Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

 

 Grand Combattant Volontaire Ernest Leau

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Empty
MessageSujet: Grand Combattant Volontaire Ernest Leau   Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Icon_minitimeLun 15 Juin - 9:19

LEAU Ernest Georges

Ernest Georges LEAU naît en 1890 à Paris,

 d'un père facteur d'orgues.



Dès son plus jeune âge, il est passionné de mécanique et,

 bien que totalement autodidacte, il commence à construire des avions dans l'atelier
paternel, tout en exerçant une activité d'employé de commerce.

Lorsque la guerre de 1914 est déclarée, il demande à servir dans l'aviation.



Comme l'armée de l'air n'existe pas encore,

 et que l'aviation de guerre en est à ses premiers balbutiements,

 il faut tout inventer: d'abord créer des bases aériennes et des pistes de décollage et

d'atterrissage. Ernest LEAU est affecté à l'escadrille C 66.

 Dépourvu de diplômes, il devient "casseur de cailloux" dans le fond d’une carrière du

plateau de Malzéville, au nord de l'agglomération nancéenne,

 où il est chargé d'extraire des matériaux de remblaiement,

 puis se voit confier la conduite d'un cylindre à vapeur.

 Cet engin lourd de compactage ne volant évidemment pas très haut, Ernest doit ronger


 son frein.

Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Leau-1

 Compacteur à vapeur modèle 1906

Sa promotion s'accélérant, il devient armurier, puis caporal-mitrailleur,

 le tout en deux mois à peine.

 Ce qui lui permet d'accomplir un certain nombre de missions de guerre

 en tant que mitrailleur embarqué, avec pour coéquipier le capitaine-pilote DE KERILLIS.

Ayant demandé à devenir lui-même pilote, et sa demande ayant été aussitôt agréée par

son capitaine, Ernest Léaud fait son apprentissage sur de vieux zincs réformés,

 des Caudron G3 et G4 bi-moteurs bons pour la casse.

 C'est lors de cet apprentissage de pilote, alors qu'il n'a pas encore obtenu son brevet,

 qu'il va se signaler par un coup d'éclat, unique dans les annales de l'aviation de guerre.

Au cours d'un petit vol d'entraînement non autorisé,

 il décide seul, à l'insu de ses supérieurs, de faire une escapade

en allant survoler les lignes ennemies.

 Parvenu à l'altitude de 1.500 mètres,

 alors qu'il n'est pas habilité à monter à plus de 200 mètres,

 il rencontre, au dessus d'Essey,

 un avion allemand croisant au dessus des lignes afin de guider les tirs de l'artillerie,

contre les positions de l'infanterie française.


Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Leau-2

 Caudron bi-moteur G4


Ernest LEAUD se dirige dans sa direction tout en prenant de l'altitude,


 et en restant le dos au soleil pour passer inaperçu de l'ennemi.


 Arrivé au dessus de la forêt de Champnoux, il passe à l'attaque.


Le combat met en présence un avion de bombardement français Caudron G4 monoplace


 piloté par un élève armé d'une mitrailleuse Colt ayant la fâcheuse particularité


de s'enrayer très souvent,


 et un avion de chasse-reconnaissance biplace allemand dernier modèle,


équipé de deux mitrailleuses disposant de 1.000 cartouches chacune,


 l'une, fixe actionnée par le pilote, et la seconde sur tourelle, servie par l'observateur.

Au terme de plusieurs passes ponctuées de rafales de mitrailleuses,


 et bien que le combat soit tout à fait à son désavantage, Ernest LEAU finit par descendre


 en flammes l'appareil ennemi qui s'abat dans les lignes.

Après son retour à la base,


Ernest LEAU se vit brandir les foudres du Conseil de guerre pour son acte de


désobéissance, mais compte tenu de son exploit qui fit la fierté de ses chefs


 et l'admiration un peu jalouse de ses pairs,


il se vit comptabiliser cette victoire aérienne comme première épreuve réussie


 valant pour l'obtention de son brevet de pilote en escadrille.

Il et ne fut pas traduit devant le Conseil de guerre,

et ne reçut aucune punition.. Il était difficile de faire moins...

Ernest LEAU reçut ainsi son brevet de pilote le 25 août 1916, sous le numéro 4345.


Il put ainsi poursuivre ses missions de pilote d'aviation, et voler vers de nouvelles

 victoires. Après la fin des hostilités, il reprit la manufacture d'orgues laissée par son père


 décédé en 1917, et devint par ailleurs l'un des tout premiers pilotes d'essais. Son brevet


porte le numéro 6.


Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Leau-3

 Georges Léaud, lors d'un meeting aérien

Ernest LEAU est décédé à Paris le 19 octobre 1970 dans sa 81e année,

 et ses obsèques furent célébrées en l'église Notre-Dame d'Auteuil.

Ses deux autres frères, Henri l’aîné adjudant-pilote, et Robert son mécanicien,

 sont tous deux décédés à bord des CAUDRON G4, et n'ont pas eu de descendance.

Plein d'une extraordinaire volonté et d'une détermination farouche,

 qu'il cachait sous une apparence d'homme discret et charmant,

ce combattant qui fut fait chevalier de la légion d'honneur,

 était titulaire de nombreuses décorations,

 notamment la médaille militaire,

 la croix de guerre

et la médaille de l'aéronautique.
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25277
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Empty
MessageSujet: Re: Grand Combattant Volontaire Ernest Leau   Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Icon_minitimeLun 15 Juin - 16:51

Merci Gus

Encore un Grand Monsieur

Grand Combattant Volontaire Ernest Leau 1996631456 Grand Combattant Volontaire Ernest Leau 1996631456

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Grand Combattant Volontaire Ernest Leau 908920120 Grand Combattant Volontaire Ernest Leau Cocoye10 Grand Combattant Volontaire Ernest Leau 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Combattant Volontaire Ernest Leau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand combattant volontaire
» Grand Combattant Volontaire Lionel Cassiede
» Grand combattant volontaire
» Grand Combattant Volontaire Willy Chave
» Grand Combattant Volontaire Georges Masselot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: