Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25104
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . Empty
MessageSujet: BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre .   BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . Icon_minitime2020-10-21, 17:41

"BARKHANE"

Assurer le lien entre ciel et terre, c’est la mission du sergent Hugues, JTAC au sein d’un groupe de commandos parachutistes de l’air


BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . P1020131

Intégré systématiquement aux sous-groupements tactiques déserts en opération, le Joint terminal attack controller (JTAC) a pour mission d’assurer le lien entre les troupes au sol et les moyens aéronautiques de la Force Barkhane.

Ce rôle crucial et essentiel au plan opérationnel demande au quotidien rigueur et précision, mais aussi réactivité et sang-froid en cas d’attaque de l’ennemi.

Rencontre avec le sergent Hugues, JTAC expérimenté qui vit sa huitième projection au sein de l’opération BARKHANE, intégré dans un groupe de commandos parachutistes de l’air.

Quelle est votre mission en tant que JTAC sur une telle opération ?

En tant que JTAC ma mission est d’assurer le lien entre le sous-groupement tactique désert auquel mon groupe est intégré et ce qu’on appelle la troisième dimension, c’est-à-dire les moyens aériens de la Force permettant d’appuyer la mission des troupes au sol.

Je traduis les intentions du commandant d’unité vers la troisième dimension pour obtenir des effets au sol.

Comment se déroule la préparation d’une opération en tant que JTAC ?

Avant le départ en mission, je suis en contact permanent avec le commandant d’unité afin de bien comprendre la vision tactique de sa mission et ainsi demander les moyens d’appui aériens les plus adaptés à sa manœuvre.

En fonction des effets majeurs prévus par le chef, je fais des demandes précises qui permettront d’appuyer les temps forts de la manœuvre.

C’est le contrôleur tactique aérien qui est le conseiller du chef de corps sur la troisième dimension, qui priorise les demandes de chaque sous-groupement sur le terrain.

Comment travaillez-vous lorsque vous êtes confronté à l’urgence du terrain ?

Sur le terrain je suis équipé d’une radio performante qui me permet de m’affranchir des distances et ainsi demander un moyen aérien d’urgence, si la situation au sol le nécessite.

Dans ce cas précis, il y a deux solutions pour que les troupes au sol puissent être appuyées :

La première est de bénéficier d’un avion déjà en vol et qui dévierait son itinéraire de vol pour venir sur notre position, la seconde est de déclencher un équipage d’alerte qui viendrait spécifiquement pour nous renforcer.

Lorsque nous sommes pris à parti par l’ennemi sur le terrain, cette procédure d’urgence nous permet de réagir extrêmement rapidement, que ce soit pour sécuriser les troupes, dissuader l’ennemi ou encore avoir une vision générale de l’action par les airs.

La réaction en cas d’attaque doit être quasiment immédiate.

Il faut maîtriser la situation tactique au sol, c’est-à-dire connaître la position précise des troupes amies, l’objectif étant de pouvoir demander des frappes aériennes en évitant à tout prix les tirs fratricides.

L’idéal est également d’avoir une vision claire sur le positionnement de l’ennemi qui nous attaque, soit par notre propre observation si l’on se trouve au plus près du contact, ou bien grâce aux différents comptes rendus immédiats que l’on entend à la radio.

Vous êtes inséré au sein d’un groupe JTAC composé de commandos parachutistes de l’air, quelle est la plus-value opérationnelle de ce format particulier ?

Je suis intégré dans une équipe de commandos parachutistes de l’air qui nous permettent grâce à leurs différentes compétences d’avoir une meilleure appréciation de la situation tactique au sol (par des moyens d’observation performants).

Nous apportons également au sous-groupement d’autres savoir-faire, comme le pilotage de drones ou le secourisme au combat, en plus de ma fonction de JTAC.

Nous avons également un pouvoir de riposte assez important, ce qui me permet de travailler sereinement en cas d’attaque, couvert par mes camarades.

Ce concept d’équipe JTAC renforcée n’est pas nouveau et a été beaucoup utilisé lors du conflit en Afghanistan où il a fait ses preuves.

BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . Une_2020_ecpad_041_n_077_007_article_pleine_colonne

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération BARKHANE a été lancée le 1er août 2014.

Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad.

Elle regroupe environ 5 100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . 908920120 BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . Cocoye10 BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

81/06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
BARKHANE : Assurer le lien entre ciel et terre .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau venu dans le ciel de Barkhane .
» Un journal américain évoque un probable lien entre les Kaouchi et les
» Barkhane : L’armée de Terre a déployé le nouveau radar de surveillance tactique MURIN au Sahel .
» Philippe de Villiers : « Ceux qui refusent de faire le lien entre immigration et terrorisme ont du sang sur les mains… Ce sont des “collabos” »
» L’armée de Terre a reçu ses premiers véhicules VT4 au camouflage interchangeable « Brun Terre de France »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: SOLDATS :: D'aujourd'hui (active et réserve)-
Sauter vers: