Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

 

 Cérémonie du 5 décembre

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-02, 11:38

le 5 décembre, c'est la journée nationale aux morts pour la france pendant la guerre d'algérie et les combats du Maroc et de Tunisie.
Dans mon village, (je donne le nom par MP sinon 3 475 0 ) il y aura peu de monde car la municipalité a décidé de ne pas effectuer cette commémoration Nationale, par idéologie .

Donc, ce 5 décembre 2007 nous serons une poignée à saluer la mémoire de ces hommes qui sont tombés pour une cause qu'ils ne comprenaient pas toujours, ils ne savaient pas qu'un jour, des politiques les ignoreraient dans certaines communes de France.
10h15 Rassemblement devant le monument aux morts,
10H30 cérémonie
11h00 Finex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-02, 18:05

EMILE , je bosse , et je serai venu volontier , pour montrer que nos anciens ne sont pas morts pour RIEN !!!!!

POLITIQUES : Cérémonie du 5 décembre 310541
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-02, 18:08

P....., moi, je ne suis pas loin et ce jour là je bosse en journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-02, 21:02

merci pour l'info émile !!!!!!!

je crois que malheureusement peu de communes vont rendre hommage à ces hommes !!!

mais nous tous, sur le forum, serons avec vous au moins par la pensée !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
david

david


Masculin
Nombre de messages : 604
Age : 52
Emploi : electricien
Date d'inscription : 24/06/2007

Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-03, 09:08

Nous penserons a nos anciens. Cérémonie du 5 décembre 247322

___________________________________ ____________________________________

Cérémonie du 5 décembre Ferrari
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-03, 09:10

AFFIRMATIF ! David,

:salut2:

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Cérémonie du 5 décembre Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-03, 22:24

merci du soutien Wink je sais que c'est en semaine et que pour se libérer c'est galère , mais ce n'est pas normal que la municipalité de villeneuve les maguelone ne commémore pas cette date.
lamentable. Des élus comme ça c'est de la daube (ouf, je me suis retenu!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-04, 05:08

EMILE a écrit:
merci du soutien Wink je sais que c'est en semaine et que pour se libérer c'est galère , mais ce n'est pas normal que la municipalité de villeneuve les maguelone ne commémore pas cette date.
lamentable. Des élus comme ça c'est de la daube (ouf, je me suis retenu!)

Bon changement de programme pour moi, Emile je pourrais être présent.

(Peut tu me donner en "mp" l'heure et le lieux de RdV)
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-04, 10:28

Ciel d'Azur a écrit:
Bon changement de programme pour moi, Emile je pourrais être présent.

(Peut tu me donner en "mp" l'heure et le lieux de RdV)

je te conseille de mettre la tenue cam, c'est mieux pour le coup de poing que le costard du dimanche..................

Cérémonie du 5 décembre 991300 Cérémonie du 5 décembre 991300 Cérémonie du 5 décembre 991300

PS. : te fais pas piquer le béret !

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Cérémonie du 5 décembre Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-04, 10:56

Aokas a écrit:
Ciel d'Azur a écrit:
Bon changement de programme pour moi, Emile je pourrais être présent.

(Peut tu me donner en "mp" l'heure et le lieux de RdV)

je te conseille de mettre la tenue cam, c'est mieux pour le coup de poing que le costard du dimanche..................

Cérémonie du 5 décembre 991300 Cérémonie du 5 décembre 991300 Cérémonie du 5 décembre 991300

PS. : te fais pas piquer le béret !

Sache mon ami, que je n'ai pas de costume du Dimanche !

Treillis ranger ce n'est pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 08:39

No 1028

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

DOUZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 16 juillet 2003.

PROPOSITION DE LOI

tendant à instituer une Journée nationale du souvenir des morts pour la France pendant
la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc fixée au 5 décembre.

(Renvoyée à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, à défaut de constitution d'une commission spéciale
dans les délais prévus par les articles30 et 31 du Règlement.)

PRÉSENTÉE

par MM. Jacques MYARD, Jean-Claude ABRIOUX, Manuel AESCHLIMANN, René ANDRÉ, Mme Martine AURILLAC, MM. Jean-Louis BERNARD, Marc BERNIER, JérÔme BIGNON, Roland BLUM, Bruno BOURG-BROC, Mme Christine BOUTIN, MM. Richard CAZENAVE, Philippe COCHET, Louis COSYNS, Alain COUSIN, Francois d'AUBERT, Olivier DASSAULT, Marc-Philippe DAUBRESSE, Lucien DEGAUCHY, Richard DELL'AGNOLA, Jean-Jacques DESCAMPS, Éric DIARD, Jean-Pierre DOOR, Jean-Pierre DUPONT, Marc FRANCINA, Mmes Arlette FRANCO, Cécile GALLEZ, MM. Alain GEST, Georges GINESTA, Jean-Pierre GIRAN, Louis GISCARD d'ESTAING, Claude GOASGUEN, Jean-Pierre GORGES, Jean-Pierre GRAND, Jean-Claude GUIBAL, François GUILLAUME, Emmanuel HAMELIN, Pierre HÉRIAUD, Jean-Yves HUGON, Mme Maryse JOISSAINS-MASINI, MM. Pierre LELLOUCHE, Daniel MACH, Richard MALLIÉ, Thierry MARIANI, Jean MARSAUDON, Philippe-Armand MARTIN, Jacques MASDEU-ARUS, Jean-Claude MATHIS, Mme Nadine MORANO, MM. Hervé NOVELLI, Robert PANDRAUD, Mme Juliana RIMANE, M. Jean ROATTA, Mme Marie-Josée ROIG, MM. Michel SORDI, Jean-Charles TAUGOURDEAU, Guy TEISSIER, Mme Catherine VAUTRIN, MM. René-Paul VICTORIA et Gérard WEBER,

Additions de signatures :
MM. Jean-Michel Couve, Jean-Pierre Decool, Bernard Deflesselles, Jean-Pierre Gorges, Francis Hillmeyer, Christian Jeanjean, Jean Lemière et Axel Poniatowski

M. Christian Estrosi

Députés.

Cérémonies publiques et fêtes légales.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Entre 1952 et 1964, le gouvernement de la République a envoyé en Algérie, au Maroc et en Tunisie plus de 2,5 millions de jeunes français du contingent et de l'armée d'active.

24 000 d'entre eux ont été tués et plus de 250 000 en sont revenus gravement mutilés ou blessés à jamais dans leur âme.

Les accords d'Evian, signés le 18 mars 1962 et promulgués le 19, prévoyaient pour cette date un cessez-le-feu bilatéral, la liberté de circulation pour tous les Algériens ayant servi dans l'armée française, la protection des personnes et des biens, et le respect des droits de l'homme.

Si l'armée française a bien respecté le cessez-le-feu de façon unilatérale, il n'en a pas été de même pour le FLN qui n'en a pas tenu compte, avec les suites dramatiques que l'on connaît :

- des centaines de militaires français tués ou disparus ;

- des milliers de civils musulmans ou européens enlevés, mutilés ou tués ;

- des dizaines de milliers de harkis, tirailleurs, SAS ou territoriaux, etc., souvent avec femmes, enfants, vieillards ont été torturés, mutilés, égorgés par les tueurs du FLN dans des conditions que la conscience humaine ne peut imaginer.

Les historiens et observateurs les plus avertis avancent le chiffre de 130 à 160 000 victimes, et il est malheureusement à craindre que cela constitue un minimum.

Leur seul crime était de vouloir rester français, comme des centaines de milliers de leurs compatriotes.

Pour la première fois, il y eut plus de morts pendant les six mois qui ont suivi le cessez-le-feu que pendant les huit années de ce qui a longtemps été injustement appelé « les événements d'Algérie » ou « la guerre sans nom ».

Le 16 octobre 1974, le corps d'un soldat inconnu d'Algérie était rapatrié en France et enterré à la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette.

Depuis cette date, l'ensemble des anciens combattants d'Afrique du Nord, sauf deux associations, rend hommage à la mémoire des morts civils et militaires en Algérie, au Maroc et en Tunisie, refusant la date du pseudo cessez-le-feu du 19 mars, date qui divise et qui, par ailleurs, est commémorée comme fête de la victoire en Algérie.

Mais il fallait reconnaître le sacrifice des dizaines de milliers de jeunes soldats et supplétifs de l'armée française. Cela fut fait par le Parlement après un débat de haute tenue à l'issue duquel les parlementaires, debout (le 10 juin 1999 à l'Assemblée nationale et le 5 octobre 1999 au Sénat), ont voté la loi n° 99-882 du 18 octobre 1999 reconnaissant l'état de guerre en Algérie, rendant ainsi l'honneur et la dignité aux anciens combattants d'AFN.

Le langage officiel était enfin mis en conformité avec le langage courant. Pour autant, le monde combattant restait divisé quant à une date qui aurait pu le réunir pour rendre l'hommage dû à la mémoire de ses camarades tués en AFN.

Mais le devoir de mémoire progressait. C'est ainsi que le Mémorial national, érigé quai Branly à Paris, en mémoire des morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc, a été inauguré le 5 décembre 2002 par le Président de la République, Jacques Chirac, en présence du Premier ministre, du ministre de la Défense nationale et du secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants.

Cette inauguration a donné lieu à une cérémonie solennelle en présence de toutes les fédérations et associations d'anciens combattants en Afrique du Nord, réunis dans un consensus national qui n'a jamais été constaté jusqu'à cette date.

Le secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, soucieux de définir une date officielle, a réuni une commission nationale composée des représentants qualifiés des neuf plus grandes fédérations nationales d'anciens combattants d'AFN. Cette commission, présidée par M. Favier, membre de l'Institut et historien reconnu, s'est prononcée, à l'issue de sa réunion du 22 janvier 2003, pour la date du 5 décembre, ce qui constitue un fait nouveau. Cette date consensuelle offre l'avantage de sortir de la dualité des dates du 16 octobre et du 19 mars, cette dernière divisant le monde combattant et les Français comme l'a prouvé le débat à l'Assemblée nationale de janvier 2002.

Les conclusions de la commission ont été transmises à M. H. Mekachera, qui en a informé le Haut Conseil de la mémoire, présidé par M. Jacques Chirac, qui les a accueillies favorablement.

Il est donc urgent, sauf à diviser encore plus les Français, que le Gouvernement prenne toutes dispositions qui s'imposent pour officialiser cette date consensuelle du 5 décembre qui serait la seule date commémorée en présence des pouvoirs publics - préfets et armée - étant entendu que le 16 octobre et le 19 mars garderaient pour ceux qui le souhaitent, leur vocation associative.

La loi reconnaissant l'état de guerre en Algérie lui confère une légitimité incontestable et il doit en être de même pour la reconnaissance d'une Journée officielle du souvenir et du recueillement en hommage à la mémoire des morts civils et militaires en Algérie, au Maroc et en Tunisie, qui ne peut être que le 5 décembre, proposée par la commission Favier, la seule qui a réuni dans un consensus national toutes les fédérations d'anciens combattants sans exception.

Le devoir de mémoire est une nécessité pour transmettre aux jeunes générations les valeurs de civisme et de citoyenneté qui ont fait de la France un pays de liberté et de démocratie.

Telles sont les raisons pour lesquelles nous vous demandons, Mesdames, Messieurs, de bien vouloir voter la présente proposition de loi relative à la reconnaissance du 5 décembre comme Journée nationale du souvenir des morts pour la France en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

PROPOSITION DE LOI

Article 1er

La République française institue une Journée nationale du souvenir des morts pour la France en Algérie, au Maroc et en Tunisie, de 1952 à 1962.

Article 2

Cette journée, ni fériée, ni chômée, est fixée au 5 décembre, jour anniversaire de l'inauguration le 5 décembre 2002 du Mémorial national des morts pour la France en Algérie, Maroc et Tunisie, quai Branly à Paris.



N° 1028 - Proposition de loi : Journée nationale du souvenir des morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc le 5 décembre (M. Jacques Myard)

Cérémonie du 5 décembre 247322

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Cérémonie du 5 décembre Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 08:42

EN CE JOUR

HONNEUR AUX FRANCAIS TOMBES OU MEURTRIS EN AFN

POUR LA FRANCE !


Cérémonie du 5 décembre 247322

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Cérémonie du 5 décembre Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 08:48

Merci Aokas,

Pour ma part, à 10h30 tout à l'heure, je serais au coté d'Emile, à Villeneuve les Maguelones pour honnorer ces morts.

Cérémonie du 5 décembre 247322
Revenir en haut Aller en bas
david

david


Masculin
Nombre de messages : 604
Age : 52
Emploi : electricien
Date d'inscription : 24/06/2007

Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 08:50

Cérémonie du 5 décembre 247322

___________________________________ ____________________________________

Cérémonie du 5 décembre Ferrari
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 09:22

HONNEURS A EUX !!!!!

Cérémonie du 5 décembre 247322

Cérémonie du 5 décembre 164733 Cérémonie du 5 décembre 358135 Cérémonie du 5 décembre 433656 Cérémonie du 5 décembre 491594 Cérémonie du 5 décembre 795421
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 12:59

Quelques photos de la cérémonie

Cérémonie du 5 décembre Imag0010

Cérémonie du 5 décembre Imag0011

Cérémonie du 5 décembre Imag0012

Cérémonie du 5 décembre Imag0013

Cérémonie du 5 décembre Imag0014

Cérémonie du 5 décembre Imag0015

Cérémonie du 5 décembre Imag0016

Cérémonie du 5 décembre Imag0017

Cérémonie du 5 décembre Imag0018

Cérémonie du 5 décembre Imag0019

Cérémonie du 5 décembre Imag0020
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 13:09

oui CA merci pour les photos

je vois beaucoup de monde la

sa va etre quoi dans 50 ans Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 13:33

MUNCH a écrit:
oui CA merci pour les photos

je vois beaucoup de monde la

sa va etre quoi dans 50 ans Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Oui, en effet d'ailleurs Monsieur le maire n'avait pas fait le déplacement.

faudra attendre l'année prochaine pour voir si il y à du changement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 14:02

Merci et bravo pour ces belles photos !!!

Il y a encore du monde Very Happy , tant mieux , et MUNCH , nous verrons dans 50 ans , mais sur , mon fils , si DIEU lui prette vie , y sera , et certainnements ses enfants !!!!!

Malgrès ses conneries , il a retenus les leçons de sont PERE et surtout de sont GRAND-PERE !!!!!! pour lui DBP et ALGERIE FRANCAISE et OAS , ne sont pas des points obscures de l'histoire , meme le 6 JUIN 1944 est pour lui très important !!!!!

Comme quoi ,l'héréditée de +++ générations de militaires est importante

DONC ? RESPECTS et HONNEURS a tous nos morts et combatants d'AFN !!!!!

J'ai une pensée particuliere pour ceux de la Bataille de BIZERTE , dont le Cdo GUILLAUME !!!! , j'y étais !!!! sans eux je ne serais peut etre pas parmis vous !!! Merci LEGIONNAIRES , et PARAS venus d'ALGERIE !!!!!

Cérémonie du 5 décembre 247322 Cérémonie du 5 décembre 247322 Cérémonie du 5 décembre 247322 Cérémonie du 5 décembre 247322

Commandoair40 Cérémonie du 5 décembre 358135
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 19:04

même si je n'étais pas présente sur le forum, mes pensées sont allées vers ses jeunes morts pour leurs pays !!!!

merci pour les photos CA !!!!

et surtout merci à ceux qui se sont déplacés pour leur rendre hommage !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 19:33

EMILE a écrit:
le 5 décembre, c'est la journée nationale aux morts pour la france pendant la guerre d'algérie et les combats du Maroc et de Tunisie.
Dans mon village, (je donne le nom par MP sinon 3 475 0 ) il y aura peu de monde car la municipalité a décidé de ne pas effectuer cette commémoration Nationale, par idéologie .

Donc, ce 5 décembre 2007 nous serons une poignée à saluer la mémoire de ces hommes qui sont tombés pour une cause qu'ils ne comprenaient pas toujours, ils ne savaient pas qu'un jour, des politiques les ignoreraient dans certaines communes de France.
10h15 Rassemblement devant le monument aux morts,
10H30 cérémonie
11h00 Finex

on y est allé, à Pamiers, avec quelques anciens du 9 ; il y avait beaucoup d'anciens d'Algérie et une délégation de collégiens... Le préfet, le commissaire de police, DMD, etc..
Cérémonie du 5 décembre Le_mon10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 20:04

Merci vert Deux pour la photo.

Pamiers est une grande ville comparé au petit village où nous étions, chacun fait avec ses moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 20:07

Cérémonie du 5 décembre 373769 Bravo , VERT2 , super photos !!!!!

Et merci a nos AMIS du 9 d'avoir pensé a eux , et a tous les gens présents !!

Cérémonie du 5 décembre 247322
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-05, 20:28

Merci pour les photos !!

mais malheureusement, la France reconnanssante j'y vrois plus !!!


Une fois les deux derniers poilus, ont va décorrer à tout va ceux de 40, ceus ci passé, ceux d'indi, veindra ensuite ceux d'AFN, d'on les derniers auront la LH, ensuite ceux du liban, etc etc...

Ce que je dit c'est con, mais c'est la réalité.... et si je vie jusqu'a 150 ans, j'aurait la LH comme ancien para des années 80

SL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime2007-12-07, 13:16

Aokas a écrit:
No 1028

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

DOUZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 16 juillet 2003.

PROPOSITION DE LOI

tendant à instituer une Journée nationale du souvenir des morts pour la France pendant
la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc fixée au 5 décembre.

(Renvoyée à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, à défaut de constitution d'une commission spéciale
dans les délais prévus par les articles30 et 31 du Règlement.)

PRÉSENTÉE

par MM. Jacques MYARD, Jean-Claude ABRIOUX, Manuel AESCHLIMANN, René ANDRÉ, Mme Martine AURILLAC, MM. Jean-Louis BERNARD, Marc BERNIER, JérÔme BIGNON, Roland BLUM, Bruno BOURG-BROC, Mme Christine BOUTIN, MM. Richard CAZENAVE, Philippe COCHET, Louis COSYNS, Alain COUSIN, Francois d'AUBERT, Olivier DASSAULT, Marc-Philippe DAUBRESSE, Lucien DEGAUCHY, Richard DELL'AGNOLA, Jean-Jacques DESCAMPS, Éric DIARD, Jean-Pierre DOOR, Jean-Pierre DUPONT, Marc FRANCINA, Mmes Arlette FRANCO, Cécile GALLEZ, MM. Alain GEST, Georges GINESTA, Jean-Pierre GIRAN, Louis GISCARD d'ESTAING, Claude GOASGUEN, Jean-Pierre GORGES, Jean-Pierre GRAND, Jean-Claude GUIBAL, François GUILLAUME, Emmanuel HAMELIN, Pierre HÉRIAUD, Jean-Yves HUGON, Mme Maryse JOISSAINS-MASINI, MM. Pierre LELLOUCHE, Daniel MACH, Richard MALLIÉ, Thierry MARIANI, Jean MARSAUDON, Philippe-Armand MARTIN, Jacques MASDEU-ARUS, Jean-Claude MATHIS, Mme Nadine MORANO, MM. Hervé NOVELLI, Robert PANDRAUD, Mme Juliana RIMANE, M. Jean ROATTA, Mme Marie-Josée ROIG, MM. Michel SORDI, Jean-Charles TAUGOURDEAU, Guy TEISSIER, Mme Catherine VAUTRIN, MM. René-Paul VICTORIA et Gérard WEBER,

Additions de signatures :
MM. Jean-Michel Couve, Jean-Pierre Decool, Bernard Deflesselles, Jean-Pierre Gorges, Francis Hillmeyer, Christian Jeanjean, Jean Lemière et Axel Poniatowski

M. Christian Estrosi

Députés.

Cérémonies publiques et fêtes légales.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Entre 1952 et 1964, le gouvernement de la République a envoyé en Algérie, au Maroc et en Tunisie plus de 2,5 millions de jeunes français du contingent et de l'armée d'active.

24 000 d'entre eux ont été tués et plus de 250 000 en sont revenus gravement mutilés ou blessés à jamais dans leur âme.

Les accords d'Evian, signés le 18 mars 1962 et promulgués le 19, prévoyaient pour cette date un cessez-le-feu bilatéral, la liberté de circulation pour tous les Algériens ayant servi dans l'armée française, la protection des personnes et des biens, et le respect des droits de l'homme.

Si l'armée française a bien respecté le cessez-le-feu de façon unilatérale, il n'en a pas été de même pour le FLN qui n'en a pas tenu compte, avec les suites dramatiques que l'on connaît :

- des centaines de militaires français tués ou disparus ;

- des milliers de civils musulmans ou européens enlevés, mutilés ou tués ;

- des dizaines de milliers de harkis, tirailleurs, SAS ou territoriaux, etc., souvent avec femmes, enfants, vieillards ont été torturés, mutilés, égorgés par les tueurs du FLN dans des conditions que la conscience humaine ne peut imaginer.

Les historiens et observateurs les plus avertis avancent le chiffre de 130 à 160 000 victimes, et il est malheureusement à craindre que cela constitue un minimum.

Leur seul crime était de vouloir rester français, comme des centaines de milliers de leurs compatriotes.

Pour la première fois, il y eut plus de morts pendant les six mois qui ont suivi le cessez-le-feu que pendant les huit années de ce qui a longtemps été injustement appelé « les événements d'Algérie » ou « la guerre sans nom ».

Le 16 octobre 1974, le corps d'un soldat inconnu d'Algérie était rapatrié en France et enterré à la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette.

Depuis cette date, l'ensemble des anciens combattants d'Afrique du Nord, sauf deux associations, rend hommage à la mémoire des morts civils et militaires en Algérie, au Maroc et en Tunisie, refusant la date du pseudo cessez-le-feu du 19 mars, date qui divise et qui, par ailleurs, est commémorée comme fête de la victoire en Algérie.

Mais il fallait reconnaître le sacrifice des dizaines de milliers de jeunes soldats et supplétifs de l'armée française. Cela fut fait par le Parlement après un débat de haute tenue à l'issue duquel les parlementaires, debout (le 10 juin 1999 à l'Assemblée nationale et le 5 octobre 1999 au Sénat), ont voté la loi n° 99-882 du 18 octobre 1999 reconnaissant l'état de guerre en Algérie, rendant ainsi l'honneur et la dignité aux anciens combattants d'AFN.

Le langage officiel était enfin mis en conformité avec le langage courant. Pour autant, le monde combattant restait divisé quant à une date qui aurait pu le réunir pour rendre l'hommage dû à la mémoire de ses camarades tués en AFN.

Mais le devoir de mémoire progressait. C'est ainsi que le Mémorial national, érigé quai Branly à Paris, en mémoire des morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc, a été inauguré le 5 décembre 2002 par le Président de la République, Jacques Chirac, en présence du Premier ministre, du ministre de la Défense nationale et du secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants.

Cette inauguration a donné lieu à une cérémonie solennelle en présence de toutes les fédérations et associations d'anciens combattants en Afrique du Nord, réunis dans un consensus national qui n'a jamais été constaté jusqu'à cette date.

Le secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, soucieux de définir une date officielle, a réuni une commission nationale composée des représentants qualifiés des neuf plus grandes fédérations nationales d'anciens combattants d'AFN. Cette commission, présidée par M. Favier, membre de l'Institut et historien reconnu, s'est prononcée, à l'issue de sa réunion du 22 janvier 2003, pour la date du 5 décembre, ce qui constitue un fait nouveau. Cette date consensuelle offre l'avantage de sortir de la dualité des dates du 16 octobre et du 19 mars, cette dernière divisant le monde combattant et les Français comme l'a prouvé le débat à l'Assemblée nationale de janvier 2002.

Les conclusions de la commission ont été transmises à M. H. Mekachera, qui en a informé le Haut Conseil de la mémoire, présidé par M. Jacques Chirac, qui les a accueillies favorablement.

Il est donc urgent, sauf à diviser encore plus les Français, que le Gouvernement prenne toutes dispositions qui s'imposent pour officialiser cette date consensuelle du 5 décembre qui serait la seule date commémorée en présence des pouvoirs publics - préfets et armée - étant entendu que le 16 octobre et le 19 mars garderaient pour ceux qui le souhaitent, leur vocation associative.

La loi reconnaissant l'état de guerre en Algérie lui confère une légitimité incontestable et il doit en être de même pour la reconnaissance d'une Journée officielle du souvenir et du recueillement en hommage à la mémoire des morts civils et militaires en Algérie, au Maroc et en Tunisie, qui ne peut être que le 5 décembre, proposée par la commission Favier, la seule qui a réuni dans un consensus national toutes les fédérations d'anciens combattants sans exception.

Le devoir de mémoire est une nécessité pour transmettre aux jeunes générations les valeurs de civisme et de citoyenneté qui ont fait de la France un pays de liberté et de démocratie.

Telles sont les raisons pour lesquelles nous vous demandons, Mesdames, Messieurs, de bien vouloir voter la présente proposition de loi relative à la reconnaissance du 5 décembre comme Journée nationale du souvenir des morts pour la France en Algérie, au Maroc et en Tunisie.

PROPOSITION DE LOI

Article 1er

La République française institue une Journée nationale du souvenir des morts pour la France en Algérie, au Maroc et en Tunisie, de 1952 à 1962.

Article 2

Cette journée, ni fériée, ni chômée, est fixée au 5 décembre, jour anniversaire de l'inauguration le 5 décembre 2002 du Mémorial national des morts pour la France en Algérie, Maroc et Tunisie, quai Branly à Paris.



N° 1028 - Proposition de loi : Journée nationale du souvenir des morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc le 5 décembre (M. Jacques Myard)

Cérémonie du 5 décembre 247322
merci du rappel! :salut2:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Cérémonie du 5 décembre Empty
MessageSujet: Re: Cérémonie du 5 décembre   Cérémonie du 5 décembre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cérémonie du 5 décembre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cérémonie du 8 mai 1945
» cérémonie du 8 mai 1945
» Cérémonie 8 mai 2015 à Bordeaux
» Projet de cérémonie du 7 mai à Putanges
» Cérémonie ZIRNHELD andré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: L'ALBUM PHOTO :: Commémoration-
Sauter vers: