Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

 

 Grand Combattant Volontaire Louis Chomette

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Empty
MessageSujet: Grand Combattant Volontaire Louis Chomette   Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Icon_minitime2015-07-09, 19:57

Les Grands Combattants Volontaires

Louis CHOMETTE


  
Louis Chomette naît en 1919, à Saint-Etienne.
En 1939, dès la déclaration de guerre, il s'engage au 7e Spahis à cheval, et est admis à l'Ecole de Cavalerie de Saumur.
En mai 1940, promu aspirant, il commande un peloton de chars Somua et combat les troupes allemandes au nord de la Loire jusqu'à l'arrêt des hostilités. Il se distingue par sa brillante conduite.
Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Chomette-louis-para


Maintenu dans l'armée après l'armistice, le sous-lieutenant Chomette est désigné pour l'Indochine en janvier 1941. Il est affecté au Tonkin, à That Khé d'abord, puis à Langson, au fort de l'Ile, en construction.




 


Le 9 mars 1945, c'est le coup de force japonais contre les garnisons françaises d'Indochine. Louis Chomette anime la résistance du fort, son chef ayant été mis hors de combat dès le début de l'attaque. Le fort est assailli avec des moyens importants par les troupes japonaises disposant d'artillerie et apppuyées par l'aviation.




 


Le dimanche 11 mars 1945, en fin de journée, le fort succombe sous le nombre. Louis Chomette est capturé  avec les derniers défenseurs valides. Les Européens sont attachés à l'ouvrage, et fauchés par des rafales d'armes automatiques. Les assaillants les achèvent alors, un à un, à l'arme blanche, et les corps jetés dans le ravin bordant le fort.




 


Dans la nuit, Louis Chomette et deux soldats, tous gravement blessés, parviendront à s'extraire du charnier et atteindre l'infirmerie de Langson. Captif des Japonais, Louis Chomette sera détenu au camp de “mort lente” de Hoa Binh jusqu'en septembre 1945 à l'arrivée des forces françaises qui le libèrent. Sans désemparer, il participe au Laos avec la colonne Crèvecoeur aux engagements  face aux troupes chinoises.




 


Le lieutenant Chomette rentre en France en décembre 1946. En février 1947, il est affecté à Tarbes au 5 BPIC, première unité parachutiste des troupes coloniales. Breveté parachutiste (N°10.296), il embarque pour l'Indochine en octobre 1947. Dès l'arrivée à Saïgon, le bataillon prend l'appellation de 2e bataillon colonial de commandos parachutistes (2 BCCP). Louis Chomette commande le 1er commando de la 4e compagnie. Le 25 décembre 1947, Louis Chomette participe à la première opération parachutiste (OAP) effectuée par le bataillon au Cambodge.




 


Le 14 février 1948, au cours de l'OAP “VEGA”, la 4e compagnie perd son capitaine ainsi que l'officier adjoint. Sur le terrain, Louis Chomette prend le commandement de la compagnie. Il conservera ce commandement jusqu'en décembre 1949, au retour en France du 2 BCCP. Au cours de cette campagne, il a réalisé 14 sauts de combat.Au printemps 1950, il est affecté comme capitaine à Meucon pour la création et l'entraînement de nouveaux bataillons de paras coloniaux.




 


Il embarque en 1952 pour le Tonkin avec le 5e BPC, comme commandant de compagnie. Pour cette unité, les années 1952-1953 seront particulièrement meurtrières, dans une période difficile des hostilités au Vietnam. Il est affecté au groupement de commandos mixtes aéroportés (GCMA), une Unihau, en Haute Région Tonkinoise, aux confins de la Chine et du Laos, où il organise les compagnies autochtones de Déo Van Long, pratiquant la guérilla sur les arrières de l'adversaire Vietminh.




 


Au début de l'année 1954, le capitaine Chomette rentre en France, et est affecté à la brigade de parachutistes coloniaux. Le lieutenant-colonel Fourcade lui confie le commandement de l'escadron de reconnaissance qui deviendra la compagnie portée du régiment en 1957. Louis Chomette participe avec cette unité, de 1956 à la fin de l'année 1958, à la campagne d'Algérie, notamment aux combats de Saint Charles, Mechta Ain El Kseub, Tebessa, et Djidjelli.




 


Au 1er janvier 1959, il rejoint le groupement saharien du Niger Est, à Zinder. Les anciens territoires français d'Afrique prenant leur indépendance, Louis Chomette transférera à ceux-ci, au fur et a mesure, les éléments d'infrastructure et d'équipement appartenant jusque là aux troupes françaises.




 


En 1963, à l'issue de cette mission, le lieutenant-colonel Louis Chomette prend sa retraite et se retire à Cournon. La grande page militaire de sa vie est tournée. Il entreprend alors, dans la vie civile, une nouvelle aventure en Auvergne. Il terminera ses jours à la Maison de Retraite de Brioude. Ses obsèques sont célébrées le 30 décembre 2009. Il repose au cimetière de St.Beauzire, en Haute-Loire.

Ayant reçu deux blessures de guerre

et huit citations,

 ce grand combattant volontaire était commandeur de la légion d'Honneur,

 commandeur de l'Ordre national du Mérite,

 titulaire de la croix de guerre 1939-1945,

 croix de guerre des TOE,

croix de la valeur militaire,

croix du combattant volontaire,

 médaille de l'Aéronautique,

et de nombreuses autres décorations.

© PC FNCV
        
Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Mini_dot_orange  Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Mini_dot_orange  Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Mini_dot_orange

 
Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Chomette-louis
 
Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Ccv_125x225

Croix du combattant
Volontaire

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25270
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Empty
MessageSujet: Re: Grand Combattant Volontaire Louis Chomette   Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Icon_minitime2015-07-09, 20:45

Merci GUS Grand Combattant Volontaire Louis Chomette 926774

Que de Grands Paras , nous avons en France

Grand Combattant Volontaire Louis Chomette 1996631456 Grand Combattant Volontaire Louis Chomette 1996631456

Grand Combattant Volontaire Louis Chomette 1013678308

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Grand Combattant Volontaire Louis Chomette 908920120 Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Cocoye10 Grand Combattant Volontaire Louis Chomette 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Empty
MessageSujet: Re: Grand Combattant Volontaire Louis Chomette   Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Icon_minitime2015-07-10, 08:16

Il faut des conflits pour faire apparaître des combattants de valeur !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Empty
MessageSujet: Re: Grand Combattant Volontaire Louis Chomette   Grand Combattant Volontaire Louis Chomette Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Combattant Volontaire Louis Chomette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Grand Combattant Volontaire Jesn-Louis Delayen
» Un Grand Combattant Louis Martin
» Un Grand Combattant Louis Kalck
» Grand combattant volontaire
» Grand combattant volontaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: