Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

 

 Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees

Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
modérateur
Athos79


Masculin
Nombre de messages : 6393
Age : 84
Emploi : Retraité -Fonction publique
Date d'inscription : 08/09/2019

Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees  Empty
MessageSujet: Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees    Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees  Icon_minitimeSam 15 Juin - 7:48

Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees  Sxpra12

Accueil Histoire

Quand la Duchesse d'Uzès recevait la première amende pour excès de vitesse de l'Histoire de France

insolite


Evasion vidéo en chargement
Vidéo GEO : Paris, 1945 : les femmes votent pour la première fois
En juillet 1898, le premier procès-verbal pour excès de vitesse fut établi en France. Cette amende fut donnée à une femme prise en flagrant délit, la Duchesse d’Uzès.
La rédaction Publié le 14/06/2024 à 8h52




La suite sous cette publicité

La Duchesse d’Uzès fut la première conductrice verbalisée dans l'Hexagone, mais aussi la première femme à passer son permis de conduire en France. Elle était connue pour être une intrépide conductrice, mais aussi une militante pour le droit des femmes.

Qui était la Duchesse d'Uzès ?

La Duchesse d’Uzès, nommée Anne de Rochechouart de Mortemart, est née à Paris en 1847 dans une famille de la haute société. Mère de 4 enfants et veuve à 31 ans, la Duchesse d’Uzès prend la tête d’un empire financier et profite de sa liberté pour s’engager en politique, mais aussi dans plusieurs hobbies.
Parmi ses passions, on retrouve l’automobile. Elle n’est pas la première femme à conduire une voiture. En 1897, elle est cependant la première à obtenir le certificat de capacité féminine, l’équivalent du permis de conduire pour les femmes à l’époque. Elle participe même à des courses automobiles, et remporte plusieurs compétitions.
La suite sous cette publicité

Anne de Rochechouart de Mortemart, figure féministe

En parallèle, la Duchesse d’Uzès encourage les femmes à obtenir leurs permis de conduire. De nombreuses femmes suivent son exemple, et acquièrent plus d’autonomie et d’indépendance en passant leur permis automobile, ce qui constitue un jalon important dans l’histoire de l’émancipation des femmes.
En 1926, à l’âge de 79 ans, la Duchesse d'Uzès fonde l’Automobile club féminin, car l’Automobile club de France n’accepte pas d’intégrer des femmes. Sculptrice, infirmière militaire, féministe et pilote automobile, la Duchesse d’Uzès fut une grande figure de l’aristocratie française au XIXᵉ siècle.

Qui a reçu la première amende pour excès de vitesse ?

La première personne à recevoir une amende pour excès de vitesse en France fut donc Anne de Rochechouart de Mortemart, Duchesse d’Uzès ! En juillet 1898, elle est arrêtée sur l’avenue du Bois de Boulogne à Paris, quelques mois seulement après avoir obtenu son permis.
La suite sous cette publicité

Accompagnée par son fils, elle conduit sa Delahaye type 1 à 15 km/h, au lieu des 12 km/h autorisés en ville. L’agent verbalisateur lui donne alors une amende de 5 francs pour "vitesse exagérée". Elle accepte alors le procès-verbal et l’amende avec dignité, et règle la somme due. Elle garde tout de même son permis de conduire. Cet événement est alors largement médiatisé dans les journaux français, car la Duchesse d’Uzès est déjà une figure de l’aristocratie à l’époque.

Quand la première limitation de vitesse a-t-elle été instaurée dans la loi française ?

La première limitation de vitesse a été instaurée dans la loi française en 1893. L’ordonnance du préfet de police Louis Lépine réglemente alors la circulation sur la voie publique à Paris. Cette réglementation est du ressort de la préfecture de police. La limitation de vitesse des automobiles en ville est à l'époque de 12 km/h.
La suite sous cette publicité

Cette première ordonnance marque le début de la réglementation applicable aux automobiles. Il faut cependant noter que lorsque le premier Code de la route apparaît en 1921, aucune limitation de vitesse n’est fixée. Le seul impératif pour le conducteur est de maîtriser son véhicule.
Ce n’est qu’en 1962 que la vitesse au sein d’une agglomération est officiellement limitée à 60 km/h dans toute la France. Il faudra attendre 1973 pour qu’un seuil de vitesse maximale hors agglomération soit fixé à 100 km/h sur l’ensemble des routes, avec une exception à 110 km/h pour les autoroutes.

___________________________________ ____________________________________

Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees  Croix_11

Inri  - Igne - Natura - Renovatur - Intégra


Pour une plus grande tolérance dans la plus stricte indépendance

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la Duchesse d'UZES recevait la premiere prune pour excés de vitessees
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EXCÈS DE VITESSE ! SUPERBE réalité....
» Quand la grande mosquée recevait l’imam des frères Kouachi
» JE N'AI PAS VU LES GENDARMES ET J'AI PRIS UNE PRUNE - BIZARRE !
» Sécurité routière - Pour s'éviter une prune!
» France en perdition par ses excés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Saviez vous ?????-
Sauter vers: