Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -53%
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – ...
Voir le deal
15.99 €

 

 Désiré Bianco

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Désiré Bianco Empty
MessageSujet: Désiré Bianco   Désiré Bianco Icon_minitimeDim 25 Mai 2008 - 18:44

Le premier des Mille

Désiré Bianco naît à Marseille en 1902.

En 1914, lorsque la première guerre mondiale éclate, il est élève de l’école primaire du quartier Menpenti, dans le 10e arrondissement.
Désiré Bianco ressent le désir ardent de se battre pour la France, aussi va-t-il chercher par tous les moyens à rejoindre le front. Le 6e régiment de Hussards a son casernement à Marseille, et envoie régulièrement des détachements sur la Meuse. En janvier 1915, puis en mars de la même année, Désiré tente, à deux reprises, de  se glisser parmi les soldats. Découvert, il est par deux fois, renvoyé dans sa famille.
Qu’à cela ne tienne ! Toujours aussi volontaire, il se rend au port de Toulon et réussit cette fois à embarquer avec le 58e régiment d’infanterie coloniale, sur le paquebot « La France » en partance pour la campagne des Dardanelles.

Il n'a que 13 ans !

La suite de son épopée est racontée par l’un de ses camarades, le soldat Pechamat du 58e R.I.C.

« Débarqué avec nous, Désiré Bianco vécut notre vie et participa à tous les engagements auxquels prit part notre régiment.
Avant l’attaque générale du 8 mai 1915, le lieutenant Asquier, commandant la compagnie, prit le fusil et la baïonnette de Bianco et lui remit son sabre, Bianco devant rester dans la tranchée.
Quand ce gosse vit notre départ, il ne put se maîtriser et  s’élança à la tête de la compagnie, levant le sabre du lieutenant et criant « En avant, à la baïonnette ! ».
Atteint de plusieurs balles, Désiré Bianco fut tué à quelques mètres du fortin ennemi. »
Le 30 août 1916, le général Cordonnier, commandant l’armée française d’Orient, lui décernait une citation en rendant hommage à sa fin héroïque.
Mais plus que son sacrifice final, c’est sa persévérance, sa volonté de servir, qui imposent l’admiration.
Et c’est cette conscience dans l’abnégation qui met Désiré Bianco à la première place dans la Légion des Mille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Désiré Bianco Empty
MessageSujet: Re: Désiré Bianco   Désiré Bianco Icon_minitimeDim 25 Mai 2008 - 19:09

Merci Charognard !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Désiré Bianco Empty
MessageSujet: Re: Désiré Bianco   Désiré Bianco Icon_minitimeLun 26 Mai 2008 - 8:29

Merci Charognard

Désiré Bianco 247322 Honneur et respect pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Désiré Bianco Empty
MessageSujet: Re: Désiré Bianco   Désiré Bianco Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Désiré Bianco
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires) :: Les combattants de la Grande Guerre-
Sauter vers: