Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25102
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . Empty
MessageSujet: 26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu .   26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . Icon_minitime2020-10-20, 20:08

"26 décembre 1949"

La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu


26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . Para-Indo_2_2_-_Copie

26 décembre 1949 : à 16 heures, le capitaine Robert Caillaud du 2e B.E.P. est convoqué au P.C. de l’état-major du commandement des Troupes aéroportées Sud par le commandant Pierre Decorse. Decorse fait un exposé précis et concret de la situation ; trois groupements viêts convergent vers Tra Vinh, par le Nord ; l’Ouest et le Sud.

*Caillaud apprécie la clarté et la précision de ce polytechnicien qui est, à ses yeux, un ‘’très grand bonhomme’’.

Il apprécie également son audace.

Les deux hommes sont si bien en phase que l’ordre d’opération est vite établi.

Malgré l’heure tardive interdisant l’intervention de l’aviation de chasse, tant en protection de largage qu’en appui au sol, les très mauvaises conditions météorologiques (nuages, pluie, vent soufflant à 22 mètres par seconde) et l’absence de zones de saut reconnues, le capitaine Robert Caillaud du 2e B.E.P. accepte d’engager sa compagnie par voie aérienne.

Il demande et obtient carte blanche pour conduire l’action à sa guise en s’affranchissant des prescriptions réglementaires concernant l’engagement d’une opération aéroportée.

Le capitaine Caillaud survole Hieu-Tu à basse altitude ; il cherche en vain d’obtenir une liaison radio avec ce qui subsiste du dispositif ami ; le sol lui apparaît jonché de morts et de blessés ; des véhicules brûlent sur la route. L’ennemi se dévoile par des tirs d’armes automatiques en provenance des lisières est de Hieu-Tu. 32 impacts seront relevés à l’atterrissage dans le fuselage et les plans de l’avion.

*Un vent fort balaie la zone de largage. La nuit va tomber. Mais les légionnaires vont sauter.

26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . Para-Indo_1_2_-_Copie

A 18 heures 30, les 132 légionnaires de la 1ère compagnie du capitaine Caillaud du 2e B.E.P. sautent des six Dakotas, à 100 mètres d’altitude, sur la rizière au sud-est et au plus près de Hien Tu, village d’autodéfense, à une douzaine kilomètres au sud-ouest de Tra Vinh, enlevé par un fort élément ; le village de Tra Vinh, petite sous-préfecture, est menacé par trois bataillons du général Nguyen Binh.

Trois tués, le sergent Meignan et les légionnaires Langmar et Walscher et douze blessés ; dont les légionnaires Blahnio et Vanderberg gravement touchés, à la section Stabenrath tombée pratiquement sur Hieu Tu. En plus des tués et des blessés dans l’assaut du village, huit légionnaires ont eu des contusions en tombant sur la route ; un seul dans un état grave : Cihak, l’infirmier de la compagnie, qui s’est fracturé la colonne vertébrale.

La rizière inondée par les pluies récentes est un bourbier. Les parachutes entraînés par les bourrasques refusent de se coucher : dégonfler sa voilure pour se dégrafer exige du muscle et la glaise colle aux mains et aux armes. Sitôt sur pied, la compagnie fonce sur Hieu-Tu.

La section Stabenrath est à dégager. Les autres éléments de la 1ère compagnie se déploient en soutien face à Hieu-Tu et bloquent net une action offensive ennemie par des effectifs importants. La nuit empêche de poursuivre. Le bataillon ennemi occupe le village de Hieu-Tu, mêlé à la population qu’il a prise en otage, interdisant aux légionnaires toute action offensive. Mais le dispositif de la 1ère compagnie interdit toute reprise de la progression ennemie vers Tra Vinh.

Les Viêts qui ont subi des pertes sévères, ont compris et décrochent vers l’ouest, dans la nuit, devant cette irruption subite.

La 1ère compagnie a rempli sa mission : les Viêts ne marcheront pas sur Tra Vinh.

Originale et audacieuse dans sa conception, vigoureuse dans sa conduite, cette opération aéroportée restera dans l’Histoire des Parachutistes comme l’exemple de ces opérations insolites qu’ils ont vocation à conduire.

26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . 800px-2eBEP_en_Indo

26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . 07ea834ba6885616f15479761913317a

26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . Fanion10

Source :  Par Jean Balazuc sur https://www.legionetrangere.fr/

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . 908920120 26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . Cocoye10 26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
26 décembre 1949. La 1ère compagnie du 2e B.E.P. saute sur Hieu-Tu .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légion 1949
» 1ere Division Française Libre (1ere DFL) .
» LA LEGION EN 1949
» 19 JANVIER 1949
» 4 AVRIL 1949

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La Légion Etrangère-
Sauter vers: