Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

 

 Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25269
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . Empty
MessageSujet: Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier .   Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . Icon_minitime2019-04-02, 16:20

Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier

Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . Recrues-20180418

La décision, prise en janvier 2015, de porter les effectifs de la Force opérationnelle terrestre [FOT] de l’armée de Terre de 66.000 à 77.000 soldats suppose un effort constant en matière de recrutement.

Et pour tenir les objectifs, deux variables sont à prendre en considération :

Le taux de sélection, c’est à dire le nombre de candidats pour un poste, et le taux d’attrition, qui mesure le nombre de ruptures de contrat.

Pour que le recrutement soit optimal, il faut un taux de sélection élevé [donc, être attractif] et un taux d’attrition le plus bas possible.

Or, il est plus facile de miser sur la seconde variable que sur la première, surtout quand le marché de l’emploi est fortement concurrentiel.

Ainsi, la dernière revue annuelle du Haut Comité d’évaluation de la condition militaire [HCECM] a déterminé que la sélectivité pour les emplois de militaire du rang a été de 1,6 en 2017 [soit -0,6 point par rapport à 2015].

Selon l’hebdomadaire Le Point [du 28/03], qui cite un document interne, la sélection est « quasi nulle » car la « ressource en hommes s’épuise, l’armée n’a plus le choix du recruté. »

Et cela modifie l’approche des Centres de formation initiale des militaires du rang [CFIM], dans la mesure où la priorité est de réduire au maximum le taux d’attrition.

Et, désormais, comme le souligne le commandant du CFIM de la 2e Brigade Blindée, installé au Valdahon, dans les colonnes du Point, il est question d’appliquer une « pédagogie du succès et de l’encouragement » et un « bon instructeur doit être comme un père qui forme l’engagé progressivement. »

Une nécessité car, souligne-t-il, « on n’a pas la même population de jeunes, ni qualitativement, ni quantitativement. »

Seulement, à la lecture de l’article du Point, qui a suivi le parcours de recrues devant être affectées au 16e Bataillon de Chasseurs à pied [BCP] , on constate que cette approche déroute les instructeurs les plus aguerris qui eurent droit à une formation plus « pêchue » quand ils étaient à la place de ceux qu’ils doivent maintenant former.

« Avec Sentinelle, on fait de la quantité, pas de la qualité. On n’a le droit de ne rien dire aux jeunes parce qu’il faut qu’ils restent », regrette un sergent auprès de Mark Ionesco et Nicolas Skopinski, les auteurs du reportage publié par Le Point. Un adjudant-chef a le même sentiment. « On est devenu des éducateurs maintenant », soupire-t-il.

Un lieutenant va plus loin.

Pour certains cas, « c’est de la garderie », dit-il.

Sur les 41 recrues destinées à servir au sein du 16e BCP, 7 ont rompu leur contrat avant la fin de leur période de formation initiale, dont 2 après avoir été reconnus « inaptes ».

Et les permanents du CFIM s’attachent à déterminer les raisons qui ont poussé ces jeunes à rendre leur paquetage.

« Objectif : savoir s’ils ont été frappés », avance l’hebdomadaire.

Alors que le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre, insiste sur « l’esprit guerrier« , ce n’est pas lors de cette formation initiale qu’il est insufflé aux recrues.

« On ne forme pas des guerriers mais des soldats »
, explique en effet un capitaine. Cela viendra sans doute plus tard…

Dès l’an prochain, et à moins de gagner la bataille de la fidélisation. l’armée de Terre risque d’être de nouveau confrontée au défi du recrutement étant donné que les contrats des soldats recrutés en 2015 arriveront à terme en 2020.

Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . 4103821100  Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . 4103821100

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . 908920120 Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . Cocoye10 Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . Empty
MessageSujet: Re: Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier .   Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier . Icon_minitime2019-04-02, 18:37

ce qui prouve qu'il n'y a plus de flamme patriotique, n'y d'envie ???  Nous avons une jeunesse dorlotée et accros à la facilité !!  Que nous réserve l'avenir,,  il nous faut à nouveaux des Mercenaires !! qui feront le job des petits Français douillets !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Formation initiale des recrues de l’armée de Terre : « On est devenu des éducateurs », estime un sous-officier .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Foutage de Gueule : L’armée de Terre précise les conditions pour le réengagement des sous-officiers récemment rendus à la vie civile .
» En 2019, 31% des jeunes recrues de l’armée de Terre ont dénoncé leur contrat durant leur période probatoire.
» Décès d’un sous-officier du 13eme RDP .
» Le Centre de formation initiale des militaires du rang de la 11e Brigade Parachutiste prend le nom du 6e RPIMa .
» L’armée de Terre veut recruter des sous-officiers récemment rendus à la vie civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: SOLDATS :: D'aujourd'hui (active et réserve)-
Sauter vers: