Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

 

 Centenaire 14-18 - L'école des pilotes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Empty
MessageSujet: Centenaire 14-18 - L'école des pilotes.   Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Icon_minitimeDim 30 Avr - 11:00

SOURCE : FRANCE 3 - BOURGOGNE.
-----------------------
Histoires 14-18 : l'école des pilotes
 =========================
NDLR : Il existe une possibilité * vu leur nombre que les images d'illustration ne soient pas en concordance avec le texte - je vous prie de bien vouloir m'en excuser - Athos79.
---------------------------------------------
© France 3 Bourgogne
Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Lecon_10
Bien avant la guerre, au tout début des années 1900, il y avait des avions dans le ciel dijonnais. Les pionniers de l'aviation décollaient et atterrissaient à l'extérieur de la ville, sur le terrain de La Maladière, devenu depuis un quartier dijonnais. 
Par Caroline Jouret
Publié le 27/03/2015 à 11:05 Mis à jour le 23/05/2016 à 15:13
----------------------------
Du 22 au 25 septembre 1910, Dijon a vécu un événement extraordinaire pour l'époque: un meeting aérien. Les " fêtes de l'aviation " se déroulent au nord de la ville, sur l'aérodrome de La Maladière.  
Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Eleve_10
/ © Collection Gilberti Dan
Malgré la présence d'infrastructures implantées à La Maladière, les autorités militaires qui recherchent un terrain pour y implanter un centre d’aviation, préfèrent la plaine de la Saône, au sud de Dijon, qui offre de plus vastes possibilités.


En juillet 1913, l'armée fait l'acquisition de 9 hectares entre les communes d'Ouges et Longvic. Les premiers hangars sont construits la même année : ce sont des baraquements rudimentaires faits de bois et de toile. Avec l'acquisition de nouveaux terrains, très vite la superficie passe à une centaine d'hectares et de nouveaux hangars et des bâtiments sont construits. Le camp d'aviation de Dijon, accueille plusieurs escadrilles. C'est  le 1er groupe d'aviation de Dijon, qui va s'illustrer pendant la Première Guerre mondiale. 
Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Ecole_10
/ © Collection Gilberti Dan
Au camp d'aviation de Dijon on forme des mécaniciens aéronautiques et des pilotes d'avion sélectionnés sur visite médicale. Cet enseignement est dispensé par le constructeur d'avion Voisin. On passe de la théorie à la pratique sur des durées variables. Les futurs pilotes sont initiés à la pratique dans des avions en double commande.
 ------------------------

Histoires 14-18 : L'école des pilotes

-------------------------
Comme à l'école "Voisin" d'Ambérieu créée en août 1915, il y a des épreuves à accomplir pour obtenir le brevet d'aviateur. 


Voisin 3LA de l'école Voisin à Dijon. / © Collection Dan Gilberti
L'exercice du pilotage s'avère périlleux. Le journaliste et écrivain Roland Dorgelés en est l'une des victimes. Il ne sera pas aviateur, mais instructeur à Longvic où il écrivit Les Croix de bois, le roman qui le rendit célèbre. 
 Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Dijon_10
/ © Collection Gilberti Dan
De novembre 1914 à septembre 1915, une dizaine d’écoles de pilotage sont créées :Avord, Pau, Chartres, Etampes (Farman), Crotoy (Caudron), Buc (Blériot), Ambérieu, Juvisy, Tours, Châteauroux.  
Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Dessin10
Leçon de pilotage-instruction moteur / © Collection Gilberti Dan
Au camp d'aviation de Dijon-Longvic, on continue à apprendre la théorie (formation technique et mécanique sur les moteurs d'avion). A partir de 1917, les élèves pilotes doivent passer un examen à l’école technique d’aviation, puis ils sont envoyés dans une des écoles de spécialisation (comme Istres, Ambérieu, Cazaux) pour décrocher leur brevet de pilotage.
 Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Camp_d10
/ © Collection Gilberti Dan
Pendant la Première Guerre mondiale, Longvic a vu passer des "as" comme René Fonck, Georges Guynemer et le dessinateur Marcel Jeanjean. 
Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Avion_10Centenaire 14-18 - L'école des pilotes. Accide10

/ © France 3 Bourgogne - Musée de la B.A. 102 Dijon, Longvic
Histoires 14-18 il y a cent ans : L'école de pilotes de Dijon 
Equipe : Caroline Jouret / Alain Tixier/ Yoann Danjou / Jean-Renaud Gacon
--------------------------
Remerciements : 
Colonel Jacquinet – Conservateur du Musée de la B.A.102 –
Frédéric Lafarge – Service des relations publiques – Chargé patrimoine et histoire de la B.A. 102
Dan Gilberti - Auteur de plusieurs livres sur l'histoire de la B.A. 102 et webmaster d'un site spécialisé consacré à l'histoire de l'aviation à DIjon
Revenir en haut Aller en bas
 
Centenaire 14-18 - L'école des pilotes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 14 - 18-
Sauter vers: