Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya a été dévoilée par ...
Voir le deal

 

 photos de Stalingrad

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 17:50

photos de Stalingrad 22-1010

Soldats allemands sur un char dans Stalingrad en octobre 1942. Mal adaptés à une guerre de rue, les allemands sont obligés de réinventer rapidement toute leur manière de faire, le combat urbain n'ayant pas grand chose à avoir avec les percées blindées dans les plaines soviétiques. Ainsi les chars sont particulièrement vulnérables à une attaque impromptue de soldats soviétiques cachés, rendant leur accompagnement massif par l'infanterie obligatoire.

photos de Stalingrad 18-1010

Soldats allemands trainant un canon d'infanterie à Stalingrad, au milieu d'un paysage résumant l'état de la ville : un désert de ruine ou les soldats soviétiques s'accrochent à chaque pierre

photos de Stalingrad 15-1010

Soldat allemand dans les complexes industriels à Stalingrad en Octobre 1942. Celui-ci tient un pistolet mitrailleur soviétique ppsh 41 de prise. Très apprécié des combattants des 2 bords, elle est fortement utilisé par les soldats allemands, qui apprécient sa précision et sa robustesse. Ce type d'arme est très utile dans les combats de rue de Stalingrad.

photos de Stalingrad 21-1010

Carcasse de T-34 soviétique dans les ruines de Stalingrad en Octobre 1942

photos de Stalingrad 13-1010

Soldat allemands à Stalingrad en Octobre 1942. On est loin de la guerre éclair de 1941, les opération dans les complexes industriels de Stalingrad étant plus proche des batailles comme Verdun ou la Somme de la première guerre mondiale, chaque pouce de terrain à conquérir nécessitant un déploiement d'énergie considérable, et coûtant de nombreuses vies

Publié dans : la-guerre-au-jour-le-jour - Par Fix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 17:54

[dailymotion][/dailymotion]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 17:58

[dailymotion][/dailymotion]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 18:04

[dailymotion][/dailymotion]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 18:05

[dailymotion][/dailymotion]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 18:07

[dailymotion][/dailymotion]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 10:00

La poussée allemande

Lorsque Hitler donna l'ordre d'engager la bataille de Stalingrad, à la fin de l'année 1942, il pouvait encore gagner la guerre. Mais après la défaite, les forces allemandes ne firent que reculer, n'engageant plus que opérations sporadiques. En août 1942, l'armée allemande était déjà bien avancée à l'intérieur du territoire soviétique. Ses unités blindées avaient opéré de profondes percées dans les formations de l'Armée rouge, faisant un grand nombre de prisonniers et saisissant d'importantes quantités de matériel. Mais déjà les soldats du front étaient conscients d'avoir été entraînés trop loin. Cette situation était particulièrement évidente au sud, où les Allemands avaient traversé le Don et s'étaient enfoncés dans les immenses plaines de l'Ukraine. Devant eux se trouvaient la Volga et Stalingrad, objectif militaire et politique d'importance primordiale que les Allemands convoitaient et que les Soviétiques entendaient bien conserver. Le 21 août 1942, les Allemands entamèrent leur avancée sur la ville. Au nord de Stalingrad, le XXIV e Panzerkorps bousculait les unités de la 62 earmée soviétique et atteignait presque les portes de la ville. Au sud, sous les ordres du général Hoth, la IV e armée blindée avançait en repoussant les 64 et 51 e armées soviétiques; à la fin du mois d'août 1942, la ville était en vue. A l'ouest, le XXIV ième Panzerkorps se dirigeait vers la rivière Karpovka. A ce moment, l'opération ralentit; les Allemands avaient atteint les banlieues de la ville, mais, immédiatement, les Soviétiques durcissaient leur défense. Les combats de rues remplacèrent les batailles de blindés des mois précédents. Tout en essayant de se frayer un chemin vers la Volga, les Allemands découvrirent que les unités blindées leur étaient aussi utiles qu'un bélier pour renverser un immeuble.
Les Soviétiques arrêtaient toutes les tentatives d'approche ennemie; et les chars qui essayaient de forcer un passage à travers les rues tombaient sous le feu de pelotons embusqués. Les fantassins étaient balayés par des tirs de mitrailleuses dès qu'ils s'aventuraient dans les rues ou sur les espaces dégagés. Pour tenter d'avancer, les Allemands en étaient réduits au combat maison par maison, se frayant un chemin à la grenade, au fusil-mitrailleur et l'explosif.

photos de Stalingrad Stalingrad03
Progressant difficilement, mètre par mètre, les Allemands voyaient leurs pertes augmenter d'heure en heure. Sans cesse de nouveaux renforts leur était envoyés. Au fur et à mesure de leur lente progression vers la Volga, les Allemands comprirent qu'ils étaient en train de perdre le meilleur de leurs forces en hommes et en matériel. Du côté de l'Armée rouge, la situation n'était guère meilleure. Pilonnés par les bombardiers de la Luftwaffe, les Soviétiques étaient soumis à des assauts acharnés venant de tous côtés. De plus, leurs ordres étaient formels : tenir, ne pas céder un pouce de terrain. L'Armée rouge perdait au moins autant d'hommes que les Allemands, mais Stalingrad remplissait une fonction symbolique de la plus haute importance, c'était l'incarnation d'une idéologie opposée à une autre. Pour les Allemands, cette bataille prenait d'autant plus d'importance que leurs forces subissaient de lourdes pertes. Durant les mois de septembre, octobre et novembre 1942, alors que les combats de rues se poursuivaient, la bataille de Stalingrad était devenue en quelque sorte une guerre d'idéaux et de ferveur nationale. Au début du mois de novembre 1942, les Allemands avaient pratiquement atteint leur but : au nord et au sud de la ville, ils étaient parvenus aux rives de la Volga; mais le centre de la cité, avec ses habitations et ses usines, résistait toujours. Toutes les nuits, des hommes et du matériel franchissaient la Volga pour renforcer les assiégés. Pour les soldats qui vivaient dans les caves et les silos, l'eau était devenue aussi indispensable que les munitions qui permettaient de tenir les Allemands en respect.


Dernière édition par maraninchi le Ven 23 Oct 2009 - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 10:01

Le vent tourne

Alors que l'Armée rouge résistait, les Allemands amenèrent des renforts en hommes, prélevés sur les VI et IV e armées blindées, pour soutenir le siège, à tel point qu'ils négligèrent les flancs, tenus par des unités de réserve et par des alliés roumains mal équipés. A ce moment, les Allemands savaient que l'Armée rouge reformait des unités au nord et au sud de la ville, mais ils ne comprirent pas qu'en fait c'était des armées entières, qui attendaient le moment propice pour déclencher une attaque générale. Celle-ci fut lancée le 18 novembre 1942. Après un bombardement d'artillerie, la 1 e division de gardes, la 5 e division blindée et la XXI e armée attaquaient au nord, les 51, 57 et 64 e armées faisaient de même au sud. En trois jours, la VI e armée allemande et une partie de la IV e armée blindée se retrouvèrent totalement encerclées.
C'était au tour des Allemands d'être assiégés. Peu à peu, ils durent reculer dans la périphérie de Stalingrad en ruine alors que les formations de l'Armée rouge resserraient l'étau. Des groupements tactiques entreprirent quelques tentatives désespérées qui furent toutes repoussées avec une aisance insolente, car le meilleur des troupes allemandes se trouvaient totalement encerclé. Jour après jour, les hommes de la VI e armée poursuivirent le combat, mais ils furent refoulés vers les ruines de la cité. Les tentatives effectuées pour envoyer des renforts par avion furent inutiles, car la capacité de transport aérien était tout à fait insuffisante. La requête du général Von Paulus de tenter une percée fut rejetée par Hitler, qui souhaitait voir ses troupes tenir jusqu'au printemps, moment choisi par lui pour lancer une offensive de dégagement. Les soldats allemands continuèrent le combat, maison par maison, de points d'appui minuscules en caves fortifiées. Amers, épuisés, trop fatigués même pour prendre soin d'eux-mêmes ou de leurs armes, les Allemands se battaient toujours, désespérément, mais la fin était proche. A la fin de janvier 1943, l'une des poches tenues par la VI e armée qui avait été isolée par l'Armée rouge se rendit. Deux jours plus tard c'était le tour de la seconde poche.
Pour l'armée allemande, cette défaite était catastrophique. Non seulement elle ne put jamais remplacer ni les hommes ni le matériel perdu, mais elle perdit du même coup l'initiative du combat. Après la bataille de Stalingrad, la balle fut dans le camp de l'Armée rouge.

photos de Stalingrad Stalingrad01
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 10:06

La bataille de Stalingrad a principalement consisté en le siège de cette ville du sud de la Russie (de nos jours appelée Volgograd) par les Allemands et leurs alliés au cours de la Seconde Guerre mondiale.
La capitulation des troupes allemandes le 2 février 1943 devant les forces soviétiques est considérée comme le début de la fin pour les forces de l'Axe, qui y perdirent un quart de leurs armées et l'initiative sur le front Est ; l'espoir changea de camp, le combat d'âme.
photos de Stalingrad Stalingrad7
La bataille de Stalingrad se déroula de septembre 1942 à février 1943. Stalingrad était en 1942 la première ville industrielle de l'URSS.
Elle comptait 600000 habitants et se trouvait de 100 à 280 mètres d'altitude. Elle s'étendait sur plus de 60 kilomètres carrés sur la rive droite de la Volga.
Elle se trouvait au centre d'un dense réseau de vois ferrées, et possédait d'immenses usines comme Barricade, Octobre Rouge, et la plus grande usine de tracteurs de l'URSS(qui produisait depuis 1941 les chars T-34 de l'Armée Rouge, supérieurs aux Panzers). C'était un noeud de communication important entre les réserves de pétrole du Caucase(c'est en partie pour s'accaparer ce pétrole que Hitler déclencha l'offensive contre l'URSS en juin 1941) et le reste de l'URSS.


photos de Stalingrad Stalincarica
UNE BATAILLE GIGANTESQUE

Hitler voulait que ses armées prennent Stalingrad pour protéger le flanc gauche de l'offensive de l'été 1942 de la Wehrmacht en direction du Caucase.
Les Russes disposaient à l'origine de la LXIIème armée du général Tchouïkov, soit 160 000 hommes. Les Allemands avaient mobilisé la VIème armée du général Von Paulus, appuyée par des formations des pays satellites, soit 270 000 hommes.
Hitler se sépara de Von Brauchitsch, et prit lui-même, de son QG de Vinnitsa(au sud-ouest de Kiev), la direction effective de l'OKH et de l'armée de terre. Le 28 juin 1942, la nouvelle offensive fut déclenchée. Les forces du maréchal Von Bock comptaient alors 76 DI, 10 Panzers, 8 DI, soit 900 000 hommes, 1 200 chars et canons d'assaut, 17 000 canons et 1 640 avions. Timochenko, Malinovski et Golikov possédaient 1 715 000 hommes, 2 300 chars, 16 500 canons, et 758 avions. Au début de l'été, les Allemands traversèrent la steppe Russe.

Les Soviétiques, pour stopper l'avance des Allemands, pratiquèrent la politique de la "terre brûlée"(destruction de barrages pour inonder certaines zones, incendies de forêts,. . . ).

Le 11 juillet 1942, la levée en masse fut décrétée. Le 12, les éléments mécanisés du groupe d'armées B atteignirent les abords de la ville.
Le 13 juillet 1942, les Soviétiques décidèrent de créer des passages et des ponts sur les lignes d'eau, d'évacuer une partie de la population et de créer des détachements de partisans.
Le 15, une quatrième ligne de défense(la ville était protégée depuis 1941 par trois lignes de défense), d'une longueur de 50 kilomètres, fut construite, avec l'aide de 180 000 civils.
Le 17 juillet 1942, 270 000 hommes de la VIème armée de Von Paulus, appuyés par 3 000 canons, 500 chars et 1 200 avions, attaquèrent les LVIIème et LVIIIème armées Soviétiques, qui comptaient 160 000 hommes, appuyés par 2 200 canons, 400 chars, et 700 appareils.

La bataille, qui eut lieu au nord, dans l'isthme entre le Don et la Volga, dura 6 jours. Stalingrad semblait perdue. Mais la ville tint pendant deux mois.
Staline envoya alors des divisions du nord vers Stalingrad, et nomma deux de ses meilleurs généraux, Andrei Ieremenko et Alexandre Vassilevski, auxquels il associa un commissaire politique, Nikita S. Khrouchtchev.
Le 23 juillet 1942, Hitler ordonna à ses troupes de faire route vers Stralingrad. Peu de temps avant l'offensive Allemande la Wehrmacht bombarda massivement la ville. Les usines furent détruites, ainsi que les voies de chemin de fer par lesquelles arrivaient le ravitaillement.

En août 1942, la VIème armée Allemande, commandée par le général Friedrich Paulus, et la IVème armée blindée, dirigée par le feld-maréchal Fedor Von Bock, lancèrent une offensive contre Stalingrad, qui était défendue par le général soviétique Tchouikov.
Le 5 septembre, les divisions de Paulus entrèrent dans les faubourgs de la ville.

photos de Stalingrad Stalingrad1
LA VILLE RESISTE

Les combats furent acharnés, on se battait dans un tas de ruines.
A chaque fois que quelqu'un gagnait du terrain il fallait qu'il vide toutes les caves, les caches de chaque maison, ou l'ennemi pouvait se cacher. Cependant les forces russes connaissaient le terrain et étaient aidées par les ouvriers. Elles disposèrent des pièges dans toute la ville(les Russes cachaient par exemple des tourelles de tanks sous les décombres et tiraient lorsque les Allemands s'approchaient assez près).
Les Russes possédaient aussi de nombreux tireurs d'élite, bien entraînés(certains tireurs d'élite russes réussirent à tuer au cours de la bataille, à eux seuls, plus de 150 Allemands).
De plus les Allemands étaient mal équipés pour l'hiver(certains Allemands prenaient même les vêtements des morts Russes).


Le 5 octobre 1942, Staline réussit, grâce à l'aviation et à la flotille de la Volga, à envoyer 200 000 hommes aux assiégés, dont une division d'élite de la Garde. Le 15 octobre 1942, les troupes Allemandes réussirent à s'emparer de l'usine de tracteurs et d'une bande de 2,5 kilomètres sur la Volga.
Le 11 novembre 1942, les Allemands prirent la partie sud d'Octobre Rouge et un nouveau secteur du fleuve, ce qui scinda la LXIIème armée en trois éléments.
Le 14 novembre, la Volga commença à être prise par les glaces. A ce moment-là, la Wehrmacht alignait sur l'ensemble du front de l'Est 6 300 000 hommes, 70 000 canons, 3 400 chars et canons d'assaut, et 1 700 avions de combat. L'Armée Rouge alignait 6 100 000 hommes, 77 000 canons, 7 000 chars et 3 200 appareils. Fin octobre, les Allemands contrôlaient la majeure partie de la ville.

Les Russes étaient coincés entre les Allemands d'un côté, et la Volga de l'autre.
Les pertes furent énormes des deux côtés, mais les Russes résistèrent héroïquement pour laisser le temps aux renforts(de nouvelles divisions, des chars T-34, de la DCA, de l'artillerie) venant de l'arrière de se préparer et de se mettre en place pour effectuer une vaste contre-offensive.

A la mi-novembre, les Allemands parviennent à atteindre le fleuve. Mais la VIème armée était une force avancée dans le dispositif de l'offensive allemande et le 12 novembre 1942, les forces Roumaines, qui étaient chargées de la protection de la route du ravitaillement, furent attaquées par deux divisions blindées de l'Armée Rouge qui les obligea à battre en retraite. Paulus et ses 200000 hommes se retrouvèrent coincés dans Stalingrad.

photos de Stalingrad Stalingradrusse
Les Russes, commandés par Joukov, décidèrent alors de lancer une contre-offensive en tenaille pour encercler les troupes allemandes et reprendre la ville.

Le 19 novembre 1942, après avoir rassemblé des renforts en hommes et en matériel à l'est du Don et de la Volga, l'opération Uranus fut déclenchée par les Soviétiques(cette opération avait été conçue depuis le 13 septembre par Joukov et Vassilevski, et consistait à encercler les troupes Allemandes, en prenant en tenaille les points les plus faibles du couloir qui menait à Stalingrad ; les Soviétiques voulaient utiliser pour cette opération le front Sud-Ouest(GA du général Vatoutine), le front du Don(GA du général Rokossovski), et le front de Stalingrad(GA du général Ieremenko), soit 15 armées, dont une blindée et une aérienne.

Au nord-ouest de la ville, Rokossovski réussit à percer les lignes Allemandes à Kremenskaïa. Le lendemain, Ieremenko franchit la Volga, à 10 kilomètres au sud de Stalingrad. Vatoutine anéanti la IIIème armée Roumaine, la VIIIème armée Italienne, et la IIème armée Hongroise, en attaquant sur le Don, à la hauteur de Serafimovitch. Il approcha de Kalatch, et repoussa la contre-attaque du corps blindé H de la IVème armée blindée Allemande.

Ieremenko anéanti la IVème armée Roumaine, faisant 65 000 prisonniers.
Le 23 novembre 1942, les fronts Soviétiques opérèrent leur jonction à Kalatch, enfermant dans la poche de Stalingrad, large de 45 kilomètres, et profonde de 40, la VIème armée de Paulus et un CA de la IVème armée de Panzers, soit 22 divisions et 160 unités autonomes, c'est-à-dire 300 000 hommes.

Du 12 au 23 décembre 1942, les Allemands déclenchèrent l'opération Wintergewitter(Orage d'Hiver)qui avait pour but de rompre l'encerclement par le Sud-Ouest. Mais les Allemands furent arrêtés à 55 kilomètres de l'enclave.
Du 16 au 30 décembre 1942, les Russes déclenchèrent l'opération "Petite Saturne", et du 24 au 30 décembre 1942, eut lieu une contre-attaque Soviétique sur le groupe d'Armées Hoth. Fin janvier, les Soviétiques reprirent la ville quartier par quartier, appuyés par l'artillerie.

Les Soviétiques lançèrent alors une offensive en direction de Rostov, ce qui obligea Manstein, qui avait déjà perdu 16 000 hommes et 300 chars, à battre en retraite pour protéger ses flancs, et à abandonner sa tentative de dégagement de la VIème armée. Les Russes renforcèrent leur barrage aérien qui réussit à abattre 550 appareils Allemands.
La Lutwaffe n'arrivait à parachuter chaque jour que 20 à 50 tonnes de ravitaillement. Les chevaux furent mangés et la ration quotidienne de pain fut fixée à 100 grammes. Le 8 janvier 1943, Von Paulus refusa un ultimatum qui offrait une capitulation honorable.

photos de Stalingrad Stalingrad
LA DEFAITE ALLEMANDE

Le 24 janvier, Von Paulus demanda à Hitler l'autorisation de capituler, qui lui fut refusée. Le 25 janvier 1943, les Allemands ne détenaient plus qu'une zone de 100 kilomètres carrés.
Le 26 janvier, à la suite d'une attaque de Rokossovski, la VIème armée dut se scinder en deux parties, un groupement Sud, dans le centre de la ville, sous les ordres directs de Paulus, et un groupement Nord, dans le secteur de l'usine Barricade et de l'usine de tracteurs, sous les ordres du général Strecker.

Les Russes déclenchèrent alors l'opération "Cercle". Le 27 janvier 1943, les Russes commençèrent à nettoyer les poches de résistance Allemandes. Les troupes allemandes étaient alors affamées et décimées.
Le 31 janvier 1943, le groupement Sud capitula.
Le 2 février 1943, Paulus(groupement Nord) se rendit au Haut Commandement Soviétique.

La Bataille de Stalingrad était finie. Les Soviétiques s'emparèrent de 60 000 véhicules, de 1 500 chars, et de 6 000 canons.
Les Russes firent 94 000 prisonniers(à peine 5% reviendront vivants après la guerre), dont 2 500 officiers, 24 généraux et Von Paulus lui-même, qui avait été récemment promu maréchal par Hitler. La bataille avait fait 140 000 tués, blessés et gelés. Les Russes avaient perdu 200 000 hommes.

LES CONSEQUENCES
La défaite de la bataille de Stalingrad marque pour les Allemands le début de la fin. Même si le général Paulus tenait les neuf dixièmes de la ville les forces de l'Axe n'ont rien pu faire contre l'extraordinaire force morale russe. À partir du 2 février 1943, les forces allemandes commencèrent à reculer et jamais ne reprirent l'avantage.
[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 10:09


URSS - LE MARTYR RUSSE



photos de Stalingrad Stalingrad4



L'URSS est le pays qui a brisé la machine de guerre hitlérienne. Le 24 juin 1944, près de 2 millions de militaires russes montèrent à l'assaut des troupes allemandes sur un front de plus de 500 kilomètres avec une force de frappe inouïe.
En deux mois, les Allemands perdirent un demi-million d'hommes et furent enfoncés sur près de 500 kilomètres.
"Rien, ni personne n'aurait pu arrêter cette progression", aurait confessé De Gaulle.
L'Armée rouge empêcha ainsi Hitler de ramener ses Panzer vers l'Ouest.

L'URSS compta 26,6 millions de morts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 10:10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 18:35

Merci Mara photos de Stalingrad 373769
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





photos de Stalingrad Empty
MessageSujet: Re: photos de Stalingrad   photos de Stalingrad Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
photos de Stalingrad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pochonbo. Le ’’Stalingrad’ coréen et son monument démesuré
» LE FRONT DE L'EST OU LA BATAILLE DE STALINGRAD
» Stalingrad les détachements disciplinaires de la Wehrmacht .
» 5 avril 1942, directive n° 41, objectif Stalingrad
» 31 janvier 1943 - Les allemands capitulent a Stalingrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 39 - 45-
Sauter vers: