Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

 

 les avions celebres 1914 /1918 N°1

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


les avions celebres 1914 /1918 N°1 Empty
MessageSujet: les avions celebres 1914 /1918 N°1   les avions celebres 1914 /1918 N°1 Icon_minitimeSam 16 Aoû 2008 - 13:31

Voisin III 1914

Bombardier léger France


--------------------------------------------------------------------------------

Biplace de bombardement. Type III. L'un d'eux, permit à Frantz et Quenault de remporter la première victoire aérienne le 5 octobre 1914 sur un Aviatik.

Biplan. Moteur propulsif. Structure métallique.


Envergure : 14.74 m Longueur : 9.50 m
Surface portante : 42.00 m²
Equipage : 2
Masse à vide : 750 kg Masse totale : 1300 kg

les avions celebres 1914 /1918 N°1 Go242_11

--------------------------------------------------------------------------------
Motorisation : 1 Salmson de 120 ch
Vitesse maximale : 105 km/h
Armement : 1 mitrailleuse,
60 kg de bombes





- Spad XIII -






les avions celebres 1914 /1918 N°1 Spad1310

Spad XIII

La Société SPAD (Société Pour les Avions Déperdussin) connut un grand succès avant guerre grâce aux monoplans dessinés par Louis Béchereau.

A la suite de difficultés financières, la société dut fermer ses portes mais fut reprise par Louis Blériot en 1914 , créant ainsi la nouvelle Société pour l'Aviation et ses Dérivés ce qui permit de conserver le sigle SPAD. Louis Béchereau, resté chef du bureau d'études, travailla sur de nombreux appareils aboutissant à la création du SPAD XIII.

La configuration générale du SPAD XIII ne présentait guère de nouveautés spectaculaires en comparaison des appareils du type FOKKER D VII. La maîtrise technique de la construction bois lui conféra sa robustesse proverbiale au prix d'une masse à vide plutôt lourde.

L'aérodynamique plutôt réussie se caractérisait par un bon profil d'ensemble, la section arrondie du fuselage et le dessin du nez (avec son radiateur frontal de forme quasi circulaire), le tout lié au grand allongement de la voilure.

L'ensemble associé au très capricieux moteur HISPANO SUIZA 220 cv conférait à cet appareil des qualités de grimpeur très supérieures à ses homologues anglais et allemands même si cette supériorité se payait d'un certain manque de maniabilité.

Le SPAD ne fut pas en effet un avion « facile », surtout à basse vitesse avec un décrochage très brutal du à l'épaisseur réduite du profil d'aile. Mais, sa robustesse extraordinaire lui permettait en toute sécurité des piqués accentués et prolongés à plus de 450 km/h suivis de ressources brutales, ce qui autorisait des manoeuvres dans le plan vertical généralement interdites aux autres chasseurs jusqu'à l'apparition du célèbres FOKKER D VII. Il possédait en outre l'avantage de constituer un plate-forme de tir très stable et de bien encaisser les rafales adverses.

La voilure était constituée de deux ailes à structure bilongeron. L'aile supérieure, monobloc, présentait une envergure et une corde légèrement plus grandes que l'aile inférieure construite en deux sections. Les bords d'attaque étaient recouverts de contre-plaqué et les bords de fuite formés de corde à piano. Les ailes ne présentaient pas de dièdre.

La structure du fuselage, elle aussi, était en bois avec de nombreux renforts métalliques en particulier sur les couples principaux. Elle consistait en quatre longerons réunis par des structures transverses, le tout renforcé de croisillons en corde à piano (fil d'acier). Le dos et le ventre avait une forme arrondie.

Le train d'atterrissage se composait de jambes principales monoblocs en peuplier contre collé; les amortisseurs étaient d'un système classique pour l'époque en tresses de cordes élastiques (Sandows). Le liquide de refroidissement passait dans un radiateur circulaire, muni de volets de réglage de température.

Le réservoir principal de carburant, installé dans la partie inférieure de l'appareil, était muni d'un système de vidange rapide par arrachage d'une plaque étamée. Deux nourrices d'essence étaient situées dans la partie centrale de l'aile supérieure, juste derrière la nourrice d'eau. Le réservoir d'huile se trouve sur le plancher à la droite du siège pilote.

L'hélice portait la signature de Galia ou d'un certain Marcel Bloch dont c'était l'aube de la carrière aéronautique et plus connu sous le nom de Marcel Dassault.

Les qualités techniques et opérationnelles du SPAD s'étaient confirmées dès les premiers vols du prototype le 4 avril 1917, piloté par R. DORME. Il fut en dotation dans 81 escadrilles françaises ainsi que dans de nombreuses formations étrangères

Bréguet XIV


les avions celebres 1914 /1918 N°1 Bregue10


La saga des Breguet type XIX



En novembre 1921, au Vlle Salon de l'aéronautique, apparaît un nouveau Breguet : le type XIX, dit de « reconnaissance de corps d'armée ».

Sesquiplan biplace, il est équipé d'un groupe moteur Breguet-Bugatti à 16 cylindres, de 450 ch, utilisé précédemment sur le Léviathan.

La structure de l'appareil est entière-ment réalisée en tubes et tôles de duralumin et d'acier; le fuselage est revêtu de tôles minces d'une sorte de contre-plaqué métallique, ainsi que le bord d'attaque de la voilure de 50 m2, le reste étant entoilé.

Un radiateur torique à lames parallèles, destiné à assurer un refroidissement énergique du groupe motopropulseur, permet un profilage très aérodynamique du nez de l'appareil, que complète l'énorme casserole qui carène le moyeu de l'hélice quadripale en bois de 3,35 m de diamètre.

Le moteur Breguet-Bugatti, occasionnant de nombreux ennuis au cours de la mise au point, est remplacé, peu de temps avant le premier vol, en mai 1922, par un Renault 12 Kb de 450 ch, auquel succède finalement un Lorraine- Dietrich 12 Da de 375 ch, qui améliore grandement la finesse aérodynamique de l'avion.

Ce prototype est présenté, le 17 février 1923, au Concours international de Madrid, où il remporte un succès tel que le gouvernement espagnol l'achète, ainsi que la licence de construction.

Trois types de base sont construits : le 19 A2 d'observation et de reconnaissance de corps d'armée, qui peut emporter douze bombes de 10 kg; le 19 B2 de bombardement de jour et de nuit, qui reçoit huit bombes de 50 kg, trente-deux de 10 kg, deux de 200 kg ou enfin quatre bombes de 100 kg, et le 19 GR de reconnaissance lointaine.

Ces appareils sont généralement équipés de quatre mitrailleuses de 7,5 mm, dont deux jumelées, mobiles sur tourelle arrière supérieure. Plus de 3 280 exemplaires de cet avion sont construits entre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


les avions celebres 1914 /1918 N°1 Empty
MessageSujet: Re: les avions celebres 1914 /1918 N°1   les avions celebres 1914 /1918 N°1 Icon_minitimeSam 16 Aoû 2008 - 15:02

Merci OBELIX !!!

C'est trop TOP !!!!

les avions celebres 1914 /1918 N°1 926774 les avions celebres 1914 /1918 N°1 926774 les avions celebres 1914 /1918 N°1 373769 les avions celebres 1914 /1918 N°1 373769
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz

Masculin
Nombre de messages : 11982
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

les avions celebres 1914 /1918 N°1 Empty
MessageSujet: Re: les avions celebres 1914 /1918 N°1   les avions celebres 1914 /1918 N°1 Icon_minitimeSam 16 Aoû 2008 - 16:39

la fièrter des pionier de l'air !!!! les avions celebres 1914 /1918 N°1 926774 les avions celebres 1914 /1918 N°1 926774
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas

Masculin
Nombre de messages : 4032
Age : 79
Date d'inscription : 23/06/2007

les avions celebres 1914 /1918 N°1 Empty
MessageSujet: Re: les avions celebres 1914 /1918 N°1   les avions celebres 1914 /1918 N°1 Icon_minitimeSam 16 Aoû 2008 - 16:56

Salis en avait quelques uns de cela.....fallait pas avoir connu autre chose pour piloter ça !

merci Obélix...........;

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

les avions celebres 1914 /1918 N°1 Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


les avions celebres 1914 /1918 N°1 Empty
MessageSujet: Re: les avions celebres 1914 /1918 N°1   les avions celebres 1914 /1918 N°1 Icon_minitimeSam 16 Aoû 2008 - 19:12

les avions celebres 1914 /1918 N°1 926774
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




les avions celebres 1914 /1918 N°1 Empty
MessageSujet: Re: les avions celebres 1914 /1918 N°1   les avions celebres 1914 /1918 N°1 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
les avions celebres 1914 /1918 N°1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LES MATERIELS ET LES MOYENS :: L'armement :: Divers-
Sauter vers: