Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à ...
Voir le deal
71.99 €

 

 Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert Empty
MessageSujet: Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert   Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert Icon_minitime2015-07-13, 16:19

Les Grands Combattants Volontaires

Château-Jobert, Pierre


  
Pierre Château-Jobert naît le 3 février 1912 à Morlaix.
Deux ans plus tard c’est la guerre et en 1915, son père meurt au champ d’honneur. Pupille de la Nation, élevé par sa mère qui est commerçante, Pierre fait des études classiques à Morlaix et à Paris. En 1934 et 1935, il effectue son service militaire.
En juin 1940, lorsque les forces françaises sont contraintes au repli devant l’avancée des blindés allemands, il est sous-lieutenant d’artillerie. Blessé au combat à Dinard, il est soigné à l’hôpital de Vannes d’où il s’évade pour rejoindre l’Angleterre via Saint Jean de Luz et Liverpool. Le 1er juillet 1940, il s’engage dans les Forces Françaises Libres. Ses camarades le baptisent « Conan » du nom du héros du roman de Roger Vercel, capitaine des Corps Francs de la guerre 1914-1918.
Conan va participer à de nombreuses campagnes
1941 : Il est en Erythrée, lieutenant au sein de la 13e demi brigade de la légion étrangère (DBLE).
1942 : C’est la Syrie, puis la Libye avec le 1er régiment d’artillerie des FFL où il reçoit une nouvelle blessure.
1943-1944 : le capitaine Conan, ayant demandé à servir dans les parachutistes, est breveté à Ringway, et prend le commandement du 3rd French SAS, opérant en France occupée, qui deviendra le 3e RCP.
Cette unité est fractionnée en commandos opérant avec les maquis, et accomplissant de nombreuses embuscades, coups de main et sabotages, au cours desquels le capitaine Conan se distingue par son mépris du danger.
Décembre 1944 : Conan, est promu commandant.
En 1945, il  crée le centre école de parachutisme militaire de Lannion, puis en 1947, celui d’Idron.
1947-1952 : il prend le commandement de la demi-brigade coloniale de commandos parachutistes. Promu lieutenant-colonel en 1950, il dirige en Indochine de nombreuses opérations aéroportées auxquelles il participe.
1953-1955 : D’abord affecté à l’état-major d’Alger, promu colonel, il est nommé à la tête du 2e RCP de Constantine, qui saute sur Port-Saïd et Port-Fouad en 1956, lors de l’expédition de Suez.
1957-1958 : le colonel Conan prend le commandement de la brigade de parachutistes coloniaux ; il est à Bayonne, où il se déclare en faveur de l’Algérie française.
1961 : Affecté au Niger, ayant apporté son appui à l’OAS lors du putsch du 22 avril,  il est condamné à plusieurs mois de forteresse.
1962 : en janvier, il se rend secrètement en Algérie pour y prendre le commandement de la région Est de l’OAS, à Constantine. L’Algérie devenue indépendante, il est contraint de rester dans la clandestinité.
1965 : le colonel Conan est condamné à mort par la Cour de sûreté de l’Etat.
1968 : bénéficiant d’une mesure d’amnistie du général de Gaulle, il rentre en France.
Une destinée exceptionnelle
A l’issue de sa destinée exceptionnelle, au cours de laquelle il a été, deux fois blessé et a obtenu onze citations dont dix avec palmes, Pierre Château-Jobert est devenu commandeur de la Légion d’honneur et compagnon de la Libération. Il est aussi titulaire, entre autres, des décorations suivantes :

  • Croix de guerre 1939-1945

  • Croix de guerre des TOE

  • Distinguished Service Order (DSO)

  • Médaille de l’Aéronautique

  • Ainsi que de nombreuses autres distinctions étrangères.


Un tel destin nous montre à quel point les conditions politiques dans lesquelles l’Algérie a accédé à l’indépendance en 1962, ont entraîné de profonds déchirements, et des choix désespérés, chez des hommes qui avaient placé le courage et l’honneur au-dessus de toutes les vertus.
Agé de 93 ans, Pierre Château-Jobert est décédé le 30 décembre 2005 à Caumont l’Eventé dans le Calvados, et a été porté en terre le 3 janvier 2006 par ses parents, ses amis, et les représentants de l’Union Nationale des Parachutistes, sa grande famille.
Un vibrant hommage lui a été rendu par le colonel Jean Stasi, afin de témoigner de la considération, de l’estime et de l’affection qu’ils portent au grand soldat, à la figure de légende, au chef prestigieux et hors du commun, à l’homme de caractère, d’action et de conviction, qu’il fut tout au long de sa vie.
© PC - FNCV
        
Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert Conan

Pierre Château-Jobert
 
Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert Ccv_125x225 
Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Combattant Volontaire Pierre Chateau-Jobert
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Combattant Volontaire .Chateau-Jobert
» Grand Combattant Volontaire ...Pierre Ponchardier
» Grand Combattant Volontaire Pierre Hantic
» Un Grand Combattant Volontaire Pierre Lecomte
» Un grand combattant volontaire Robert Cadieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: