Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu ...
Voir le deal

 

 Mythes et réalités

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Mythes et réalités Empty
MessageSujet: Mythes et réalités   Mythes et réalités Icon_minitime2008-11-05, 16:23

« L’Indochine » – c’est-à-dire les pays autrefois réunis sous ce nom par l’administration coloniale française – a touché l’imaginaire français de diverses manières, que ce soit par le colonialisme, par la guerre ou, plus récemment, par l’immigration. « L’Indochine » imaginaire était associée à l’opium, à la cruauté, aux plaisirs des sens et, de manière paradoxale, à un mysticisme qui rejetait le monde sensible ainsi qu’à un type de sagesse qui n’était pas sans adeptes français. Entre l’Inde et la Chine, « l’Indochine » était constamment définie par ce qu’elle n’était pas, un lieu d’ambiguïtés curieuses. C’était également un pays dangereux, habité de pirates légendaires, de tigres et d’« indigènes » traîtres ; c’était un territoire où il fallait à tout prix minimiser la résistance contre le colonialisme, et où pourtant cette résistance s’obstinait à se faire sentir. Et comme l’attestent des films assez récents, le mot « Indochine » garde aux oreilles des Français un certain pouvoir évocateur des grandeurs coloniales passées. Du mythe au discours de la domination coloniale, de la nostalgie à la culpabilité post-coloniale, il faut maintenant relire ces « Indochines » imaginaires à la lumière des nouveaux liens avec les anciennes colonies créés par la présence des immigrants vietnamiens, cambodgiens et laotiens en métropole.
L’Inde, quant à elle, est au centre des mythes romantiques de l’Origine et présente des tropes de mysticisme exotique qui lui sont propres. Longtemps rappelée avec une nostalgie qui est propre au premier empire français perdu, la présence française en Inde a attiré moins d’attention critique qu’elle ne le mérite ; maintenant, devant le nouvel intérêt qu’inspire aussi bien la littérature de voyage que la fiction, et en réponse au besoin de distinguer entre la politique coloniale française et celle de la Grande Bretagne."
calenda-revues.org

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Mythes et réalités Empty
MessageSujet: Re: Mythes et réalités   Mythes et réalités Icon_minitime2008-11-05, 19:11

Merci Alain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Mythes et réalités Empty
MessageSujet: Re: Mythes et réalités   Mythes et réalités Icon_minitime2008-11-05, 19:28

merci Servelow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Mythes et réalités Empty
MessageSujet: Re: Mythes et réalités   Mythes et réalités Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mythes et réalités
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: Indochine-
Sauter vers: