Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de ...
Voir le deal

 

 Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière Empty
MessageSujet: Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière   Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière Icon_minitime2015-07-17, 16:06

Les Grands Combattants Volontaires

BRELIERE Lucien Philippe


  
Lucien Brelière naît à Bourges, le 8 mai 1911.
Le 27 mars 1930, à 18 ans, il s'engage comme volontaire au 3e régiment de Spahis marocains et participe aux opérations de pacification du Maroc, au cours desquelles il se distingue à plusieurs reprises. En juin 1932, il est nommé maréchal des logis.

En 1943, l'adjudant-chef Brelière est de la campagne d'Italie, toujours dans les rangs du 3e RSM qui est devenu pour la circonstance, un régiment motorisé. S'étant à nouveau particulièrement distingué pour ses qualités guerrières, il se voit promu au grade de sous-lieutenant. Le 24 mai 1944, il est très grièvement  blessé au combat de Pastena, peu après la percée du Garigliano. Un éclat d'obus lui fend le crâne, lui arrache l'oeil droit et le blesse à l'épaule et à la cuisse. Il sera de ce fait hospitalisé jusqu'à la fin du conflit.

En 1945, le lieutenant Brelière reprend du service. Il est affecté à l'Ecole d'Application de l' Arme Blindée et de la Cavalerie de Saumur (EAABC) où il prend le commandement de l'escadron de chars qu'il conserve jusqu'en 1950.

Le 16 octobre 1950, le capitaine Brelière est de retour au Maroc. Il prend le commandement du 3e escadron de Spahis marocains, héritier de l'étendard et des traditions du 3e RSM dissous en 1948, et escadron d'escorte à cheval du résident général de France, stationné à Rabat. Il y reste jusqu'en 1954, puis part pour un séjour en Indochine, où l'attendent de nouveaux lauriers et deux autres blessures, à la tête d'un escadron du 1er Chasseurs (à cheval).

En 1956, il est à nouveau de retour au Maroc. Il y retrouve son cher et vieux 3e Spahis marocains, reconstitué en unité régimentaire. Le capitaine Brelière prend successivement le commandement de plusieurs escadrons et se retrouve en avril 1957 au fort Berguent, aux confins désertiques de la frontière algéro-marocaine. Au début mai, il franchit la frontière et s'installe dans le secteur algérien d'Aricha, où il va diriger sans relâche des opérations de ratissage et d'embuscades de nuit. Le 14 mai 1957, à la tête de son 2e escadron, il effectue la dernière charge à cheval de la cavalerie française.

En octobre 1957, le capitaine Brelière est affecté à l'encadrement de l'EAABC de Saumur, où il sera promu chef d'escadron. Il y formera avec méthode et dynamisme, plusieurs promotions délèves officiers, avant de repartir pour le Hoggar où il prend le commandement du cercle de Tamanrasset. Il y poursuit les opérations de la guerre d'Algérie à la tête de ses Légionnaires et de ses Sahariens. En 1964, le lieutenant colonel Brelière est affecté à Berlin-Ouest, en qualité de major de garnison du secteur français.

Il prend sa retraite dans le pays albigeois, à Florentin, où il va encore assurer le poste de conseiller technique régional de la Fédération française de sports équestres. Le 13 novembre 2005, dans sa 95e année, il est invité au Vatican par le pape Benoît XVI, pour assister à la béatification du père Charles de Foucauld, dont le coeur a été mis en sécurité par ses soins au cours de son séjour dans le Hoggar, quarante cinq ans plus tôt.

Le colonel Brelière a participé activement à quatre guerres : la pacification du Maroc, la campagne d'Italie, l'Indochine et l'Algérie, au cours desquelles il a été blessé trois fois dont une très gravement et obtenu11 citations dont trois à l'ordre de l'Armée.
Il est notamment titulaire des décorations suivantes :


  • Commandeur de la Légion d'Honneur

  • Grand officier de l'Ordre National du Mérite

  • Médaille Militaire

  • Croix de Guerre TOE

  • Croix de Guerre 1939-1945 avec palme

  • Croix de la Valeur Militaire avec palme

  • Croix du Combattant Volontaire

  • Médaille des blessés GIG


Grand soldat de l'Armée d'Afrique, cavalier émérite et spahi légendaire, le colonel Brelière à l'image de son modèle Henry de Bournazel, a su par son courage et son aura, susciter tant parmi ses chefs que parmi les soldats qui ont eu l'honneur de servir sous ses ordres, des sentiments unanimes d'admiration, de respect, et d'indéfectible affection
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25225
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière Empty
MessageSujet: Re: Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière   Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière Icon_minitime2015-07-17, 16:37

Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière 1996631456 Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière 1996631456

Merci Gus Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière 926774

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière 908920120 Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière Cocoye10 Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Combattant Volontaire Lucien Brelière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Combattant ..Lucien Brelière
» Un Grand Combattant Lucien Perera
» Un Grand Combattant Lucien Leboudec
» Grand combattant volontaire
» Grand Combattant Volontaire Lionel Cassiede

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: