Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 

 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 15:19

Hélie de Saint Marc connut un destin exceptionnel. Ne serait-ce que parce qu'au cours de sa longue vie il fut successivement l'homme de l'humiliation, de l'engagement, de la proscription avant d'être finalement réhabilité.
Humiliation: au printemps 1940, un adolescent assiste à Bordeaux à l'arrivée de l'armée française en déroute. Peu après, il entre dans la Résistance, décide de gagner l'Espagne, avant d'être arrêté dans les Pyrénées et déporté en Allemagne, au redoutable camp de travail de Langenstein.
Engagement: en 1945, un rescapé mal à l'aise dans la France de la Libération délaisse le statut que peut lui conférer son passé incontestable de résistant déporté, pour endosser la défroque mal taillée d'officier de la Légion étrangère. Avec l'armée française, il plonge dans une guerre incertaine en Indochine.
Proscription: en avril 1961, le commandant en second du 1er REP choisit la sédition pour protester contre la politique algérienne du général de Gaulle. Après l'échec du putsch, il connaît la prison.
Réhabilitation: longtemps, Hélie de Saint Marc reste silencieux, muré dans ses souffrances, acceptant son manteau de paria. Jusqu'à ce que l'amitié quasi paternelle qu'il porte à son neveu, l'éditeur Laurent Beccaria, le pousse à accepter de témoigner.
En 1989, Hélie Denoix de Saint Marc témoigne dans l'émission Apostrophes en 1989, après la sortie de sa biographie.
L'ancien officier, sorti de prison en 1966, qui vit paisiblement à Lyon, en pratiquant avec bonheur l'art d'être grand-père, devient en quelques livres l'icône d'un pays en mal de références.
Un mélange de tradition et de liberté

Hélie Denoix de Saint Marc incarnait la grandeur et la servitude de la vie militaire. De tout, il tirait des leçons de vie. Il relatait des faits d'armes oubliés, décrivait des héros inconnus. Il avait fait du Letton qui lui avait sauvé la vie à Langenstein, de son frère d'armes l'adjudant Bonnin mort en Indochine, du lieutenant Yves Schoen, son beau-frère, de Jacques Morin, son camarade de la Légion, des seigneurs et des héros à l'égal d'un Lyautey, d'un Bournazel, d'un Brazza. Au fil de souvenirs élégamment ciselés, il dessinait une autre histoire de France, plus humaine, plus compréhensible que celle des manuels scolaires.
Écouter ou lire Saint Marc, c'était voir passer, par la grâce de sa voix étonnamment expressive et de sa plume sensible et claire, une existence riche et intense.
Né en 1922, Hélie Denoix de Saint Marc était un fruit de la société bordelaise de l'avant-guerre, et de l'éducation jésuite. Il avait été élevé dans un mélange de tradition et de liberté (n'est-ce pas le directeur de son collège qui l'avait poussé à entrer dans le réseau Jade-Amicol?). De sa vie dans les camps, de son expérience de l'inhumanité, de ses séjours en Indochine, puis en Algérie, il faisait le récit sobre et émouvant, jusqu'aux larmes. Et de son geste de rébellion, il parlait toujours avec retenue, mezza voce, comme s'il était encore hanté par les conséquences de celui-ci.
Ses milliers de lecteurs, ses admirateurs, tous ceux qui se pressaient à ses conférences, aimaient en lui ceci: par son histoire se retrouvaient et se réconciliaient plusieurs France: celle de la Résistance, celle de la démocratie chrétienne et celle de l'Algérie française. Aux diverses phases de son existence, Saint Marc avait su donner une unité, en martelant: «Il n'y a pas d'actes isolés. Tout se tient.» C'était un être profond qui cherchait davantage à comprendre qu'à condamner. D'une conversation avec lui, on tirait toujours quelque chose sur soi-même, sur ses passions, ses tentations ou ses errements.
Cortège d'horreur, d'héroïsme et de dilemmes

La grande leçon qu'administrait Saint Marc, c'était que le destin d'un homme - et plus largement celui d'un pays - ne se limite pas à une joute entre un Bien et un Mal, un vainqueur et un vaincu. Il avait comme personne connu et subi la guerre, avec son cortège d'horreur, d'héroïsme et de dilemmes: en Indochine, que faire des partisans auxquels l'armée française avait promis assistance, maintenant qu'elle pliait bagage? En Algérie, que dire à ses hommes en opération, alors que le gouvernement avait choisi de négocier avec le FLN?
Son parcours chaotique, abîmé, toujours en quête de sens, n'avait en rien altéré sa personnalité complexe et attachante qui faisait de lui un homme de bonne compagnie et lui valait des fidélités en provenance des horizons les plus divers.
Hélie Denoix de Saint Marc, en novembre 2011. Crédits photo: JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP
L'une d'elles, parmi les plus inattendues (et, au fond, des plus bouleversantes), s'était nouée il y a une dizaine d'années avec l'écrivain et journaliste allemand August von Kageneck. Cet ancien officier de la Wehrmacht avait demandé à s'entretenir avec son homologue français. Leur conversation, parsemée d'aveux et de miséricorde, devint un livre, Notre histoire (2002). Kageneck était mort peu de temps après, comme si avoir reçu le salut (et pour ainsi dire l'absolution) d'un fraternel adversaire l'avait apaisé pour l'éternité. Sa photo en uniforme de lieutenant de panzers était dans le bureau de Saint Marc, à côté de celle de sa mère, qu'il vénérait.
Rien d'un ancien combattant

D'autres admirations pouvaient s'exprimer dans le secret. Ce fut le cas dès son procès, où le commandant de Saint Marc suscita la curiosité des observateurs en se démarquant du profil convenu du «réprouvé». Des intellectuels comme Jean Daniel, Jean d'Ormesson, Régine Deforges, Gilles Perrault, un écrivain comme François Nourissier lui témoignèrent leur estime. Se souvient-on que ses Mémoires, Les Champs de braises, furent couronnés en 1996 par le Femina essai, prix décerné par un jury de romancières a priori peu sensibles au charme noir des traîneurs de sabre?
En novembre 2011, Hélie de Saint Marc fut fait grand-croix de la Légion d'honneur par le président de la République. Dans la cour des Invalides, par une matinée glaciale, le vieil homme recru d'épreuves et cerné par la maladie reçut cette récompense debout, des mains de Nicolas Sarkozy. Justice lui était faite. Commentant cette cérémonie, il disait d'une voix où perçait une modestie un brin persifleuse: «La Légion d'honneur, on me l'a donnée, on me l'a reprise, on me l'a rendue…»
Le 28 novembre 2011, Nicolas Sarkozy remet la grand-croix de la Légion d'honneur à Hélie Denoix de Saint Marc. Crédits photo: CHRISTOPHE ENA/AFP
À ces hommages s'ajoutèrent au fil des ans les nombreux signes de bienveillance de l'institution militaire (notamment grâce à une nouvelle génération d'officiers libérée des cas de conscience qui entravaient leurs aînés), qui furent comme un baume au cœur de cet homme qui prenait tout avec une apparente distance, dissimulant sa sensibilité derrière l'humour et la politesse.
Histoire authentique ou apocryphe, il se raconte qu'un jour l'ex-commandant de Saint Marc avait été accosté par une admiratrice qui lui avait glissé: «Je suis fière d'habiter la France, ce pays qui permet à un ancien putschiste de présider le Conseil d'État.» La bonne dame confondait Hélie avec son neveu Renaud (aujourd'hui membre du Conseil constitutionnel). Cette anecdote recèle quelque vérité. La France contemporaine l'avait pleinement adopté, ayant compris que cet homme lui ressemblait, avec ses engagements heureux ou tragiques, ses zones d'ombre, ses chagrins et ses silences.
Hélie de Saint Marc n'avait rien d'un «ancien combattant». S'il avait insolemment placardé à la porte de son bureau le mandat d'arrêt délivré contre lui en mai 1961, il parlait de ceux qui avaient été ses adversaires avec mansuétude. Quand un article lui était consacré dans Le Figaro, il ne manquait jamais de demander à son auteur, avec ironie: «Avez-vous eu une réaction des gaullistes?» Son épouse, Manette, et leurs quatre filles s'attachaient à lui faire mener une vie tournée vers l'avenir. Il n'était pas du genre à raconter ses guerres, s'enquérant plutôt de la vie de ses amis, les pressant de questions sur le monde moderne, ses problèmes, ses défis. Ce vieux soldat bardé d'expériences comme d'autres le sont de diplômes n'avait jamais renoncé à scruter son époque pour la rendre un tant soit peu plus intelligible.
Énigme insondable

L'existence humaine restait pour lui une énigme insondable. À Buchenwald, Saint Marc avait laissé la foi de son enfance. L'éclatement de tout ce qui avait été le socle de son éducation l'avait laissé groggy. Une vie de plus de quatre-vingt-dix ans n'avait pas suffi pour reconstituer entièrement un capital de joie et d'espérance. C'était un être profondément inquiet, qui confessait que sa foi se résumait à une minute de certitude pour cinquante-neuf de doute. Le mal, la souffrance, le handicap d'un enfant, ces mystères douloureux le laissaient sans voix.
Attendant la fin, il confiait récemment avec un détachement de vieux sage: «La semaine dernière, la mort est encore passée tout près de moi. Je l'ai tout de suite reconnue: nous nous sommes si souvent rencontrés.»

___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 15:20

« QUE DIRE A UN JEUNE DE 20 ANS »

Quand on a connu tout et le contraire de tout,
quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie,
on est tenté de ne rien lui dire,
sachant qu’à chaque génération suffit sa peine,
sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en cause
font partie de la noblesse de l’existence.

Pourtant, je ne veux pas me dérober,
et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci,
en me souvenant de ce qu’écrivait un auteur contemporain :

«Il ne faut pas s’installer dans sa vérité
et vouloir l’asséner comme une certitude,
mais savoir l’offrir en tremblant comme un mystère».

A mon jeune interlocuteur,
je dirai donc que nous vivons une période difficile
où les bases de ce qu’on appelait la Morale
et qu’on appelle aujourd’hui l’Ethique,
sont remises constamment en cause,
en particulier dans les domaines du don de la vie,
de la manipulation de la vie,
de l’interruption de la vie.

Dans ces domaines,
de terribles questions nous attendent dans les décennies à venir.
Oui, nous vivons une période difficile
où l’individualisme systématique,
le profit à n’importe quel prix,
le matérialisme,
l’emportent sur les forces de l’esprit.

Oui, nous vivons une période difficile
où il est toujours question de droit et jamais de devoir
et où la responsabilité qui est l’once de tout destin,
tend à être occultée.

Mais je dirai à mon jeune interlocuteur que malgré tout cela,
il faut croire à la grandeur de l’aventure humaine.
Il faut savoir,
jusqu’au dernier jour,
jusqu’à la dernière heure,
rouler son propre rocher.
La vie est un combat
le métier d’homme est un rude métier.
Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.

Il faut savoir
que rien n’est sûr,
que rien n’est facile,
que rien n’est donné,
que rien n’est gratuit.

Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.

Je dirai à mon jeune interlocuteur
que pour ma très modeste part,
je crois que la vie est un don de Dieu
et qu’il faut savoir découvrir au-delà de ce qui apparaît
comme l’absurdité du monde,
une signification à notre existence.

Je lui dirai
qu’il faut savoir trouver à travers les difficultés et les épreuves,
cette générosité,
cette noblesse,
cette miraculeuse et mystérieuse beauté éparse à travers le monde,
qu’il faut savoir découvrir ces étoiles,
qui nous guident où nous sommes plongés
au plus profond de la nuit
et le tremblement sacré des choses invisibles.

Je lui dirai
que tout homme est une exception,
qu’il a sa propre dignité
et qu’il faut savoir respecter cette dignité.

Je lui dirai
qu’envers et contre tous
il faut croire à son pays et en son avenir.

Enfin, je lui dirai
que de toutes les vertus,
la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres
et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres,
de toutes les vertus,
la plus importante me paraît être le courage, les courages,
et surtout celui dont on ne parle pas
et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.

Et pratiquer ce courage, ces courages,
c’est peut-être cela

«L’Honneur de Vivre»

Hélie de Saint Marc

___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 15:21

Les adolescents d’aujourd’hui ont peur d’employer des mots comme la fidélité, l’honneur, l’idéal ou le courage. Sans doute ont-ils l’impression que l’on joue avec ces valeurs – et que l’on joue avec eux. Ils savent que leurs aînés se sont abîmé les ailes. Je voudrais leur expliquer comment les valeurs de l’engagement ont été la clef de voûte de mon existence, comment je me suis brûlé à elles, et comment elles m’ont porté. Il serait criminel de dérouler devant eux un tapis rouge et de leur faire croire qu’il est facile d’agir. La noblesse du destin. humain, c’est aussi l’inquiétude, l’interrogation, les choix douloureux qui ne font ni vainqueur ni vaincu.

Que dire à un cadet ? Peut-être, avec pudeur, lui glisser dans la paume de la main deux ou trois conseils : mettre en accord ses actes et ses convictions ; pouvoir se regarder dans la glace sans avoir à rougir de lui-même ; ne pas tricher, sans doute la plus difficile, pratiquer et tâcher de concilier le courage et la générosité ; rester un homme libre.

J’ai toujours essayé de récupérer les débris de mon existence pour faire tenir debout mon être intérieur. Même en prison et réprouvé, j’ai cherché à être heureux.

Un ami m’a dit un jour : « tu as fait de mauvais choix, puisque tu as échoué ». Je connais des réussites qui me font vomir. J’ai échoué, mais l’homme au fond de moi a été vivifié. Décembre 2004. Avec l'aimable autorisation d'Eric Soudan, photographe. Cliquez pour agrandir.

Je tiens le courage en haute estime car il me semble contenir toutes les autres vertus.

Je crains les êtres gonflés de certitudes. Ils me semblent tellement inconscients de la complexité des choses … Pour ma part, j’avance au milieu d’incertitudes. J’ai vécu trop d’épreuves pour me laisser prendre au miroir aux alouettes.

Décembre 2004. Avec l'aimable autorisation d'Eric Soudan, photographe. Cliquez pour agrandir. Ai-je toujours été fidèle ? Ai-je toujours agi selon l’honneur ? J’ai essayé, sans jamais y parvenir entièrement, d’être digne des autres et de la vie. Je ne connais pas de vérité tranquille. Je veux ajouter de la vie aux années qui me restent, témoigner de tout ce qui dure, retrouver la vérité de l’enfant que j’ai été. Simplement essayer d’être un homme.

Hélie de Saint Marc

___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 15:24

Déclaration d’Hélie Denoix de Saint Marc
devant le haut tribunal militaire, le 5 juin 1961.


« Ce que j’ai à dire sera
simple et sera court. Depuis
mon âge d’homme,
Monsieur le président, j’ai
vécu pas mal d’épreuves : la
Résistance, la Gestapo,
Buchenwald, trois séjours
en Indochine, la guerre
d’Algérie, Suez, et puis
encore la guerre
d’Algérie…
« En Algérie, après bien des
équivoques, après bien des
tâtonnements, nous avions
reçu une mission claire :
vaincre l’adversaire,
maintenir l’intégrité du
patrimoine national, y
promouvoir la justice raciale, l’égalité politique.
« On nous a fait faire tous les métiers, oui, tous les métiers,
parce que personne ne pouvait ou ne voulait les faire. Nous
avons mis dans l’accomplissement de notre mission, souvent
ingrate, parfois amère, toute notre foi, toute notre jeunesse,
tout notre enthousiasme. Nous y avons laissé le meilleur de
nous-mêmes. Nous y avons gagné l’indifférence,
l’incompréhension de beaucoup, les injures de certains. Des
milliers de nos camarades sont morts en accomplissant cette
mission. Des dizaines de milliers de musulmans se sont joints
à nous comme camarades de combat, partageant nos peines,
nos souffrances, nos espoirs, nos craintes. Nombreux sont
ceux qui sont tombés à nos côtés. Le lien sacré du sang versé
nous lie à eux pour toujours.
« Et puis un jour, on nous a expliqué que cette mission était
changée. Je ne parlerai pas de cette évolution incompréhensible
pour nous. Tout le monde la connaît. Et un soir, pas tellement
lointain, on nous a dit qu’il fallait apprendre à envisager
l’abandon possible de l’Algérie, de cette terre si passionnément
aimée, et cela d’un cœur léger. Alors nous avons pleuré.
L’angoisse a fait place en nos cœurs au désespoir.
« Nous nous souvenions de quinze années de sacrifices
inutiles, de quinze années d’abus de confiance et de reniement.
Nous nous souvenions de l’évacuation de la Haute-Région,
des villageois accrochés à nos camions, qui, à bout de forces,
tombaient en pleurant dans la poussière de la route. Nous nous
souvenions de Diên Biên Phû, de l’entrée du Vietminh à
Hanoï. Nous nous souvenions de la stupeur et du mépris de
nos camarades de combat vietnamiens en apprenant notre
départ du Tonkin. Nous nous souvenions des villages
abandonnés par nous et dont les habitants avaient été
massacrés. Nous nous souvenions des milliers de Tonkinois se
jetant à la mer pour rejoindre les bateaux français.
« Nous pensions à toutes ces promesses solennelles faites sur
cette terre d’Afrique. Nous pensions à tous ces hommes, à
toutes ces femmes, à tous ces jeunes qui avaient choisi la
France à cause de nous et qui, à cause de nous, risquaient
chaque jour, à chaque instant, une mort affreuse. Nous
pensions à ces inscriptions qui recouvrent les murs de tous ces
villages et mechtas d’Algérie :
« “ L’Armée nous protégera, l’armée restera “. Nous pensions
à notre honneur perdu.
« Alors le général Challe est arrivé, ce grand chef que nous
aimions et que nous admirions et qui, comme le maréchal de
Lattre en Indochine, avait su nous donner l’espoir et la
victoire.
« Le général Challe m’a vu. Il m’a rappelé la situation
militaire. Il m’a dit qu’il fallait terminer une victoire presque
entièrement acquise et qu’il était venu pour cela. Il m’a dit que
nous devions rester fidèles aux combattants, aux populations
européennes et musulmanes qui s’étaient engagées à nos côtés.
Que nous devions sauver notre honneur.
« Alors j’ai suivi le général Challe. Et aujourd’hui, je suis
devant vous pour répondre de mes actes et de ceux des
officiers du 1er REP, car ils ont agi sur mes ordres.
« Monsieur le président, on peut demander beaucoup à un
soldat, en particulier de mourir, c’est son métier. On ne peut
lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de
mentir, de se renier, de se parjurer. Oh ! je sais, Monsieur le
président, il y a l’obéissance, il y a la discipline. Ce drame de
la discipline militaire a été douloureusement vécu par la
génération d’officiers qui nous a précédés, par nos aînés.
Nous-mêmes l’avons connu, à notre petit échelon, jadis,
comme élèves officiers ou comme jeunes garçons préparant
Saint-Cyr. Croyez bien que ce drame de la discipline a pesé de
nouveau lourdement et douloureusement sur nos épaules,
devant le destin de l’Algérie, terre ardente et courageuse, à
laquelle nous sommes attachés aussi passionnément que nos
provinces natales.
« Monsieur le président, j’ai sacrifié vingt années de ma vie à
la France. Depuis quinze ans, je suis officier de Légion.
Depuis quinze ans, je me bats. Depuis quinze ans j’ai vu
mourir pour la France des légionnaires, étrangers peut-être par
le sang reçu, mais français par le sang versé.
« C’est en pensant à mes camarades, à mes sous-officiers, à
mes légionnaires tombés au champ d’honneur, que le 21 avril,
à treize heure trente, devant le général Challe, j’ai fait mon
libre choix.
« Terminé, Monsieur le président. »

___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 16:47

Merci dvk  et bravo .

Ici , nous sommes tous des adeptes du Commandant .

A ses funérailles , pas un membre du Gouvernement  Sad  Sad

Dieu merci , le Bérets de toutes les couleurs l'ont accompagné en sa dernière demeure .

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 1503206914

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 1013678308

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 1201430414  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 1448827811  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 2997794832  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 3031951924  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 4054038949  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 2196632332

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 908920120 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Cocoye10 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 17:18

J'ai toujours admiré cet homme, cet officier au courage de dire ses pensées les plus profondes, et ne renier son sermon quitte à en perdre sa carrière et sa vie !!

j'ai passé à côté de ce grand homme en Algérie, alors que le colonel Jeanpierre avait son 1er REP à Zéralda , Qu'il eu la gentillesse envers Bigeard de prêter un bout de son camps des PINS pour loger notre 3ème RPC !!
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12007
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 18:48



COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 4017930517 Un grand Officier
merci dvk COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 926774

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 18:56

J'ai  oublié de te dire ....MERCI  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 253428
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12007
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 19:03

  COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 39718010


 
 

  Version modifiée de la célèbre chanson d'Edith Piaf "Non, je ne regrette rien", chanté au Fort de Nogent par les officiers du 1er REP (Régiment Etranger de Parachutistes), placés en détention suite à leur participation au putsch des généraux de 1961.

   

  La déclaration du commandant de Saint Marc devant ses juges

Guerre d'Algérie et putsch des Généraux

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12007
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-23, 19:20


COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 4017930517

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 1201430414 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 2897098384 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 1201430414


___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-24, 08:56

Oui je n'avais rien vu sur les forum (peut être ai-je mal vu) aussi pour mon arrivée sur ce site je voulais rendre hommage à l'homme qui est devenu un phare dans ma vie (les camps de braise est mon livre de chevet permanent) j'ai eu le privilège de le rencontrer et lors de ces funérailles j'ai ressenti la même indignation que vous de l'absence de responsable politiques mais finalement ils ne méritaient pas d'être présent devant de grandeur !! j'ai la "chair de poule" à la sortie du cercueil.

Je me permets un citation que je mets à la fin de tous le e-mail que j'envoi :

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc

___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-24, 09:02

Merci a tous . Sad Sad Sad Sad

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 908920120 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Cocoye10 COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-24, 09:09

CITATIONS du COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC:

La comédie humaine me hérisse. C'est l'épreuve qui révèle le salaud et l'honnête homme. Tel est devenu l'un des principes qui ont guidé ma vie.

La soif de paraître est une passion terrible qui détruit l'humanité dans l'homme. elle est insatiable.

La soif de paraître est une passion terrible qui détruit l'humanité dans l'homme. Elle est insatiable. Elle assèche la source intérieure. Vouloir s'extraire de la condition humaine est un leurre et un vertige... Je préfère ceux qui cherchent à s'élever, ce qui est tout autre choses; leur chemin intérieur passe par la patience et le dénuement.
Si je dois rendre grâce d'une seule chose à la vie rude qui fut la mienne, c'est de m'avoir appris à considérer les hommes, quels qu'ils soient, sur le même plan. Sous l'écorce de l'apparence, on trouve un rien, une poussière, un grain de sable qui concentre tout l'humain.

Il arrive toujours un moment où l'on s'aperçoit que les menteurs et les tricheurs sont largement majoritaires dans l'existence, tant la fièvre de paraître finit par tuer l'être intime.

Je crains les êtres gonflés de certitudes. Ils me semblent tellement inconscients de la complexité des choses … Pour ma part, j’avance au milieu d’incertitudes. J’ai vécu trop d’épreuves pour me laisser prendre au miroir aux alouettes.

Ai-je toujours été fidèle ? Ai-je toujours agi selon l’honneur ? J’ai essayé, sans jamais y parvenir entièrement, d’être digne des autres et de la vie. Je ne connais pas de vérité tranquille. Je veux ajouter de la vie aux années qui me restent, témoigner de tout ce qui dure, retrouver la vérité de l’enfant que j’ai été. Simplement essayer d’être un homme.

Bien sûr, le soldat est toujours là où il faut mourir; C'est sa grandeur. mais il ne peut supporter le mensonge.

A l'heure des choix les hommes adorent employer le futur ou le futur antérieur? Je ferai, ou j'aurai fait sont des phrases creuses sur l'échelles des valeurs humaines.

L'injustice du monde doit beaucoup à l'incertitude de ces êtres flottants, qui agissent comme des bouchons de liège au gré des courants. Je me souviens, la nausée aux lèvres, de ces hommes qui auraient été pour si la révolte militaire avait atteint son but et qui furent farouchement contre parce qu'elle avait échoué...
Il existe des affrontements de bas étage, mai aussi des querelles d'altitude. En acceptant de répondre de mes actes, dans la nuit étoilée du camp de Zéralda, j'avais accepté de finir fusillé dans les fossés de Vincennes, comme un mutin ou un parricide. D'une certaine manière, nos divisions étaient graves de la gravité de nos convictions. Mais depuis l'Occupation, j'ai en horreur ces eaux incertaines où chacun demande à l'autre de le dédouaner de ses actes. Je n'accepterai pas de pardonner à si bon compte. nous sommes chacun le témoin de nous-mêmes.

Le soldat connaît un combat intérieur dont il ne parle pas. Il ya d'abord ces interminables heures d'attente et de transport, l'anxiété, les tripes nouées, ces vagues pensées que l'on remue sur le destin, l'absurdité de la vie, sa fragilité; ces souvenirs que l'on écarte pour ne pas faiblir. Il y a ces lieux inconnus que l'on scrute avec intensité[...]
Et puis l'assaut, dans les clameurs qui donnent du courage...L'action brutale où la peur n'a pas sa place...L'inconscience, la rage, parfois le corps à corps, les gestes seconds, la lucidité du médium, la violence qui se libère

Les soldats qui vous disent qu'ils n'ont jamais connu la peur vous mentent. Ou peut-être ont-ils traversé la guerre en zombies. C'est l'incandescence qui porte le soldat, et ce courage-là ressemble à une expérience mystique : pour que la lumière jaillisse, il faut bien qu'un peu de soi brule et se consume.

Le courage du soldat est inséparable de celui des autres. Il fait partie d'une chaîne humaine, et il n'y a pas de salut individuel.C'est pourquoi le courage est pour lui un sentiment qui s'organise, qu'on entretient comme les fusils. On lui dit de se battre et il se bat. On lui dit de mourir et il meurt. Il pratique cet étrange courage qu'il faut pour basculer de l'autre côté de la vie sans une larme.

Il n'est pas facile de s'évader de cette prison mentale, sans barreau et sans chaîne, qui succède à l'épreuve. "La guerre n'a jamais de fin pour ceux qui se sont battus" a écrit Malaparte. Il faut une autre forme de courage pour vivre en ses murs invisibles.



___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-24, 16:27

Incontestablement !! C'est très beau, et sa plume donne le ton avec une amplitude rarement égalée  !!
Revenir en haut Aller en bas
dvk

dvk


Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 53
Emploi : Formateur sécurité
Date d'inscription : 23/08/2016

COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime2016-08-25, 07:40

oui même si aucun être humain ne mérite d’être adulé je suis un fervent admirateur du Commandant il nous rappelle je crois quel est le chemin de l'HONNEUR j'essaie dans ma vie de tous les jours de suivre ce chemin

___________________________________ ____________________________________

" Un homme doit garder la capacité de résister, de s'opposer, de dire non. Ensuite, il n'a pas à s'excuser. Trop d'hommes agissent selon la direction du vent. Leurs actes disjoints, morcelés, n'ont plus aucun sens."

Commandant Hélie Denoix de Saint Marc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Empty
MessageSujet: Re: COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC   COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMANDANT HELIE DENOIX DE SAINT MARC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inauguration rue Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc .
» Place commandant Hélie Denoix de Saint Marc
» Commandant HELIE DENOIX DE ST MARC
» Devoir de mémoire: Commandant Hélie Benoix de Saint-Marc .
» Inauguration du rond-point « Commandant Hélie de Saint Marc », à Condom (Gers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: