Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 La photographie aérienne.

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 11:26

Le pigeon photographe est une méthode de photographie aérienne inventée par l'apothicaire allemand Julius Neubronner. Un pigeon voyageur est équipé d'un harnais qui transfère le poids d'une petite caméra de la poitrine au dos. Quand le pigeon est libéré, il retourne au colombier sur un trajet et à une vitesse relativement prévisibles. Cela permet de contrôler à peu près les endroits où le déclencheur automatique prendra des photos aériennes.
Neubronner arrête ses expériences après la Première Guerre mondiale puisque l'armée allemande n'était plus intéressée. Un deuxième essai entrepris dans les années 1930 par l'horloger argovien Adrian Michel n'eut pas plus de succès. Néanmoins on peut penser que la méthode fut appliquée à petite échelle durant la Seconde Guerre mondiale, du côté allemand comme du côté français, ainsi que dans les années 1970 par la CIA.

Renseignement sur Wikipédia.

La photographie aérienne. Bundes10

Bundesarchiv Bild183 R01996, Brieftaube mit Fotokamera.
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4694
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 13:16

Et dire qu'avant, quand t-on avait des pigeons voyageurs,il fallait le signaler a la gendarmerie au temps de mon arrière grand-père.

Ce sont des pigeons qui peuvent servir encore,malgré notre technologie,un retour a l'ancienne méthode ni vu ni connu cela aide,avec un message bien codé,en plus si il doit se fait prendre il ne parle pas. A la chasse ,ce sont oiseaux protégés,sauf la palombe et le ramier.

Ce que ne savent pas les pouvoirs publics que certains petits délinquants ou prisonniers font passé , 1 gramme de drogue dans la bague du pigeon,comme cela,et OUI... les salopards on compris le système.Comme quoi le pigeon voyageur et encore utile.
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 13:22

Bonjour Glaive.
Il existe toujours une section colombophile dans l'armée.
Si tu veux, je peux essayer d'étoffer ce post.
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4694
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 13:47

Je n'en doute pas,car je sais que parfois il existe toujours des anciennes méthodes,dans l'Armée, même pour le matériel radio faut pas croire que tout a disparu.Comme l'époque de la radio Londres de 1940 "Les Français parlent aux Français" bien sûr avec des codes en plus.BREF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 14:32

Oui, oui, Didier étoffe, étoffe, c'est un sujet passionnant; et j'ai un faible pour tous les oiseaux ! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 15:31

A que avec des "Petits Pois"

 La photographie aérienne. 15846  La photographie aérienne. 15846  La photographie aérienne. 15846  La photographie aérienne. 15846 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 15:45

Ah que non, mon bon Jean-Pierre, j'aime les oiseaux, mais pas dans l'assiette, Diable !  La photographie aérienne. 822637 La photographie aérienne. 822637 La photographie aérienne. 822637 La photographie aérienne. 408745
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 16:51

Attention, ce sont des pigeons de concours, même les coulonneux du Nord ne les mangent jamais.
Morphale va!!


Dernière édition par artificier le 2014-04-01, 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 16:52

Bon je vais chercher de quoi parfaire ce post.
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 17:19

Durant la Première Guerre mondiale, des pigeons voyageurs ont été utilisés par les Français pour communiquer sur le front.
Avant cela, lors du siège de Paris par les Prussiens, les pigeons de la guerre de 1870 ont permis au nouveau gouvernement évacué de continuer à communiquer efficacement avec la capitale. Suite à cette expérience, l'armée française, à Coëtquidan et Montoire a créé de nouveaux centres d'instruction colombophile militaire. Ceux-ci seront utiles et utilisés de 1914 à 1919.
Dix ans avant leur utilisation sur le champ de bataille, l'hebdomadaire Les nouvelles illustrées dans son no 38 du jeudi 12 février 1903, consacrait ainsi un article aux pigeons de guerre dans l'armée allemande, illustré de deux photographies.
La Première Guerre mondiale a d'abord été caractérisée par la mobilité des troupes, qui se sont enlisées dès 1915 et pour trois ans dans une guerre de position et de tranchées. L'information et la désinformation sont alors devenues vitales et stratégiques, ainsi donc que les moyens de communication.
Bien que ce soit l'époque du développement de la téléphonie, il était fréquent que des unités soient isolées ou que des messages doivent être envoyés rapidement sur de grandes distances. Pour cela, les deux camps utilisèrent largement les pigeons voyageurs qu'ils élevèrent et transportèrent dans des unités mobiles de campagne, camions spéciaux se déplaçant au gré des besoins sur différents fronts.
L'occupant allemand veille à interdire aux civils le lâcher de pigeons. Ainsi, dès décembre 1915, dans le nord de la France, pays des coulonneux et occupé, le Bulletin de Lille de la semaine suivante rappelle aux Lillois qu'il est interdit, sous peine de mort, de lâcher des pigeons voyageurs, et précise que les personnes « qui trouveraient des pigeons voyageurs sont tenues de les remettre à l'autorité militaire la plus proche, faute de quoi elles seront suspectées d'espionnage et s'exposeront à des poursuites ; les infractions commises par négligence seront punies d'un emprisonnement pouvant atteindre 3 ans ou d'une amende pouvant s'élever jusqu'à 10 000 marks».
Un bus impériale de Berliet (dit Araba) fut transformé en pigeonnier roulant. Le bas de caisse contenait une réserve de grain et d'eau, ainsi qu'un logement pour le soigneur, et le haut du véhicule constituait le pigeonnier. En 1916, les Alliés fabriquent aussi en France seize pigeonniers sur remorque.
Les pigeons ont principalement été utilisés par les unités au sol, mais parfois aussi lancés à partir d'avions ou de navires
Ces pigeons-soldats faisaient l'objet d'une attention toute particulière. Ainsi, ces pigeons-héros ont aussi leur monument, érigé près de l’entrée de la citadelle fortifiée de Lille, dans une région éminemment colombophile, à l’entrée du Champ de Mars. Certains monuments aux morts évoquent aussi le pigeon messager.
Exposés aux mêmes dangers et risques que les hommes, certains ont été décorés comme des soldats. Ce fut le cas du célèbre Vaillant (matricule 787.15)2, dernier pigeon du fort de Vaux, lâché le 4 juin 1916 à 11 h 30 pour apporter àVerdun un ultime message du commandant Raynal. Il eut le privilège d'être cité à l'ordre de la Nation — un fac-similé de cette distinction est conservé au colombier militaire du Mont-Valérien — pour avoir transporté au travers des fumées toxiques et des tirs ennemis le message suivant :
« Nous tenons toujours, mais nous subissons une attaque par les gaz et les fumées très dangereuses. Il y a urgence à nous dégager. Faites-nous donner de suite toute communication optique par Souville, qui ne répond pas à nos appels. C'est mon dernier pigeon. Signé : Raynal.»
Gravement intoxiqué par les gaz de combat, le pigeon arriva mourant au colombier mais vécut encore quelques années.
Dans son livre Lorette, une bataille de 12 mois, octobre 1914 - septembre 1915, le capitaine René écrit :
« Une unité de chasseurs à pied, engagée à fond, s'est trouvée en pointe et coupée des autres unités. Tous les moyens pour aviser le commandement de cette situation étaient fauchés par les bombardements ou le tir des mitrailleuses. Le téléphone était coupé et la liaison optique impossible en raison de la fumée des éclatements. C'est alors que les chasseurs qui avaient emportés quelques pigeons voyageurs obtinrent de les lâcher avec le message suivant : “Sommes sous le Souchez. Subissons lourdes pertes, mais le moral est très élevé. Vive la France !” Du colombier, le message fut transmis à l'artillerie qui allongea le tir, protégeant ainsi nos chasseurs d'une contre-attaque allemande. Ainsi Souchez fut libéré. »

Souces Wikipédia.

La photographie aérienne. Pigeon10
La photographie aérienne. Imgp2310
La photographie aérienne. Imgp2311

Photographies en provenance du net.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 17:40

Merci mon Didier

J'aime le transport de Pigeons , comme un bus Anglais , avec "Piccadilly"

 La photographie aérienne. 926774  La photographie aérienne. 926774  La photographie aérienne. 926774  La photographie aérienne. 926774 
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 17:59

Le premier est effectivement Anglais, les deux autres sont Français.
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4694
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 20:33

Les plus beaux pigeons doivent avoir de belles morilles blanches,un truc a faire et qu'ils aiment du jaune d'oeuf cuit avec de la biscotte ils adorent,et avant un concours pour nettoyer les pattes verser un peu de citron dans de l'eau,et pour que le pigeon reste bien droit c'est mon grand-père qui me l'avait dit lui donner une goutte de whisky pas plus.

Ils sont intelligents,avec une grande habilité,je les surnomme les" Supers Courses."
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 20:40

Merci Glaive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 22:14

Merci Didier pour ce documentaire sur les soldats-pigeons très utiles; je crois qu'encore de nos jours ils sont employés par l'Armée, en cas de pénurie des moyens de communication sophistiqués  La photographie aérienne. 926774 
Est-ce qu'on a envisagé d'utiliser les corbeaux, car ils sont parmi les animaux les plus intelligents ?
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-01, 23:02

Les pigeons (du génie) sont sur paris; de souvenir ils sont une centaine, mais ne sont là que pour la tradition et participent aux concours civils.
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4694
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-02, 12:42

Chacal les corbeaux négatif dans l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime2014-04-02, 21:15

Merci Glaive, c'est bien dommage; j'avais fait une étude sur eux: ils sont extrêmement intelligents  study 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La photographie aérienne. Empty
MessageSujet: Re: La photographie aérienne.   La photographie aérienne. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La photographie aérienne.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Foule haineuse» : en réponse à Macron, une photographie de deux Gilets jaunes devient virale .
» vue aérienne du Cap-Ferret et +
» Un As dans sa démarche aérienne
» La Bretagne en Vidéo Aérienne .
» Général d'Armée Aérienne JOUHAUD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: L'ALBUM PHOTO :: Photos et vidéos diverses-
Sauter vers: