Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
-33%
Le deal à ne pas rater :
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur rapide
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Michel
Admin
Admin
Michel


Masculin
Nombre de messages : 4106
Age : 65
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 09/10/2021

Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Empty
MessageSujet: Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires   Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Icon_minitimeMar Mai 03 2022, 07:44

Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Ssssss23

Alors que le Premier ministre indien, Narendra Modi, vient d’entamer un périple diplomatique en Europe qui passera par Paris dans quelques jours, le français Naval Group a confirmé qu’il ne participerait à l’appel d’offres lancé par New Delhi dans le cadre du programmant P-75i, lequel vise à construire six sous-marins à propulsion anaérobie pour répondre aux besoins exprimés par l’Indian Navy.
La décision de Naval Group a été annoncée avec une relative discrétion, à l’occasion de la mise à l’eau du sixième sous-marin Scorpène destiné à l’Indian Navy [l’INS Vagsheer, ndlr] au chantier Mazagon Dock Shipbuilders Ltd [MDL], à Bombay, le 20 avril dernier. Pour rappel, l’industriel français avait été retenu pour livrer six navires de ce type, avec d’importants transferts de technologie à la clé.
Cela étant, pour accompagner la montée en puissance de la composante océanique de sa dissuasion – qui repose sur le sous-marin nucléaire lanceur d’engins [SNLE] de type Arihan – et faire face aux menaces chinoises et pakistanaises, la marine indienne doit impérativement étoffer sa flotte de sous-marins. D’où le projet P75i.
Celui-ci prévoit la construction de six sous-marins supplémentaires, devant être plus imposants que les Scorpène, dotés d’un système de propulsion anaérobie [AIP] et capable de tirer des missiles de croisières ainsi que des missiles anti-navires. Le tout pour environ 5,3 milliards d’euros.
Parmi les candidats potentiels, le suédois Kockums [A26] ainsi que les japonais Kawasaki Heavy Industries et Mitsubishi Heavy Industry [classe Sōryū] passèrent leur tour. De même que, durant l’été 2021, ThyssenKrupp Marine Systems [TKMS], avec son U-214. L’industriel allemand avait alors expliqué sa décision par son désaccord sur plusieurs clauses techniques de l’appel d’offres, notamment sur les questions de responsabilité, de transferts de technologie et de charges de travail.
Puis, en février, via Rosoboronexport, le russe Rubin décida, pour des « raisons techniques », de se retirer de la compétition et de proposer, à la place de son sous-marin Amour-1650, six modèles améliorés de la classe Kilo. Une telle offre avait déjà été mise sur la table par Moscou en… 2019, l’idée étant alors de signer un contrat de gré à gré, sans passer par le dialogue compétitif lancé par New Delhi.
Il ne restait alors plus que trois candidats en lice : l’espagnol Navantia [S-80 plus], le sud-coréen Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering [DSME-3000, variante du KSS-III] et, donc, Naval Group, avec une variante du Shortfin Barracuda.
Seulement, étant donné que, désormais, l’Inde veut que le système de propulsion anaérobie de ses futurs sous-marins soit déjà opérationnel, Naval Group a préféré jeté l’éponge. Au passage, seul Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering peut satisfaire cette exigence indienne… à moins que TKMS revienne dans la course…
« Nous ne sommes plus dans la course. Nous nous sommes investis dans la phase de demande d’informations, mais certaines conditions de l’appel d’offres ne nous permettent finalement pas de participer », a fait savoir la direction de Naval Group, selon La Presse de la Manche.
« Naval Group a toujours été prêt à offrir la meilleure solution […] pour le projet P75(I) de la marine indienne. […] Cependant, le présent appel d’offres exige que l’AIP soit éprouvé en mer, ce qui n’est pas le cas car la marine française n’utilise pas un tel système de propulsion », a confirmé, plus tard, l’industriel, d’après des sources indiennes. Et d’ajouter, sans plus de précisions : « Néanmoins, nous attendons avec impatience une association plus étroite avec l’Inde ».
Quoi qu’il en soit, et en l’état actuel des choses, le Projet 75(i) paraît condamné étant donné qu’il ne peut plus y avoir de dialogue compétitif… En outre, Daewoo ne serait pas enclin à partager son savoir-faire… Aussi, la marine indienne devra très probablement changer ses plans.
En septembre 2021, après l’affaire australienne, il avait été avancé que l’Inde pourrait s’engouffrer dans la brèche ouverte par l’alliance AUKUS [États-Unis, Australie, Royaume-Uni] dans le domaine de la propulsion nucléaire pour nouer un partenariat avec la France afin de se doter, elle aussi, de sous-marins nucléaires d’attaque [SNA], sans avoir à en louer auprès de la Russie.
« Après le revers qu’elle vient de subir, la France sera peut-être beaucoup plus ouverte sur cette question. L’accord AUKUS a montré que les pays de la zone indo-pacifique qui souhaitent contenir la présence chinoise doivent mettre en place une coopération dans les hautes technologies », avait expliqué Harsh Pant, analyste à l’Observer Research Foundation, un centre de recherche proche de la diplomatie indienne, dans les colonnes du quotidien Le Figaro.
Probablement que la visite de M. Modi en France permettra d’y voir plus clair…

___________________________________ ____________________________________

                                   

                                                                                                                                                                                                                                                                          

Revenir en haut Aller en bas
Michel
Admin
Admin
Michel


Masculin
Nombre de messages : 4106
Age : 65
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 09/10/2021

Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Empty
MessageSujet: Re: Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires   Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Icon_minitimeDim Mai 08 2022, 19:48

Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires 367768 Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires 367768

___________________________________ ____________________________________

                                   

                                                                                                                                                                                                                                                                          

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 8975
Age : 58
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Empty
MessageSujet: Re: Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires   Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Icon_minitimeDim Mai 08 2022, 20:20

Étrange en effet que tous les potentiels armateurs se retirent de l’appel d’offre. Les Indiens seraient trop intransigeants ?

___________________________________ ____________________________________

« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Empty
MessageSujet: Re: Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires   Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le français Naval Group se retire de l’appel d’offres lancé par l’Inde pour six sous-marins supplémentaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naval militaire : Rapprochement a minima entre le français Naval Group et l’italien Fincantieri
» SMX-31E, Naval Group dévoile un sous-marin à propulsion exclusivement électrique .
» Avec le SMX-31, Naval Group présente un concept révolutionnaire de sous-marin
» Pour l’amiral commandant la FOST, la discrétion des sous-marins français ne sera pas remise en cause de sitôt .
» L’Italie veut commander deux sous-marins U-212A supplémentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LES MATERIELS ET LES MOYENS :: MATERIELS/MOYENS DE TRANSPORTS :: Maritime-
Sauter vers: