Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-59%
Le deal à ne pas rater :
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie rechargeable)
6.99 € 16.99 €
Voir le deal

 

 Ils etaient 177 - Jean Masson

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Athos79
modérateur
Athos79


Masculin
Nombre de messages : 4187
Age : 82
Emploi : Retraité -Fonction publique
Date d'inscription : 08/09/2019

Ils etaient 177 - Jean  Masson  Empty
MessageSujet: Ils etaient 177 - Jean Masson    Ils etaient 177 - Jean  Masson  Icon_minitime2019-10-03, 21:00

Ils etaient 177 - Jean  Masson  72248410
Ils étaient 177 à débarquer, le 6 juin 1944, sous les ordres du capitaine de corvette Philippe Kieffer je vous propose quelques portraits. IL ÉTAIT L’UN DES 177 »
🔍 Jean MASSON, badge n° 144
Né le 15 Mai 1923 dans les Vosges, Jean Masson est apprenti fondeur au sein de l'entreprise de son oncle lorsque l'Armée Allemande envahit la France.
Décidant de fuir la zone occupée, il rejoint Toulon et s'engage dans la Marine Nationale, avant d'être envoyé en Tunisie pour suivre une formation d'électromécanicien.
A la fin de l'année 1942, l'Armée Allemande envahit la zone libre et occupe, de ce fait, la totalité de la France. Après ces événements, Jean Masson décide de rejoindre l'Angleterre en passant par l'Espagne, mais sera arrêté par les autorités Espagnoles et emprisonné.
Liberé quelques mois plus tard, il reste en Espagne en attendant le moment propice pour pouvoir embarquer à destination de l'Angleterre.
A la fin de l'année 1943, Jean Masson se rend à Malaga, ville située à l'extrémité sud de l'Espagne et prend place à bord d'une embarcation de fortune, avant d'arriver à Casablanca quelques jours plus tard.
Profitant du passage d'un convoi naval de l'Armée Britannique dans la ville Marocaine, il embarque à bord d'un destroyer et arrive à Portsmouth le 2 Janvier 1944.
Se rendant immédiatement dans un bureau de recrutement des Forces Navales Françaises Libres, il indique sa volonté de rejoindre le 1er Bataillon de Fusiliers Marins Commandos.
Envoyé à Wrexham, il sortira du redoutable stage Commando avec le badge 144 et sera affecté au sein de la Troop 1.
Le 6 Juin 1944, Jean Masson débarque en Normandie, aux côtés de ses 176 camarades du 1er Bataillon de Fusiliers Marins Commandos.
A peine élancé sur la plage, il est touché par un tir de mortier. Gravement blessé, il restera inerte durant plus de 48 heures avant d'être retrouvé et rapatrié en Angleterre, pour près de 3 mois de convalescence.
Il rejoint son unité aux Pays-Bas en Novembre 1944 et prend part au débarquement de Flessingue, puis à la totalité de la campagne de Hollande et d'Allemagne, avant d'être rendu à la vie civile en 1945.
Le 24 Février 2019, Monsieur Jean Masson s’éteint à l'âge de 95 ans, dans la commune Varoise de Ollioules, près de Toulon.
Monsieur, nous ne vous oublions pas comme nous n'oublierons jamais ce que vous avez fait.
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25102
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Ils etaient 177 - Jean  Masson  Empty
MessageSujet: Re: Ils etaient 177 - Jean Masson    Ils etaient 177 - Jean  Masson  Icon_minitime2019-10-05, 11:54

Merci Athos ,

Encore un Grand Monsieur des Commandos de Marine .

Ils etaient 177 - Jean  Masson  1996631456 Ils etaient 177 - Jean  Masson  1996631456

Ils etaient 177 - Jean  Masson  2196632332 Ils etaient 177 - Jean  Masson  2196632332 Ils etaient 177 - Jean  Masson  2196632332 Ils etaient 177 - Jean  Masson  2196632332

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Ils etaient 177 - Jean  Masson  908920120 Ils etaient 177 - Jean  Masson  Cocoye10 Ils etaient 177 - Jean  Masson  908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils etaient 177 - Jean Masson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sénateur Jean Louis Masson se lâche -
» Décès de Jean Masson, l’un des derniers Français libres du commando Kieffer .
» Jean-Marie Le Pen impérial face aux provocations de Jean-Pierre Elkabbach
» Ils étaient 177
» au nord étaient le corons....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages célèbres (Civils & Militaires)-
Sauter vers: