Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

 

 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-10-29, 00:21

Les 25 et 26 Avril 2008 sera commémoré à TOUL le 50° Anniversaire de la bataille de SOUK AHRAS.
Voir informations sur le site de l'Amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-10-29, 07:34

merci pour l'info Guy!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-10-29, 08:08

Merci pour l'info !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: commémoration de la bataille de Souk Ahras   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-11-03, 19:19

je vous mets l'adresse web de notre amicale.
Cordialement.


http://www.amicalenationaledu9rcp.info/actualite.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-11-03, 19:22

azer 09 a écrit:
je vous mets l'adresse web de notre amicale.
Cordialement.


http://www.amicalenationaledu9rcp.info/actualite.html



oui salut ok merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vert1
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-11-03, 21:04

Guy Lacrampe a écrit:
Les 25 et 26 Avril 2008 sera commémoré à TOUL le 50° Anniversaire de la bataille de SOUK AHRAS.
Voir informations sur le site de l'Amicale.


Face aux ''CANONS" , MINE de rien, pour certain(s) la nuit risque de tomber très vite… Les fels pourront passer entre deux rasades

'' faut pas oublier que d'aucun aux seul rappel du bon temps militaire leur provoque physiologiquement des problèmes de gorge sèche ! ‘’

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2007-11-06, 07:40

Merci pour l'adresse du site!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-08, 19:17

Les Paras vengent leurs Morts

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 9rcp110


En algérie, lors de la bataille du barrage au printemps 1958, un desmeilleurs régiment parachutistes, le 9°RCP du colonel Buchoud, formé d'appelés du contingent, subit de lourdes pertes, mais sa vengeance sera terrible.
le 1er mai 1958, le kiosque à musique de la petite ville de Souk-Ahras, nichée dans le large évasement du col précédant la descente sur la vallée de la Med-jerda, présente pour quelques heures un aspect bien inhabituel. Deux paras, au béret rouge, la MAT 49 à la main, y veillent jalousement sur un trésor qu'ils ont mission d'exposer largement aux habitants de la vénérable cité natale de Saint Augustin.
Bien en vue de tous, un véritable arsenal guerrier frappe les regards et conforte les certitudes. Il y a de tout : fusils, Mauser, 303, PM, Berreta, Bren, MG 34, MG 42, grenades, et un large stock de munitions divers.
Effectivement, tout ce déballage hétéroclite, chacun des hommes du Colonel Buchoud savent d'où ils proviennent; d'à côté, de quelques kilométres seulement au sud-ouest de Souk-Ahras, de là où le canon tonnait depuis deux nuits, des hauteurs du djebel Mouadjène, où ils, ce sont fait les fells, ils ont voulu passer pour s'enfoncer au coeur du pays. Mais c'était sans compter sur le Buchoud et les siens qui étaient là!!!

Tel un chef, telle la troupe.


Le chef, c'est Pierre Buchoud, quarante cinq ans, lieutenant-colonel commandant le 9°régiment de chasseurs parachutistes, « le 9 ». la troupe, c'est un millier de jeunes du contingent, volontaires pour les parachutistes. Depuis deux ans, le créateur, l'âme de cette boutique, c'est Buchoud. De ces appelés il a fait les égaux des meilleurs. Cet ancien saint-cyrien est un soldat au sens noble du terme. Il vit son métier avec passion. La « drôle de guerre » dans les corps-francs, alors que rares étaient ceux qui voulaient vraiment en découdre. L'Indochine, dans les paras. Dans les « temps morts » l'instruction . Là, comme à la guerre, il se donne à fond. Ce petit bonhomme, au visage poupin, est en perpétuel mouvement. Il rayonne l'action. Il respire la sympathie. Il draine la confiance. On a envie de marcher derrière lui. De marcher, non!!! de courir, oui!!! avec Buchoud, on fonce , et le 9°RCP, derrière Buchoud, fonce. Le chef a su s'entourer. Ses capitaines se nomment Vailly, Bongeot, Gueguen, Beaumont; ses adjudants, Crouvoisier, Desurmeau, Uso, Serres.......
La liste serait trop longue pour les citer tous.
Vieux briscards rescapés des combats de la libération, Indochine, Diên-Biên-Phu et des camps pour certains, ils ont aidé Buchoud à façonner l'outil qu'est le 9°RCP.
Quatre compagnies de combat, une compagnie d'appui, une compagnie portée, dotée de solides moyens radio, commandées par des chefs expérimentés, avec des hommes entraînés et animés d'un solide esprit « para », forment des pions de manoeuvre et d'intervention redoutables.

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Souk411

Il le faut, après les Aurès, ses sous-bois et ses ravines, après la wilaya 2 du nord constantinois et son maquis, le 9°RCP, depuis le début de 1958, monte la garde pour verrouiller la frontière tunisienne. Basé à Souk-Ahras, le 9 est aux premières loges. Depuis quatre mois, le commandement et l'ennemi ne l'ont pas ménagé, il n'est guère de nuit sans alertes, de journée sans accrochages.
L'ALN, le bras militaire du FLN, formée et instruite en Tunisie, entend renforcer la résistance intérieure qui s'éssouffle devant les coups de boutoir de l'armée française. Pour ce faire, elle doit d'abord forcer le barrage, avant de gagner l'arrière pays. De là, cette fréquence et cette rigueur des combats sur cette ligne d'intervention constitué par la ligne Morice, ce réseau barbelés électrifiés qui flanque d'est en ouest l'Algérie.
Pour le 9°RCP, les résultats sont là: 10 février, 39 rebelles mis hors de combats, 30 armes récupérées; le 14 février, 20 rebelles et 25 armes ; le 20février, 78 rebelles et 50 armes; le 31 mars,9 69 rebelles et 50 armes; 7 avril, 86 rebelles et 60 armes. Mais plus d'un para a payé de sa vie ou de son sang le prix de ces succès.

Ils sont passés


La radio grésille: « passage en juliette83 .» l'élément blindé qui patrouille le long du barrage a repéré une brèche dans le dispositif. Ils sont passés. Les moudjahidin de l'ALN. La chasse intervient pour les localiser, les encercler, les détruire.
Le 28 avril, une grosse katiba, une compagnie rebelle, a forcé le barrage aux approche de Souk-Ahras, en plein dans le secteur du 9°RCP de Buchoud. Celui-ci n'a pas manqué le rendez-vous. Repérée au djebel el Arous, à quelques kilométres à l'ouest de la ville, la plus grande partie de la katiba a été interceptée et anéantie. Bilan: près de 200 ennemis hors de combats.
En ce matin du 29 avril, les paras sont encore à pied d'oeuvre. Mission :essayer de retrouver les éléments ennemis qui, la veille, ont pu s'échapper. Les hommes sont fatigués. La journée précédente a été rude. La nuit a été brève. Chacun a besoin de toute son énergie pour sonder les chabets et avaler les pentes. Nul ne se doute encore que le 29 avril va devenir une grande date dans la vie du 9°RCP.
9 heures: la « herse », la patrouille blindée de surveillance, signale un passage important au sud de Souk-Ahras. Il se serait éffectué sous le réseau électrifié. Six tranchées sont découvertes. Deux rebelles, électrocutés, sont retrouvés aux abords.
13 heures: l'autopsie des cadavre établit que les deux fells seraient mort entre 5 heures et 7 heures du matin. Le détachement ennemi, surpris par le jour, ne saurait être loin. On saura, par la suite qu'il sagit de 400 hommes du 4e failek, bataillon commandé par Sirine Lakhar et Latrèche Youssef, deux chefs qui n'ont pas froid aux yeux. L'un d'eux est un ancien s/s officier de l'armée française.
15 heures: le groupe mobile de sécurité de Laverdure, en reconnaissance à l'ouest du barrage, est très sérieusement accroché. L'ennemi, qui est en force , est localisé. Buchoud s'entend dire par son patron, le général qui commande Souk-Ahras:
« je passe l'action à votre charge. Oui, colonel Buchoud à vous de jouer, vite et bien!!! il est 15 heures passées et il me reste que quatre heures de jour. »
une fois de plus la turbine de l'Alouette siffle. Le commandant du 9°RCP par reconnaître sa zone d'action et engager les moyens qui lui sont confiés:
son régiment 9°RCP; le 14°RCP; les IIe et IIIe/60°RI; le I/15°RI; les I et II/152°RI et un bataillon du 153°RI; les compagnies nomades algeriennes du secteur. Ce n'est pas là un commandement de simple lieutenant-colonel!!! C'est dire combien, en haut lieu, on estime Buchoud.
Le 9°RCP, lui, est dans la nature, au nord-ouest de Souk-Ahras. A la hâte, les compagnies se regroupent. Embarquement dans les GMC pour les unes; héliportage immédiat pour les autres. « Stick à huit!!! » déjà, la masse ventrue des H21, les fameuses « bananes » birotors, profilent sur l'horizon. Deux DIH, soit douze hélicoptères gros porteurs, sont à pied d'oeuvre.
A 500 pieds, Buchoud scrute le terrain où il va intervenir. A l'est, le barrage électrifié file nord-sud.Quatre kilométres plus à l'ouest s'allonge le chemin de communication N°7 menant de Souk-Ahras à Sedrata. L'ennemi est là, entre ces deux grands repères, localisé pour l'essentiel au djebel Mouadjéne. Ce dernier est une longue table de 700 à 800 m d'altitude s'affaissant sur les oueds Chouk et Dekma qui l'encagent.
Un combattant du Mouadjène, le sergent Lasne rapportera: « la végétation est dense, petits arbustes et buissons plus ou moins desséchés; la visibilité est parfois très réduite. » c'est dans ce cadre que le combat va s'engager!!!
Buchoud, lui, y voit plus clair. Sa manoeuvre se précise dans son esprit: dans un premier temps, tenir les hauts; dans un deuxième temps, et à partir de ces points forts, se rabattre sur l'adversaire qui, suivant ses habitudes, a dû chercher refuge dans les couverts de pentes et des fonds.
Dans cette perspective, le 9°RCP sera héliporté sur les sommets du Mouadjène. Les éléments d'infanterie assureront le bouclage de la zone. Comme le temps manque pour actionner l'artillerie, la chasse assurera l'appui-feu. Ce plan est logique, cohérent. L'effet de choc des paras, leur agressivité, leur puissance de feu feront la différence sur un adversaire fixé.


Cameron au Mouadjène

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 9rcp211


La 3°Cie, « jaune » est en l'air. Son chef est le capitaine Beaumont. Un beau soldat lui aussi, deux fois blessé en Indochine. Depuisprès d'un an, il commande la « 3 ». l'outil, entre ses mains, est bien rodé. Ses cadres et ses paras répondent.
Dans le cockpit de la banane, entre les deux pilotes, Beaumont photographie le Mouadjène. La fumée du fumigène rampe près de la cote 749. L'endroit, vu d'en haut, lui paraît assez dégagé. La première banane tangue. Les paras s'éjectent. Une deuxième pose son stick. Tout parît calme. Il n'en ai rien. La fusillade éclate. L'ennemi se dévoile à courte distance. La troisième banane et les suivantes sont sous le feu, mais, imperturbables, les pilotes tiennent leur ligne de vol et larguent leurs sticks. Les appareils sont des cibles magnifiques. Des carlingues sont atteintes. Un para est blessé. Il est maintenant 15h45. La 3 poursuit son héliportage. La première section, derrière le sous-lieutenant Thierry, s'est regroupée; elle devine devant elle, à courte distance, les tireurs ennemis.
Son chef lance: « en avant!! »
Soudain, les ombres se dressent. Elles semblent vouloir se rendre. Un instant, la première section relève la garde; en face, les bras se lévent. Serait-ce la victoire? Non, ce n'est qu'un stratagème. Coup de sifflet. Les silhouettes se plaquent au sol. Derrière elles, deux armes automattiques se dévoilent. La section Thierry est stoppée non sans pertes. Son chef est l'une des premières victimes.
Les hélicos ont poursuivi leur noria, insensibles aux rafales qui trouent leurs carlingues, mais la seconde rotation a débarqué à environ 500m de la première, Beaumont rend compte:
« jaune, posée. L'ennemi tire de partout. J'ai de la casse. »
la liaison est mauvaise. La hauteur des brousailles pertube les émissions. Insouciant du danger, Beaumont ordonne à Desmares, son radio:
« monte la grande antenne ». le PC de la compagnie, desormais se repére de loin. Il attire à lui le tir adverse. Desmares, du moins, reçoit et émet 4/5.
le terrain est couvert. De par l'héliportage, les sections de la 3 sont séparées. Beaumont fait le point rapidement/ il a 90 hommes environ avec lui, mais déjà des morts et des blessée. Au feu nourri qui l'accueille de toutes parts, il comprend qu'il est tombé en plein coeur du dispositif ennemi et que sa compagnie est encerclée par plus nombreux qu'elle. Contrairement à leurs habitudes, les fells tenaient les hauts. Non seulement ils les défendent, mais plus il assaillent. Avec fougue, ils montent à l'assaut de la compagnie para.
Pour Beaumont le premier objectif est clair: se regrouper et faire face. C'est là le du capitaine. C'est là le travail de chacun. Le combat devient initiative et courage individuels. Le para Beyrend actionne son mortier de 60mm. Il tire presque à la verticale pour dégager ses camarades au plus près. Le caporal Andrejak ajuste son lourd 57 sans recul. Les obus fusent pour frapper presque à bout portant.

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Souk311


Beaumont s'efforce de former le carré. Autour de lui, le feu ennemi se resserre. Le capitaine est blessé au cou. Boutarie, Lantine, Berthomme, le caporal-chef Bousseau et bien d'autres sont frappés mortellement. Le courage ne suffit plus. Les munitions du mortier et du 57 s'épuisent. Beyrend, Andrejak tombent à leur poste de combat. Dans un ultime réflexe, Andrejak dissimule son arme dans les buissons pour qu'elle ne tombe pas aux mains de l'ennemi.
Beaumont sent que la résistance de sa compagnie est liée à sa consommation de munitions. Les chargeurs se vident à une cadence accélérée. Bientôt, les MAT seront silencieuses. D'une voix hachée, sa blessure l'affaiblit, beaumont réclame un parachutage de munitions. Une autre balle à définitivement raison de son courage. Il tombe, suivi dans la mort par son fidéle radio Desmares, frappé à son tour.
Pour les rescapés, sous les ordres du lieutenant Saboureau, il ne reste qu'une issue: percer vers l'ouest et les amis. Buchoud, de son alouette, suit le calvaire de la 3. trois fois son hélicoptère est touché alors que le commandant du 9°RCP s'approche au plus près pour guider ses autres compagnies en renfort. La 4 de Lefur a été posée au nord de l'oued Dekma. Elle aussi est tombée sur du fell. Sur ordre de Buchoud, elle se précipite vers le sud pour soulager la 3. Buchoud lance la 1er de Bongeot et surtout la 2 de Gueguen, Gueguen, un rude soldat. A lui l'honneur de dégager son ami Beaumont. Ses sections se posent sur le cote 760, à environ 1200m au nord-est. La CA du 1er REP de Glasser, Jacky bleu, le rejoint peu après. Avec Glasser et de cacqueray, son adjoint, la Légion, avec son panache et sa solidité, monte au combat.
Sur la crète du Mouadjène, les survivants de la 3 ont fait bloc. Ils ont récupéré les ultimes chargeurs des camarades tombés au combat,. Derrière Saboureau d'un c^té, derrière Rouchette d'un autre, ils tentent la percée. Les hommes valides soutiennent les blessés. Le cour courage est égal de part et d'autre. Les fells se lancent sur la proie qu'ils voient à leur portée. Les paras luttent avec rage. De chaque côté, les hommes tombent. Le sergent Pfender, le sergent Colle sont tués. Dans la tradition militaire, les plus braves prennent le commandement.
L'élan de la 3 enlève la dècision, mais à quel prix!!! La compagnie, du moins ce qu'il en reste, passe, mais 26 des siens sont tombés, dont son capitaine, lorsqu'elle rejoint lefur accouru à la rescousse.

suite....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-08, 19:28

Cammeron au Mouadjène

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 9rcp211


La 3°Cie, « jaune » est en l'air. Son chef est le capitaine Beaumont. Un beau soldat lui aussi, deux fois blessé en Indochine. Depuisprès d'un an, il commande la « 3 ». l'outil, entre ses mains, est bien rodé. Ses cadres et ses paras répondent.
Dans le cockpit de la banane, entre les deux pilotes, Beaumont photographie le Mouadjène. La fumée du fumigène rampe près de la cote 749. L'endroit, vu d'en haut, lui paraît assez dégagé. La première banane tangue. Les paras s'éjectent. Une deuxième pose son stick. Tout parît calme. Il n'en ai rien. La fusillade éclate. L'ennemi se dévoile à courte distance. La troisième banane et les suivantes sont sous le feu, mais, imperturbables, les pilotes tiennent leur ligne de vol et larguent leurs sticks. Les appareils sont des cibles magnifiques. Des carlingues sont atteintes. Un para est blessé. Il est maintenant 15h45. La 3 poursuit son héliportage. La première section, derrière le sous-lieutenant Thierry, s'est regroupée; elle devine devant elle, à courte distance, les tireurs ennemis.
Son chef lance: « en avant!! »
Soudain, les ombres se dressent. Elles semblent vouloir se rendre. Un instant, la première section relève la garde; en face, les bras se lévent. Serait-ce la victoire? Non, ce n'est qu'un stratagème. Coup de sifflet. Les silhouettes se plaquent au sol. Derrière elles, deux armes automattiques se dévoilent. La section Thierry est stoppée non sans pertes. Son chef est l'une des premières victimes.
Les hélicos ont poursuivi leur noria, insensibles aux rafales qui trouent leurs carlingues, mais la seconde rotation a débarqué à environ 500m de la première, Beaumont rend compte:
« jaune, posée. L'ennemi tire de partout. J'ai de la casse. »
la liaison est mauvaise. La hauteur des brousailles pertube les émissions. Insouciant du danger, Beaumont ordonne à Desmares, son radio:
« monte la grande antenne ». le PC de la compagnie, desormais se repére de loin. Il attire à lui le tir adverse. Desmares, du moins, reçoit et émet 4/5.
le terrain est couvert. De par l'héliportage, les sections de la 3 sont séparées. Beaumont fait le point rapidement/ il a 90 hommes environ avec lui, mais déjà des morts et des blessée. Au feu nourri qui l'accueille de toutes parts, il comprend qu'il est tombé en plein coeur du dispositif ennemi et que sa compagnie est encerclée par plus nombreux qu'elle. Contrairement à leurs habitudes, les fells tenaient les hauts. Non seulement ils les défendent, mais plus il assaillent. Avec fougue, ils montent à l'assaut de la compagnie para.
Pour Beaumont le premier objectif est clair: se regrouper et faire face. C'est là le du capitaine. C'est là le travail de chacun. Le combat devient initiative et courage individuels. Le para Beyrend actionne son mortier de 60mm. Il tire presque à la verticale pour dégager ses camarades au plus près. Le caporal Andrejak ajuste son lourd 57 sans recul. Les obus fusent pour frapper presque à bout portant.

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Souk312

Beaumont s'efforce de former le carré. Autour de lui, le feu ennemi se resserre. Le capitaine est blessé au cou. Boutarie, Lantine, Berthomme, le caporal-chef Bousseau et bien d'autres sont frappés mortellement. Le courage ne suffit plus. Les munitions du mortier et du 57 s'épuisent. Beyrend, Andrejak tombent à leur poste de combat. Dans un ultime réflexe, Andrejak dissimule son arme dans les buissons pour qu'elle ne tombe pas aux mains de l'ennemi.
Beaumont sent que la résistance de sa compagnie est liée à sa consommation de munitions. Les chargeurs se vident à une cadence accélérée. Bientôt, les MAT seront silencieuses. D'une voix hachée, sa blessure l'affaiblit, beaumont réclame un parachutage de munitions. Une autre balle à définitivement raison de son courage. Il tombe, suivi dans la mort par son fidéle radio Desmares, frappé à son tour.
Pour les rescapés, sous les ordres du lieutenant Saboureau, il ne reste qu'une issue: percer vers l'ouest et les amis. Buchoud, de son alouette, suit le calvaire de la 3. trois fois son hélicoptère est touché alors que le commandant du 9°RCP s'approche au plus près pour guider ses autres compagnies en renfort. La 4 de Lefur a été posée au nord de l'oued Dekma. Elle aussi est tombée sur du fell. Sur ordre de Buchoud, elle se précipite vers le sud pour soulager la 3. Buchoud lance la 1er de Bongeot et surtout la 2 de Gueguen, Gueguen, un rude soldat. A lui l'honneur de dégager son ami Beaumont. Ses sections se posent sur le cote 760, à environ 1200m au nord-est. La CA du 1er REP de Glasser, Jacky bleu, le rejoint peu après. Avec Glasser et de cacqueray, son adjoint, la Légion, avec son panache et sa solidité, monte au combat.
Sur la crète du Mouadjène, les survivants de la 3 ont fait bloc. Ils ont récupéré les ultimes chargeurs des camarades tombés au combat,. Derrière Saboureau d'un c^té, derrière Rouchette d'un autre, ils tentent la percée. Les hommes valides soutiennent les blessés. Le cour courage est égal de part et d'autre. Les fells se lancent sur la proie qu'ils voient à leur portée. Les paras luttent avec rage. De chaque côté, les hommes tombent. Le sergent Pfender, le sergent Colle sont tués. Dans la tradition militaire, les plus braves prennent le commandement.
L'élan de la 3 enlève la dècision, maisà quel prix!!! La compagnie, du moins ce qu'il en reste, passe, mais 26 des siens sont tombés, dont son capitaine, lorsqu'elle rejoint lefur accouru à la rescousse.

Amarante et Jacky Bleu attaquent


Buchoud, quelques instants, à pose son Alouette sur la cote 760, près de Gueguen, Amarante autorité. Le colonel est inquiet. Son capitaine se veut rassurant :

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS La_211


« j'y vais, n'ayez craint!! tout ira bien ».
Et les sections de Gueguen, les Amarantes, s'élancent vers 749, là où était Beaumont. En t^te Bechu et Marbot mènent le bal. La charge est irrésistible. Amarante passe. La katiba qui lui faisait front plie sous le choc. Fuir ou mourir. La compagnie Gueguen ne lui laisse guère le choix.
Cote 749: c'est là que Beaumont à fait Camerone. Il gît criblé de balles au milieu des siens. Amarante l'a vengé. Plus de 50 fells sont tombés. Et sur la gauche, Glasser et ses légionnaires ont plus qu'épaule, l'action. Du travail « beret vert ». soigné, sans bavures. Peu de casse, du bilan. La crête du Mouadjène est tenue. Amarante s'installe en point d'appui. Ses hommes veillent. Près d'eux, leurs camarades de la 3 peuvent, dans la nuit étoilée, reposer en paix entre des mains françaises.
Amarante a payé son succès. Six parassont tombés pour ne plus se relever. Parmi eux, l'un des plus brillants chefs de section du régiment: le sous lieutenant Poinso.

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Poinso11
Il ne passeront pas!!!


Le jour chute vite. Dans moins d'une heure, l'obscurité permettra à l'adversaire de s'esquiver. Buchoud le sait et il n'entend pas le laisser s'échapper. Il doit fermer la nasse . A l'est, le barrage électrifié forme un écran éfficace. Il faut garder les autres côtés. Buchoud place ses pions pour monter une garde vigilante. Ses compagnies au contact allongent les fronts. Les fantassins, les légionnaires du 3°REI, les cavaliers, du premier bouclage ou venus à l'aide, resserent eux aussi le dispositif. Mais il reste une brèche vers l'ouest. Le terrain à garder est si vaste qu'il a mangé les éffectifs.
Buchoud n'est jamais à court d'idée. Dans l'espace vide, sur la piste qui domine l'oued Dekma, il dispose tous les véhicules qu'il peut récupérer. A une cinquantaine de métres les uns des autres, GMC, Dodge, Jeep et autres, phares allumés,moteurs au ralenti, forment une haie à la clarté dissuasive. Tapi dans le fossé, chaque chauffeur assure une veille solidaire. Dans le ciel, le dakota luciole commence sa ronde? De dix minutes en dix minutes, les largueurs basculent dans le vide un pot éclairant qui descendra lentement, bercé par son parachute. Des hauteurs, des projecteurs de DCA, par intermittence, trouent la nuit. Tout le paysage du Mouadjène s'éclaire alors d'une lumière blanchâtre facilitant la tâche de ceux qui, l'oreille aux aguets et les yeux tendus, épient les mouvement qu'ils croient discerner.
Tout est en place. Buchoud a verrouillé le Mouadjène. Demain, avec le jour, ses morts seront vengés. Ses hommes connaissent ses consignes:
« il ne passeront pas!!! ».

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Souk212


chacun, malgré le froid, malgré le manque de sommeil, malgré la peur aussi, assure une garde vigilante. Effectivement, ils ne passeront pas. En face, les cadres du 4e failek savent qu'ils sont encerclés et que le jour leur sera fatal; alors, ils tentent, eux aussi, de forcer le passage. En six endroits, en cette nuit du 29 au 30 avril, les ferka tâtent le dispositif et essaient de rompre l'encerclement. Un mur de feu stoppe toutes les tentatives. Le Mouadjène gardera sa proie.
Buchoud a rempli son rôle de chef. Son régiment en bon ordre fait face à l'enne mi, mais le coeur du colonel saigne. Il fait noir. Les rescapés de la 3 ont retrouvé leurs camarades, et Buchoud est là pour les accueillir et les réconforter. Dans la nuit, la voix du patron s'élève:
« des volontaires pour venir avec moi chercher le capitaine Beaumont!!! ».
L'officier supérieur retrouve l'élan du chef de corps franc. Buchoud, une carabine à la main, veut oublier la fatigue. Tous les valides de la compagnie Beaumont ont répondu présent. Derrière leur colonel, ils partent rechercher les corps de leur capitaine et de leurs camarades tombés.
Tentative héroïque mais illusoire. Où retrouver la trace du chemin parcouru? Buchoud, sagement s'arrête. Il attendra l'aurore pour reconquérir le terrain abandonné et rendre à ses morts l'hommage qui leur est dû.

La vengeance


Le 9°RCP est éprouvé. Le 28 et 29 avril ont été des jounées de durs combats, mais les sacrifices n'ont pas été vains. L'ennemi a été intercepté. Le régiment lui a barré la route. Là est déjà sa première victoire. Mais il y a plus/ la résistance de Beaumont, l'attaque de Gueguen et Glasser, les interventions de Bongeot et Lefur ont finalement fait éclater le 4e failek. C'est un ennemi disloqué qui, maintenant, par petits groupes, erre sur le Mouadjène, après avoir éprouvé des pertes sérieuses. Dans ce bras de fer, le 9°RCP l'a emporté.
Le général Vanuxem, qui commande à Bône, devant l'importance des événements, a pris la direction de l'ensemble de ce l'on appele maintenant la bataille de Souk6Ahras. Conscient du poids de la lutte supportée par le 9°RCP, il ordonne la relève. Il jette dans la mêée ses professionnels de choc pour achever l'ouvrage. Le 30 avril, le 1er REP de Jeanpierre, arrive de Guelma, intervient avec son ardeur habituel. Le 1er mai, 2°REP de Masselot, qui a roulé toute la nuit depuis Philippeville, est héliporté sur le Mouadjène, où une nouvelle katiba avait encore forcé le barrage.

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Souk112


Les combats se poursuivront jusqu'au 3 mai. Puis la lourde explosion des genades, le crépitement rageur des PM cesseront enfin sur le Mouadjène. Du 28 avril au 3 mai, l'ALN, devant Souk-Ahras, aura perdu 620 hommes. La 4e failek n'existe plus. Latrèche Youssef compte parmi les morts. Ses katiba ont été décimée. 412 fusils, PM, 46 armes automatiques ont été saisies. Le FLN a compris. Il n'essaiera plus de s'ouvrir, en force, la route vers l'interrieur de l'Agérie.
Trente-deux morts, des dizaines de blessés. Le 9°RCP a versé son tribut. Son chef réclamera, mais en vain, que Souk-Ahras soit inscrit sur l'étamine de son drapeau. Il aura du moins la satisfaction de recevoir un télégramme: «  je salue vos morts. Je transmets à votre régiment l'expression de mon admiration pour son magnifique succés et pour son héroïsme. Signé: le ministre de la défense nationale. »
un peu plus d'un quart de siècle s'est écoulé. De nouvelles générations ont pris la relève. Au « quartier du Capitaine Beaumont » en terre Courage, à Pamiers, l'esprits Buchoud demeure: être les meilleurs pour être prêts à faire face. Les jeunes paras du 9°RCP s'entraînent, chaque jour, pour être digne, si le devoir l'exige, de leurs Anciens de Souk-Ahras.


Quel d'hommage d'avoir dissout ce beau régiment, qui fit la fierté de ceux qui ont servi son drapeau.


Aokas tu m'as devancé avec toi post du 8 février 1958!!!
mais je prepare le mien depuis lundi soir!!!
alors je le mets .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-08, 19:38

Merci Charognard,

Pour ce récit de bataille et ce vibrant hommage à notre cher régiment.
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12008
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-08, 19:38

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 926774 et vive le neuf!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-08, 19:46

charognard33 a écrit:
Cammeron au Mouadjène

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 9rcp211


Aokas tu m'as devancé avec toi post du 8 février 1958!!!
mais je prepare le mien depuis lundi soir!!!
alors je le mets .

Tu as trés bien fait, c'est trop historique et héroïque.....

Merci Charognard33


Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 926774 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-08, 20:02

MERCI pour ce rappel historique sur la Bataille de Souk-Ahras.
N' oublions pas le trentième anniversaire du Colonel Pierre BUCHOUD qui est décédé le 20 Février 1978 et repose à Levallois-Perret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-09, 10:13

je serais présent à la commémoration à Toul, le 25et 26 avril 2008

par mon "esprit para" et pour le souvenir de nos Anciens,et là je ne peux parler que de moi!!!
quels sont ceux qui seront du voyage???
faite le savoir!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-02-09, 14:23

Citation :
faite le savoir

peut être, cela dépendra de mon activitée sportive

Félicitations pour ton post
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-04-25, 21:51

suis à un gala de boxe samedi soir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-03, 19:50

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Toul10


Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Toul110

La promotion du Cpt Beaumont défilera sur les Champs le 14 juillet 2008



pour la petite histoire,
le lendemain de la cérémonie, donc le dimanche 27 mai, je vais acheter le journal pour cette article, mais rien!!!
en rentrant, je m'aperçois qu'il y a plusieur éditions, donc je vais sur le net, site l'est-républicain, l'article est sur l'édition de Toul, je retourne là où j'avais acheter le premier en demandant l'autre édition, iln'y en a pas!!!
je retourne à la maison!!! puis repart pour Toul 30km aller pour être sur de l'avoir, il était 12h50 lors de l'achat ouf!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-03, 21:17

Super !!! je vois également qq plaques a vélos !!!!

Ce bon vieux "BRUNO" , toujours de bon conseils !!!!!

Merci pour tout mon AMI !!!!


Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 247322
Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 164733 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 358135 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 433656 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 491594 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 795421
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-04, 08:02

Merci Charognard
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-04, 09:05

Merci Charognard pour ton reportage !

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 926774

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-04, 21:04

MERCI charognard33 Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 926774
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-04, 23:17

Merci charognard33 c'est avec plaisir que je viens de lire cette page dédiée à la célébration du cinquantième anniversaire de la bataille de Souk-Ahras.
Encore merci pour ta ténacité pour être retourner à Toul chercher ce journal afin de nous faire partager cet évènement.
Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 926774 et Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS 373769
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-05, 09:45

pour vous.

quelques photos de la messe pour le cinquantième anniversaire de la mort du Capitaine Beaumont.


Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Photo_10

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Photo_11

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Photo_12

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Photo_13

Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Photo_14

en regagnant les bus après la messe, les habitants de Toul nous regardaient étrangement!!!
nous étions environs 130 bérets rouges, certaines personnes nous demandérent ce que nous faisions!!!

dans l'Eglise je n'ai pu faire d'autres photos, par respect de la cérémonie.
celle de la fanfare ayant était prise avant le début!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-05, 09:59

Merci , pour ce super repotage !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime2008-05-05, 10:45

Merci Charognard pour les photos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Empty
MessageSujet: Re: Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS   Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Commémoration de la Bataille de SOUK AHRAS
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» commémoration 11/10/1970
»  La commémoration de la bataille de Camerone se fera sans public .
» Commémoration dans le Calvados en Mai 2018
» Commémoration du 11 Septembre.
» Le 1er RCP à la commémoration du D-Day en Normandie .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: L'ALBUM PHOTO :: Commémoration-
Sauter vers: