Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% ...
Voir le deal

 

 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rifle1
membre confirmé
membre confirmé
Rifle1


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 27
Emploi : Maçon
Date d'inscription : 11/02/2022

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 01:25

Bonjour tout le monde,
Voilà plusieurs années que je me passionne pour l'assassinat de Kennedy, et plus particulièrement sur la piste française liée à cette affaire. Dans le livre de William REYMOND : JFK, autopsie d'un crime d'Etat, Flammarion, 1998, ce journaliste d'investigation affirme qu'un certain "Max" (nom de guerre, puisque l'auteur ne dévoile pas sa véritable identité ni aucun cliché de celui-ci), ancien légionnaire du 1er REP, aurait participé à l'exécution de John F. Kennedy.
Grâce aux quelques renseignements qu'il fournit dans son livre, et après diverses recherches personnelles, je suis arrivé à la conclusion que le légionnaire qu'il décrit serait... un certain Henri SLEBODJA (l'orthographe de son nom de famille varie parfois sur Internet : "SLEBIODJA", "SLEBIODA" ou encore "SLEBODIA"... lequel est le bon ?).
Selon REYMOND, ce légionnaire aurait exécuté le président Kennedy depuis derrière la palissade d'un monticule herbeux, qui se trouve à l'avant du cortège présidentiel. Il serait, d'après lui, l'un des trois vagabonds arrêtés et photographiés dans les heures suivant la fusillade. Bien que les rapports d'arrestation de ces trois vagabonds aient fini par voir le jour, grâce à une chercheuse au début des années 90', plusieurs chercheurs ne croient pas à la crédibilité de l'identité des trois hommes figurant sur ces rapports...
Celui qui serait le légionnaire du 1er REP serait le vagabond qui ouvre la marche, sur les photographies prises des trois vagabonds sur Dealey Plaza, dont le nom serait "Harold Dean DOYLE", d'après le rapport d'arrestation.
En m'aventurant sur le site DELTA & COLLINES pour chercher des documents et des photographies, je tombe sur la page consacrée au légionnaire SLEBODJA... Quelle ne fut pas ma surprise de constater que la toute première photo, mise en avant sur cette page, était le fameux vagabond auquel je fais référence ! Où, en bas de cette photo (recadrée), est écrit : "Légionnaire Henri SLEBODJA du 1ER REP" !?
Malheureusement, il n'y a que DEUX photos disponibles de ce légionnaire sur cette page, et ils ne me permettent pas de pouvoir faire correctement des comparaisons. Après avoir pris contact avec DELTA & COLLINES, un responsable me répond par mail... : il ne possède pas d'autres photos de SLEBODJA, il n'a aucune information à ce sujet (sur le fait qu'il soit accusé d'avoir été impliqué dans l'assassinat) et qu'il découvre cette histoire seulement maintenant !
J'aimerais donc savoir si quelqu'un d'entre vous, ici, aurait des photographies de ce fameux légionnaire, ainsi que des renseignements qui me permettraient d'en savoir plus sur Henri SLEBODJA.
Toute aide sera grandement appréciée !
Le lien vers la page Henri SLEBODJA sur DELTA & COLLINEShttp://deltas-collines.org/galerie/HENRISLEBODJA
Merci.
Rifle1
Post-scriptum : en plus de "Max", l'auteur William REYMOND affirme que deux exilés hongrois auraient également participé au crime de Dallas, "Ladislas" et "Etienne" (oui, encore des surnoms). Après plusieurs recherches, il s'agirait de Laszlo VARGA et de Lajos MARTON. Selon Vincent Quivy, auteur spécialisé sur l'OAS, VARGA et MARTON étaient toujours en prison au moment de l'assassinat de Kennedy.

Alexderome, 81/06, Eva, GOMER et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Michel
Admin
Michel


Masculin
Nombre de messages : 3157
Age : 64
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 09/10/2021

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 09:20

Merci pour le lien Rifle1 intéressant.  Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 926774


___________________________________ ____________________________________

   

                             Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Images?q=tbn:ANd9GcTzfBYI2QXY82CM4knw1QjyejTTkF9ilE8FQb_ONmJj72K7k1I1&usqp=CAU                    Vive la Bretagne                              Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Images?q=tbn:ANd9GcTzfBYI2QXY82CM4knw1QjyejTTkF9ilE8FQb_ONmJj72K7k1I1&usqp=CAU   

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 10:23

Le plus célèbre des 3 hongrois du Petit Clamart, Martin Lajos, a écrit plusieurs ouvrages. Je répondrai ce soir à ton post, je le rappelle ce monticule de terre en effet.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 11:15

Voilà le cliché du Carcano m.91 de Lee Harvey Oswald.
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Oswald10
Marton a été condamné à mort par le tribunal,  il l’avait été aussi en Hongrie pour ses activités anti communistes. Il a été amnistie en 1968, Lazlo ne pouvait être à Dallas en novembre 1963.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06, GOMER et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 13:04

Pour les membres du forum,  voici un des documents trouvés en question sur ke site Delta
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Op_rat10

Si quelqu'un a une idée ou une connaissance ?

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 14:05

Je comprends l’intérêt de notre nouveau membre,  j’ai trouvé cette critique diu livre sur Amazon très utile :
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Tzolzo25

Malgré quelques imprécisions, voire contradictions, l'auteur semble avoir mené une enquête rigoureuse, pour l'essentiel, notamment sur la fabrication soignée du suspect principal, la falsification de l'autopsie du corps de JFK. Au final, Lyndon Johnson ne semble pas étranger - au minimum informé - au complot même s'il paraît aujourd'hui clair que l'échec de la Baie des Cochons - la piètre tentative américaine de renversement de Fidel Castro - a fait naître de redoutables ennemis dans le dos de JFK. La haine du patron du FBI, le soupçon anticommuniste au sein de la CIA, les menaces pesant sur la mafia américaine, l'incroyable inconscience, la légèreté sexuelle de Kennedy qui plus est se rendant au Texas, un Etat très remonté contre sa politique, tout concourt au résultat que l'on sait. Restait à réfuter les fausses pistes, à démonter les erreurs de la commission d'enquête officielle Warren, à élucider la disparition de nombreux témoins, la manipulation des indices par certains enquêteurs. Un ouvrage solide, qui sera difficile à surpasser.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06, GOMER et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 14:11

Pour ma part je ne pense pas que la CIA ait pu recycler des anciens de l’OAS, trop risqué et ils étaient grillés. Mais je peux me tromper.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 26143
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 21:48

Merci a vous ,

Voici un beau post qui va nous faire remuer les méninges et le clavier .

Alex , il est vrai que la CIA a aidée pendant un certain moment certaines branches de l'OAS .

Même le nom du Capitaine Souêtre des Commandos Parachutistes de l'Air (CPA40) ressort dans des rapports concernant l'assassinat de JFK .

Mais ceci est une intox des barbouzes de CDG ............. Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 367768  pour ce débarrasser des têtes de l'Armé Secrète .

Mais nous verrons plus tard .

Commençons par l'Arme :


Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 440px-Carcano_M1891

Carcano

Carcano est le nom fréquemment utilisé pour une série d'italien à verrou , le magazine -FED, répéter des fusils militaires et mousquetons .

Introduit en 1891, ce fusil a été chambré pour la cartouche Carcano sans monture 6,5 × 52 mm ( Cartuccia Modello 1895 ).

Il a été développé par le technicien en chef Salvatore Carcano à l' arsenal de l'armée de Turin en 1890, et s'appelait à l'origine le Modello (modèle) 91 ou simplement M91.

Remplaçant successivement les anciens fusils et carabines Vetterli-Vitali en 10,35 × 47 mmR, il a été produit de 1892 à 1945.

Le M91 a été utilisé dans les deux fusils ( fucile) et la carabine à canon plus court ( moschetto ) se sont formées par la plupart des troupes italiennes pendant la Première Guerre mondiale et par les forces italiennes et certaines forces allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale .

Le fusil a également été utilisé pendant la guerre d'hiver par la Finlande, et à nouveau par les forces régulières et irrégulières en Syrie, en Libye, en Tunisie et en Algérie lors de divers conflits d'après-guerre dans ces pays.

Le fusil Carcano de type I a été produit par l'Italie pour l'Empire japonais avant la Seconde Guerre mondiale.

Après l'invasion de la Chine, toute la production d' Arisaka était nécessaire pour l'utilisation de l'armée impériale, donc la marine impériale a conclu un contrat avec l'Italie pour cette arme en 1937.

Le Type I est basé sur le fusil Type 38 et utilise une action Carcano, mais conserve le Chargeur à 5 cartouches de type Arisaka / Mauser.

Le Type I a été utilisé principalement par les forces navales impériales japonaises et a été chambré pour la cartouche japonaise Arisaka 6,5 ​​× 50 mm.

Environ 60 000 fusils de type I ont été produits par les arsenaux italiens pour le Japon.

Un Carcano M38 a été utilisé par Lee Harvey Oswald pour assassiner le président américain John F. Kennedy le 22 novembre 1963 à Dallas , TX.

Histoire

Bien que ce fusil soit souvent appelé «Mannlicher – Carcano», en particulier dans le langage américain, ni cette désignation ni le nom «Mauser – Parravicino» ne sont corrects.

Sa désignation officielle en italien est simplement Modello 1891, ou M91 ("il novantuno").

Le système de chargeur utilise des clips de chargeur en bloc qui ont été initialement développés et brevetés par Ferdinand Mannlicher , mais la forme et la conception réelles du clip Carcano sont dérivées du fusil de la Commission modèle 1888 allemand .

Jusqu'en 1938, tous les fusils et carabines M91 étaient chambrés pour la cartouche sans monture 6,5 × 52 mm Modello 1895, en utilisant une balle de boîtier métallique à nez rond de 160 grains de poids à une vitesse initiale d'environ 2000 à 2400 pieds / s, en fonction de la longueur du canon.

Au moins une autorité chargée des armes légères a noté des incohérences dans les types de poudre dans les munitions militaires 6,5 × 52 mm chargées d'arsenal, souvent avec différents types de poudre et lots de munitions mélangés dans un seul clip de munitions.  

La pratique consistant à mélanger les types de poudre et les lots de munitions dans les munitions de fusil clippées était généralement évitée par les arsenaux d'autres nations, car elle entraînait fréquemment des vitesses de balle variables et une dispersion excessive des balles sur la cible.

Après des rapports de performances inadéquates à courte et longue portée pendant les campagnes en Afrique du Nord italienne (1924-1934) et la deuxième guerre italo-abyssinienne (1934), l'armée italienne a introduit un nouveau fusil court en 1938, le Modello 1938, avec une nouvelle cartouche de calibre 7,35 × 51 mm.

En plus du calibre légèrement plus grand, les concepteurs d'artillerie italiens ont introduit une balle de type spitzer pour la nouvelle cartouche, avec la pointe remplie d'aluminium pour produire un projectile instable (tumbling) lors de l'impact dans les tissus mous (une conception très probablement copiée du : 303 balle britannique Mk VII.

Cependant, le gouvernement italien n'a pas été en mesure de produire en série avec succès les nouvelles armes en quantités suffisantes avant le début de la guerre, et en 1940, toute la production de fusils et de munitions est revenue à 6,5 mm, mais pas de 7,35 mm Mod. 38 fusils ni carabines n'ont jamais été rebattus sur l'ancien calibre 6,5 × 52 mm.

Certaines troupes italiennes servant sur le front russe étaient armées de 7,35 mm Mod.

Fusils de 1938, mais les a échangés en 1942 contre des armes de 6,5 × 52 mm.

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 440px-8mm,_7.35mm,_6.5mm

(De gauche à droite) 7,92 mm Mauser (également appelé 8 mm Mauser ), 6,5 mm Carcano et 7,35 mm Carcano

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 440px-Carcano_M1891_bayonet
Modèle 91 Bayonet

Environ 94500 fusils Modello 1938 de 7,35 mm ont été expédiés en Finlande, où ils étaient connus sous le nom de carabines Terni (du timbre Terni avec la couronne royale, le logo ou le sceau de l' arsenal Regia fabbrica d'armi di Terni où ils ont été fabriqués).  

Ils ont été principalement utilisés par les troupes de sécurité et de ligne de communication pendant la guerre d'hiver de 1939–1940, bien que certaines troupes de première ligne aient reçu l'arme.

Selon les rapports, les Finlandais n'aimaient pas le fusil.


Avec son calibre non standard de 7,35 mm, il était problématique de garder les troupes de première ligne approvisionnées de bonne qualité, ou de munitions du tout, et sa mire arrière non réglable (fixée à 200 m) le rendait mal adapté à l'utilisation. en tir de précision sur les distances variées rencontrées par les soldats finlandais pendant le conflit.  

Malgré cela, il convient de noter que les Finlandais eux-mêmes ont modifié l'optique fixe du fusil pour opérer d'une portée de 200 m à seulement 150 m.  

Chaque fois que possible, les soldats finlandais ont jeté l'arme en faveur des fusils acquis sur le champ de bataille, y compris les modèles standard de fusils Mosin-Nagant de fabrication soviétique capturés .

Ce dernier avait l'avantage d'utiliser des munitions 7,62 × 54 mmR couramment disponibles .

Par le déclenchement de la guerre de continuation , le Mod restant 1938 des fusils de 7,35 mm sont délivrés à la marine finlandaise, ainsi qu'à des troupes antiaériennes, de défense côtière et d'autres troupes de deuxième ligne (front intérieur).

En 1941, l'armée italienne est revenue à un fusil d'infanterie à long canon (légèrement plus court que le M91 d'origine), le Carcano M91 / 41.

Les vraies versions de tireur d'élite n'ont jamais existé, mais dans la Première Guerre mondiale, quelques fusils ont été équipés de lentilles télescopiques et émis pour une utilisation de service (les fusils à lunette de la Seconde Guerre mondiale étaient strictement des prototypes).

Plusieurs lots de Moschetti M91 / 38 TS (carabines de troupes spéciales) ont été chambrés pour la balle lourde allemande 8 × 57 mm Mauser sS.

Cette modification est entrée en service en 1943, juste avant la capitulation italienne.

Deux petits lots de carabines Moschetti M91 / 38 TS montrent des barils marqués 1938 et 1941, mais ils n'ont pas été utilisés à cette époque avec les forces italiennes, et leur numérotation de série particulière suggère que ceux-ci pourraient simplement être ré-alésés des barils excédentaires inutilisés qui étaient convertis avec d'autres après 1945.

De nombreuses carabines Carcano de 7,92 mm ont apparemment été exportées en Égypte après la Seconde Guerre mondiale, où elles ont servi de carabines de forage et d'entraînement.

Plusieurs portent également les inscriptions des forces armées israéliennes.

Le surnom de modèle occasionnellement utilisé "Modèle 1943 (M43)" pour ces fusils convertis de 7,92 mm est faux, car ils n'ont jamais été ainsi désignés par l'armée italienne.

Les forces allemandes ont capturé de grandes quantités de Carcanos après la capitulation de l'Italie en septembre 1943.

C'était le fusil le plus couramment distribué aux unités allemandes de Volkssturm («milice populaire») à la fin de 1944 et en 1945.

Variantes

Toutes les variantes utilisaient la même action de verrou Carcano, alimentée par un clip en bloc; les carabines et les carabines avaient des longueurs de canon différentes et des différences de stocks et de viseurs en fonction de la longueur du canon.

Comme indiqué dans l'introduction, le mot moschetto signifie littéralement "mousquet" mais a été utilisé généralement par les fabricants d'armes italiens comme un descripteur des fusils italiens du 20ème siècle, souvent des fusils à canon plus court dans le style carabine destiné à autre que les usages réguliers de l'infanterie.

Les fusils d'infanterie de longueur régulière sont appelés modèles fuciles .


Fucile Modello 1891 (modèle de fusil 1891), 6,5x52 mm avec baïonnette à couteau amovible, canon de 30,7 pouces, ceux-ci ont été adoptés le 29 mars 1892 conformément à la loi ministérielle n ° 57
   
Moschetto Modello 1891 (Musketoon Model 1891) 6,5 × 52 mm avec baïonnette repliable intégrée, canon de 17,7 pouces, ceux-ci ont été adoptés le 9 juin 1893 et ​​en vertu de la loi n ° 116 du 15 juillet 1893, la nomenclature est devenue officielle. Celles-ci ont été référencées comme des carabines "pour la cavalerie '' (par Cavalleria) dans le jargon anglais et italien, c'est incorrect et aucun nom n'a jamais été utilisé pour les appeler ainsi.

Celles-ci ont été initialement destinées à être délivrées aux troupes de cavalerie, mais ont cependant été délivrées à d'autres troupes telles que les Carabinieri Reali, Bersaglieri Ciclisti et plus tard aux parachutistes et aux troupes du MVSN. Initialement, ces modèles n'avaient pas de protège-mains sur eux mais leur ont été ajoutés conformément à la circulaire n ° 400 du 30 juin 1916. Ils ont modifié ou fabriqué de nouveaux capuchons de nez pour ceux-ci avec une petite languette sur le dessus pour adapter le protège-main dans . Dans le cadre de ce processus de modification, ils ont également dû modifier l'ensemble de la vue arrière à l'arrière où le protège-main s'insère dans celui-ci. Ceux-ci ont été fabriqués de 1893 à 1944, le moyen le plus simple de dire que ce sont de tels modèles est qu'ils ont tous la mire arrière réglable, quel que soit le fabricant ou l'année de fabrication .
   
Moschetto per Truppe Speciali Modello 1891 (mousqueton pour troupes spéciales modèle 1891), 6,5x52 mm avec baïonnette latérale (transversale), canon de 17,7, le 6 janvier 1900 en vertu de la loi n ° 6, ces armes à feu ont été officiellement appelées comme tels modèles même si la production de ceux-ci a commencé en 1898. Ils ont été délivrés aux équipages de mitrailleuses, de mortiers et de motocyclettes. Ceux-ci avaient des élingues pivots sur le bas de la crosse et sur le capuchon de nez. Il y a deux types de protège-mains et de capuchons de nez utilisés sur les modèles, le premier était le type où le protège-main n'était pas retenu par une petite languette sur le capuchon de nez sur le dessus, mais il a été constaté que ceux-ci pouvaient se détacher de la manière indiquée dans la circulaire. N ° 124 du 25 février 1916, ils décident d'ajouter le petit onglet pour les maintenir en place.
   
Moschetto Modello 1891/1924 (modèle de mousqueton 1891/1924), 6,5 × 52 mm, canon de 17,7 pouces, en 1925, ils ont commencé la conversion de la Fuclie Modello 1891 pour être raccourcie conformément à la circulaire n ° 59 du 29 janvier 1925 qui spécifiquement dit que la nomenclature de cette arme à feu sera «moschetto mod. 91/24 ». La façon la plus simple de dire à ce modèle est qu'il a la mire arrière réglable la plus longue du fusil, ceux-ci ne disposaient pas des mires arrière réglables plus petites et plus courtes.
   
Moschetto per Truppe Speciali Modello 1891 Modificato
(mousqueton pour troupes spéciales modèle 1891 modifié), 6,5x52 mm, canon de 17,7 pouces, Il y a eu plusieurs changements au cours des différentes années de ceux-ci dans les configurations de l'élingue et le montage à baïonnette sur le capuchon de nez. Ils ont soit conservé la configuration d'origine de la bretelle, se sont débarrassés de celle de la crosse et l'ont remplie de bois et celle sur le capuchon de nez a également été enlevée. Ils ont ajouté une barre d'élingue sur le côté gauche de la crosse et sur le côté gauche de la crosse. Ils ont également décidé plus tard d'utiliser les deux types de configurations d'élingue. Les capuchons de nez pour ceux-ci ont été configurés pour utiliser la baïonnette de fusil standard 1891 au lieu du type monté sur le côté et dans certains cas, le capuchon de nez d'origine a été remplacé par le type utilisé sur le 1891/1924 et en utilisant une bande de canon qu'ils utilisaient. Ceux-ci ont été appelés modèles 91/28, en aucun cas, la forme ou la forme n'ont été appelés 91/28, il y avait un modèle Moschetto Modello 1891/1928 mais il était spécifiquement utilisé comme nomenclature du fusil qui a été conçu pour utiliser le lance-grenades Tromblonico. Ils utilisent spécifiquement dans les différentes circulaires qu'ils ont écrites sur la modification de ces armes à feu le mot modificato ou TS modificato, nulle part on ne les appelle 91/28.
   
Moschetto per Truppe Speciali con Tromboncino
( con Tromboncino , avec lance-grenades) Mod. 91/28 (modifié 91/28 couplé à un lance-grenades de 38,5 mm) Canon de 17,7 pouces.
   
Fucile di Fanteria Mod. 1938
("fusil d'infanterie" modèle 1938, adopté en 1938 en calibre 7,35 × 51 mm, mires fixes, baïonnette à couteau pliant amovible) Canon de 20,9 pouces.
   
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 440px-Moschetto_91_-_38
Fusil d'infanterie Carcano modèle 1891/38
   
Moschetto s (carabines) Mod. 1938
(baïonnette pliante) Retrouvée souvent entre les mains des combattants du FLN en Algérie .

Mod. Versions de carabine 1938 TS (baïonnette détachable) du fusil court modèle 1938 en 7,35 × 51 mm, canon de 17,7 pouces.
   
Fucile di Fanteria Mod. 91/38 (modèle 1938 "fusil d'infanterie" chambré en calibre 6,5 × 52 mm depuis 1940). Le canon est le canon de 20,9 pouces du calibre précédent de 7,35 mm, mais maintenant changé en 6,5 mm. Contrairement au TS Moschetto légèrement plus court et plus léger, il a également deux pivots de fronde sur le côté gauche de la crosse, non visibles du côté droit du fusil, l'identifiant comme un type Fucile di Fanteria . Il s'agit du modèle (estampillé «1940» pour indiquer la date de fabrication) appartenant à Lee Harvey Oswald et déterminé comme étant le fusil d'assassinat John F. Kennedy . À partir de 1940, le Moschetto Mod. 1938 et Mod. 1938 TS ont également été fabriqués en 6,5 × 52 mm.
   
Fucile di Fanteria Mod. 91/41 (6,5 × 52 mm "fusil d'infanterie" adopté en 1941, viseurs réglables), canon de 27,2 pouces.
   
Fusil de type I (fusil d'infanterie de 6,5 × 50 mm, produit pour l'exportation vers le Japon, viseurs réglables)

Fusil d'assassinat Kennedy

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 440px-Oswaldrifle
Fusil court Carcano modèle 1891/38 ( Fucile di Fanteria ) avec une lunette optique à 4 puissances utilisée par Lee Harvey Oswald pour assassiner John F.Kennedy .

En mars 1963, Lee Harvey Oswald a acheté une «carabine italienne 6,5 [mm]», plus tard appelée à tort Mannlicher – Carcano (bien qu'elle utilise un système de clips en bloc de style Mannlicher), par correspondance, pour 19,95 $ (155 $ en dollars de 2015 ).  

La publicité spécifiait seulement une «carabine italienne 6,5» et montre en fait un modèle Carcano M91 TS, qui était le modèle de carabine Carcano de 36 pouces (91 cm) vendu par l'annonce quand il a été initialement placé.

Cependant, 11 mois avant qu'Oswald ne passe sa commande, le magasin d'articles de sport de Chicago où il l'a acheté avait expédié le modèle 91/38 légèrement plus long de 102 cm (40,2 pouces) sous la même annonce, et c'est l'arme. Oswald a reçu.

Des rapports officiels ont conclu qu'Oswald avait utilisé cette arme pour assassiner le président américain John F. Kennedy le 22 novembre 1963.

Le fusil, fabriqué dans l' arsenal de Terni en 1940 et portant le numéro de série C2766, était équipé pour 7 $ supplémentaires d'un nouveau 4x18 japonais. lunette de visée, sur un support latéral en tôle.

Il a ensuite été scruté par la police locale, le FBI, l'armée américaine et deux commissions fédérales.

Les tests de tir, menés par ces groupes et d'autres utilisant le fusil original ou des modèles similaires, ont abordé des questions sur la vitesse et la précision avec lesquelles le Carcano pouvait être tiré.

À la suite de poursuites judiciaires pour sa propriété, le fusil s'est retrouvé entreposé aux Archives nationales .

L'assassinat a été l'un des facteurs ayant conduit à l'adoption de la Gun Control Act de 1968 , qui interdisait la vente par correspondance d'armes à feu.

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 401148  Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 401148

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 908920120 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Cocoye10 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 22:00

C'est un système à verrou, si je ne me trompe il faut actionner le levier de verrou, recommencer donc la visée ? Il faut être un bon tireur sur une cible mobile.Un fusil semi-automatique est plus pratique ?

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 26143
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 22:12

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 373769  mon Alex .

C'est la raison pour laquelle  je pense , comme d'autres , a l'emploie d'un : M14 .

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Rifle_M21_2

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 908920120 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Cocoye10 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 et GOMER aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 22:22

Lee Harvey Oswald avait appris le russe, on ne sait comment, le parlait couramment après son séjour en URSS. C'est une langue compliquée et il faut connaître l’alphabet cyrillique.
Il est un bon Marines, puis est cassé par une court martiale pour s'être battu. Il quitte l’armée puis part en URSS de 1959 à 1962 avec une épouse russe.
Ça ressemble à une histoire de vie fabriquée pour un service d’espionnage. Incompréhensible de se faire photographier avec l’arme du crime, et comme il connaît les armes,  pourquoi choisir le mod.91 ? Pourquoi un journal à la main ?Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Image-10

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 22:30

Pour les membres qui n’ont jamais tiré, il faut chambrer la munition en actionnant le levier vers l’avant puis l’arrière et le bloquer vers la droite. Ensuite on effectue la visée et on actionne la détente. Pour tirer une nouvelle fois, il faut répéter l’opération et reprendre la visée sur une cible mobile. C'est compliqué avec ce genre d’arme, je ne dis pas impossible.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 et GOMER aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 22:51

On voit la scène reconstituée à partir du film Zapruder

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Rifle1
membre confirmé
membre confirmé
Rifle1


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 27
Emploi : Maçon
Date d'inscription : 11/02/2022

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 23:22

Merci à vous tous pour votre participation à ce débat plus qu'intéressant sur l'assassinat de Kennedy et sur la piste française.


La commission Warren n'est pas la seule commission d'enquête. Il y a eu treize enquêtes fédérales sur ce crime et le rapport final de l'ONI (Office of Naval Intelligence), qui utilisait Lee OSWALD comme atout, a conclu qu'il n'était pas impliqué dans cet assassinat.


Pour en revenir à ce que vous dites, Commandoair40, le fusil Carcano commandé par OSWALD n'était pas pour l'utiliser contre Kennedy (ni même contre le général WALKER dans la fausse tentative d'assassinat d'avril 1963, qui n'était qu'un coup de publicité organisé par lui-même quatre jours plus tôt au Congrès de la Liberté), mais pour une petite mission pour le FBI qui enquêtait sur un trafic mafieux d'armes entre le Canada et les Etats-Unis, où tout un lot de fusils Carcano portait le même numéro de série. Celui d'OSWALD en faisait partie.


Le Carcano d'Oswald n'était pas l'arme du crime : la plupart des spécialistes qui ont étudié la balistique de cet assassinat sont arrivés à la conclusion que les tireurs avaient utilisé des Winchester de calibre 30-30. Donc la Winchester 94. Dans les ondes radio même de la police, ils ont indiqué qu'il y avait un suspect en fuite portant "un fusil de calibre 30-30 ou un type de fusil Winchester".


Autre point : les testeurs du FBI ont dit que le Carcano d'Oswald n'était absolument pas fiable. Il était en très mauvais état. La crosse était rongée, la lunette de visée était déréglée, le percuteur était élimé, il pouvait faire rater un tir sur trois des balles et dévier le tir à gauche de plusieurs mètres, etc.


Autre précision : les tireurs d'élite n'utilisent pratiquement jamais des fusils semi-automatique, car ces derniers sont moins précis que des fusils à verrou. Donc le M14... peu probable. Ici, en l'occurrence, il s'agissait de fusils Winchester à levier. Cette Winchester a été spécifiquement conçue pour la chasse en terrain broussailleux où il faut viser et tirer rapidement (sur des cibles mobiles). Les enquêteurs du NPIC (National Photographic Interpretation Center de la CIA) qui ont analysé le film de ZAPRUDER, sont parvenus à la conclusion qu'il y avait plusieurs tireurs (un minium de trois à quatre tireurs), avec des tirs de devant et de derrière le cortège.



Mais ici, j'aimerais recentrer la discussion sur la piste française, sur Henri SLEBODJA et sur la thèse de William REYMOND, si vous le voulez bien. Je suis actuellement à la recherche de photographies de SLEBODJA et si quelqu'un en aurait, je lui serais éternellement reconnaissant !


Dernière édition par Rifle1 le 2022-02-12, 23:44, édité 1 fois

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 23:36

Attendons que quelqu'un puisse répondre à ta question. Effectivement, le sujet est si passionnant que j’ai débordé sur l’arme. En tous cas, merci pour ces informations et d’avoir pensé à ce forum.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Rifle1
membre confirmé
membre confirmé
Rifle1


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 27
Emploi : Maçon
Date d'inscription : 11/02/2022

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-12, 23:50

Avec plaisir ! Vous avez de la chance, je suis un grand passionné de ce crime et j'ai plus de 500 ouvrages là-dessus, en français, en anglais et en espagnol. J'étudie également les documents déclassifiés aux Archives nationales et me range du côté des meilleurs spécialistes et historiens qui s'intéressent à l'affaire.


Je peux vous dire que nous avons aujourd'hui beaucoup, BEAUCOUP d'informations là-dessus !

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 26143
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-13, 00:13

Merci pour les précisions André .

Je suis tout a fait d'accord avec toi .

Oswald , était un ancien tireur d'élite des Marines et un bon .

Cette arme , même neuve est déjà une catastrophe , je puis le confirmer , j'ai tiré avec en présence de mon Papa , (Armurier/Artificier ) en 1964 .

Mieux un 49/56 , ou un bon Mas 36 .

Attention , la légende du fusil a verrou est en passe de disparaitre , un semi-auto fait mieux au combat , surtout si plusieurs cibles .

Dans le cadre de la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, visant à assurer la supériorité opérationnelle des armées françaises, un nouveau fusil de précision semi-automatique (FPSA) a été choisi pour remplacer le FRF2, en service depuis 1980.

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Scar_appelvf_article_pleine_colonne

La Direction générale de l’armement (DGA) a retenu le Special Combat Assault Rifle dans sa version Precision Rifle (SCAR-H PR), conçu et produit par quatre sociétés allemandes et belges, pour équiper les tireurs de précision.

Ce nouveau fusil de calibre 7,62 mm offre des performances de tir remarquables, de jour comme de nuit, jusqu’à une distance de 800 mètres. Retenu après une campagne d’essai menée par la DGA et impliquant d’autres sociétés (françaises et d’autres pays d’Europe), le SCAR-H PR répond parfaitement aux exigences rencontrées par les tireurs de précision sur les théâtres d’opération.

La DGA a commandé 2610 fusils dont 2237 seront distribués directement dans les régiments de l’armée de Terre entre 2020 et 2022.

L’acquisition du SCAR-H PR s’inscrit dans une dynamique portée par la LPM, visant au renouvellement et à l’amélioration des armes légères des forces armées françaises.



Mais je reste OK pour le verrou , sur un fusils de Précision en longue distance : calibre 50, soit 12,7mm .

Dans le cas de JFK , vu la distance et la rapidité d’exécution , il fallait une arme au tir rapide

Donc , une Winchester en 30X30 était parfaite , mais le fait de réarmer avec le levier , casse la vissée .

Mieux un M14 , semi-auto en calibre 7,62 , donc du 30X30 , ce bel engin roulait sa bosse depuis les années 57/58 et était d'une excellente précision .

Portée pratique : 460 m (800 m avec lunette)

Cadence de tir : 700 à 750 coups/min

Type : Fusil d'assaut semi-automatique

Capacité : 20 cartouches

Pour les photos de SLEBODJA  je vais voir avec de vieux Légios du 1er REP , mais je ne garantie rien .

Je ne ferai rien avec la Légion elle même , elle n'est pas très communicative , avec les déserteurs , surtout passés a l'OAS .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 908920120 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Cocoye10 Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Rifle1
membre confirmé
membre confirmé
Rifle1


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 27
Emploi : Maçon
Date d'inscription : 11/02/2022

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-13, 01:12

Commandoair40, Lee Oswald n'était pas si bon que cela en réalité. Et même ses copains Marines dont certains vivent encore disent qu'il tirait comme un pied, parce qu'il avait un gros problème de coordination entre les deux mains.


Certains défenseurs de la culpabilité d'Oswald continuent de prétendre qu'Oswald était qualifié comme tireur d'élite dans les Marines, mais ignorent que le test militaire auquel ils font référence était le premier test de tir auquel Oswald a participé. Lors de son deuxième test, plus tard dans son service, il a obtenu un score considérablement plus bas et ce score a été considéré comme "plutôt mauvais".


Ainsi, au moment où il a quitté le corps des Marines, tel était son statut. Et entre son départ des Marines et le 22 novembre 1963, rien ne montre qu'il s'était amélioré entre-temps. Ses copains Marines ont été interrogé par l'enquêteur Noel TWYMAN, ils ont tous dit la même chose : il n'était pas bon.
-
Pour en revenir à l'arme du crime : l'enquêteur Don Thomas, pour le tir mortel venant du monticule, estime la vitesse initiale à 2455 ft/sec, ce qui permet d'identifier l'arme. Il propose le Winchester .30-30 comme une correspondance : c'était une arme populaire avec une vitesse initiale de 2410 ft/sec et qui utilisait une balle de 150 grains (la balle du Carcano fait environ 160 grains). De plus, dans les 15 minutes suivant le tir, l'inspecteur Herbert Sawyer a contacté le quartier général par radio, et ses commentaires ont été enregistrés dans les transcriptions de la police : "La personne recherchée est un homme blanc svelte d'environ 30 ans, mesurant environ 1m80 et 75 kilos, portant ce qui semble être un 30-30 ou un type de Winchester."


William Reymond, lui, écrit dans son livre que l'arme du crime serait un Gewehr 43...

-
Voici une dépêche de l'AFP datant de 1998 sur William Reymond et son livre :


Kennedy assassiné par un membre de l'OAS, selon un Français
PARIS (AFP) - Mer 14 Oct 98 - 17h07 heure de Paris - John Fitzgerald Kennedy a été assassiné par un membre de l'OAS faisant partie d'un groupe de "porte-flingues" à la solde de financiers texans farouchement anti-communistes, assure le journaliste français William Reymond dans son livre "JFK, autopsie d'un crime d'Etat" (Flammarion) qui sort vendredi en librairie.
"Il n'y a pas eu un tireur mais quatre groupes de tireurs. Dans un de ces groupes, celui qui a tué JFK d'une balle à la tête est un Français répondant au nom de guerre de "Max", a affirmé à l'AFP l'auteur qui se présente comme historien de formation et journaliste indépendant.
"Ce "Max" est un ancien de l'OAS (Organisation de l'armée secrète, hostile à l'indépendance de l'Algérie). Après cette guerre, il s'est retrouvé, grâce à un réseau d'amis, dans un camp de mercenaires, près de la Nouvelle-Orléans. Il a été recruté en juillet 63, avec d'autres, pour l'opération anti-JFK. Il n'y a pas participé au nom de l'OAS, mais comme porte-flingue", ajoute-t-il.
"Jusqu'à présent, on avait tous les acteurs de l'affaire mais on n'arrivait pas à les relier entre eux. Quand certains enquêteurs disaient "c'est la CIA qui est responsable", ou "c'est le FBI", la thèse fonctionnait pour huit personne impliquées sur dix, mais pour les deux autres, ça ne marchait pas. Ici, tous les personnages sont reliés entre eux et ce lien, c'est l'anti-communisme", poursuit M. Reymond.
L'enquêteur, qui dénonce "les erreurs et les trucages" du rapport Warren, cite notamment, à l'appui de sa thèse, des rapports des services français et du FBI qui démontrent la présence de "Max" à Dallas ce 22 novembre 1963. M. Reymond ne cite pas son vrai nom. "J'ai perdu sa trace en 1964 et ne puis dire s'il est vivant ou mort à l'heure actuelle", précise-t-il.


[dépêche AFP, Agence France Presse, 1998]



Dans le livre de William Reymond, il explique aussi que les services français avaient dès la fin des années 60 une copie originale du film de Zapruder et il dit qu'un film confisqué sur la place était diffusé plusieurs fois à l'ETEC en France où, d'après plusieurs mercenaires, dans des structures paramilitaires, ont pu également observer et étudier ce film qui montrerait les équipes de tir derrière la palissade. Avez-vous des informations là-dessus ? Parce que Reymond explique qu'il avait passé du temps à côtoyer ces milieux-là (des anciens de l’OAS, membres du SAC, barbouzes et agents du SDECE, etc).


En tout cas, je vous remercie beaucoup si vous essayez d'obtenir des photos de SLEBODJA. Je dois dire que si j'ai la possibilité de pouvoir faire correctement des comparaisons avec des photos de ce dernier datant des années 60 (de préférence 1962, 1963 et 1964) avec celles du vagabond dont je parle, je vais pouvoir ENFIN être fixé sur la question. Parce que cette piste française a occupé pas mal de temps aux chercheurs et c'est un véritable caillou dans notre chaussure dont on aimerait définitivement retirer !


Dernière édition par Rifle1 le 2022-02-13, 03:38, édité 3 fois

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Rifle1
membre confirmé
membre confirmé
Rifle1


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 27
Emploi : Maçon
Date d'inscription : 11/02/2022

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-13, 02:43

Voici quelques pages (10) de JFK, autopsie d'un crime d'Etat, qui devraient grandement vous intéresser !

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0110
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0210
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0310Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0410
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0510
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0610Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0710
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0810
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 0910Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK 1010

Alexderome et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-13, 23:24

Et du côté l’organisation ”Gladio’’ , on peut aussi trouver ce genre de sicaires ?
On peut retirer Lajos (Louis) Marton et les deux autres hongrois du Petit Clamart étaient Sari Gyula et Varga László emprisonnés dès 1962
Les généraux de l’Oas d’anciens nazis, la plupart venaient de l'armée d’Afrique, les Américains sont assez approximatifs comme Paxton.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-13, 23:35

Dans la note 1,c’est encore une fois approximatif, l’opération Kerilis au Congo n’était pas d’instaurer une dictature, il y avait déjà Mobutu, mais de remettre en question le rattachement du Katanga au Congo en remettant à la tête de la riche province Moise Tschombé. Seulement l'avion qui l’emmenait d’Espagne au Congo a été détourné en Algérie, on ignore par qui. Tschombé mourut mystérieusement.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-13, 23:38

Ladislas en hongrois est László et Étienne est Istvan

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Rifle1
membre confirmé
membre confirmé
Rifle1


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 27
Emploi : Maçon
Date d'inscription : 11/02/2022

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-14, 00:55

Merci pour ces renseignements Alexderome !


Êtes-vous vraiment certain qu'il faut retirer les exilés hongrois Laszlo Varga et Lajos Marton ? Pensez-vous qu'ils étaient encore en prison ? Parce que dans le livre "Coup in Dallas" (Simon and Schuster, 2021) de H. P. Albarelli, qui a eu le privilège de prendre connaissance de l'agenda de Jean-Pierre Lafitte (un ancien officier du contre-espionnage américain, enquêteur spécial pour le Federal Bureau of Narcotics) - où celui-ci relate une sorte de chronologie de première main avant et après l'assassinat de Kennedy - il explique que "quinze mois plus tard, dix jours seulement avant l'assassinat sur Dealey Plaza, comme en témoigne les entrées susmentionnées, Marton et Varga arrivent à Mexico avec Jean Souètre [...]" ; "lorsque Souetre se présente avec Varga et Marton à Mexico cinq semaines plus tard, il est logique d'envisager sérieusement qu'ils se soient tous retrouvés à Dallas."



De plus, dans le livre de William Reymond, celui-ci explique que "Ladislas, après avoir fait les beaux jours de divers groupuscules d'extrême droite européens, est décédé en France en 1976. Officiellement d'un braquage qui aurait mal tourné." Or, cette information correspond bien à Laszlo Varga, car il a été "tué le 11 août 1976 lors d'un hold-up avec LESCRAINIER" d'après le site DELTA & COLLINES.


Et pour ce qui est d'Etienne, Reymond ne donne pas beaucoup d'informations sur lui, si ce n'est que c'était aussi un exilé hongrois, un ancien membre de l'OAS, de l'ANS, ainsi que des Brigades anticommunistes, et qu'il rejoindra Lake Pontchartrain, tout comme "Max", "Ladislas", avec l'aide de Souètre. Etienne serait un spécialiste en l'explosif.


Etienne n'est pas Lajos Marton ? Y a-t-il un ancien de l'OAS qui s'appellerait "Istvan" et qui correspondrait à la description ?

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-14, 01:33

Sur la bio de Wikipedia

Arrêté en septembre 1963, Lajos Marton a droit à un nouveau procès, où il écope d'une peine de 20 ans de prison. Comme la plupart des combattants de l'OAS, il sera gracié et libéré en 1968. Il obtient la nationalité française par son mariage en 1978.

Comme je ne suis plus en France, je n’ai malheureusement pas accès à mes dossiers. Donc si je comprends bien l’auteur, durant la période de clandestinité, il serait parti aux USA avec Varga ? Je pensais qu'il pouvait se cacher en Espagne ou bénéficier de l’aide de Gladio en Italie. Il faut que je vois ça de plus près.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 5544
Age : 57
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime2022-02-14, 01:43

D’après l’Est Républicain  
https://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/08/22/lajos-marton
Arrêté le 10 septembre 1963 au métro la Motte-Picquet-Grenelle à Paris, Lajos Marton est rejugé en octobre 1964 par la Cour de sûreté de l’Etat qui lui inflige 20 ans de réclusion criminelle.

Donc il n’était pas à Dallas le jour de l’assassinat de Kennedy.. Le diminutif de Lajos, Louis, est Laci, lire latsi. Pour Varga je ne sais pas. En tout cas, ce sujet a réveillé ma curiosité.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Empty
MessageSujet: Re: Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK   Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le légionnaire Henri SLEBODJA et l'assassinat de JFK
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Henri Guaino
» QUIZZ de JP N° 54
» L’armée de l’air fête en 2014 le 80e anniversaire de sa création.
» Henri Salvador est mort
» << Tous les compagnons Henri Viltard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La Légion Etrangère-
Sauter vers: