Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya ...
Voir le deal

 

 Le traité de Locarno

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Le traité de Locarno   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 17:56

Les accords de Locarno ont marqué une dissymétrie en matière de sécurité entre l’Europe occidentale et l’Europe orientale. Le traité franco-polonais du 16 octobre 1925, signé à Locarno, ne prévoyait qu’une concertation en cas d’agression contre la France ou la Pologne. Il marquait la volonté des diplomates français (beaucoup moins celle des militaires) d’entretenir de nouveaux rapports militaires avec la Pologne et, comme devait l’affirmer Aristide Briand, de se dégager face à une éventuelle agression soviétique. Le cadre de la S.D.N. prévalait et devait gouverner par la suite toute tentative d’organisation pacifique des différends en Europe orientale. L’idée d’un “Locarno oriental” découlait directement de ce principe.

Si les accords de Locarno n’ont pas mis fin à l’alliance franco-polonaise, ils ont accéléré la volonté française d’une révision de la con­vention militaire de 1921. Le choix français d’un désengagement français de ses obligations était en tout cas perceptible et la vulnérabilité polonaise se trouva accentuée du fait que la France renonçait à s’engager en Europe centrale et orientale. Pour Aristide Briand, la France n’était soumise à aucune obligation de secourir la Pologne en cas d’agression soviétique contre elle. Dès lors, la France, assurée sur sa frontière orientale et inca­pable de toute action multilatérale avec ses alliés est-européens, n’eut pas de véritable politique d’ensemble en Europe centrale et orientale et mena ses relations de manière souvent bilatérale avec la Roumanie ou la Pologne. Il n’y eut donc pas de rupture, même avec l’arrivée au pouvoir du maréchal Pilsudski en Pologne, considéré avec tant de méfiance à Paris, en mai 1926. La coopération militaire continua, notamment dans le domaine du renseignement. La politique étrangère polonaise évolua elle aussi dans le cadre de la Société des Nations. Seulement, vis-à-vis de l’Union soviétique, les négociations devant mener à la signature de pactes de non-agression, souvent encouragée par la diplomatie française, ne donna pas les résultats escomptés. Le principal malentendu entre Paris et Varsovie, en matière de sécurité orientale, venait d’une perception différente du danger soviétique. À perception différente, priorités de politique étrangère différentes, et Paris eut beaucoup de mal, dans les années 1930, à comprendre le refus polonais d’adhérer à un système de sécurité incluant l’URSS tourné contre l’Allemagne.


Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Pacte germano-soviétique   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 17:59

Le pacte Von Ribbentrop-Molotov de non-agression, également appelé pacte germano-soviétique, fut signé le 23 août 1939 entre les ministres des Affaires étrangères du Troisième Reich (Joachim von Ribbentrop) et de l'Union soviétique (Viatcheslav Molotov).

Les protocoles secrets du pacte germano-soviétique signé à Moscou par Molotov et Ribbentrop scellent l'alliance entre l'URSS et le IIIe Reich. Les deux dictatures se proposent de régler, par voie de négociation bilatérale germano-soviétique, l'agression de la Pologne, le partage de son territoire et la suppression de l'État polonais. Ces protocoles sont suivis de plusieurs accords organisant la collaboration germano-soviétique. Ils sont beaucoup moins connus mais lourds de sens.


Ribbentrop

Le traité de Locarno Joachi10


Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Attrocités commisent en Pologne   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 18:02

Atrocités commises durant l’invasion de la Pologne


Des unités de la Wehrmacht ont tué plus de 16 000 civils polonais au
cours de la campagne de septembre 1939 au moyen d’exécutions de masse,
de bombardements de villes ouvertes
ou des meurtres. Après la fin des hostilités, au cours de
l’administration de la Pologne par la Wehrmacht, qui dura jusqu’au 25
octobre 1939, 531 villes et villages furent brûlés. Le Wehrmacht se
rendit également coupable de 714 exécutions de masse et d’autres
crimes. Dans l’ensemble, on estime que 50 000 civils polonais, y
compris 7 000 Juifs perdirent la vie.

Atrocités au cours de la Campagne des 18 jours


Entre le 25 et le 28 mai 1940, la Wehrmacht commit le Massacre de Vinkt. Des otages furent capturés afin d’être utilisés comme boucliers. Comme l’armée belge
continuait de résister, des fermes furent fouillées (et pillées) pour
prendre plus d’otages qui devaient être exécutés par la suite. En tout,
86 civils furent exécutés, mais le total des victimes s’élève
probablement à 140. Les raisons de ce carnage ne sont pas claires.

Destruction de Varsov

Près de 13 000 soldats et 250 000 civils furent tués par les forces allemandes au cours de l’insurrection de Varsovie. Il fut fait usage de boucliers humains par les forces allemandes au cours de combats et au cours du massacre de Wola, 50 000 civils furent exécutés pour forcer les Polonais à se rendre.
wikipedia

Amitiés study
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Invasion de la Pologne   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 18:04

Invasion de la Pologne

Le traité de Locarno Carte-10

Soldats polonais

Le traité de Locarno Pologn10

Varsovie, les habitants s'abritent.

Le traité de Locarno Pologn11

Tank Vickers polonais

Le traité de Locarno Tankvi10

Les blindés allemands envahissent la campagne polonaise.

Le traité de Locarno Ww2-410

a plus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Avion polonais   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 18:07

PZL P.7a

Le traité de Locarno P7-310
PZL P.7a de l'armée de l'air polonaise


Les PZL P.7a commence à entrer en service dans l’armée de l’air polonaise en 1932. Dépasser en 1939 il continue cependant à assurer des missions de chasse, une centaine de PZL P.7a sont encore en service à la déclaration de guerre.
A la fin de la campagne de Pologne, l’Allemagne récupère une cinquantaine d’exemplaires, les autres passent en Roumanie.

Le traité de Locarno P7-410
PZL P.7a récupéré par l'Allemagne
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12008
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Re: Le traité de Locarno   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 18:09

de dure combats en Pologne!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Blindés polonais   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 18:13

Contrairement à une pensée durement et durablement établie l'armée polonaise n'était pas qu'une armée d'infanterie et de cavalerie. Elle possedait également bon nombre d'engins.

On compte 80 automitrailleuses wz.34 type I & II le premier type est armé d'une mitrailleuse Hotchkiss de 7.92 mm le second du canon de 37 mm S.A 1917. Elles se trouvent au sein des brigades de cavalerie.

Vikers-Armstrong d'origine anglaise de 6 tonnes. On en compte 38 de deux types : 16 comprenant une tourelle avec canon de 47 mm et une mitrailleuse de 7.92 mm Browning (modéle E Mk A). 22 (modéle E Mk B)
a deux petites tourelles chacune pourvue d'une mitrailleuse. Les Vikers sont tous au sein de la 10éme brigade de cavalerie mécanisée.

Les tankettes TKS à la base des Carden-Lloyd MK VI on en compte environ 300 dans l'inventaire soit équipées de mitrailleuses, soit d'un petit canon automatique de 20 mm.


20 Peugeot 1918 à la base pour les forces de police furent intégrées à un corps franc qui livra combat à proximité des mines de Michalkowic.

102 FT-17 opérent au sein de l'armée polonaise en septembre 39 soit avec une mitrailleuse soit avec canon de 37.

49 R-35 sont également présents mais seulement 4 verront les combats par manque d'équipages formés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Re: Le traité de Locarno   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 18:33

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Re: Le traité de Locarno   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-20, 22:44

Merci Severlow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Re: Le traité de Locarno   Le traité de Locarno Icon_minitime2008-10-21, 09:10

Merci Severlow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le traité de Locarno Empty
MessageSujet: Re: Le traité de Locarno   Le traité de Locarno Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le traité de Locarno
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélenchon : Le traite a la France .
» Traité de Brest-Litovsk
» Une mamie traite les djihadistes de l’EI de démons .
» VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS.....
» 12 novembre 1920 : Le traité de Rapallo .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 39 - 45-
Sauter vers: