porte-parole de la diplomatie américaine, Heather Nauert.

Les armements en question inclueront des missiles anti-chars Javelin, selon Associated Press.

Plus tôt dans la semaine, des officiels américains avaient également confirmé que le secrétariat d'Etat avait approuvé une licence commerciale autorisant l'exportation d'équipements militaires pour snipers à destination de Kiev, pour un montant de 41,5 millions de dollars.

Une décision que Moscou critique également.

La précédente administration américaine, celle du président Barack Obama, s'était refusée à fournir à Kiev des armes létales, craignant vraisemblablement une extension du conflit, malgré les demandes répétées des autorités ukrainiennes depuis le coup d'Etat de février 2014.


Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . Trump-on-dragon

Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . 60092372

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . 908920120 Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . Cocoye10 Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . Empty
MessageSujet: Re: Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge .   Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge . Icon_minitime2017-12-28, 09:50

C'est un grand malade qui a était projeté à la tête des E.U, il va contribuer à un conflit très dangereux, qui , par la proximité d'autres états, ayant signés le pacte de l'OTAN, seront directement impliqués dans cette affaire qui va tourner au "vinaigre" !!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour Moscou, Washington a franchi une ligne rouge .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaire Navalny: Moscou appelle Washington à «ne pas jouer avec le feu»
» Un avion de ligne russe, transportant 71 personnes, s’écrase près de Moscou
» Le PCF troque le rouge contre le bleu-blanc-rouge
» Washington met en garde Paris .
» L’ancien chef de la DIA accuse Washington .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: