Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

 

 Les différents types de barges de débarquement alliées

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMer Mai 15 2024, 13:27

J’ai essayé de faire un tableau des moyens de débarquement alliés mais ce n’est pas terrible.  Je continue ce soir. Je mettrai des illustrations.  Je demanderai à Commandoair40 comment faire un tableau. 

Nom Longueur Maitre-bau Vitesse Armement Capacité Equipage Quantité 

LST 100 m 15 m 12 nd 1 canon 76 mm 12 canons AA 20 chars 100 hommes
LSM 62 m 10, 5 m 13 nd 6 canons AA
LCT  35 m 10 m 8 nd 11/13 hommes
LCM
LCI 48 m 7 m 15 nd 4 canons  x 20 mm 200 hommes 24/29 hommes
LCVP
LCT-R
LCA




       LCVP     Landing Craft Vehicle & Personnel Higgins
       LCI         Landing Craft Infantry
       LCM      Landing Craft Mechanized
       LST        Landing Ship Tank Mk2
       LCA        Landing Craft Assault
       LCT        Landing Craft Tank Mk4
       LCT-R    Landing Craft Tank – Rocket

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier


Dernière édition par Alexderome le Jeu Mai 16 2024, 22:03, édité 1 fois

Commandoair40, 81/06 et marienneau jean-michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMer Mai 15 2024, 22:54

Vu la multitude de navires et d'embarcations armées lors du débarquement, les uns portés par les autres, faire un récapitulatif est difficile.
Pareil pour tous les navires et engins navigants et armés des Dinassauts en Indochine, la plupart cédés ou prêtés par les Américains et Anglais.

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeJeu Mai 16 2024, 22:00

On va faire ce dossier progressivement. 
Commençons la présentation avec le plus grand,  le LST.
Un ordre de grandeur des différents types de chalands de débarquement.
Les différents types de barges de débarquement alliées Landin10
NB je ne suis pas un spécialiste,  c'est juste à titre indicatif.

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier


Dernière édition par Alexderome le Jeu Mai 16 2024, 22:22, édité 1 fois

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeJeu Mai 16 2024, 22:20

A) Les Landing Ship 
Transports amphibies pour débarquement direct sur les plages. 
LST : Landing Ship Tank 
Les différents types de barges de débarquement alliées Lst_si10

Longueur : 100 m
Maître-bau :15 m 
Vitesse maximale : 12 nd
Armement : 1 canon 76 mm, 12 canons AA,  6 mitrailleuses AA
Capacité : 20 chars /160 hommes/ 4 LCVP (Landing Craft Vehicle Personnel)
Les différents types de barges de débarquement alliées Lct_ma10

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeJeu Mai 16 2024, 22:35

Son successeur Français, appelé BDC  (Bâtiment de Débarquement de Chars), que certains d'entre vous ont connus pour aller en Algérie, et en revenir et en Tunisie.
[size=undefined] débarquement de chars Trieux[/size]
[size=undefined]Les différents types de barges de débarquement alliées Blason01[/size]Mis sur cale aux Ateliers et Chantiers de Bretagne à Nantes le 25 avril 1958, ce bâtiment de débarquement de chars est baptisé Trieux le 17 avril 1956, du nom d'un petit fleuve côtier de Bretagne. Le Trieux est lancé le 6 décembre 1958. Il entre en service le 18 mars 1960 et est affecté à la 4e région maritime. C'est le premier d'une série de cinq bâtiments du même type.
Les différents types de barges de débarquement alliées Photo05m
Le BDC Trieux à Mururoa (1966).
Sa carrière commence en Algérie, où du 11 juin au 22 juillet 1962, avec le porte-avions La Fayette, le LST Chélif et les BDC Blavet et Argens, il assure le rapatriement de 17 500 personnes d'Algérie en Métropole.
Mais son activité va se dérouler pour la plus grande partie de sa carrière dans le Pacifique, en 1966, 1965, puis de 1968 à 1972, et de 1973 jusqu'à son désarmement. Début 1967, il est équipé d'un hangar pour hélicoptères sur l'avant du bloc passerelle.
Basé à Papeete, il est affecté au soutien du Centre d'Expérimentation du Pacifique. Avec sa large capacité d'emport, il est à même de remplir sa mission principale, le ravitaillement des sites de Mururoa et Hao. Le Trieux est toutefois régulièrement sollicité pour d'autres missions telle que les exercices amphibies avec le RIMAP (Régiment d'Infanterie de Marine, Polynésie), les évacuations sanitaires, les opérations de recherches en mer, le soutien logistique... L'hélicoptère Alouette III de la 12S qu'il accueille, lui offre alors une capacité d'intervention inégalée jusqu'alors.
Le Trieux est désarmé à Papeete le 12 juillet 1988, remplacé dans ses fonction par le BTS Bougainville. Condamné le 5 décembre 1988 (numéro de condamnation Q666), sa coque est vendue puis démoli à Singapour en 1991.
Pour en savoir plus :
Les différents types de barges de débarquement alliées ButtonLes caractéristiques principales
Les différents types de barges de débarquement alliées ButtonLes bâtiments de débarquements de chars
Les différents types de barges de débarquement alliées ButtonUne histoire du BDC Trieux
Les différents types de barges de débarquement alliées ButtonLes bâtiments ayant porté le nom de Trieux
Les différents types de barges de débarquement alliées ButtonObjets de tradition
Les différents types de barges de débarquement alliées ButtonUne collection de photos
Les Bâtiments de Débarquement de Chars :
.Nom.Chantier
Sur cale
Lancé
En service
Rayé
Observations
L9003-Argens ACB, Nantes 10/07/1958
11/04/1959
 27/06/1960
 04/12/1985
St Mandrier : En attente démolition
L9004-Bidassoa Le Trait 30/01/1960
29/12/1960
01/10/1961
06/04/1987
19/09/1989 : Coulé (cible de tir) mer d'Iroise
L9009-Blavet ACB, Nantes 19/01/1959
16/01/1960
01/01/1961
15/09/1986
06/09/1988 : Coulé (cible de tir) Tahiti
L9008-Dives Le Trait 07/08/1959
28/06/1960
14/04/1961
21/04/1986
St Mandrier : En attente démolition
L9007-Trieux ACB, Nantes 25/04/1958
06/12/1958
18/03/1960
05/12/1988
1991 : Démoli à Singapour
Les commandants du BDC Trieux
Capitaine de corvette Malvaut1er juin 1959
Capitaine de corvette Renaudineau23 juin 1960
Capitaine de corvette Desprets28 décembre 1961
Capitaine de corvette Olivier29 juin 1963
Capitaine de corvette Mulet18 janvier 1965
Capitaine de corvette Margueritte12 janvier 1966
Capitaine de corvette Louis Fuzeau10 juillet 1967
Capitaine de corvette Jean Arnal12 juin 1968
Capitaine de corvette Guirec Doniol13 juin 1969
Capitaine de corvette André Sonier29 août 1970
Capitaine de corvette Aymard de Vivié de Regie2 août 1971
Capitaine de corvette Claude Gravelin28 juillet 1972
Capitaine de corvette André Denis26 avril 1974
Capitaine de corvette Henri Bret25 septembre 1975
Capitaine de corvette Henri Trabut-Cussac22 novembre 1976
Capitaine de corvette Jean-Marie Roy1er décembre 1977
Capitaine de corvette Sumien30 novembre 1978
Capitaine de corvette Arnaud David30 novembre 1979
Capitaine de corvette Alain Robart17 novembre 1980
Capitaine de corvette de Rancourt de Mimerand12 novembre 1981
Capitaine de frégate René Pons9 novembre 1982
Capitaine de corvette Louis-Claude Chailleux14 mai 1984
Capitaine de corvette Jean-Luc Montoux16 novembre 1985
Capitaine de corvette Philippe Goullet de Rugy19 mai 1987
Net-Marine :copyright: 2010. Copie et usage : cf. droits d'utilisation.


[Sommaire Net-Marine]

Alexderome, Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeJeu Mai 16 2024, 22:41

LANDING SHIP MEDIUM 
Les différents types de barges de débarquement alliées Usscha10

Longueur : 62 m
Maître-bau : 10, 5
Vitesse maximale : 13 nd
Armement : 6 canons AA 
Capacité : 6 LVT, Landing Vehicle Tracked
Les différents types de barges de débarquement alliées 10140010

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeJeu Mai 16 2024, 23:24

A suivre...

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeJeu Mai 16 2024, 23:31

Voici le Landing Craft Tank ( LCT Anglais) MK4

Historique du Landing Craft Tank – LCT Mk4


Le LCT (Landing Craft Tank) est le plus grand engin de débarquement de l’armée britannique. Ce bâtiment est l’équivalent anglais du LST américain et peut transporter jusqu’à 136 tonnes de fret.
Près de 6 versions différentes (de Mk1 à Mk6) sont produites pendant et après la Seconde Guerre mondiale, et le modèle Mk4 est celui qui a été le plus fabriqué.
Largement utilisé pendant la bataille de Normandie pour acheminer hommes, vivres et matériel, le Landing Craft Tank sert également sous pavillon américaine. Certains bâtiments participent aux conflits en Corée et au Vietnam.

Fiche technique du Landing Craft Tank – LCT Mk4


Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : LCT Mk4
Production totale : 1 435 unités dont 965 pendant la Seconde Guerre mondiale
Equipage : 13 hommes : 1 officier et 12 membres d’équipage
Propulsion : 3 moteurs diesel Gray-Marine de 675 chevaux chacun
Capacité : 3 chars moyens ou 136 tonnes de fret
Armement : deux canons de 20 mm
Vitesse maximale : 8 nœuds
Longueur : 35,70 m
Largeur : 9,80 mLes différents types de barges de débarquement alliées Landing_craft_tank

Alexderome, Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeVen Mai 17 2024, 20:46

Merci Jean Michel,  comme tu l’indiqués, le LST Landing Ship Tank de fabrication américaine diffère du LCT Landing Craft Tank britannique par sa taille,  100 m de longueur pour le premier et 30 m pour le second d'où une capacité différente,  20 chars pour le LST et 3/4 chars pour le LCT.

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeVen Mai 17 2024, 21:17

Pour le transport de l’Infanterie,  on a deux types principaux,  le LCI Landing Craft Infantry et le LCP, Landing Craft Personnel. 

LCI (l) Landing Craft Infantry (large) 
Longueur : 48 m 
Maître-bau :7 m
Vitesse maximale : 15, 5 nd
Armement :4/5 canons 
Capacité : 200 hommes 

Les différents types de barges de débarquement alliées Genera19
Les différents types de barges de débarquement alliées Nglci110


LCP (l)Landing Craft Personnel (large)
Longueur : 11, 20 m
Maître-bau : 3,3 m
Vitesse maximale :   8/11  nd
Armement : 1 ou 2 mitrailleuses 
Capacité : 25/36 hommes
Les différents types de barges de débarquement alliées Lcpl10
Les différents types de barges de débarquement alliées Landin10

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeVen Mai 17 2024, 23:16

Le LCVP. américain sur Omaha OMAHA BEACH
"Les Dents de la mer de la mort." Une photo de CPHOM Robert Sargent F., USCG.Le LCVP de la U.S.S. Samuel Chase débarque des troupes de la première division, le matin du 6 Juin 1944 à Omaha Beach.
(Photograph U.S. National Archives)
 Les différents types de barges de débarquement alliées Omahaa2Les différents types de barges de débarquement alliées Omahaa2

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeVen Mai 17 2024, 23:31

Les différents types de barges de débarquement alliées Omahaa1Les différents types de barges de débarquement alliées Omahaa1

photo précédente prise du même LCVP, obus allemand atteignant une caisse de grenade et mettant le feu au LCVP.

Photo présente, troupes en attente débarquement le 6 juin 1944

Alexderome, Commandoair40, 81/06 et marcalfred aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marcalfred
membre confirmé
membre confirmé
marcalfred


Masculin
Nombre de messages : 241
Age : 77
Emploi : Retraité (ex jardinier)
Date d'inscription : 01/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 09:03

Très intéressant ce sujet! Tout à coup je me souviens avoir fait un tour dans une barge un "DUKW" à Malo les Bains en 1961, sortie d'école après l'obtention du CEP.  une vingtaine de minutes en mer pour 1franc, le temps d'être trempé! Malheureusement une sortie en mer agitée à eue raison de lui en faisant deux victimes en 1968...

Les différents types de barges de débarquement alliées D-201310

___________________________________ ____________________________________

Si une communauté n’est pas acceptée, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses mœurs.

Commandoair40 et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 28834
Age : 77
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:07

Merci a vous pour ce magnifique article .

Les différents types de barges de débarquement alliées 926774  Les différents types de barges de débarquement alliées 373769  Les différents types de barges de débarquement alliées 926774  Les différents types de barges de débarquement alliées 373769  Les différents types de barges de débarquement alliées 926774  Les différents types de barges de débarquement alliées 373769  Les différents types de barges de débarquement alliées 926774

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Les différents types de barges de débarquement alliées 908920120 Les différents types de barges de débarquement alliées Cocoye10 Les différents types de barges de débarquement alliées 908920120

« Je ne suis pas abattu, je n'ai pas perdu courage.
La vie est en nous et non dans ce qui nous entoure.
Être un homme et le demeurer toujours,
Quelles que soient les circonstances,
Ne pas faiblir, ne pas tomber,
Voilà le véritable sens de la vie ».

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:10

Merci 
A l’heure du 80E anniversaire du débarquement,  un petit rappel pourrait permettre de pouvoir identifier les différentes embarcations. Je ne me suis pas penché sur les Liberty ship. 
Je continuerai dans la semaine avec d'autres moyens de débarquement.

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:26

J'ai ce document sur les Lyberties Schip

Le nom de Liberty Ship a été donné à ces unités par le président Franklin Roosevelt qui, en lançant le programme, a évoqué la phrase de Patrick Henry, héros de l'indépendance américaine : «Give me liberty or give me death».
Les Liberty ships ont joué un rôle fondamental en transportant des dizaines de milliers de tonnes de denrées de toute sorte. Ce pont de navires a permis de nourrir les populations alliées, de transporter le matériel nécessaire aux débarquements d'Afrique du Nord, de Normandie et de Méditerranée, permettant la reconquête de l'Europe par les alliés.
Winston Churchill a écrit à leur propos : «Without the supply column of Liberty ships that enlessly plowed the seas between America and England, the war would have been lost».

La construction des Liberty ships

Pour les besoins de la guerre, depuis fin 1941 les Etats-Unis construisent, à cadence très élevée, des centaines de cargos identiques de 10 000 tonnes de port en lourd, surnommés Liberty ships : 2 751 exemplaires sortent de 18 chantiers entre 1941 et 1945. Ils sont construits en grande série pour constituer une flotte capable de compenser les pertes de tonnages infligées par les sous-marins allemands dès le début de la guerre.
Pour produire ces navires à des coûts aussi réduits que possible, il est décidé d'utiliser la soudure et non plus le rivetage comme procédé de construction. Celui-ci présente des avantages considérables tant en gain de temps que de poids et d'économie de métal, mais aussi l'inconvénient de supprimer la souplesse des coques rivetées. Ainsi, il arrivera en pleine mer que des coques trop chargées cassent net, provoquant rarement la perte totale du navire. Mais compte tenu de l'urgence, il est décidé de passer outre. En définitive, on ne dénombrera que 114 navires cassés sur 2751 liberty.
Toujours dans l'esprit d'un meilleur rendement, ces navires en acier sont construits avec des méthodes de préfabrication qui ont permis un achèvement rapide. La construction qui avait pu prendre tout au début jusqu'à trois mois, accélère jusqu'à environ deux semaines en moyenne. Le Robert E.Peary est même lancé 4 jours et 29 minutes après la pose de sa première tôle.

Les caractéristiques

Les Liberty ships possèdent à peu près les mêmes caractéristiques :
  • longueur : 134,56 mètres ;

  • largeur : 17,32 mètres ;

  • creux : 11,37 mètres ;

  • tirant d'eau : 8,45 mètres ;

  • jb : 7 176 tonneaux ;

  • jn : 4 380 tonneaux ;

  • port en lourd : 10 631 tonnes ;


[table style="font-family: Arial; background-color: rgb(204, 255, 255);" border="0" cellpadding="1" cellspacing="0" summary=]
[tr][td]Les différents types de barges de débarquement alliées Liberty1[/td]
[td width="20"] [/td]
[td]
Ce sont des navires à plein échantillonnage, à deux ponts continus complets et à cinq cales (trois à l'avant et deux à l'arrière), gréés à trois mâts équipés de deux mâts de charge par cale.
La propulsion est assurée par une machine alternative à vapeur à triple expansion qui tourne à 66 tours par minute. Une puissance de 2 500 CV donne 10,5 nœuds. Deux chaudières chauffant au mazout consomment 26 tonnes de fuel et 22 tonnes d'eau par jour. Les Liberty ships ne possèdent qu'une hélice.
Les aménagements sont centralisés, disposés en bloc dans le château unique. Les Liberty ships apportent une nouvelle notion de confort avec des cabines à deux ou trois pour les matelots. Le fourneau de la cuisine chauffe au charbon, pas de four à pain.
Les équipements de navigation sur la passerelle consistent en un compas gyroscopique Sperry mark XIV, un sondeur à ultrasons non enregistreur, un radiogonomètre et un équipement de radio sobre, sans ondes courtes ni radiophonie. Certains Liberty ont un radar de navigation.
[/td]
[/tr]
[/table]

Alexderome et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:27

suite 
Le nom de Liberty Ship a été donné à ces unités par le président Franklin Roosevelt qui, en lançant le programme, a évoqué la phrase de Patrick Henry, héros de l'indépendance américaine : «Give me liberty or give me death».
Les Liberty ships ont joué un rôle fondamental en transportant des dizaines de milliers de tonnes de denrées de toute sorte. Ce pont de navires a permis de nourrir les populations alliées, de transporter le matériel nécessaire aux débarquements d'Afrique du Nord, de Normandie et de Méditerranée, permettant la reconquête de l'Europe par les alliés.
Winston Churchill a écrit à leur propos : «Without the supply column of Liberty ships that enlessly plowed the seas between America and England, the war would have been lost».

La construction des Liberty ships

Pour les besoins de la guerre, depuis fin 1941 les Etats-Unis construisent, à cadence très élevée, des centaines de cargos identiques de 10 000 tonnes de port en lourd, surnommés Liberty ships : 2 751 exemplaires sortent de 18 chantiers entre 1941 et 1945. Ils sont construits en grande série pour constituer une flotte capable de compenser les pertes de tonnages infligées par les sous-marins allemands dès le début de la guerre.
Pour produire ces navires à des coûts aussi réduits que possible, il est décidé d'utiliser la soudure et non plus le rivetage comme procédé de construction. Celui-ci présente des avantages considérables tant en gain de temps que de poids et d'économie de métal, mais aussi l'inconvénient de supprimer la souplesse des coques rivetées. Ainsi, il arrivera en pleine mer que des coques trop chargées cassent net, provoquant rarement la perte totale du navire. Mais compte tenu de l'urgence, il est décidé de passer outre. En définitive, on ne dénombrera que 114 navires cassés sur 2751 liberty.
Toujours dans l'esprit d'un meilleur rendement, ces navires en acier sont construits avec des méthodes de préfabrication qui ont permis un achèvement rapide. La construction qui avait pu prendre tout au début jusqu'à trois mois, accélère jusqu'à environ deux semaines en moyenne. Le Robert E.Peary est même lancé 4 jours et 29 minutes après la pose de sa première tôle.

Les caractéristiques

Les Liberty ships possèdent à peu près les mêmes caractéristiques :
  • longueur : 134,56 mètres ;

  • largeur : 17,32 mètres ;

  • creux : 11,37 mètres ;

  • tirant d'eau : 8,45 mètres ;

  • jb : 7 176 tonneaux ;

  • jn : 4 380 tonneaux ;

  • port en lourd : 10 631 tonnes ;


[table style="font-family: Arial; background-color: rgb(204, 255, 255);" border="0" cellpadding="1" cellspacing="0" summary=]
[tr][td]Les différents types de barges de débarquement alliées Liberty1[/td]
[td width="20"] [/td]
[td]
Ce sont des navires à plein échantillonnage, à deux ponts continus complets et à cinq cales (trois à l'avant et deux à l'arrière), gréés à trois mâts équipés de deux mâts de charge par cale.
La propulsion est assurée par une machine alternative à vapeur à triple expansion qui tourne à 66 tours par minute. Une puissance de 2 500 CV donne 10,5 nœuds. Deux chaudières chauffant au mazout consomment 26 tonnes de fuel et 22 tonnes d'eau par jour. Les Liberty ships ne possèdent qu'une hélice.
Les aménagements sont centralisés, disposés en bloc dans le château unique. Les Liberty ships apportent une nouvelle notion de confort avec des cabines à deux ou trois pour les matelots. Le fourneau de la cuisine chauffe au charbon, pas de four à pain.
Les équipements de navigation sur la passerelle consistent en un compas gyroscopique Sperry mark XIV, un sondeur à ultrasons non enregistreur, un radiogonomètre et un équipement de radio sobre, sans ondes courtes ni radiophonie. Certains Liberty ont un radar de navigation.
[/td]
[/tr]
[/table]

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:32

voici la suite
Le nom de Liberty Ship a été donné à ces unités par le président Franklin Roosevelt qui, en lançant le programme, a évoqué la phrase de Patrick Henry, héros de l'indépendance américaine : «Give me liberty or give me death».
Les Liberty ships ont joué un rôle fondamental en transportant des dizaines de milliers de tonnes de denrées de toute sorte. Ce pont de navires a permis de nourrir les populations alliées, de transporter le matériel nécessaire aux débarquements d'Afrique du Nord, de Normandie et de Méditerranée, permettant la reconquête de l'Europe par les alliés.
Winston Churchill a écrit à leur propos : «Without the supply column of Liberty ships that enlessly plowed the seas between America and England, the war would have been lost».

La construction des Liberty ships

Pour les besoins de la guerre, depuis fin 1941 les Etats-Unis construisent, à cadence très élevée, des centaines de cargos identiques de 10 000 tonnes de port en lourd, surnommés Liberty ships : 2 751 exemplaires sortent de 18 chantiers entre 1941 et 1945. Ils sont construits en grande série pour constituer une flotte capable de compenser les pertes de tonnages infligées par les sous-marins allemands dès le début de la guerre.
Pour produire ces navires à des coûts aussi réduits que possible, il est décidé d'utiliser la soudure et non plus le rivetage comme procédé de construction. Celui-ci présente des avantages considérables tant en gain de temps que de poids et d'économie de métal, mais aussi l'inconvénient de supprimer la souplesse des coques rivetées. Ainsi, il arrivera en pleine mer que des coques trop chargées cassent net, provoquant rarement la perte totale du navire. Mais compte tenu de l'urgence, il est décidé de passer outre. En définitive, on ne dénombrera que 114 navires cassés sur 2751 liberty.
Toujours dans l'esprit d'un meilleur rendement, ces navires en acier sont construits avec des méthodes de préfabrication qui ont permis un achèvement rapide. La construction qui avait pu prendre tout au début jusqu'à trois mois, accélère jusqu'à environ deux semaines en moyenne. Le Robert E.Peary est même lancé 4 jours et 29 minutes après la pose de sa première tôle.

Les caractéristiques

Les Liberty ships possèdent à peu près les mêmes caractéristiques :
  • longueur : 134,56 mètres ;

  • largeur : 17,32 mètres ;

  • creux : 11,37 mètres ;

  • tirant d'eau : 8,45 mètres ;

  • jb : 7 176 tonneaux ;

  • jn : 4 380 tonneaux ;

  • port en lourd : 10 631 tonnes ;


[table style="font-family: Arial; background-color: rgb(204, 255, 255);" border="0" cellpadding="1" cellspacing="0" summary=]
[tr][td]Les différents types de barges de débarquement alliées Liberty1[/td]
[td width="20"] [/td]
[td]
Ce sont des navires à plein échantillonnage, à deux ponts continus complets et à cinq cales (trois à l'avant et deux à l'arrière), gréés à trois mâts équipés de deux mâts de charge par cale.
La propulsion est assurée par une machine alternative à vapeur à triple expansion qui tourne à 66 tours par minute. Une puissance de 2 500 CV donne 10,5 nœuds. Deux chaudières chauffant au mazout consomment 26 tonnes de fuel et 22 tonnes d'eau par jour. Les Liberty ships ne possèdent qu'une hélice.
Les aménagements sont centralisés, disposés en bloc dans le château unique. Les Liberty ships apportent une nouvelle notion de confort avec des cabines à deux ou trois pour les matelots. Le fourneau de la cuisine chauffe au charbon, pas de four à pain.
Les équipements de navigation sur la passerelle consistent en un compas gyroscopique Sperry mark XIV, un sondeur à ultrasons non enregistreur, un radiogonomètre et un équipement de radio sobre, sans ondes courtes ni radiophonie. Certains Liberty ont un radar de navigation.
[/td]
[/tr]
[/table]

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:37

Erreur de manipulation, re-voici la suite
Les seuls véritables handicaps sont leur vitesse lente et la présence d'un seul entrepont qui ne favorise pas leur exploitation sur des lignes régulières. Après la guerre, sous pavillon français, ils furent parfaitement à l'aise sur l'Afrique comme grumiers, sur les Etats-Unis comme charbonniers et comme transporteurs de voitures.

Les équipages

Construire cette immense flotte de Liberty ships est une chose, mais y mettre des équipages, particulièrement des officiers compétents, en est une autre. Armer tous ces navires fut un effort considérable.
En 1949, la marine marchande des Etats-Unis comprend environ 65 000 hommes. Cet effectif a augmenté jusqu'à 85 000 en 1943, pour atteindre à la fin de la guerre un maximum de 250 000 hommes.
Les marins de l'époque de la guerre viennent de tous les horizons et de tous les coins des Etats-Unis, et de quelques pays alliés. Beaucoup n'ont jamais vu la mer, encore moins mis les pieds sur un bateau. L'administration de la marine marchande ouvrit d'immenses centres de formation où l'on y apprenait tous les métiers, du matelotage à la mécanique en passant par la cuisine et le maniement des canons, sans oublier la signalisation et la navigation. En tout, plus de 270 000 apprentis marins sont ainsi formés, dont 10 000 officiers. Des cours de perfectionnement accélérés permettent à des matelots ou graisseurs de devenir officiers : 23 000 marins sont ainsi formés.
Les officiers et commandants, marins de fraîche date provenant de toutes les professions civiles, bénéficient d'une formation concrète et pragmatique, le TWI (Training Within Industry). Elle permet d'accomplir, sans initiative, mais avec efficacité, un certain nombre de tâches courantes et simples : mouillage, navigation sous contrôle d'un commodore (naviguer en convoi, dans la brume, la nuit, ou savoir se dérober), utilisation d'un radar de veille, transmissions etc.
Finalement, les navires arrivent à bon port, non sans incident. Les nouveaux marins, confrontés à la dure réalité de la mer et du combat, apprennent vite.

L'effectif d'un Liberty moyen comprend 45 hommes, répartis comme suit :
  • Officiers : un commandant, un second et deux lieutenants ; un chef mécanicien, un second officier mécanicien et deux officiers mécaniciens, plus un officier extérieur chargé de la partie technique des équipements de pont. Un officier radio et un commissaire.

  • Pont : un maître d'équipage, un charpentier, six matelots qualifiés, trois matelots légers.

  • Machine : trois graisseurs, trois chauffeurs, deux nettoyeurs.

  • Service général : un intendant, un chef cuisinier, deux cuisiniers, un boulanger, six garçons, un aide de cuisine.


En plus de l'effectif des 45 marins, un Liberty embarquait environ 36 canonniers sous l'autorité d'un officier.

Les opérations de guerre

[table style="font-family: Arial; background-color: rgb(204, 255, 255);" border="0" cellpadding="1" cellspacing="0" summary=]
[tr][td]Les différents types de barges de débarquement alliées Liberty2[/td]
[td width="20"] [/td]
[td]
Parmi les innombrables destinations auxquelles sont expédiés les Liberty figurent en particulier l'Atlantique Nord et la route de Mourmansk en Arctique, le Pacifique et le débarquement de Normandie.
La survie de la bataille de l'Atlantique, la plus longue et la plus éprouvante de toute la guerre sur mer, dépend largement de la production en masse des Liberty, que les Etats-Unis arrivent à construire plus vite en nombre que les sous-marins allemands n'arrivent à les détruire. Ce fut un harcèlement incessant d'une multitude de torpillages de cargos en convois attaqués par des sous-marins en meute. Les Liberty ne se contentent pas d'encaisser les coups et de couler. Munis de canons, ils sont au poste de combat dès la première alerte. Bien que très démunis sur leurs navires lents et peu manœuvrant, équipés d'artillerie sommaire, les équipages ont fait face dans de nombreux cas et parfois infligé de sévères dégâts à leurs agresseurs.
La route de Mourmansk est particulièrement éprouvante, tempêtes incessantes par un froid glacial, mer infestée de sous-marins. Plus de 800 navires ont transporté des tonnes de nourriture, d'équipements, d'armes et de munitions pour permettre à l'armée soviétique de combattre sur le front de l'Est. Le convoi le plus durement touché, avec 33 navires au départ, dont une bonne proportion de Liberty, n'a que 11 navires à l'arrivée.
En Méditerranée, après le débarquement en Afrique du Nord de novembre 1942, les convois sont autant harcelés que sur la route de Mourmansk, les Liberty là encore subissent de lourdes pertes.
[/td]
[/tr]
[/table]

Alexderome et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeLun Mai 20 2024, 23:49

Suite
Dans l'océan Pacifique, théâtre du plus grand champ de bataille de la guerre, un grand pourcentage de Liberty, qui apportaient les vivres et le matériel, sont victimes de gigantesques batailles aéronavales et d'engagements importants entre forces navales. Le débarquement de Normandie mit en œuvre une gigantesque armada de navires de guerre mais aussi de navires de commerce. La participation de ces centaines de transport, notamment des Liberty, fut un élément essentiel. 2 millions d'hommes et 200 000 véhicules sont débarqués sur les bases artificielles construites à partir de navires échoués parmi lesquels il y eut une dizaine de Liberty.
Un peu plus de 220 Liberty sont perdus durant la guerre, dont cinquante lors de leur premier voyage.

L'après-guerre

Construits pour être amortis sur un voyage et pour durer environ cinq ans, ces navires ont fait la fortune des armateurs du monde entier après la guerre.
A la fin des hostilités, il n'en reste pas loin de 2 500. Une partie est mise sous cocon tandis que les autres continueront à servir soit au sein de l'US Navy soit sous les couleurs de 19 armements américains, qui en font l'acquisition à bas prix et leur permet de gagner de vastes parts de marché.
Finalement, les USA décident de vendre, à un prix fixé à environ un tiers de leur prix de construction, une partie de leurs Liberty à leurs Alliés, et même à l'Italie. Avant même l'application du plan Marshall, l'Italie et la Grèce en reçoivent chacune 100, la Norvège 26, la Grande-Bretagne 106, la Chine 18 et la France 75.

Les accords Byrnes/Blum de 1946

Le 28 mai 1946, le secrétaire d'Etat des Etats-Unis et les représentants du gouvernement provisoire français, Léon Blum et Jean Monnet, signent des accords économiques d'ensemble sur la libération des échanges entre les deux pays, en contrepartie de prêts avantageux et de l'effacement de la dette française. Une clause concerne les créances maritimes nées du fait de l'acquisition, de l'usage et de la cession de navires français placés sous le contrôle des Etats-Unis pendant la période du 7 décembre 1941 au 1er mai 1946. Elle précise que le gouvernement des Etats-Unis déposera une somme de 17 500 000 $ auprès de l'US Maritime Commission (USMC), au nom du gouvernement français. Cette somme devant être imputée sur le prix de l'achat par la France à l'USMC d'un nombre maximum de 75 navires dits liberty ships.

En 1945, treize des 75 Liberty sont livrés « coque nue » à la France. Armés par des équipages français, battant pavillon national, ils conservent leur nom américain. Ce sont :
le William H Lane), l'Edward S Hinton, l'Elias Reisberg, l'Ernest L. Dauson, l'Oliver Westover, l'Allen G. Collins, le Robert R Randall, le John Robert Gordon, l'Harold H. Brown, le Jacob H. Gallinger, le Benjamin H. Latrobe, le Samuel de Champlain, le William L. Eastland.
La France se procure en tout 75 Liberty ships américains en 1946 et 1947, représentant 540 000 tjb, y compris les 13 loués au printemps 1945 (voir en annexe la liste des liberty sous pavillon français).

Le prix de base de chaque navire est fixé à 600 000 dollars, sous réserve d'ajustement en fonction de l'âge, de l'état ou des équipements. Il est toutefois impossible de descendre en-dessous d'un prix plancher de 545 000 dollars. Le montant total du contrat s'élève à 42 millions de dollars : 10 % de la valeur des navires est payable à la signature de l'accord et 15 % à la livraison. Le solde doit être acquitté en vingt annuités portant intérêt à 3,5 %. Le premier versement ne devait intervenir qu'après épuisement du crédit de 17,5 millions de dollars représentant le montant de diverses créances (règlement des dommages maritimes) dont l'indemnité de perte du Normandie.

La rép

Alexderome et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8657
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMar Mai 21 2024, 01:11

Les  États-Unis n'ont pas d’amis que des intérêts. Il faut cependant reconnaître qu'en 1945, la Royale n'avait plus beaucoup de navires et les LS ont été employés en Indochine.

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 et marcalfred aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
marcalfred
membre confirmé
membre confirmé
marcalfred


Masculin
Nombre de messages : 241
Age : 77
Emploi : Retraité (ex jardinier)
Date d'inscription : 01/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMar Mai 21 2024, 10:02

Bonjour à tous,
Un petit complément sur les Liberty ships issu d'un article de MRB (modèle réduit de bateau)
Les différents types de barges de débarquement alliées Dsc_0245

___________________________________ ____________________________________

Si une communauté n’est pas acceptée, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses mœurs.

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 28834
Age : 77
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMar Mai 21 2024, 19:51

Merci a toi aussi , Ami de Suisse .

Des petite vidéos sur ces fameux navires :






___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Les différents types de barges de débarquement alliées 908920120 Les différents types de barges de débarquement alliées Cocoye10 Les différents types de barges de débarquement alliées 908920120

« Je ne suis pas abattu, je n'ai pas perdu courage.
La vie est en nous et non dans ce qui nous entoure.
Être un homme et le demeurer toujours,
Quelles que soient les circonstances,
Ne pas faiblir, ne pas tomber,
Voilà le véritable sens de la vie ».

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 28834
Age : 77
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMar Mai 21 2024, 22:15

Pour moi , voici mon préféré .

LCVP : Landing Craft - Vehicle & Personnel

Le LCVP engin américain comparable au LCA, ne pèse pas plus lourd, à l'origine, que son homologue (9 tonnes lège), mais il parait plus gros, parce qu'il est sensiblement plus haut sur l'eau.

Et c'est, toujours à l'origine, le plus "caisse à savon" de tous les Landing Craft.

Long de 11 mètres, large de 3,20 mètres, avec un tirant d'eau approchant 1 mètre, il est propulsé à 8 noeuds par une seule hélice (un seul moteur Gray Marine).

Sa coque est en bois et son armement d'origine comporte deux mitrailleuses de 7,6 mm.. Il peut transporter 36 hommes avec leur équipement, ou un véhicule : une jeep y tient à l'aise.

Les différents types de barges de débarquement alliées Lcvp

Mais il est considérablement transformé en Indochine le bordé de coque est protégé par des plaques de blindage, une sorte d'abri blindé est construit autour du poste de l'homme de barre, une toiture est établie au-dessus de la cuve ; et surtout un canon de 20 mm Oerlikon est installé, avec masques et piédestal, derrière la "porte", laquelle voit sa hauteur diminuée pour ne pas gêner le tir du canon.

D'une embarcation de débarquement assez rustique, on a fait un engin de patrouille assez redoutable.


Les différents types de barges de débarquement alliées Lcvpb

Cet engin n'est pas sans défauts :

Un seul moteur (mais pour parer au risque que cela présente on fait toujours marcher les LCVP par "sections"' de deux), des possibilités de transport réduites par le canon qui encombre le passage, un tirant d'eau qui dépasse finalement un mètre, enfin un moteur et un échappement très bruyants, excluant toute mission où il est important d'être discret.

Tel qu'il est le LCVP forme la piétaille des Flottilles :

Celle du Sud d'abord (9 LCVP seulement au 15 mars 1946, mais déjà 30 au 1er octobre 1947), puis celle du Nord, à partir du moment où il faut remplacer les LCA défaillants :

On compte au 31 décembre 1950, 78 LCVP blindés en service, auxquels s'ajoutent 13 LCVP "légers" c'est à dire non transformés ; c'est en 1952 que le maximum est atteint avec 150 LCVP dont environ 120 blindés.

On peut enfin noter que le commandement d'une section de LCVP est la première responsabilité confiée à tout midship ou jeune enseigne, d'active ou de réserve, lorsqu'il embarque à la Flottille.

Les petits engins

La guerre se termine sans que la Marine ait trouvé une solution satisfaisante au problème de "l'engin mineur, apte aux missions de liaison, de surprise, d'éclairage et de dragage rapide, et caractérisé par la discrétion, la vitesse, la sureté nautique, et une protection acceptable" (Rapport n°57 EM.3/Plans/F.M.E.O. du 3 mars 1955).

Les LCVP, et leur réplique française, les E.A, ou Engins d'Assaut (construits à Cherbourg) sont trop lents et trop bruyants :

Ils sont, finalement, surtout utilisés en dragage ;
   
Les vedettes FOM sont longtemps réservée à la Cavalerie :


4ème Dragons, puis R.I.C.M., puis 5ème Spahis Marocains.

La Marine envie le faible tirant d'eau et les qualités manœuvrières de la vedette de 8 mètres, mais sa légèreté finit par devenir un défaut ; la vedette de 11 mètres est appréciée pour sa vitesse, moins éloignée de la valeur idéale, mais sa tenue à la mer n'est pas brillante ;
   
Les vedettes S.T.C.A.N. (Service Technique des Constructions et Armes Navales) sont analogues, mais plus bruyantes, à cause de leurs moteurs Gray Marine ; elles peuvent donc faire du dragage, mais sont peu apte aux patrouilles ;
   
Les "cutters", ou "vedettes Y"
, qui proviennent du Coast Guard Service américain, sont de séduisantes petites embarcations (12 tonnes, soit à peine plus qu'un LCVP, armées d'un canon de 20 à l'arrière et d'une mitrailleuse de 12,7 à l'avant), dont la vitesse peut atteindre 25 noeuds ; mais elles aussi sont bruyantes (elles sont propulsées par deux Gray Marine), et de plus leur coque est fragile et leurs hélices sont trop débordantes (rançon de l'aptitude à la vitesse) ; aussi, après un temps d'essai en rivière, les vedettes Y sont affectée, à la surveillance maritime côtière ;
   
Enfin, les vedettes type blizzard, arrivées seulement après le cessez-le-feu, sont très rapides et manoeuvrantes, mais, avec leur coque en plastique et leur moteur hors-bord à essence, elles sont certainement trop fragiles pour la quasi totalité des missions qu'on voudrait pouvoir leur confier.

Les différents types de barges de débarquement alliées Ea

Et, dans le même rapport de mars 1955, l'amiral F.M.E.O. énumère les caractéristiques de l'engin idéal !


A part la valeur de la vitesse souhaitée (qui aurait vraisemblablement été moins grande) et la spécification des "butées" (sur les lignes d'arbre) "permettant de remorquer des dragues", toutes les caractéristiques énoncées a posteriori auraient pu l'être, sinon a priori, au moins dès 1946 ; et c'est en 1949 que la nécessité des butées est apparue.

Alors, pourquoi.ces retards ? pourquoi cette paralysie ?

La recherche de la réponse sort du cadre de la présente étude.

Les différents types de barges de débarquement alliées 16%20(6)

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Les différents types de barges de débarquement alliées 908920120 Les différents types de barges de débarquement alliées Cocoye10 Les différents types de barges de débarquement alliées 908920120

« Je ne suis pas abattu, je n'ai pas perdu courage.
La vie est en nous et non dans ce qui nous entoure.
Être un homme et le demeurer toujours,
Quelles que soient les circonstances,
Ne pas faiblir, ne pas tomber,
Voilà le véritable sens de la vie ».

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
marienneau jean-michel
membre confirmé
membre confirmé
marienneau jean-michel


Masculin
Nombre de messages : 686
Age : 80
Emploi : retraité privé
Date d'inscription : 10/11/2022

Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitimeMer Mai 22 2024, 22:53

Le port artificiel d'Arromanches m'a étonné par sa hardiesse, encore une volonté de Churchill

 Lors de la conférence de Québec, en août 1943, les responsables du plan “Chief of Staff to the Supreme Allied Commander” (COSSAC), sont chargés de préparer le débarquement de Normandie. Conscients de l’impossibilité de prendre un port de front pour y acheminer le ravitaillement nécessaire à leurs armées, ils décident de venir avec leur propre port.
[size=16][size=21]Deux ports artificiels sont ainsi imaginés, distants d’une quinzaine de kilomètres, l’un pour les Américains et l’autre pour les troupes anglo-canadiennes. Les noms de code sont respectivement [size=16]Mulberry (mûre) A et B. Leurs emplacements sont Saint-Laurent-sur-mer et Arromanches.
Dans le plus grand secret, 45 000 ouvriers, répartis dans 400 entreprises britanniques, fabriquent les différents éléments. Les Mulberries, d’une superficie prévue de 500 hectares, doivent pouvoir manutentionner quotidiennement 7 000 tonnes de marchandise et 1 250 véhicules du 21 juin au début de l’automne 1944.[/size][/size][/size]
Les différents types de barges de débarquement alliées Port-artificiel-4
:copyright: US Army / Le Mémorial de Caen
[size=16][size=21]Comme tout port traditionnel, il possède une digue brise-lames, des quais de déchargement et des jetées pour atteindre le rivage. Pour les digues, les “bombardons” ou radeaux flottants sont construits. Ils sont capables de réduire de moitié des vagues de force 6. Les “bombardons” de 65 m de long pour 8 m de haut sont reliés entre eux tous les 15 m, ancrés sur une eau profonde de 20 m à environ 2 km du rivage. Une seconde digue composée de vieux bateaux coulés, appelés [size=16]blockships (navires de blocage), contribue à atténuer l’effet de la houle.

Les quais sont composés de caissons, dits Phoenix, dont les plus grands sont de dimension d’un immeuble de cinq étages, avec 18 m de haut pour 60 m de long et 17 m de large. 150 de ces énormes cubes de béton sont construits en six mois pour être ensuite coulés parallèlement à la côte et accolés les uns aux autres. Chaque caisson est un véritable navire muni d’un poste d’équipage pour la traversée de la Manche, surmonté généralement d’une plate-forme de défense contre-avion – (DCA) et avec une soute remplie de vingt tonnes de munitions.[/size][/size][/size]
Les différents types de barges de débarquement alliées Port-artificiel-2
:copyright: Le Mémorial de Caen
[size=16][size=21]Aux caissons [size=16]Phoenix sont fixées les plates-formes de déchargement en acier, aux angles desquelles sont positionnés des pieux qui servent de béquilles pour les stabiliser durant le déchargement des bateaux. Selon le niveau de la mer dû aux marées, ces têtes de jetée montent ou descendent. Des péniches peuvent s’amarrer à ces 23 jetées en abaissant leurs rampes pour permettre aux véhicules de prendre directement le chemin de la terre ferme. Six jetées-routes pour véhicules sont ainsi aménagées à Arromanches.

Par manque de remorqueurs, la traversée des 35 convois des éléments du port ne débute que le 14 juin pendant deux semaines. Pour pallier le retard pris, une seule ligne de brise-lames “bombardons” est installée au lieu des deux prévues. Erreur qui s’avère fatale lors de la tempête du 19 au 22 juin 1944. Bien que plus avancé dans son montage, avec une jetée opérationnelle le 17 juin, le Mulberry A de Saint-Laurent-sur-mer est anéanti. Celui d’Arromanches est alors remis en état et complété d’éléments du port américain qui est définitivement abandonné.[/size][/size][/size]
Les différents types de barges de débarquement alliées Port-artificiel-3
:copyright: US Army / Le Mémorial de Caen
[size=16][size=21]Le port artificiel d’Arromanches fonctionne du 19 juin au 19 novembre 1944. En juillet, à plein rendement, il passe d’une moyenne de 7 000 tonnes de matériel déchargé par jour à 20 000 tonnes lors de l’assaut de Montgomery sur Caen. Malgré ces succès, la capacité du [size=16]Mulberry B, surnommé “Port Winston” en hommage à Churchill, ne représente qu’entre 15 et 20 % du total de la logistique alliée de l’été 1944. Mais la prouesse technologique de sa construction en a fait un lieu exceptionnel et incontournable de la mémoire de la bataille de Normandie. Les vestiges de ce port encore visible en mer témoignent de cette invention inégalée dans l’histoire militaire du XXe siècle
[/size][/size][/size]

Alexderome et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les différents types de barges de débarquement alliées Empty
MessageSujet: Re: Les différents types de barges de débarquement alliées   Les différents types de barges de débarquement alliées Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les différents types de barges de débarquement alliées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différents types de brevet parachutiste.
» Le drame oublié des bombes alliées sur la France de 1940 à 1945
» 2 types arrivent au paradis en même temps
» [Moteur] Transporter tous types de blindés sur les zones d'engagement
» Plan des différents PA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 39 - 45-
Sauter vers: