Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 

 Peloton d'exécution

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4211
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Peloton d'exécution Empty
MessageSujet: Peloton d'exécution   Peloton d'exécution Icon_minitime2021-09-26, 23:06

C'est rarement raconté dans les livres, faire partie d'un peloton d'exécution n'est pas forcément la mission à laquelle un militaire est préparé.
Donc, je vous livre le témoignage du légionnaire italien de la 13
Peloton d'exécution J-etai18

Un soir, l'instruction finie et sortis de la classe, nous fûmes étrangement appelés au rassemblement. Le garde à vous fut ordonné et présentés au capitaine commandant la compagnie, lequel, après nous avoir salués, demanda des volontaires pour un service sans davantage d'explications.
Même ceci était insolite, nul besoin de demander des volontaires, nous l'étions tous et il suffisait de donner un ordre pour l'exécuter sans hésiter. Et comme le voulait la tradition, tous les trente fîmes un pas en avant. Il nous remercia, nous mit au repos et nous expliqua de quoi il s'agissait. Le service pour lequel nous nous étions présentés n'était certes pas un des plus appréciés et il le savait : l'exécution par fusillade de deux terroristes condamnés à mort par le tribunal français. L'un avait lancé une grenade dans un bistrot bondé de civils occupés à jouer aux cartes et siroter du bon vin. L'autre avait placé une bombe dans un autobus, dans les deux cas causant de nombreux morts et blessés parmi les civils, femmes et enfants compris.
Le peloton d'exécution était composé de douze hommes plus deux en réserve afin de remplacer un éventuel désistement. Une feuille de papier fut remise à chacun d'entre nous pour y inscrire notre numéro de matricule, nous la pliâmes en quatre parties égales et la remîmes au sergent dans son képi. Puis il prit un autre képi, le superposa au sien et mélangea le contenu comme pour le jeu de loto. Après cela, le capitaine prit quatorze feuillets au hasard.
Mon matricule sortit en quatrième ou cinquième position. Le tirage terminé, le rompez les rangs fut commandé et les «chanceux» se rendirent dans la salle d'études pour des informations supplémentaires sur le sujet.
Le peloton devait être commandé par la Gendarmerie qui fournissait aussi les fusils MAS 36 pour la circonstance, lesquels devaient être déjà approvisionnés avec un seul projectile (un des douze fusils était chargé à blanc comme le voulait le règlement). Il était rigoureusement interdit d'ouvrir la culasse (de manière à ne pas connaître l'arme chargée à blanc), en outre il était interdit de lire le numéro matricule du fusil et en aucun cas de tirer à la tête le condamné.
Le lendemain matin, réveil à 5h, une heure plus tard deux camions GMC de la Gendarmerie vinrent nous prendre (deux camions pour quatorze légionnaires, un véritable luxe!) et nous transférèrent au polygone de tir de Khamisis, jadis une lande désolée, désormais transformée en un bois immense (trente-quatre kilomètres de côté) et où la Légion avait planté des dizaines de milliers d'arbres et utilisé pour l'instruction des futurs caporaux et sergents.
Arrivés sur place la procédure fut expliquée à nouveau. Peu après, un fourgon cellulaire arriva avec les deux condamnés accompagnés des autorités civiles. Nous prîmes les fusils déjà chargés d'un camion de la Gendarmerie. Tout se déroula comme prévu et expliqué. L’un mourut dignement, l'autre pleurant et suppliant. Il avouait le délit et sollicitait la clémence, mais quand il faisait sauter en l'air femmes et enfants, leur avait-il demandé leur accord ?
De retour à la caserne, un petit-déjeuner copieux nous fut servi, nous fûmes dispensés d'aller en cours et on nous accorda quartier libre pour toute la journée.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 et Panpan19 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Panpan19
membre confirmé
membre confirmé
Panpan19


Masculin
Nombre de messages : 467
Age : 83
Emploi : Officier en retraite
Date d'inscription : 16/08/2021

Peloton d'exécution Empty
MessageSujet: Re: Peloton d'exécution   Peloton d'exécution Icon_minitime2021-09-27, 10:39

Bien dit, mais au moins on sait que ces deux-là ne reposeront plus de bombes. Combien de vies épargnées ?

Alexderome et 81/06 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
https://arquebusiersdulimousin.com
Eva
Admin
Eva


Féminin
Nombre de messages : 3041
Age : 70
Emploi : Retraite
Date d'inscription : 01/02/2021

Peloton d'exécution Empty
MessageSujet: Re: Peloton d'exécution   Peloton d'exécution Icon_minitime2021-09-27, 14:23

Partie de citation

Le service pour lequel nous nous étions présentés n'était certes pas un des plus appréciés et il le savait : l'exécution par fusillade de deux terroristes condamnés à mort par le tribunal français. L'un avait lancé une grenade dans un bistrot bondé de civils occupés à jouer aux cartes et siroter du bon vin. L'autre avait placé une bombe dans un autobus, dans les deux cas causant de nombreux morts et blessés parmi les civils, femmes et enfants compris.

" Deux et deux de moins" 
Ces monstres, n'ont jamais cessé leurs tueries (boucheries) pour preuve.

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Alexderome
Admin
Alexderome


Masculin
Nombre de messages : 4211
Age : 56
Emploi : A la recherche du temps perdu
Date d'inscription : 22/10/2010

Peloton d'exécution Empty
MessageSujet: Re: Peloton d'exécution   Peloton d'exécution Icon_minitime2021-09-27, 21:08

Je me rappelle Élise Lucet et son réquisitoire devant le général Aussaresses, imperturbable et le témoignage d’une PN justifiant l’usage de la torture qui n’était pas que l'apanage de l’armée française. Les Viets ou le FLN faisaient pire. La guerre ne se fait pas dans des salons parisiens.

___________________________________ ____________________________________

Ce que nous voulions nous ne le savions pas, et ce que nous savions nous ne le voulions pas.
Ernst von Salomon Les Réprouvés
« Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m’appartient ». N°6 Le Prisonnier

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Peloton d'exécution Empty
MessageSujet: Re: Peloton d'exécution   Peloton d'exécution Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Peloton d'exécution
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peloton original et peu connu : Le peloton de jeeps blindées du 9ème escadron du 1er REC (Laos - mai-novembre 1953) .
» LE PELOTON DE VEDETTES BLINDÉES DU 4°/1REC .
» LE PELOTON DE JEEPS BLINDEES DU 9ème ESCADRON DU 1er R.E.C .
» La défense héroïque du village de Champien par le peloton du sous-lieutenant Francis Vincent .
» Un peloton du 1er Régiment de Chasseurs défend les couleurs françaises au Strong Europe Tank Challenge .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: Algérie-
Sauter vers: