Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-27%
Le deal à ne pas rater :
Ecouteurs Apple AirPods (2e génération) au meilleur prix
130.92 € 179 €
Voir le deal

 

 Havilland Mosquito

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Havilland Mosquito Empty
MessageSujet: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 22:05

Havilland Mosquito De_havilland_mosquito

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination :
De Havilland Mosquito B.IV Series II
Longueur : 12,43 m
Envergure : 16,51 m
Hauteur : 4,65 m
Poids à vide : 5940 kg
Vitesse maximale : 612 km/h
Rayon d'action : 2000 kilomètres
Plafond : 9 500 m


Transport : 907 kg de bombes

Motorisation : deux moteurs Rolls-Royce Merlin 21 en ligne de 1 230 chevaux chacun






Prototype Havilland Mosquito 180px-De_Havilland_Mosquito_Prototype
Le design original date de 1938, même si la construction ne commence qu'en 1940, le retard étant dû à un intérêt insuffisant de la RAF. 3 prototypes furent construits, chacun ayant une configuration différente. Le premier à voler fut le prototype bombardier W4050 le 25 novembre 1940, suivi du chasseur de nuit le 15 mai 1941 et de la variante reconnaissance photo le 10 juin 1941


  • Mosquito Mk I : Premier Prototype
  • Mosquito Mk II : Second prototype



Reconnaissance Photo
mosquitos B IV de la RAF.
Le prototype Reconnaissance Photo devient la base pour le Mosquito PR Mk I, tandis que le modèle Bombardier deviendra le Mosquito B Mk IV, 273 appareils PR furent construits. Le premier vol opérationnel par un Mosquito PR Mk I fut réalisé le 20 septembre 1941. Le Mk IV entra en service en mai 1942 au sein du No105 Squadron de la RAF. Le B Mk IV pouvait transporter 4 bombes de 500 lb (227 Kg) ainsi que 2 réservoirs additionnels ou 2 autres bombes de 500 lb sous voilure.


  • Mosquito PR.Mk IV : Cette désignation fut donnée à 32 Mosquito B.Mk IV (Bombardier), reconvertis en biplace de reconnaissance photo.
  • Mosquito PR.Mk VIII : Version Reconnaissance-Photo. Équipé avec 2 moteurs à pistons Rolls-Royce Merlin 31 piston. 25 construits.
  • Mosquito PR.Mk IX : Version Reconnaissance-Photo basée sur le Mosquito B.Mk IX. Équipé avec 2 moteurs Merlin 72 (de 1,680-hp ou 1253 kW).
  • Mosquito PR.Mk 32 : Version Reconnaissance-Photo grande autonomie. Équipée avec 2 moteurs à pistons Rolls-Royce Merlin 32 de 1,960-hp ou 1260 kW. 5 convertis.
  • Mosquito PR.Mk 34 : Version Reconnaissance-Photo très grande autonomie avec un réservoir additionnel dans la soute à bombes. 50 construits.
    Bombardier
    Le Mosquito B.Mk IX était une variante de bombardier de haute altitude, mais la version de bombardement la plus construite fut le Mosquito B.Mk XVI avec 1 200 unités. Le bombardier Mosquito pouvait transporter une bombe de 4 000 lb (1 816 kg) "blockbuster" dans sa soute. Cette soute à bombes pouvait aussi accueillir plus de 6 bombes de 500 lb. Le mosquito fut largement utilisé par la RAF Pathfinder de la RAF pour le marquage des cibles en vue de bombardements stratégiques nocturnes. En dépit d'un taux de perte élevé au départ, le DH.98 finit la guerre comme étant l'appareil ayant subit le moins de pertes au sein du RAF Bomber Command. La RAF constata qu'à niveau de puissance de frappe équivalente, le Mosquito était 4,5 fois moins cher qu'un Lancaster. Des unités spéciales de la Luftwaffe (Jagdgruppe 25 et Jagdgruppe 50) furent formées pour contrer les attaques de Mosquitos, quoique le résultat ne fût jamais à la hauteur. La Luftwaffe considérait que le Mosquito était bien supérieur à leur concept de "Schnellbomber"

  • Mosquito B.Mk V : Prototype de bombardier avec des supports d'intrados carénés. Un exemplaire construit.
  • Mosquito B.Mk 35 : Bombardier de haute altitude à grande autonomie. Possède un cockpit pressurisé. 122 construits.
    Chasseur
    Développé en 1940, le premier prototype du Mosquito F Mk II fut finalisé le 15 mai 1941. Cet avion était armé de 4 canons Hispano-Suiza HS.404 de 20mm dans le fuselage et de 4 mitrailleuses Browning Mk 1.2F2 de 0.303 (7.7mm) dans le nez. Cette version exigeait que l'accès au poste de pilotage se fasse sur le coté du nez et non plus par dessous. L'appareil avait aussi une verrière redessinée avec des panneaux pare-balles frontaux, inexistants dans la version originale. Cette variante ne fut produite qu'à peu d'exemplaires.

    Chasseur de nuit

    Havilland Mosquito 180px-De_Havilland_Mosquito_XVIII
    De Havilland Mosquito NF Mk XVIII.



    La première série de chasseur de nuit DH.98 fut désignée Mosquito NF Mk II. 466 exemplaires furent mis en service au sein du No. 157 Squadron de la RAF en janvier 1942, afin de remplacer le Douglas A-20 Havoc. La version NF Mk II était similaire à la version F Mk II, mais était équipé avec le radar centrimétrique AI Mk IV. L'antenne émettrice pivotante était montée dans le nez et l'antenne bipolaire réceptrice dans les ailes. Un certain nombre de NF Mk II eurent leur équipement radar démonté et remplacé par des réservoirs additionnels pour être utilisés pour l'intrusion de nuit. Ces appareils, désignés NF II (Spécial) furent déployés à Malte le 20 décembre 1942, et afin d'opérer contre des cibles en Italie.
    97 NF Mk II reçurent le radar centimétrique AI Mk VIII et furent désignés Mosquito NF.Mk XII. Le Mosquito NF Mk XIII, avec 270 unités produites, eut une production équivalente aux NF Mk XII modifiés. Le radar centimétrique était monté dans une solide cosse (Mk XII / XIII) ou dans un radome (Mk XVII / XIX), qui a entrainé le déplacement des mitrailleuses. Les autres variantes de chasse nocturne furent Mk XV, Mk XVIII (Mk II convertis), Mk XIX et Mk 30. Les 3 derniers modèles furent équipés du radar AI Mk X construit aux USA.

  • Mosquito NF Mk X: Version Chasse nocturne, jamais produite.
  • Mosquito NF Mk XI: Version Chasse nocturne, jamais produite.
  • Mosquito NF Mk XIV: Version Chasse nocturne, jamais produite.
  • Mosquito NF Mk XV: Désignation donnée à 5 Mosquitos B.Mk IV, qui furent convertis en chasseur de nuit de haute altitude.
  • Mosquito NF Mk XVIII: Désignation donnée à 100 Mosquitos NF.Mk II, qui furent équipés du radar américain AI.Mk X.
  • Mosquito NF Mk XIX: Version améliorée du chasseur nocturne Mosquito NF XIII. Equipé du radar AI de construction anglaise ou américaine. 220 exemplaires construits.
  • Mosquito NF Mk 30: Version chasseur de nuit de haute altitude. Équipé avec 2 moteurs Roll-Royce Merlin 76 de 1,710-hp ou 1275-kW. 526 exemplaires construits.
  • Mosquito NF Mk 31: Version Chasse nocturne, jamais produite.
    Après guerre, 2 nouvelles versions de chasseur nocturne furent développées, le NF Mk 36 et le NF Mk 38 :

  • Mosquito NF Mk 36: Similaire au NF.Mk 30, mais équipé du radar américain AI.Mk X. Propulsé par 2 moteurs Roll-Royce Merlin 113/114 de 1,690-hp (1260-kW). 266 exemplaires construits.
  • Mosquito NF Mk 38: Similaire au NF.Mk 30, mais équipé du radar anglais AI Mk IX. 50 exemplaires construits.
    Pour avertir les chasseurs de nuit allemands qu'ils étaient traqués par ce radar, l'allemagne développa le détecteur de radar FuG 350 Naxos.
    Les mosquitos d'intrusion nocturne du No. 100 Group de la RAF, furent équipés du détecteur de radar Serrate pour leur permettre de traquer les chasseurs allemands à partir de leur radar Lichtenstein B/C et SN-2, ainsi que du Perfectos permettant de traquer l'Identification friend or foe (IFF) allemand.

    Chasseur-bombardier
    La version la plus produite a été le chasseur-bombardier FB Mk.VI avec 2718 unités. Développé à partir de la variante Mk.II, le Mk.VI vola pour la première fois en février 1943. Conçu pour le rôle de chasseur - bombardier, le Mk.VI pouvait transporter deux bombes de 250 livres (110 kg) ou deux bombes de 500 livres (230 kg) dans la soute ainsi que deux autres supplémentaires sous les ailes. A partir du début 1944, le Coastal Command opéra avec des Mk.VI armés de huit roquettes de 60 livres (27 kg) pour des raids anti-navires.
    Les autres versions de chasseur - bombardier furent les Mosquitos FB Mk.XVIII convertis à partir du Mk.VI (connus quelques fois sous le nom de TséTsé), 27 unités construites. Ils étaient équipés d'un canon Molins de 57 mm situé dans le nez, élaboré à partir d'un canon anti-tank de 6 livres modifié à chargement automatique permettant un tir semi ou totalement automatique (26 coups en 20 secondes), ainsi que de deux mitrailleuses de 7.7 mm.
    L'Air Ministry suspectait initialement que cette version ne pouvait être mise en service, mais des tests (faussés ?) prouvèrent le contraire. Bien que le canon ait donné au Mosquito un surcroit de puissance de feu contre les U-boats, il exigeait une approche trop linéaire donc trop vulnérable, ce qui rendait les roquettes plus efficace, principalement parce que le Mosquito dépourvu du 6 pounder n'était pas pénalisé par le poids du canon.
    Les FB Mk 26 et FB Mk 40, basés sur le Mk VI, étaient construits au Canada et en Australie, et étaient motorisés par des moteurs Merlin fabriqués par Packard.
    Toutes les différentes variantes avaient cependant des dispositifs communs, comme par exemple, un panneau blindé protégeant le poste de pilotage et un "manche à balai" plutôt qu'un volant (comme installé dans le Spitfire).

    Chasseur-Torpilleur
    Afin de répondre aux spécifications N.15/44 de la Royal Navy, de Havilland construisit une variante spécifique au rôle de torpilleur. Le résultat fut la variante Sea mosquito TR Mk 33 (50 exemplaires), qui possédait des ailes repliables, un radôme de nez et des points d'attaches sous le fuselage pour le largage de torpilles. Cependant une autre version, vu le jour avec le Sea Mosquito TR Mk 37(14 exemplaires), possédant un radar ASV Mk. XIII au lieu du AN/APS-6 de la version précédente.

    Avion de tractage de cible
    La Royal Navy utilisa une version dédiée au remorquage de cible qu'elle désigna comme Mosquito TT Mk 39 (TT pour Towing Target). Cette version était en fait des Bombardiers B Mk XVI convertis pour cette mission bien spécifique. La version de la RAF fut désignée TT Mk 35, ceci furent les derniers appareils opérationnels à être retirés du service en 1956.

    Avion d'entrainement
    Mosquito T Mk III : Version d'entrainement biplace, propulsée par 2 moteurs Rolls-Royce Merlin 21 piston. 348 unités furent produites pour la RAF et la Fleet Air Arm (Aéronavale). De Havilland Australia construit 11 T Mk 43, similaires aux Mk III britanniques.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Havilland Mosquito Empty
MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeSam 6 Déc 2008 - 22:06

Construction canadienne

  • Mosquito B Mk VII : Modéle canadien basé sur la version bombardier Mosquito B Mk V. Propulsée par 2 moteurs à piston Packard Merlin 31 d'une puissance de 1,418-hp (1,057-kW), 25 unités produites.
  • Mosquito B Mk XX : Modéle canadien basé sur la version bombardier Mosquito B Mk IV , 145 unités produites, dont 40 furent converties en appareil de reconnaissance photographique F-8 pour le compte de l'USAAF.
  • Mosquito FB Mk 21 : Modéle canadien basé sur la version Chasseur- bombardier FB Mk VI. Propulsée par 2 moteurs à piston Rolls-Royce Merlin 31 d'une puissance de 1,460-hp (1,089-kW), 3 unités produites.
  • Mosquito T Mk 22 : Modéle canadien basé sur la version entrainement Mosquito T Mk III.
  • Mosquito B Mk 23 : Version Bombardier jamais construite.
  • Mosquito FB Mk 24 : Configuration canadienne du chasseur bombardier. Propulsée par 2 moteurs à piston Rolls-Royce Merlin 301 d'une puissance de 1,620-hp (1208-kW), 2 unités construites.
  • Mosquito B Mk 25 : Version améliorée du bombardier Mosquito B Mk XX. Propulsée par 2 moteurs à piston Packard Merlin 225 d'une puissance de 1,620-hp (1,208-kW), 400 construits.
  • Mosquito FB Mk 26 : Version améliorée du chasseur bombardier Mosquito FB Mk 21. Propulsée par 2 moteurs à piston Packard Merlin 225 d'une puissance de 1,620-hp (1,208-kW) , 338 construits.
  • Mosquito T Mk 27 : Version canadienne d'entrainement.
  • Mosquito T Mk 29 : Désignation des 26 chasseurs FB Mk qui furent convertis en version d'entrainement T Mk 29 .
    Construction Australienne

  • Mosquito FB Mk 40 : Chasseur-bombardier biplace pour la RAAF. Équipé de 2 moteurs à piston Roll-Royce Merlin 31 d'une puissance de 1 460-hp (1 089-kW). 178 exemplaires construits en Australie.
  • Mosquito PR Mk 40 : Désignation de 6 FB Mk 40 convertis en appareil de reconnaissance photo.
  • Mosquito FB Mk 41 : Chasseur-bombardier biplace pour la RAAF. 11 exemplaires construits en Australie.
  • Mosquito PR Mk 41 : Appareil de reconnaissance photo biplace pour la RAAF. 17 exemplaires construits en Australie.
  • Mosquito FB Mk 42 : Chasseur-bombardier biplace . Équipé de 2 moteurs à piston Roll-Royce Merlin 69. 1 seul appareil construit : il s'agit d'un FB Mk 40 converti.
  • Mosquito T Mk 43 : Version d'entrainement biplace de la RAAF. 11 FB Mk 40 furent convertis en T Mk 43.
    Exemplaires produits

  • Mosquito PR.xx : reconnaissance photographique (environ 720 exemplaires)
  • Mosquito F.xx : chasseur (de jour, une seule version, peu d'exemplaires)
  • Mosquito NF.xx : chasse de nuit (équipé d'un radar, moins de 1 800 exemplaires)
  • Mosquito B.xx : bombardier (environ 1 600 exemplaires)
  • Mosquito FB.xx : chasseur-bombardier (plus de 3 100 exemplaires)
  • Mosquito TR.xx : torpilleur embarqué sur porte-avions (64 exemplaires)
  • Mosquito T.xx : avion d'entrainement (environ 400 exemplaires)
  • Mosquito TT.xx : avion de remorquage de cible (?? exemplaires)
    (xx = numéro de version dans le type).
    Un total de 7 781 appareils furent produits dont 6 710 pendant la guerre. De Havilland compta 5 007 avions construits à partir de 3 usines en grande Bretagne. Les Mosquitos anglais ont été produits par Airspeed Ltd, Percival Aircraft Company et Standard Motors. Les succursales canadienne et australienne de Havilland produisirent quant à elles, respectivement 1 134 et 212 unités. Le convoyage des Mosquitos canadiens vers le front européen resta problématique, une partie des appareils ayant disparus mystérieusement au dessus de l'Atlantique Nord... La théorie de l'implosion accidentelle fut avancée, ce qui entraina une vigilance accrue des usines canadiennes, en ce qui concerne la production des moteurs et des systèmes hydrauliques. Cependant, aucune cause claire ne vient expliquer toutes ces pertes. La compagnie ajouta alors 5h de vol supplémentaires afin d'éprouver toutes les sorties d'usines, avant leur traversée. A la fin de la guerre, 500 mosquitos bombardiers et chasseur-bombardiers canadiens avaient été livrés sur le front.
    La dernière unité Mosquito sortit des chaines en novembre 1950, il s'agissait d'un NF Mk 38 construit à Broughton à coté de Chester.
    Survivants
    Havilland Mosquito 180px-Mosquito_B.Mk.35_RS712
    Mosquito B 35 N° serie RS712 de Kermit Weeks

    Havilland Mosquito 180px-Mosquito_nmusaf
    De Havilland D-98 Mosquito Mk.XXXV restauré à partir d'un Mk XVI. Peint aux couleurs du 653 Bomb Squadron


    Havilland Mosquito 180px-De_Havilland_Mosquito_-_Prototype_1
    Prototype n°1 en cours de restauration
    On estime à environ une trentaine, le nombre de Mosquitos « survivants » préservés au sein de différentes collections, dont le musée de Royal Air Force à Hendon ou le musée canadien d'aviation à Ottawa. la construction en bois rendant difficile toutes tentatives de restauration.
    En 2004, le prototype original, N° de serie W4050, subit une restauration complète au de Havilland Aircraft Heritage Centre situé dans le Hertfordshire (GB). Un exemplaire complet est actuellement visible dans la galerie dédiée à la Seconde Guerre Mondiale au National Museum of the United States Air Force Ce Mosquito est une version britannique B Mk 35, construit en 1946, plus tard utilisé pour le remorquage de cible. Ayant volé jusqu'en 1985, mais souffrant de multiples pannes, cet avion a été restauré sous une configuration Mk XVI, arborant la livrée des appareils de reconnaissance météo du 653rd Bomb Squadron du 25th Bomb Group, basé en Angleterre de 1944 à 45.
    Un autre Mosquito est actuellement en restauration, nécessitant la construction de nouvelles section de fuselage par des bénévoles du Royal Australian Air Force Museum situé à Point Cook (Victoria, Australie). Étant donné l'état de délabrement de l'appareil et la nature de fabrication de l'appareil, compte tenu de la main d'œuvre et des moyens financiers du musée, on estime à 10 ans la restauration complète de l'appareil.
    Le dernier Moustique en état de vol, fut le numéro de série RR299 modèle T Mk III construit entre octobre 1944 et juillet 1945. Malheureusement, il s'écrasa le 21 juillet 1996 tuant son équipage après avoir 'décroché' suite à une virage engagé, durant une démonstration aérienne au Barton Aerodrome situé à Barton, Greater Manchester.
    Cependant, il existe quelques projets de restauration pour refaire voler ce mythique oiseau. Une réplique en état de vol, utilisant un nouveau bois mais aussi des pièces originales, est en construction en Nouvelle-Zélande. Sur cette même île, le numéro de série KA114, a été restauré par Avspecs pour le collectionneur américain Jerry Yagen, il est fort probable qu'il devienne le premier Moustique en état de voler depuis 1996. De plus, Un Mosquito B 35 détenu par la Experimental Aircraft Association basée à Oshkosh (Wisconsin, USA), été théoriquement en état de vol, quand son propriétaire Kermit Weeks l'a cédé au musée.
    La Canadian Historical Aircraft Association (CHAA) basée à Windsor (Ontario) reconstruit un Mosquito issu d'un crash dans l'Artique canadien.Glyn Powell habitant Papakura en New Zealand a construit un moule permettant de reconstruire les fuselage en bois, et la CHAA acheta le premier fuselage et ainsi que Avspecs qui acheta en plus les ailes en octobre 2007.
    A Vancouver, le Mosquito VR796 (CF-HML)est en cours de restauration au sein du Vancouver South Airport area. Cet appareil est un modèle B Mk 35 construit après guerre, pour servir au sein de la Spartan Air Services Aircraft , en excellente condition, il devrait pouvoir revoler sous peu.
    Un exemplaire de NF30 (chasseur de nuit équipé d'un radar) est visible au musée de l'air de Bruxelles. Il s'agit probablement du seul exemplaire encore existant.
    Petite Anecdote : A la fin de la guerre, quand la nécessite de construire les avions n'était plus aussi pressante, et surtout avec l'expérience acquise dans les domaines de collages de bois, les chantiers de Havilland se sont diversifié avec la constructions des premiers dériveurs de type 505. C'est ainsi que les 50 premiers [505] montés en France par divers chantiers, recevaient les coques en bois directement de de Havilland....
    Pays utilisateurs

  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_the_United_Kingdom.svgGrande-Bretagne
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Canada-1868-Red.svg Canada
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Australia.svg Australie (environ 200 exemplaires à partir de 1944)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_the_United_States.svg Etats-unis (environ 40 exemplaires)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Belgium_%28civil%29.svg Belgique(moins de 30 exemplaires après guerre)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_the_People%27s_Republic_of_China.svg république populaire de chine( environ 200 exemplaires à partir de 1948)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_France.svg France (une centaine d'exemplaires de 1945 à 1950)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Israel.svg Israël(probablement une centaine d'exemplaires après guerre)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Turkey.svg Turquie (plus de 130 exemplaires de 1947 à 1954)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_SFR_Yugoslavia.svg RFS Yougoslavie (une centaine d'exemplaires après guerre)
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Myanmar.svg Birmanie
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Czechoslovakia.svg Tchécoslovaquie
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_the_Dominican_Republic.svg République dominicaine
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_New_Zealand.svg Nouvelle-Zélande
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Norway.svg Norvège
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Poland.svg Pologne
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_South_Africa_1928-1994.svg Afrique du Sud
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_the_Soviet_Union.svg URSS
  • Havilland Mosquito 20px-Flag_of_Sweden.svg Suède: (Chasseur nocturne Sw designation: J30)

    wikipédia
  • Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous


    Havilland Mosquito Empty
    MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 8:12

    Merci Obélix
    Revenir en haut Aller en bas
    blida1961

    blida1961

    Masculin
    Nombre de messages : 1067
    Age : 78
    Date d'inscription : 16/05/2008

    Havilland Mosquito Empty
    MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 9:25

    Un autre De Haviland , mais celui là " Dragon "

    Havilland Mosquito Dragon10
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous


    Havilland Mosquito Empty
    MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 13:22

    Il y en a eu plusieur variante le DH 84,le DH 86 express,et le DH 89 ci dessous
    ÉquipageMotorisationDimensionsMassesPerformances
    Havilland Mosquito 300px-DH89_dx_2005
    RôleAvion de transport
    2
    Moteur2 moteurs De Havilland Gipsy Six d'une puissance totale de 408 ch
    Envergure14,6 m
    Longueur10,5 m
    Hauteur3,1 m
    Surface alaire31,6 m²
    À vide1 460 kg
    Avec armement2 490 kg
    Vitesse maximale253 km/h
    0,2 Mach
    Plafond5 090 m
    Vitesse ascensionnelle260 m/min
    Distance franchissable920 km
    Revenir en haut Aller en bas
    blida1961

    blida1961

    Masculin
    Nombre de messages : 1067
    Age : 78
    Date d'inscription : 16/05/2008

    Havilland Mosquito Empty
    MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 15:04

    ça c' était de l' avion de largage !!! Il fallait ouvrir la porte ( ce qui est évident )
    la refermer pour les courants d' air et le froid , ( ce qui l' est moins pour le dernier !!! ) , descendre sur l' aile en faisant bien attention ou l' on mettait les pieds , se tenir à la barre sur l' aile et enfin se laisser partir e douceur !!!!
    Quels souvenirs ......
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Anonymous


    Havilland Mosquito Empty
    MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 15:09

    Ils auraient pu faire une trappe dans la queue.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    Havilland Mosquito Empty
    MessageSujet: Re: Havilland Mosquito   Havilland Mosquito Icon_minitime

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Havilland Mosquito
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LES MATERIELS ET LES MOYENS :: L'armement :: Divers-
    Sauter vers: