Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à ...
Voir le deal
71.99 €

 

 Atlas Colonial Français

Aller en bas 
+2
Michel
Ancien38
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-04, 20:48

Bonjour GOMER, non, tu ne comprends pas le sens de mon propos, je vais le dire autrement: Suite à la volonté de rapprochement entre les deux peuples il faut s'attendre à une confrontation entre l'Histoire de la France et la version de l'Histoire par l'Algérie. Pour admettre la version Algérienne il faudrait changer toute ce que j'ai présenté avec précision. Conclusion:  Nous refusons ce rapprochement s'il se fait en reniant notre passé. Voilà ma version sans employer le mot amnésie (N'avoir plus de mémoire).
A mon avis tu penses que je conseille l'amnésie alors qu'il s'agit d'une situation constatée en cas d'accord entre les deux pays. Je pense avoir été assez explicite, dans le cas contraire je trouverai une autre version pour ce paragraphe
Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4368
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-04, 21:59

C'est très explicite ancien 38, tant que le FLN qui est au pouvoir depuis 60 ans instrumentalise l’histoire de l’Algérie, aucun rapprochement ne pourra se réaliser.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier
Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-05, 10:32

Extrait 2 /population.
  3° D'étrangers naturalisés (71000), ce qui porte à 657.000 environ le nombre des citoyens français;
  4° D'étrangers (175.000) qui, depuis 1830, viennent en grande partie des pays méditerranéens. Ce sont:
  a) Des Espagnols (environ 135.000), originaires du Sud de l'Espagne et des îles Baléares, particulièrement nombreux dans le département d'Oran où ils sont utilisés aux travaux de culture et les manufactures de tabac;
  b) Des Italiens (28.600), dont l'immigration diminue depuis l'installation de l'Italie en Libye; ils viennent des Abruzzes, des Pouilles et de la Sicile, et s'embauchent comme terrassiers ou manoeuvres dans les mines; les Napolitains et les Siciliens s'adonnent plus particulièrement à la pêche sur les côtes algériennes;
  c) Des Maltais (4000), qui ont émigré en Algérie depuis les premières années de l'occupation française alors qu'ils suivaient les troupes comme colporteurs; actuellement ils font du commerce et sont installés dans les villes de la côte des départements d'Alger et de Constantine;
  b) Des divers pour un total de 8.000 environ.
  Les Indigènes au nombre de 5.150.000, appartiennent à des races distinctes et de langue différente. Ils sont tous de race blanche et l'on rencontre même parmi eux des blonds aux yeux bleus et même des roux. Ils se composent surtout de deux groupes: les Berbères et les Arabes:
  1° Les Berbères, qui sont en Algérie depuis les temps les plus reculés, n'en sont presque jamais sortis, mais furent refoulés dans les montagnes et le désert par les invasions romaines et arabes. On les désigne sous le nom de Kabyles dans les deux  Kabylies, le Dahra, le Zaccar; de Chaouias dans l'Aurès; de Mozabites da les oasis du M'zab; les Touareg du Sahara sont aussi d'origine berbère.
  a) Les Kabyles sont sédentaires, agriculteurs, industriels,  sobres, travailleurs et économes, mais âpres au gain; la pauvreté de la montagne les oblige à se louer dans les fermes comme ouvriers agricoles. La femme kabyle, à qui incombent la plupart des corvées, s'occupe du ménage, du jardinage et des enfants; elle n'est pas recluse comme la femme arabe, sort le visage découvert, prend ses repas en famille, mais elle dépend de son père qui peut la vendre, de son mari qui peut la répudier et de ses frères qui peuvent la châtier.
  b) Les Chaouias, moins ardents au travail, pratiquent le nomadisme, avec des moutons, entre l'Aurès et les Hauts-Plateaux du département de Constantine.
  c) Les Mozabites, façonnés par le puritanisme religieux et la brutalité saharienne, ont transformé une des régions les plus inhospitalières du désert en des oasis prospères, avec des cités, des puits, des jardins et des palmeraies; trop à l'étroit, ils émigrent dans les villes du Tell où ils se font épiciers, bouchers, marchands d'étoffes, de légumes et de charbon et, après fortune faite, se muent en banquiers ou retournent aux M'zab agrandir leurs palmerais.
  d) Les Touareg vivent, en nomades dans le fond du Sahara, où ils élèvent des chameaux, car travailler la terre est une condition servile, tandis que faire paître les troupeaux est l'apanage de l'homme libre.
  Dans ces solitudes sahariennes, où la terre n'appartient à personne et où la notion de la propriété est mal définie, la 'razzia' est un moyen de vivre et de s'enrichir pour ces populations qui, pourtant, ne manquent pas de générosité et de noblesse.
  La femme targui a une grande autorité dans la famille et est restée l'idole de ces chevaliers du désert;

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-05, 17:52

Extrait 3/population.
  2° Les Arabes descendent  des conquérants de l'Afrique du Nord aux septième et onzième siècles; les plus authentiques vivent en nomades sous la tente sur les Hauts-Plateaux (Ouled-Sidi-Cheikh et Larbâa) et dans le Sahara (Châamba) où ils font l'élevage du mouton. Ceux qui sont installés dans les villes du Tell, principalement dans le département d'Oran, font le métier d'homme de peine et d'ouvrier agricole; dans les campagnes ils se groupent en petits hameaux composés de 'gourbis' (chaumières de maçonnerie vulgaire couvertes de diss).
  En plus des Berbères et des Arabes, il existe en Algérie:
  a) Des Maures, bourgeois aisés et lettrés, habitués à la vie des villes où ils tiennent des boutiques aux affaires prospères;
  b) Des Coulouglis, descendants de Turcs et de femmes arabes; un de leurs groupements assez important est à Tlemcen (département d'Oran); 
  c) Des N.... (gens de couleur), qui habitent quelques villes du Tell et les oasis du Sud; ils ne sont pas indigènes, mais descendent des Soudanais venus autrefois avec des caravanes d'esclaves.
  Tous les Indigènes algériens sont musulmans et observent les prescriptions du Coran (ablutions, prières, jeûne du ramadan, fréquentation des mosquées pour les hommes et dévotions dans les cimetières pour les femmes); néanmoins, les Kabyles n'ont pas de mosquée et n'acceptent le Coran que comme loi religieuse, suivant pour la loi civile les traditions de leur 'kanouns' (coutumes).
  Ils sont moins actifs que les Berbères, mais plus fiers; leur règle est celle du moindre effort et leur parole la plus fréquente est: "Dieu y pourvoira" ou "C'était écrit".
  La religion musulman n'a pas de clergé; "l'Iman" est un lecteur du Coran dans la mosquée; le "Muezzin", qui rappelle l'heure de la prière du haut des minarets, est un sacristain; le"Muphti" est un juge religieux; les "Marabouts sont de dévots personnages laïques à qui la foi populaire attribue le pouvoir de guérir les malades; cette dignité est une sorte de noblesse religieuse et qui se transmet de père en fils.
  Les musulmans s'associent en confréries et entretiennent par des cotisations des "Zouias" (écoles musulmanes) où l'on apprend le Coran aux étudiants.
  Des deux langues parlées en Algérie, l'arabe, qui est une langue écrite, est la plus répandue: elle est parlée par 3.200.000 Indigènes, tandis que le berbère, qui est un patois, n'est parlé que par 1.300.000 Indigènes de l'Aurès, du Djurdjura, des Babor, du Zaccar, du Dahra et de l'Ouarsenis.

                                                        F I N

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-05, 18:04

Je referme l'Atlas Colonial Français qui, pour nous contient la vérité et  pourtant, n'est jamais cité en référence par les " Escrocs et les faussaires ". Quant à l'Ecole, n'en parlons pas. Notre président, l'a-t-il lu ? j'en doute et c'est pourquoi il faut veiller sur notre devoir de mémoire.

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4368
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-05, 19:19

Je viens de lire que les banquiers de Livourne et forment l'élite juive d’Alger se sont enrichis grâce au commerce d'esclaves et la ré exportation des marchandises de butin.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25270
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-18, 22:34

Un Grand Merci mon Ancien38 .

A 76 ans , j'ai appris encore beaucoup de choses .

Bien a toi , mon Ancien .

Atlas Colonial Français - Page 3 1996631456  Atlas Colonial Français - Page 3 1996631456

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Atlas Colonial Français - Page 3 908920120 Atlas Colonial Français - Page 3 Cocoye10 Atlas Colonial Français - Page 3 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-24, 16:12

Après avoir refermé l'Atlas Colonial Français, j'ai eu une impression d'inachevé pour argumenter à l'encontre des détracteurs s'attaquant au passé colonial de notre Pays. Pour apporter une réponse fondée face à ces détracteurs, j'ai imaginé rouvrir l'Atlas pour en extraire notre "Politique Coloniale" jusqu'en 1931. Faute de témoins, il s'agit d'un document écrit incontournable.

81/06, Eva et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25270
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-24, 16:29

Faites donc , mon Ancien38 , faites donc .

Le Forum est a vous et il est tellement bon de dire la Vérité , même si elle déplait a beaucoup de Français .

Je vais tout faire pour te donner un coup de main :  lol!  Atlas Colonial Français - Page 3 310541

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Atlas Colonial Français - Page 3 908920120 Atlas Colonial Français - Page 3 Cocoye10 Atlas Colonial Français - Page 3 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-24, 17:20

Bonjour Commandoair40, je te remercie pour ta contribution. Nous ne serons jamais trop de deux pour remettre en place notre passé dans son contexte alors que notre Président le condamne à la façon d'un juge à la solde des étrangers. Ou alors, il a négligé l'étude de l'Histoire de France lors de sa formation. Un comble pour un Président de la République !
Alors que nous sommes chargés de transmettre, il semble normal et primordial de veiller à la bonne conservation de ce passé acté et transmis par nos prédécesseurs, ceux qui ont fait la France.

81/06, Eva et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-24, 18:05

Extrait 1/Empire Colonial Français.
   La France, par sa situation géographique entre l'océan Atlantique et la mer Méditerranée, les deux étendues maritimes les plus fréquentées de tout temps, était destinée aux expéditions lointaines et se devait d'entreprendre la formation d'un Empire colonial.
  Le préjugé d'après lequel la race française serait incapable de coloniser n'est pas justifié, car, depuis le quatorzième siècle, une politique d'expansion coloniale a toujours été suivie par tous nos gouvernants et sous tous les régimes.
                              NOTRE POLITIQUE COLONIALE
  En colonisant, la France n'a pas voulu expatrier ses enfants pour peupler et défricher des terres vierges, ni exploiter avec avidité les ressources présentes des pays acquis, mais elle a procédé avec le dessein d'associer le temps à son entreprise en assimilant d'abord les indigènes sans les froisser par la brusquerie de ses procédés. Elle a voulu aussi faire oeuvre de richesse en fournissant une occasion permanente d'activité aux capitaux et aux intelligences de la mère patrie.
  Si, dans l'histoire coloniale française, il y a peu d'exemples de rapides et prodigieuses fortunes, il y a aussi moins de scandales financiers et administrratifs, moins de cruautés et de rigueurs qu'ailleurs.
  Notre activité s'est manifestée dans toutes les parties du monde et surtout dans les régions tropicales. Cette particularité et la diminution de la natalité française depuis le dix-septième siècle expliquent que nous n'ayons pas suivi une politique coloniale de peuplement, car ces contrées possèdent déjà des populations relativement denses et le climat différent de celui de la métropole aurait trop favorisé les indigènes au détriment de nos colons.
  La France a donc pratiqué une politique d'exploitation grâce à laquelle les indigènes des vastes territoires, dirigés par notre science de la production moderne, tirent de leur sol les richesses latentes.
  Les indigènes sont la cheville ouvrière de la colonisation: aussi la réussite de notre entreprise dépend-elle de notre manière d'agir à leur égard. La "Politique indigène" instaurée par la France dans les colonies consiste en une association d'intérêts entre ses représentants et les indigènes dont on peut attendre beaucoup si on sait les amener à mieux comprendre et à mieux faire, en les garantissant contre les risques de la vie civilisée.

  (A suivre)

81/06, Eva et Michel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-25, 15:22

Extrait 2/Empire Colonial Français.
  Divers systèmes furent employés successivement:
  1° Celui de l'égalité universelle, en vertu duquel tous les hommes, frères, égaux et semblables, qu'ils soient Indigènes ou Européens, doivent être soumis aux mêmes lois; ce système eut comme pionniers les missionnaires et triompha notamment au Canada sous le règne de Louis Xlll;
  2° Le système d'assimilation qui, datant du XVlll ° siècle, a laissé des traces notables dans nos institutions coloniales et abouti à l'abolition de l'esclavage à laquelle est attaché le nom de l'homme politique français "Victor Schoelcher";
  3° Le système issu du mouvement scientifique du dix-neuvième siècle et des grandes explorations, qui nous révélèrent l'humanité dans ses variétés innombrables de types, de moeurs, de conceptions et de mobiles. Vouloir imposer brutalement aux Indigènes notre vie sociale et politique aurait provoqué un simple changement en surface, sous lequel continuerait à exister la mentalité première; il fallait donc avant tout étudier à fond les populations, connaître leurs traditions, leurs croyances, leurs méthodes, et les amener sans brusquerie vers un état proche des conditions de notre vie moderne, tout en leur gardant leur originalité et surtout en tenant compte des régions, car on ne peut pas diriger des Annamites comme des Polynésiens, ou des Malgaches comme des Noirs de la forêt équatoriale.

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-25, 15:56

Extrait 3/Empire Colonial Français.
  C'est en tenant compte de ces considérations qu'a été élaboré notre programme d'ensemble de politique coloniale qui régit les rapports entre fonctionnaires et indigènes. On peut définir ainsi ses principes:
  (a) Créer des oeuvres de paix qui, tout en inspirant confiance aux Indigènes, leur donnent des gages de notre volonté d'améliorer leur existence et d'assurer leur sécurité (édification de bâtiments, aménagement de routes, défrichement du sol, construction de forts surveillant le pays).
  En Afrique centrale notamment, on a cherché à augmenter la main-d'oeuvre pour la mise en valeur de la colonie en assurant l'alimentation régulière des Indigènes qui, n'ayant plus le souci de se procurer le prochain repas, peuvent prendre goût aux travaux manuels et à l'industrie;
  (b) Instaurer une police suffisante, une procédure rapide et une justice honnête et égale pour tous, différant en tous points de la vénalité et de la partialité des anciens maîtres;
  (c) Eviter de heurter les sentiments et les habitudes indigènes en tout ce qui se rapporte aux croyances, à la famille, aux biens et aux contrats, à l'exception des sacrifices humains, de la traite et de l'esclavage;
  (d) Maintenir dans leurs fonctions politiques les chefs de famille, de villages, de communes et cantons indigènes, qui seront les auxiliaires indispensables de l'administration et feront exécuter conformément à leurs habitudes les instructions reçues, récolteront les impôts, recruteront les travailleurs, assureront l'ordre et régleront les petites contestations entre indigènes, les fonctionnaires européens n'intervenant que pour conseiller le peuple, commander aux chefs Indigènes et les châtier en cas d'abus de pouvoir.

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-25, 18:17

Extrait 4/Empire Colonial Français.

  FORMATION DE L'EMPIRE COLONIAL.
  Aux hardis navigateurs qui, du quinzième au dix-septième siècle, se précipitèrent dans la glorieuse carrière que leur avait ouverte "Christophe Colomb", succédèrent les explorateurs, les conquérants, les diplomates, les hommes d'Etat et les administrateurs qui, par leur douceur, leur tolérance, leur humanité, laissent loin derrière eux les travaux et la renommée de leurs devanciers. La formation de l'Empire colonial français est le résultat de trois périodes d'activité: de 1364 à la mort de Colbert, en 1683; de 1684 à 1870 et de 1870 à nos jours (1931) Toutes les trois font ressortir les énergiques et persévérantes initiatives, souvent compromises par les guerres métropolitaines et les excès de la politique continentale.

Pour terminer citons quelques acteurs de la colonisation (Certainement appelés à être déboulonnés dans un futur proche) : Colbert, Dupleix, Bugeaud, Faidherbe, Lyautey, Gallieni, Savorgnan de Brazza, Jules Ferry.

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4368
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-25, 21:04

Bugeaud est dans le collimateur pour que l’on retire une plaque dans Paris,  Jules Ferry, laïcard franc-maçon et bouffeur de curés, c’est le ministre qui parlait ainsi : Il faut dire ouvertement qu'en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. (...) Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures."

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-26, 11:17

Bonjour Alexderome, tout est exact, mais, aujoud'hui  nous avons eu des changements qui ont fait disparaître le devoir de civiliser car cette mission a été accomplie et tout nous revient par la figure sous une forme d'effet boomerang savamment manipulé par des spécialistes de la question. Prochainement j'essaierai d'expliquer en détail le déroulement de cette manipulation qui est le fondement de ce que l'on appelle " Le grand remplacement". Au moins nous aurons la satisfaction de montrer que nous ne sommes pas aveugles.

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25270
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-26, 16:46

"Et si l'Afrique refusait le développement ?".

Le sous‑développement n'est pas dû un manque de capitaux, aucune des interprétations économiques ne parvient à rendre compte de la situation.

Dès lors, il faut bien revenir à la question taboue des "mentalités".

Mais attention, pas des mentalités africaines à la Griaule :

"le refus du développement fleurit moins sur le terrain de la tradition villageoise que sur la macadam des capitales".

"Ces comportements et attitudes suicidaires trop hâtivement assimilés à des persistances de cultures traditionnelles constituent un nouveau système idéologique implicitement revendiqué par une élite africaine honteuse de son "occidentalité" , qui a besoin de "se laver du péché de toubabisation".

C'est bien des mentalités actuelles des classes dominantes dont nous parlons.

L'Afrique n'a pas su dépasser son "sanglot de l'homme noir".

Elle s'est construite une image d'elle‑même en éternelle victime, où la traite, la colonisation, puis les termes de l'échange sont les seules causes des difficultés.

Les théories de la négritude, loin de réhabiliter l'homme noir, l'a enfermé dans un "droit à la différence" qui n'était qu'un droit à l'auto‑marginalisation.

"L'Afrique moderne paraît avoir autant de mal à revendiquer une modernité associée à la traite négrière et à la colonisation qu'à assumer la totalité d'un système anti‑colonial à qui elle reproche deux défaites retentissantes".

"Les Africains restent largement persuadés que leur destin doit être pris en charge par des étrangers", que "les prétentions civilisatrices de l'Occident ne s'arrêtent pas avec les indépendances".

Dès lors, "l'Afrique n'est pas loin de ressentir le développement comme une injonction", "les efforts de développement sont perçus comme des aveux d'impuissance, d'infériorité culturelle ou raciale".

"L'Afrique noire reste profondément humiliée par l'idée même de développement", considérant que c'est "une tâche qui relève légitimement des obligations du colonisateur".

La technique reste perçue comme "la chose du blanc", qu'on utilise plus ou moins dédaigneusement, sans chercher à s'en emparer.

Le système du "développement", dimension structurelle de l'économie post‑indépendantiste, n'a fait que renforcer ces tendances :

"Trente années de télé‑alimentation, de télé‑financement, de détournements divers ont, semble‑t‑il, largement convaincu les bourgeois africains que leur argent ne saurait servir au développement de leur continent :

"C'est‑là le rôle historiquement dévolu à l'ancien colonisateur".

Pourtant, "les Africains qui ressentent leur retard comme une accusation implicite d'arriération par rapport à l'Occident et qui se barricadent derrière leurs valeurs culturelles doivent savoir qu'ils se tendent là un piège dont ils sont les seuls à pâtir".

Pour nous, ce refus du développement découle directement du système idéologique post‑indépendances, basé sur ce qu'elle appelle le "vendredisme" :

Dans le roman de Defoe, Vendredi symbolise à la fois le bon sauvage et le complexe de dépendance du primitif à l'égard de l'homme blanc.

Les "mythes post‑indépendantistes" se sont donc constitués dans la période charnière des indépendances.

Le complexe de la colonisation a conduit les élites africaines à jeter le bébé de l'emprunt technologique avec le bain de l'impérialisme.

Les critiques internes à l'Occident, tiers‑mondisme et critique marxiste en particulier, rebondissant sur les théories de la négritude, leur ont fourni le prêt‑à‑penser idéologique permettant à la fois de rejeter l'ensemble des responsabilités sur l'Occident, de mettre en place le système de dépendance économique et de se survaloriser culturellement.

Le relativisme culturel achève l'inversion symbolique du rapport de dépendance.

Il permet d'invoquer un droit à la différence qui "se manifeste par une sorte de détermination altière à n'être que soi et rien d'autre, et surtout à n'y voir aucun inconvénient, quand bien même le plus grand exploit en matière d'auto‑réhabilitation ne consisterait qu'à diaboliser les idées nouvelles, à ériger la mendicité en principe de développement et à liquider les gêneurs".

L'Occident a lui aussi sa part de responsabilité.

Le vendredisme des élites africaines a rencontré un soutien, explicite ou implicite de la part des pays occidentaux, à travers le sanglot de l'homme blanc ou la logique internationale qui a institutionnalisé le "développement".

Sans même parler de l'appui politique à des régimes douteux sous prétexte de guerre froide, "les spécialistes du développement, dévorés par leurs propres passions, aveuglés par les refrains à la mode, ont pratiqué, à gauche comme à droite, la flagornerie, le paternalisme ou opté pour la fuite tangentielle quand il s'agissait des vrais débats du sous‑développement de l'Afrique" .

Mais le sanglot de l'homme blanc est passé.

"L'Afrique a‑t‑elle retenu que [le tiers‑mondisme] répond essentiellement à un besoin de liquider les contentieux issus de la décolonisation et de la guerre froide, pour permettre à une Europe (enfin réconciliée avec la civilisation technicienne) d'aborder le XXIe siècle avec des habits neufs ?

Tout porte à croire que non.

En retard de trois longueurs, comme d'habitude, l'Afrique ne semble pas comprendre les implications profondes de la bourrasque qui secoue l'Occident en ce moment, et s'obstine à lancer des appels à l'aide en direction de l'Europe occidentale, non seulement déterminée à tiers‑mondiser une Europe centrale dégoûtée du socialisme soviétique, mais aussi décidée à considérer désormais l'aide au développement comme un simple geste de charité".

La question est clairement posée : "l'Afrique est enfin condamnée à se débrouiller. Doit‑on vraiment le déplorer ?"

La crise actuelle montre que "les mythes post‑coloniaux créés par la génération des indépendances ont désormais atteint leur rendement maximum en tant que facteurs de régulation sociale".

"La liste des ruptures socio‑économiques actuellement perceptibles en Afrique est longue (…) l'effondrement des supports économiques habituels d'une société essentiellement combinarde, désormais sciés à la base, installe partout une angoisse polymorphe, pesante, lourde de menaces pour l'avenir immédiat. (...)

Les sources "modernes" d'alimentation et de régénération des solidarités atomisées sont à peu près épuisées".


"La décennie 2020-2030 sera sanglante en Afrique".

"Il est difficile de croire que de tels revirement restent sans effet sur les mentalités. (...)

Le tout est de savoir combien de temps il faudra pour qu'éclate à l'échelle du continent la révolution sociale salutaire".

"Face à un Occident débarrassé de sa mauvaise conscience à l'égard des sous‑développés, l'Afrique a peut‑être une chance de comprendre que le droit à n'être que soi est la rançon d'un long et patient effort de vitalisation et de revitalisation du patrimoine culturel par l'intégration intelligente d'éléments nouveaux, étrangers ou non".

Prônons une Afrique qui s'assume elle‑même, pratique largement et sans complexe les emprunts à l'Occident avec un "opportunisme scientifique" semblable à celui du Japon, qui arrive enfin à dépasser "l'absence cruelle de projet de société cohérent".

La jeunesse Africaine  est une "génération objectivement privée d'avenir, qui a tout intérêt à travailler à l'effondrement des nationalismes étroits des indépendances et à l'avenir d'une Afrique large, forte et digne".

Elle représente l'émergence d'une nouvelle classe politique qui veut achever un système post­indépendances pervers et moribond.

Et stop au discours ultra‑libéral occidental, même si, une fois de plus, les discours propres à l'Occident peuvent servir dans les enjeux locaux africains.


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Atlas Colonial Français - Page 3 908920120 Atlas Colonial Français - Page 3 Cocoye10 Atlas Colonial Français - Page 3 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-26, 18:38

Bonjour Commandoair40, très bonne présentation de l'Afrique aujourd'hui et n'oublions pas que tout est en perpétuel bouillonnement.
  Revenons à notre Empire colonial de 1930. Que reste-t-il aujourd'hui, hormis dans le milieu militaire, de la mémoire nationale à ce sujet: rien, sinon une certaine rancoeur boustée par notre Président de la République qui a parlé de crime contre l'humanité.
  Tout a commencé dans les années 50 dans un combat perdu contre le Communisme lui-même soutenu par nos partis de Gauche.
  Puis, toujours soutenue par les mêmes partis, la population colonisée et devenue suffisamment instruite (effet boomerang)a réclamé son indépendance, tout en se présentant comme persécutée.
  Pour nous le plus grave s'est mis en place avec l'immigration massive, devenant un sujet dissimulé pendant longtemps au nom du politiquement correct.
  Petit à petit, à la façon d'un cheval de Troie protégé par les "Touche pas à mon pote" et les autres, l'immigration s'est installée depuis plusieurs générations et ce n'est pas terminé. Dans une certaine proportion un complexe d'infériorité a habité les immigrés, les rendant difficilement contrôlables. De leur côté, les gouvernements successifs ont procédé à des modifications scolaires pour ne pas "froisser" les nouveaux arrivants. D'où la disparition de notre "Histoire de France" et du sujet traité dans l'Atlas Colonial Français. C'est ici qu'émerge "Le Grand Remplacement". Tout est dit pour ceux qui n'avaient pas compris.

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25270
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-26, 19:07

Le président de la Raie Publique .

Atlas Colonial Français - Page 3 367768  Atlas Colonial Français - Page 3 367768  Atlas Colonial Français - Page 3 367768  Atlas Colonial Français - Page 3 367768

Ahhh , oui , le grand maitre de la Fête de la Musique .........

Atlas Colonial Français - Page 3 2Q==

Et il y a qq jours :
Atlas Colonial Français - Page 3 221046395
https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/fete-de-la-musique-on-navait-jamais-vu-emmanuel-macron-plus-mal-a-laise-47526909.html

Ma Pauvre France .

Atlas Colonial Français - Page 3 Drapea21

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Atlas Colonial Français - Page 3 908920120 Atlas Colonial Français - Page 3 Cocoye10 Atlas Colonial Français - Page 3 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25270
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime2022-06-26, 19:41

D’où vient la théorie du grand remplacement ?

On pense spontanément à Renaud Camus, ancien militant de la cause homosexuel, devenu l’un des penseurs de l’extrême droite identitaire.

Mais en trouve-t-on des traces avant lui ?

« Il faut distinguer l’expression de l’idée. L’expression vient effectivement de l’écrivain Renaud Camus, qui l’utilise pour la première fois dans un ouvrage publié en 2011, précisément intitulé Le Grand Remplacement, et qui a été réédité en 2012.

Il s’agit davantage d’une collection de textes que d’un essai à proprement parler.

L’idée, quant à elle, a été formulée à plusieurs reprises avant lui.

Certains pensent la déceler chez Maurice Barrès, qui sans utiliser le terme ‘remplacement’, estime que la structure du peuple français change, et envisage une submersion migratoire.

L’historien Nicolas Lebourg situe l’origine de cette théorie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, chez le militant néonazi René Binet.

Notons qu’Emile Driant, le gendre du général Boulanger, qui est à la fin du XIXe siècle un écrivain de science-fiction immensément populaire, publie en 1894 et 1905 deux romans intitulés L’Invasion noire et L’Invasion jaune.

Mais ces auteurs ne parlent pas exactement de la même chose que Renaud Camus.

C’est-à-dire ?

Les prédécesseurs de Renaud Camus évoquent une submersion à venir.

Chez Renaud Camus, elle a déjà eu lieu.

Il déclare :

‘Sur un territoire donné il y avait un peuple, un simple peuple, bien malaxé par les siècles, bien uni par son sentiment d’appartenance, sa culture, son art de vivre et sa longue histoire partagée ; et en une génération à peine sur le même territoire il y a deux peuples’ .

Renaud Camus ne rentre pas vraiment dans les détails idéologiques, il présente d’abord le grand remplacement comme un simple état de fait, une réalité palpable.

Selon lui, il suffit de sortir dans la rue pour se convaincre que cela existe.

Atlas Colonial Français - Page 3 Ja_bachelor_chateau-rouge_0
Quartier de Château-Rouge a Paris 18eme .

En 2012, il prononce un discours avec exposé de la notion à Orange, lors d’un rassemblement du Bloc identitaire.

Le contexte n’est pas anodin :

Il est face à des gens qui pensent en termes ethno-différentiels, qui considèrent que chaque peuple est lié à un territoire donné, et que les sociétés multiethniques ne peuvent qu’engendrer de la violence.

Qui ont été les premiers, en politique, à s’emparer de la théorie du grand remplacement ?

Le Bloc identitaire est la première mouvance politique à reprendre la théorie du grand remplacement à son compte.

Du côté du Rassemblement national, c’est quelque chose que l’on retrouve fréquemment dans la sensibilité marioniste (chez les partisans de Marion Maréchal), mais beaucoup moins chez les marinistes.

La gêne de Marine Le Pen avec cette théorie tient aux difficultés de trouver un agent actif qui serait le maître d’œuvre de ce grand remplacement.

Elle se méfie du complotisme.

Surtout, elle a bien compris que le corollaire d’une telle idée, c’est la remigration, qui paraît inapplicable.

Marine Le Pen propose de stopper l’immigration et les entrées sur le territoire national, mais que pourrait-elle faire face aux populations déjà installées ?

Atlas Colonial Français - Page 3 2636934921


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Atlas Colonial Français - Page 3 908920120 Atlas Colonial Français - Page 3 Cocoye10 Atlas Colonial Français - Page 3 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 et Eva aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4368
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitimeHier à 00:48

L’Inde sous-développée ou la Chine ont rattrapé leur retard en l’espace de 30 ans. Les États africains, indépendants depuis 60 ans vivent encore dans une espèce de fatalité et on a l’impression qu'ils n’arrivent pas à se projeter dans le futur.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Eva
Admin
Eva


Féminin
Nombre de messages : 3100
Age : 70
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 01/02/2021

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitimeHier à 00:56

Merci à Ancien pour ces pages d'atlas.

J'en viens " au grand remplacement".
Ce mot est déjà blessant à lui seul
pour une certaine génération, dont certains
ont tant donné pour leur pays à travers les guerres,
avec " courage, dignité" et droiture.

Combien de temps durera ce "grand remplacement"
Sans vouloir faire de l'humour : 5 ans,
Ou sinon, d'autres prendront le relais ensuite, dans
la même réplique.
- Quand on voit " le ménage " qu'a pu faire le covid
dans la population, - et cela ne semble pas terminé,
- l'avenir reste à craindre.

___________________________________ ____________________________________

                       

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

Ancien38


Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 79
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitimeHier à 10:55

Ah, ce "Grand Remplacement", il faut s'y préparer bien qu'il soit déjà en cours. Il s'agit bien d'un remplacement de la nature de la population qui conduit à des adaptations  et des interprétations de nos lois, comme d'une action due à une évolution (sans précisions) naturelle de notre société.
  A ce train là, la France Gauloise n'existera plus (déjà aujourd'hui) et le futur est à imaginer. C'est dans ce mot "imaginer" qu'il faut considérer le problème. En réalité, la politique actuelle est dirigée par l'évolution du fait accompli.
  Nous sommes très loin de notre sujet sur la Colonisation, sujet éliminé par ce fait accompli.

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Atlas Colonial Français - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Atlas Colonial Français   Atlas Colonial Français - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Atlas Colonial Français
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» BREVET COLONIAL
» Brevet Colonial !!!
» A la découverte du Hanoï colonial ..........
» L'empire colonial allemand
» Le Bataillon Colonial Sibérien (BCS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: VOS TROUVAILLES-
Sauter vers: