Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

 

 La Legion

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



La Legion Empty
MessageSujet: La Legion   La Legion Icon_minitime2016-10-25, 10:45

Armée de Terre : Légion Etrangère[
Legio, patria nostra…



 
 
La Legion Mini_dot_orange Historique
La Legion Drap_angl  The Foreign Legion
 
 
La Légion étrangère est une formation militair
e française composée de volontaires, essentiellement étrangers, créée par Louis Philippe, roi des Français, lors de la conquête de l’Algérie en 1831. La Légion combattra sur ce territoire durant plusieurs années, y gagnant une réputation de troupe composée de soldats particulièrement endurants, capables d’affronter sans faiblesse les pires situations.
La Legion Tableau_constantine
10 octobre 1837 - Episode de la conquête de l'Algérie
Second siège de Constantine par le général Damrémont
Un bataillon de la Légion étrangère repousse une attaque
Horace Vernet - Château de Versailles
Le Second Empire voit la Légion s’illustrer d’abord en Crimée, notamment à Sébastopol et à l’Alma, puis en Italie, à Magenta et à Solferino.
De 1863 à 1867, la Légion est appelée à servir au Mexique, et c’est dans ce pays, à la bataille de Camerone le 30 avril 1863, qu’elle écrira sa page d’histoire la plus héroïque et sans doute la plus célèbre, avec le capitaine Danjou et sa compagnie de 65 légionnaires, qui, fidèles à la parole donnée, se battront tous jusqu’à la mort, contre 2000 soldats mexicains.
La Legion Camerone-survivants
30 avril 1863 - Défense de Camerone par la Légion Etrangère
Derniers survivants de la 3e Cie du 3e Etranger, aux ordres du s/lt Naudet
Jean Baptiste Détaille - Musée de l'Armée, Paris
Quelques années plus tard, la Légion se bat contre les armées ennemies sur le sol national, durant la guerre 1870-1871, puis, à partir de 1883, c’est la conquête du Tonkin avec le défi resté lui aussi, célèbre, qui lui est lancé par le général de Négrier :
« Vous autres, légionnaires, vous êtes soldats pour mourir
et je vous envoie là où l’on meurt » 
De 1892 à 1894, la Légion combat au Dahomey (le Bénin) et au Soudan français (le Mali).
Durant la guerre 1914-1918, la Légion combat pour défendre le sol de France et son régiment de Marche y gagnera à être le plus décoré de l’armée française ; la Légion a également un bataillon présent aux Dardanelles.
Les légionnaires combattent ensuite sur plusieurs fronts, notamment au Maroc, au Liban, et en Syrie ; la 2 e guerre mondiale éclate, au cours de laquelle de 1939 à 1945, on voit les légionnaires engagés dans les combats les plus durs, en Norvège, en Erythrée, en Cyrénaïque, puis ce sont les campagnes d’ Italie, d’Alsace, d’Allemagne et d’Autriche, sans oublier celle du Tonkin, en 1946, contre les Japonais.
De 1946 à 1954, la guerre d’Indochine voit la Légion engagée dans les combats les plus meurtriers de son histoire ; plus de 10.000 légionnaires y perdront la vie.
Dès 1954, la guerre d’Algérie voit à son tour, les légionnaires partout où les combats et les opérations sont les plus rudes et les plus difficiles, comme aux frontières, dans les Aurès, ou dans le Constantinois.En 1956, la Légion participe à l’expédition de Suez. L’indépendance de l’Algérie en 1962, obligera la Légion à ramener les couleurs de Sidi Bel Abbès qui était sa ville garnison depuis 1863, et à les rapatrier à Aubagne, près de Marseille, tandis que ses unités s’installent en France métropolitaine et d’outremer, ainsi qu’à Djibouti et à Madagascar.
La Legion Quartier_vienot
Quartier Viénot, Sidi Bel Abbès. La section d'honneur sort pour un défilé - Photo ECA
La Legion Legion_alger
La Légion défile à Alger - Photo ECA
Depuis la guerre d’Algérie, la Légion a été et reste engagée sur tous les théâtres d’opérations extérieures (OPEX), où il faut combattre : Tchad, Zaïre, Liban, Golfe, Cambodge, Somalie, Rwanda, Centrafrique, Congo, Pays de l’ex Yougoslavie, Côte d’Ivoire…
L’uniforme des légionnaires comprend toujours la large ceinture bleue et les épaulettes vert et rouge, ainsi que le képi blanc, celui-ci étant parfois, selon les circonstances, remplacé par le béret vert incliné à gauche à la française, contrairement à celui des commandos marine. Lors des cérémonies militaires, la Légion qui marche d’un pas très lent sur l’air du « boudin », symbole d’une parfaite cohésion et de la force tranquille, défile toujours en dernier et est la seule unité de toutes les armées, à ne pas se diviser lorsqu’elle contourne les tribunes officielles.
La Legion 1er_reg
Les pionniers du 1er R.E.G. défilent, en tablier de buffle
14 juillet 2007 - Champs Elysées - Paris Collection PC FNCV
La Légion, véritable armée à elle seule, comprend plusieurs composantes :

  • l’infanterie : le 1 er RE est basé à Aubagne, avec le Commandement, tandis que le 4 e RE est à Castelnaudary et le 2 e REI à Nîmes.
  • La cavalerie : le 1 er REC est basé à Orange, dans le Vaucluse.
  • Le génie : le 1 er REG est basé à Laudun.
  • Les parachutistes : le 2 e REP est basé en Corse.
  • La 13e DBLE : régiment interarmes basé à Djibouti. 

La Legion Commando_djibouti_2rep
Stage commando 2ème REP à Djibouti
Avec un esprit de corps sans égal, fiers de leur passé héroïque, « étrangers  devenus fils de France non par le sang reçu mais par le sang versé », cultivant leurs glorieuses traditions, l’esprit de Camerone, le sens du volontariat et du sacrifice, les légionnaires, avec les 35.000 d’entre eux qui sont morts au champ d’honneur, symbolisent les plus hautes vertus militaires dont la France peut s’enorgueillir.
La Legion 4eme_re
Les képis blancs du 4e RE - Devise: "Honneur et Fidélité"
14 juillet 2007 - Champs Elysées, Paris Collection PC FNCV
 
 
 
 
 
La Legion Mini_dot_orange Code d'honneur
 
 

  • Le code d'honneur du légionnaire

 
 
 
 
 
La Legion Mini_dot_orange Une sélection de quelques sites
 
 

  • La Légion Etrangère
  • La bataille de Camerone - 1863 -
  • Amicale des Anciens de la Légion etrangère de Paris
  • Un site d'infos sur la Légion Etrangère.
  • Legione Straneria
  • Monsieur Légionnaire : site dédié à la Légion Etrangère
  • 2ème Régiment Etranger de Parachutistes
    > Ouvir la rubrique : Historique du 2ème REP
  • 2ème REP Légion Etrangère
    Un excellent site non officiel - ancien légionnaire parachutiste


 
 
 
 
[
Revenir en haut Aller en bas
 
La Legion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1962 : L'ADIEU DE LA LEGION A BEL ABBES
» Chaîne Légion .
» SOUVENIRS D'UN PAYS PERDU
» AH LA LEGION !
» La Légion en 54

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La Légion Etrangère-
Sauter vers: