Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Décès d'un soldat japonais

Aller en bas 
AuteurMessage
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12008
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

Décès d'un soldat japonais Empty
MessageSujet: Décès d'un soldat japonais   Décès d'un soldat japonais Icon_minitime2014-01-17, 20:17

  Décès d'un soldat japonais 4017930517

Décès d'un soldat japonais qui avait continué la guerre jusqu'en 1974

  Décès d'un soldat japonais Articl10
     Le soldat Hiroo Onoda (au centre) sortant de la jungle sur l'île philippine de Lubang, le 11 mars 1974, où il est resté caché pendant 30 ans. AFP PHOTO / JIJI PRESS

 
  Pendant 30 ans, le soldat n'a pas cru à la défaite et à continué, avec ses derniers acolytes, à surveiller des installations militaires et même parfois à se battre contre des soldats philippins...

Hiroo Onoda est mort tranquillement dans son lit à Tokyo à 91 ans. Rien que de très banal sauf que cet ancien soldat japonais a vécu caché dans la jungle aux Philippines jusqu'en 1974, pensant que la guerre n'était pas finie. Durant près de trente ans après la capitulation de l'empire nippon, cet officier de renseignement et spécialiste des techniques de guérilla a résisté sur l'île philippine de Lubang, près de Luzon.

On l'y avait envoyé en 1944 avec un ordre formel: ne jamais se rendre et tenir jusqu'à l'arrivée de renforts. Avec trois autres soldats, il a obéi à cette instruction pendant des années après le conflit, ignorant que le combat était fini. Leur existence fut découverte en 1950 lorsque l'un d'eux décida de sortir de la forêt et de rentrer au Japon.
Attaque de troupes philippines

On a eu beau alors larguer par avion des tracts annonçant à Onoda que la guerre était terminée depuis longtemps et que l'armée impériale avait été battue, le soldat n'y crut jamais et continua avec ses derniers acolytes à surveiller des installations militaires et même parfois à se battre contre des soldats philippins.

Après la mort d'un des compagnons d'infortune de Onoda, Tokyo et Manille continuèrent de rechercher ce dernier et son ultime frère d'arme pendant dix ans. Finalement les recherches furent arrêtées en 1959, Japonais et Philippins étant persuadés que tous deux étaient morts.

Mais en 1972, ils refirent surface pour attaquer des troupes philippines. Onoda réussit à s'enfuir alors que son dernier homme était tué. Tokyo décida alors d'envoyer des membres de sa propre famille pour tenter de le convaincre d'arrêter le combat, mais en vain. Il aura finalement fallu que son ex-commandant s'enfonce lui-même dans la jungle en 1974 et lui ordonne de déposer les armes pour qu'il accepte sa reddition.

Hiroo Onoda était le dernier de ces dizaines de soldats japonais qui, aux quatre coins de l'Asie, ne croyaient pas à la défaite, et avaient décidé de continuer la lutte au nom de l'empereur Hirohito, bien après la capitulation annoncée par ce dernier le 15 août 1945. A son retour au Japon en 1974, il expliqua lors d'une conférence de presse que pendant ses trente années au coeur de la jungle philippine, il n'avait eu qu'une seule chose en tête: «exécuter les ordres».  

  (source) " monde "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Décès d'un soldat japonais Empty
MessageSujet: Re: Décès d'un soldat japonais   Décès d'un soldat japonais Icon_minitime2014-01-18, 09:40

Mon père qui fut prisonnier des Japs à Pnom Penh, disait que les soldats japonais étaient encore plus bornés que les allemands, ils avaient un gène de la discipline stupide dans le sang  Décès d'un soldat japonais 3963471198 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Décès d'un soldat japonais Empty
MessageSujet: Re: Décès d'un soldat japonais   Décès d'un soldat japonais Icon_minitime2014-01-18, 11:12

oui le mot kamikaze vient bien de chez eux, je les connais un peu pour avoir pratiqué les arts martiaux avec eux durant 25 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Décès d'un soldat japonais Empty
MessageSujet: Re: Décès d'un soldat japonais   Décès d'un soldat japonais Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Décès d'un soldat japonais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort d'un soldat japonais ayant continué la guerre
» Kamikazes japonais sur blindés sovietiques
» Un japonais à Paris
» Les Paras Japonais (1939-45)
» Char "Japonais : Type 90.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 39 - 45-
Sauter vers: