Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

 

 Le pilote du T.6 et son equipement

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-04, 17:37

lol!  Mon post commencera par une question :
Qui pourrait me dire pourquoi la majorité des avions
de combat  connue sous le vocable de : T.6 étaient
de couleur jaune..?
Voici maintenant un article très bien rédigé par son
auteur qui décrit de façon parfaite l'équipement d'un
pilote de ce type d'avion transformé pour les besoins
de l'armée de l'Air en A.F.N. lol!   Le pilote du T.6 et son equipement 827695 
.................
http://gueneauandco.free.fr/t6/1959-2.htm
--------------
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-04, 18:12

Merci René

Super lien

Pourquoi "Jaune" .................

Les Nord American AT-6 «Texan» sont certainement les avions les plus connus de toute la guerre d'Algérie et ils furent et de loin les plus nombreux à être utilisés.

Mais au départ, le AT-6 ou T-6 "Texan" n’était qu’un avion d’entraînement avancé destiné au pilote de chasse, ce qui pour nous explique sa couleur jaune.

Cette couleur bien reconnaissable était choisie pour éviter les collisions, en rendant les appareils plus visibles.

Certains appareils livrés plus tard ont volé avec une livrée métal naturel.

Le pilote du T.6 et son equipement T6110

Le pilote du T.6 et son equipement T6210

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-04, 20:25

Merci René de ce sujet, toi pilote d'accordéon  !! Le pilote du T.6 et son equipement 926774  Le pilote du T.6 et son equipement 926774  Le pilote du T.6 et son equipement 926774  Le pilote du T.6 et son equipement 991300 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-04, 20:40

Historique sommaire du Nord American AT-6 «Texan»

Les Nord American AT-6 «Texan» sont certainement les avions les plus connus de toute la guerre d'Algérie et ils furent et de loin les plus nombreux à être utilisés. Mais au départ, le AT-6 ou T-6 "Texan" n’était qu’un avion d’entraînement avancé destiné au pilote de chasse, ce qui pour nous explique sa couleur jaune. Cette couleur bien reconnaissable était choisie pour éviter les collisions, en rendant les appareils plus visibles. Certains appareils livrés plus tard ont volé avec une livrée métal naturel.

A l’origine le North American AT-6 Texan était un appareil d'entraînement avancé standard pour les pilotes de chasse, juste avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Aussi bien aux USA qu’en Grande-Bretagne où ils seront désignés Harvard. Le AT-6 fut un véritable succès commercial : il fut produit à 15.495 exemplaires, toutes versions confondues.

Le T-6 descend du prototype NA-16, qui vola pour la première fois, le 1er avril 1935, puis il évolua en de nombreuses variantes, avant d’arriver à sa version AT-6. Par la suite, le NA-77, produit sous le nom d'AT-6A, arriva. Il était propulsé par un Pratt & Whitney R-1340-49 Wasp. L'USAAF en utilisa 1.549 et l'US Navy, 270 sous le nom de SNJ-3. Il fut suivi, par le AT-6B, destiné à l'entraînement au tir aérien des mitrailleurs, avec poste arrière doté d'une mitrailleuse de calibre .30, qui introduisait aussi le moteur R-1340-AN-1.

Dans le même temps, North American, sorti le NA-88, qui fut le prototype de 2970 AT-6C, 2.400 SNJ-4. Il fut suivi par 3.713 AT-6D, 1.357 SNJ-5.

Quand les écoles de pilotage françaises alors basées au Maroc reprirent la formation en 1943/44, un petit nombre d’appareils furent livrés à la France, dans des versions diverses. Les écoles les conserveront presque jusqu’à la fin.

Avec les combats d’Algérie le besoin se fit sentir pour l’utilisation d’appareils pouvant effectuer les missions d’attaque au sol. Le premier réflexe fut de se tourner vers les appareils français construits ou en cours de fabrication et certains types furent modifiés pour l’attaque au sol, (MS 733, Sipa et Morane-Saulnier). Puis des études furent lancées pour un appareil français pouvant effectuer ce travail, mais cela allait évidemment prendre du temps.

Il fut rapidement décidé d’employer l’avion d’entrainement alors en cours d’utilisation, mais ces appareils étaient trop peut puissants et trop peu nombreux pour cet usage et les seuls appareils disponibles en grand nombre sur le marché de l’occasion étaient les T-6 D et G.

Les premiers appareils reçus par la France étaient des appareils de surplus, 119 T-6 D et plus tard arriveront 693 T-6 G, plus diverses autres versions (81 Harvard et 56 SNJ-4).

Les Harvard étaient la version destinée à la Grande-Bretagne et les SNJ une version destinée à la Marine, avec, pour certains, une crosse destinée à l'utilisation sur porte-avions. Ces derniers furent essentiellement utilisés par l’Aéronautique navale pour l’entrainement de ses équipages, mais certains, non armés, volèrent en mission de reconnaissance.

Les premières livraisons seront effectuées en deux temps. Les premiers avions livrés le furent au titre du Plan d'aide mutuelle (PAM ou MDAP) en 1951 et 1952, dans le cadre du Traité de l'Atlantique Nord, pour un usage d’avion école.

Mais après le début des « événements » algériens, il fut nécessaire d’acheter d’autres appareils aux USA, si possible en grand nombre, pour les opérations en Algérie en 1956. Mais avant l'arrivée de ces livraisons, certains de ces avions écoles furent armés et transférés en Algérie dans des unités combattantes. Les premiers qui étaient arrivés en 1951, donc avant le début «des événements», équiperont les écoles de pilotage alors basées au Maroc : les écoles de Marrakech et de Meknès.

Ces appareils furent livrés en 1956, au nombre de 585, uniquement des type T-6 G en provenance directe des surplus américains. Livrés par bateau directement au port de Pauillac ils furent dirigés sur la SFERMA de Bordeaux-Mérignac pour modification afin d’être utilisés pour les fonctions d’avion d’appui-feu. Ces appareils furent rapidement utilisés en grande quantité dans les opérations militaires, pour toutes sortes de missions, Reconnaissance à vue (RAV), protection de convois, veille aérienne, appui-feu lors de missions.

De 1956 à 1959, les commandes passées aux USA porteraient sur 595 T-6 G auxquels s’ajoutaient les premiers livrés soit 62 au titre du PAM et 34 appareils destinés aux pièces de rechange. Dès les travaux effectués, les avions sont réceptionnés par l’EEA 601 et convoyés vers l’AFN Les premiers de ces avions armés deviennent alors des T-6 G 1 et envoyés en Algérie pour y équiper les escadrilles de l'aviation d'appui qui venaient alors d'être créées.

Ils compléteront la flotte, avant de remplacer, peu à peu, les Morane-Saulnier 733 «Alcyon», les Sipa 11 et 21 et même les Morane «Vanneau». Les T-6 seront utilisés en opération à partir de 1956.

Rapidement les premiers montages d'armement de deux mitrailleuses MAC 34/39 (une sous chaque aile) de la version T-6 G1 seront remplacés par des pods équipés de deux mitrailleuses AA 52, sous chaque aile et de lance-roquettes, principalement pour le lancement des Tercé T-10, ainsi que de lance-bombes. Les appareils seront alors appelés T-6 G2. Ces modifications ont été réalisées à Ambérieu (Ain) et, par la suite, tous les T-6 G furent transformés en G2. Mais si ces appareils rendirent de signalés services aux troupes françaises en Algérie, ils n’avaient pas été construits pour porter autant d’armements et, pour effectuer des missions dans un climat aussi chaud, ils étaient sous-motorisés. Ils possédaient donc, soit un rayon d'action ou un temps de vol réduit, soit des charges militaires réduites. C'est pour cela que la France commanda d'autres appareils de surplus aux USA mais en bien plus faible quantité (Fennec et Skyraider). Nous les verrons plus tard.

Même avec ce handicap, ces appareils étaient alors les mieux adaptés à ces missions d'appui-feu. Les T-6 G équiperont la majorité des EALA en Algérie, soit les EALA n° 1 à 21/72 et n° 1 à 5/73.

Il est à noter que ces unités changeront parfois de nom.

Le T-6 va devenir célèbre en Algérie. Combien de postes attaqués, de convois tombés dans une embuscade doivent leur salut à l'aide rapide des T-6 ?

Dès 1961 les T-6 G2 qui étaient souvent à bout de souffle furent retirés du service au fur et à mesure de l’arrivée des Fennec et des Skyraider, les avions récupérés furent attribués au Centre d’entraînement des Réserves.

Après le cessez-le-feu, les derniers avions seront rapatriés en métropole, certains seront fournis à l'Espagne et au Portugal (56 T-6G furent livrés au Portugal, 46 en 1961 et 10 en 1962) qui continuait des guerres coloniales.

Après 1981, date de leur retrait de l'aviation espagnole, certains de ces avions reviendront en France où vous pouvez parfois les voir évoluer dans les meetings, pilotés par des fanatiques de la conservation du patrimoine aéronautique, volant parfois avec les décorations qui furent les leurs pendant la guerre d'Algérie.
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-09, 20:53

Le pilote du T.6 et son equipement 373769 Le pilote du T.6 et son equipement 373769 Le pilote du T.6 et son equipement 373769 Le pilote du T.6 et son equipement 373769 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-09, 22:13


Super documentaire, merci patron !
Bon, est-ce un hasard, je n'ai vu que des T6 Métal lors de nos opérations en Algérie, il y avait aussi des B26... c'était un superbe ballet aéronautique lorsqu'ils venaient nous survoler et straffer les fells dans les grottes notamment, et à la roquette quelquefois  Le pilote du T.6 et son equipement 926774 Le pilote du T.6 et son equipement 926774 Le pilote du T.6 et son equipement 926774 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-10, 06:30

Je crois même avoir vu des MISTRAL monoréacteur spécialisés dans le traitement des grottes à la roquette téléguidée, je trouvais du fil en métal au sol qui servait à guider la roquette avec une précision redoutable, qui peut m'en dire plus ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-10, 08:08

De Kanesataké
A Bretirouge
Le SS10 et SS 11 (missile ) qui equipait aussi les chars AMX 10 et 30 ( VTT transport de trouoe)_ etait il me semble teleguidé par fil electrique.. ( Mais c'est a verifier ) je ne me souviens plus - J'ai aussi eté radio mitrailleur sur AMX equipé de L'AA52 mitralleuse ( canon plus long) et c'est loin Tout ça!
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-10, 22:04

Je ne connais pas les roquettes d'aviation.
Par contre le SS10 Entac était tiré à terre dans une caisse de transport, par Jeep, par AMX13.
Le SS11 était tiré (sur support ou sur sa caisse de transport) à terre, par Jeep, par AMX13.
Le SS12 était la version marine du SS11 (par allongement du propulseur).

le fil conducteur était monté sur une bobine fixée à l'intérieur du corps de missile, au départ du coup le fil (fixé à un poste de tir) se déroulait , il possible d'agir sur les ailerons du missile.

Ces munitions sont les ancêtres du Milan et du Hot.

le principe devait être le même pour certaines roquettes d'aviation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-10, 22:24

Merci pour ces explications de spécialiste, cher Didier  Le pilote du T.6 et son equipement 337997 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-11, 06:50

Mistral (Cliché J. Fleury)Pour l’appui feu, elle utilise les trois escadres de chasse sur Mistral basées à Oran, Bizerte et Rabat, un escadron de P-47 à Oran et deux centres d’entraînement des réservistes sur Morane 475 à Oran et Alger.Le pilote du T.6 et son equipement Biggest-F47-rrr
P-47 (Cliché P. Narjoux)
Le pilote du T.6 et son equipement 20-QM-r
Skyraider   (Cliché B. Gilotte)
Pour le transport deux groupes de N-2501 et C-47 à Alger et un groupe de liaison à Boufarik. Elle ne dispose que de quelques vieux hélicoptères. Pour appuyer les troupes au sol elle réactive la base de Telergma (terrain construit par les américains pendant la seconde guerre mondiale) en y maintenant un détachement de Mistral et de P-47, la Marine prêtant un renfort selon ses disponibilités de Corsair et de Privateer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-11, 10:00

Merci Gus, je confirme !
Dis-donc, t'es devenu imbattable en informatique.
Chapeau un vrai professionnel  Le pilote du T.6 et son equipement 373769 Le pilote du T.6 et son equipement 373769 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-11, 20:06

C'est pas ma faute ?? il faut vous dire que je viens de faire une prière au Saint informe..atique que si sa passe pas je fais un trou dans mon marais et je l'enterre tout vivant  Le pilote du T.6 et son equipement 991300 
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-11, 20:09

Merci Gus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Merci pour information SS 10 - SS 11   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-11, 20:43

A Artificier  de Kanesataké..
Thttps://2img.net/i/itest/smilies/default/default132.gifres bonne explication documentée sur les missilles SS10 et 11 . terre - terre .. qui etaient en service sur les AMX 10 - 30 .. au cours des années 59-60 - date a laquelle j'etais radio sur l'AMX de commandement de la deuxieme Compagnie au 42éme R,I meca a Radolfzell FFA - Chef de char Lt Bazou
Que de bosses ,que de cpups au crane, lors des mouvements. Et comme je ne portais pas de casque ,
sauf les ecouteurs du poste rececpteur - c'etait folklo, et le Lieut qui braillait ds la tourelle ne pouvant pas recevoir ces aooelants .https://i.servimg.com/u/f77/13/07/12/55/colare10.gif, Le grand cirque ( Closterman )
Que de souvenirs!
Qui peut me dire le numero du poste radio , je ne me souviens plus ( poste a 10 channels par boutons poussoirs - Pour que cela fonctionne fallait etre coordonné - emisson sur 1 ,, recept sur 1
Les specialistes radio , j'ai besoin de vos lumiéres c'est  trop loin ds mes souvenirs..
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime2014-05-11, 20:54

Merci Kanesatake.
Le lien ne fonctionne pas, pas de soucis car j'ai la documentation de l'ESAM sur ces engins.
A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le pilote du T.6 et son equipement Empty
MessageSujet: Re: Le pilote du T.6 et son equipement   Le pilote du T.6 et son equipement Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pilote du T.6 et son equipement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TENUE DE SAUT M42 1944 DE LA 101/82 AIRBORNE DIVISION.
» Le chef de l’armée de Terre veut un effort rapide sur l’équipement individuel du combattant
» équipement paras et autres
» Materiel et équipement a long terme
» La Russie négocié l'équipement des Mistrals -Porte helivoptéres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LES MATERIELS ET LES MOYENS :: L'habillement-
Sauter vers: