Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Le Rafale au pays des pharaons - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Athos79
modérateur
Athos79


Masculin
Nombre de messages : 4359
Age : 82
Emploi : Retraité -Fonction publique
Date d'inscription : 08/09/2019

Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Empty
MessageSujet: Le Rafale au pays des pharaons - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils    Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Icon_minitime2021-05-04, 17:39

Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Rafale11L’ÉGYPTE COMMANDE 30 AVIONS DE COMBAT RAFALE SUPPLÉMENTAIRES
Le 04 mai - source  : Thetrum 
=========================
     
L’Égypte, qui a été le premier pays export de l’avion Rafale avec un contrat signé en février 2015, a annoncé la signature de trois contrats pour la livraison de 30 avions supplémentaires, et des équipements associés, avec les entreprises Dassault Aviation, MBDA et Safran. Le premier avion sera livré trois ans après l’entrée en vigueur de ce contrat. Ce contrat devrait générer au total l’équivalent de 7 000 emplois en France pendant trois ans.


Cette nouvelle commande vient compléter la première acquisition de 24 Rafale, signée en 2015, et portera alors à 54 le nombre de Rafale aux couleurs égyptiennes, faisant ainsi de l’Armée de l’Air Égyptienne la seconde au monde, après l’Armée de l’Air et de l’Espace Française, à opérer une telle flotte de Rafale.


Ce contrat illustre le caractère stratégique du partenariat que la France entretient avec l’Égypte, alors que nos deux pays sont engagés résolument dans la lutte contre le terrorisme et œuvrent à la  stabilité dans leur environnement régional. Il traduit la confiance renouvelée de notre partenaire dans l’avion français.


Par sa polyvalence et son potentiel d’évolution, le Rafale, avion de combat français omnirôle en service opérationnel dans nos forces, et qui a démontré ses capacités au combat, répond au mieux aux besoins actuels et futurs du marché international.


Les exportations de matériels militaires s’inscrivent dans la politique de défense et de sécurité de la France. Vitales pour notre industrie de défense et l’équipement de nos forces armées, elles contribuent également à l’autonomie stratégique et au rayonnement de notre pays.


« Cette nouvelle commande est la preuve du lien indéfectible qui unit l’Égypte, premier utilisateur export du Rafale comme elle l’a été pour le Mirage 2000, à Dassault Aviation depuis près de 50 ans. Elle témoigne également de la qualité opérationnelle du Rafale, puisque pour la seconde fois un client export fait le choix de commander des avions supplémentaires. Dassault Aviation et ses partenaires remercient les Autorités Égyptiennes de cette nouvelle marque de confiance et les assurent de leur engagement total à satisfaire une nouvelle fois leurs attentes », a déclaré Eric Trappier, Président-Directeur général de Dassault Aviation.

___________________________________ ____________________________________

Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Croix_11

Inri  - Igne - Natura - Renovatur - Intégra


Pour une plus grande tolérance dans la plus stricte indépendance

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25535
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Empty
MessageSujet: Re: Le Rafale au pays des pharaons - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils    Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Icon_minitime2021-05-04, 21:59

Merci Athos ,

Mais ........ Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  367768  seront nous payés ?????

Malgré un rapport COFACE :

Appréciation du risque

Impact limité de la crise du COVID-19


Avec son impact réparti sur les années fiscales 2020 et 2021, la crise du COVID-19 n’aura pas empêché l’économie égyptienne d’afficher une croissance modérée sur ces deux années. Cependant, il faudra attendre le second semestre de 2021 pour qu’elle retrouve le rythme enlevé d’avant crise. En effet, malgré la brièveté et la modération des mesures de lutte contre la pandémie, la consommation des ménages (85% du PIB) aura quand même souffert. Les remises des expatriés ont baissé avec le retournement conjoncturel dans le Golfe et la fin de nombreux contrats de travail peu qualifié. L’activité touristique (10% de l’emploi et 6% du PIB) s’est évanouie. Les services (55% du PIB en termes d’offre), notamment le commerce, le transport et l’hébergement, en sont les principales victimes. Nombre d’entreprises familiales faisant vivre la moitié des ménages ont disparu. Les emplois informels se sont raréfiés. Il faudra attendre le second semestre 2021 pour voir la consommation privée rebondir. L’investissement (15% du PIB) a pâti du retrait des acteurs privés, locaux et étrangers, mais il reprendrait à la même échéance, avec le développement du gaz et des installations portuaires. A l’inverse, son volet public a résisté grâce aux financements internationaux avec la poursuite de projets dans le transport (rail et canal de Suez), le dessalement de l’eau de mer, le logement, et l’établissement de la nouvelle capitale administrative à l’est du Caire. Le plan de soutien budgétaire à visées économiques et sanitaires centré sur les plus démunis et les secteurs les plus sinistrés a atténué le choc. La banque centrale a imposé un moratoire de six mois sur le remboursement des prêts, réduit le taux préférentiel pour les prêts aux PME de 10 à 8%, offert sa garantie sur des prêts bancaires à hauteur de 1,7% du PIB. Les exportations ont pâti de la baisse des ventes d’hydrocarbures, de la chute de la demande européenne et nord-américaine pour les articles d’habillement, de celle de l’Inde pour les engrais, et de la disparition des touristes. Les expéditions d’agrumes et de légumes, ainsi que d’appareils électroniques et électriques ont subi la désorganisation des chaînes d’approvisionnement. Cependant, contrairement aux services, l’activité industrielle (35% du PIB) et agricole (12%) ne devrait pas s’être réduite. Si ces facteurs négatifs s’inverseront, au moins partiellement, en 2021, les touristes tarderont à revenir. Par ailleurs, même si les importations de produits de consommation ont baissé, celles de biens d’équipement se sont maintenues, ce qui, a entretenu, même en baisse, la contribution négative des échanges à la croissance.

Pause dans la consolidation budgétaire

Le déjà élevé déficit public s’est accru avec la crise, du fait de l’adoption d’un plan de soutien, même restreint (près de 2% du PIB) par les faibles marges de manœuvres. La dégradation aura été limitée par les coupes dans les dépenses courantes et la poursuite des réformes de l’administration fiscale. La dette, conséquente, s’est alourdie. Déjà, les intérêts constituaient le premier poste des dépenses et absorbaient la moitié des recettes. Cependant, sa part en devises étrangères représente moins de 20% du total et est constituée à 70% de prêts bilatéraux et multilatéraux. Cette part devrait augmenter avec les financements internationaux. Par ailleurs, l’endettement domestique devient moins onéreux avec la réduction par la banque centrale de son taux directeur de 400 pdb en 2020 à 8,75%. Dans le cadre du programme FMI, la consolidation budgétaire devrait reprendre dès l’année fiscale 2022 avec un retour de l’excédent primaire (c.-à-d. hors intérêts) et d’une forte croissance, mais contrainte par le coût élevé de la dette.

Le déficit courant devrait s’être légèrement réduit dans la crise. L’important déficit commercial (12% du PIB en 2019) s’est resserré avec la baisse des importations (pétrole brut, biens d’équipement et intermédiaires) l’emportant sur celle des exportations. En face, les excédents des transferts (8%) et des services (4%) ont diminué avec les remises d’expatriés et le tourisme. Les recettes du canal ont résisté avec la mise en place de normes environnementales incitant à délaisser la route du Cap. Le déficit des revenus (4%) a légèrement fléchi. Le financement du déficit n’a pu se faire seulement avec les investissements étrangers affaiblis, nécessitant le recours au marché, aux banques régionales (Emirates NBD capital, First Abu Dhabi Bank), et aux organismes multilatéraux (FMI avec l’Instrument de financement rapide et un Accord de confirmation, BEI et Afreximbank), alimentant une dette extérieure modérée (35% du PIB). Les investissements de portefeuille, qui ont déserté au plus fort de la crise, sont revenus, attirés par des taux réels élevés servis. A cet égard, la banque centrale conserve une politique prudente, quitte à générer une légère surévaluation de la livre. Les réserves ont pu être maintenues (environ 6 mois d’importation), malgré des injections sur le marché.

Concentration du pouvoir

Réélu avec 97 % des voix en 2018, le président Abdel Fattah al-Sissi a vu ses attributions renforcées après l’adoption référendaire, en 2019, d’amendements constitutionnels, prévoyant, notamment, l’extension du mandat présidentiel de quatre à six ans, et lui permettant de se présenter à un troisième mandat consécutif en 2024. Ce référendum permet aussi un contrôle présidentiel des nominations judiciaires et consolide le rôle de l’armée. Les élections aux deux Chambres en 2020 ont confirmé la large domination du parti Futur de la nation, proche du président. La pauvreté et la faible liberté d’expression pourraient s’agréger en une frustration sociale. Au plan extérieur, le régime égyptien garde un rôle pivot dans la stabilité régionale et la lutte contre le terrorisme, qui lui permet de maintenir des relations étroites avec l’Europe et les Etats-Unis, mais aussi les Emirats Arabes Unis et l’Arabie saoudite. Suite à la construction du barrage Grand Renaissance, les relations avec l’Ethiopie continuent d’achopper sur la répartition des eaux du Nil dont dépend environ 90 % de son approvisionnement en eau potable. Les relations avec la Turquie se sont tendues à propos de la Libye et de l’exploitation gazière en méditerranée orientale.

Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  367768  Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  367768  Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  367768  Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  367768

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  908920120 Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  Cocoye10 Le Rafale au pays des pharaons  - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils  908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rafale au pays des pharaons - L' Egypte passe un contrat de 30 appareils
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les envois de fonds des migrants sont en passe de devenir la principale source de financement extérieur dans les pays d’Afrique de l’Ouest .
» Découverte de failles dans les appareils informatiques
» La vente de 24 avions Rafale et d’une frégate multimissions à l’Égypte
» Afghanistan : Un contrat de vente d'hélicos qui nous passe sous le nez
» La France envoie des Rafale dans les pays baltes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: