Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 18713
Age : 74
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Empty
MessageSujet: Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .   Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Icon_minitimeMar 14 Avr 2020 - 23:07

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Macron-tr%C3%B4ne

La crise du Coronavirus nous révèle de manière éclatante que le pays ne peut plus supporter ni son État impotent, ni ses institutions totalement déséquilibrées ni la personne du chef de l’État qui concentre sur elle toutes les haines.

L’État central ne nous sert plus à rien.

Non seulement il est ruineux, mais comme on le voit, il nous opprime et il est nuisible, voire dangereux .

   
Les pouvoirs exorbitants que donne la constitution au président de la République ne sont plus compatibles avec les évolutions anthropologiques et la dévirilisation générale de nos sociétés, incapables de sélectionner des élites  à même de faire face au tragique de l’Histoire et de la condition humaine ;
   
Le chef de l’État concentre sur lui des sentiments de haine exacerbés à un point qu’on n’a plus vu depuis le dernier régicide.

L’État ennemi de la Nation.

À part la sanctuarisation des élites et des minorités, les deux contre la Nation, et la répression à outrance de la classe moyenne blanche de souche, seule composante légitime de la nation, l’État n’exerce plus aucune des fonctions régaliennes qui devraient être les siennes.

C’est ainsi que l’État le plus ruineux du monde est incapable de protéger les Français, incapable de fournir des masques, incapable de fournir des tests, incapable de gérer une crise sanitaire finalement mineure et, pour finir, incapable de faire appliquer le confinement aux populations qui ont fait sécession.

Si on s’en tient aux chiffres de ce jour, et sous réserve de décompte final, la France, qui ne représente pas 1 % de la population mondiale, totalise 12,5 % du nombre de morts. 67 millions d’habitants sur 8 milliards au monde et 15 000 morts sur 120 000.

Non seulement l’État s’est départi de sa capacité de battre monnaie et de conduire une politique budgétaire indépendante, mais il a transféré toute sa souveraineté juridique à des instances supra-nationales qui échappent au contrôle des citoyens français.

Pareillement pour sa souveraineté diplomatique et militaire puisque nous n’avons plus les moyens de notre défense, ni de notre politique étrangère.

L’État ne connaît plus nos frontières, la France est devenue un terrain vague ouvert aux quatre vents.

L’État central impotent ne règle plus rien, il n’est plus là que pour protéger les élites, protéger les minorités qui ont fait sécession face à la Nation, enrichir la ploutocratie mondiale, brader nos dernières industries, nous placer sous la coupe de l’étranger et nous submerger sous les masses immigrées.

Au point où il en est, l’État n’utilise plus sa puissance que pour finir de détruire la Nation et l’unité du peuple de France : pour nous détruire.

Sur l’élection présidentielle et sur les institutions.

Certes, il existe une partie restée saine de la population parmi la classe moyenne de souche en zone périphérique.

Nous observons toutefois une féminisation et une dévirilisation généralisée de notre société ; en particulier dans les métropoles.

Cette mutation d’ordre anthropologique touche en premier lieu et au plus haut point les élites qui se cooptent sur ce critère.

Il en résulte que nos élites ultraféminisées ne sont plus à même de gérer ce que l’Histoire et la condition humaine peuvent nous livrer de tragique.

C’est exactement ce que nous voyons en ce moment, avec un pouvoir en capilotade face à une crise sanitaire finalement banale.

Dans ces conditions, il paraît évident que le système de sélection et de cooptation des élites n’est plus à même de faire émerger des personnalités capables d’endosser les pouvoirs exorbitants que confère la constitution au président de la république.

Malheureusement les hommes d’État ont disparu depuis longtemps.

Mitterand, malgré toutes les critiques qu’on peut lui faire, a été le dernier.

Il a été le dernier a avoir connu la guerre et à avoir été rattaché à l’Histoire profonde du pays, le dernier à avoir fait des humanités classiques, le dernier à avoir connu la tragédie humaine.

Depuis, conséquence d’une rupture générationnelle irréversible et de modifications anthropologiques profondes, nous n’avons plus connu que des rois fainéants, des cocaïnomanes jobards sur talonnettes, des bouffis endormis ou des enfants de Jocaste, immatures et mal finis.

Sur la dévirilisation des élites et sur la rencontre avec les masses musulmanes, voir cet excellent article d’Antonin Campana sur son blog.

http://www.autochtonisme.com/2020/04/la-republique-des-bons-eleves-face-aux-banlieues.html
en haut
Très Important , a lire impérativement .


Telle est la triste réalité.

La sélection des élites telle qu’elle se pratique ne produit plus de personnalités à même d’endosser le costume institutionnel que le général de Gaulle s’était fait tailler sur mesure.

Le peuple de France se trouve donc exposé à la rencontre entre des personnages largement insuffisants et des institutions qui leur confèrent un pouvoir démesuré qu’ils sont incapables d’assumer.

La crise actuelle en administre la parfaite démonstration.

Un processus visant à dépouiller la classe moyenne âgée.

Dans un premier temps, toutes les dispositions prises par le pouvoir depuis le début sont nettement allées dans le sens d’une aggravation volontaire de la crise sanitaire.

Suite aux déclarations du président de la République hier soir, il apparaît désormais clairement que le pouvoir souhaite faire évoluer la crise sanitaire en crise économique majeure.

Deux mois de confinement vont se traduire par un arrêt du flux sanguin qui irrigue l’économie et par une nécrose irréversible de la partie la plus fragile du tissu économique qui ne repartira pas.

Cela, sans compter l’effacement de la dette africaine, sans compter le trou béant de l’immigration dont il n’est surtout pas question.

Les milliards engloutis pour combler cette crise vont encore creuser le trou gigantesque de la dette et justifier le grand dépouillement programmé de la classe moyenne âgée de souche, conformément aux souhaits des commanditaires de la mondialisation.

On peut s’attendre à une mainmise sur l’épargne voire sur le foncier d’assise du patrimoine résidentiel des Français.

Les dispositions de la Loi Gleize le prévoient d’ores et déjà.

Pas d’abandon des réformes qui fâchent.

Contrairement à ce qui avait été évoqué par des proches de Macron et par les commentateurs, il n’a pas été question d’abandonner le projet en cours de réforme des retraites.

Dans son entêtement d’immature capricieux, Macron a pris le risque d’ajouter cette charge émotionnelle à celle déjà accumulée par la crise des Gilets jaunes et maintenant par cette crise sanitaire volontairement surjouée et par les crises économique puis sociale et sécuritaire qui vont s’ensuivre.

Dangereux pari qui va encore accumuler la haine à son encontre.

Un processus d’ingénierie sociale qui pourrait échapper à ses concepteurs.

Il n’est pas certain que le pouvoir garde le contrôle sur les effets de l’ingénierie sociale qu’il est en train de déployer.

Il se pourrait bien que le processus lui échappe à un moment ou à un autre.

En effet, la crise économique va immanquablement se transformer en crise sociale majeure et derrière, en crise sécuritaire incontrôlable.

C’est à ce moment-là que le pouvoir pourrait perdre la maîtrise et voir les choses lui échapper.

Dans cette hypothèse, nombre de commentateurs, y compris au sein du pouvoir, considèrent que la période du déconfinement sera celle de tous les dangers.

« Foule sentimentale ».

Souchon le disait déjà il y a presque 30 ans, nos sociétés ne sont plus gouvernées par la raison mais par le sentiment.

Et qui voit encore la vie en rose ?

La crise du Covid-19 pourrait offrir une opportunité de tout remettre à plat.

En effet, le déconfinement pourrait être l’occasion d’une libération du sentiment de haine accumulé depuis la crise des Gilets jaunes et d’une vague de contestation violente à laquelle, cette fois-ci, le pouvoir ne pourrait pas résister.

Le pari de l’immature Macron pourrait fort bien se retourner contre lui et ouvrir une opportunité historique exceptionnelle.

Toutes nos forces doivent se concentrer pour influer dans ce sens .


Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 54HzJV8poXHTCQ1AliDy581pwXjRhwuMcnqmrCf3kJjkif0Cb1RY0lNEqFdkblSxHSSt9HS5OJipHFz09Sy26Q0c70xtEb7yBXAr8Yqoupu3qdZDPV13v_OyKaB6bOUt4MgS

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 908920120 Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Cocoye10 Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
81/06
membre confirmé
membre confirmé
81/06

Masculin
Nombre de messages : 952
Age : 58
Emploi : Mécano
Date d'inscription : 09/06/2019

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Empty
MessageSujet: Re: Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .   Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Icon_minitimeMer 15 Avr 2020 - 10:12

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 926774
Revenir en haut Aller en bas
Barkhane

Barkhane

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 50
Emploi : Maintenance
Date d'inscription : 15/11/2019

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Empty
MessageSujet: Re: Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .   Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Icon_minitimeMer 15 Avr 2020 - 10:51

Bonjour

J'appréhende, mais sans crainte le après. Quand je vois les petites préparation à gauche à droite autant du gouvernements concernant le 'travailler plus", également les supermarchés qui voyent dans le drive l'occasion de les développer davantage, (Merci madame les caissières, mais nous avons besoin de moins de monde, merci également au corona, de nous avoir donné l'occasion.
L'autre fils de pute de je ne sais plus d'où, concernant les restructurations des hôpitaux, bien que limoger, pas de fumée sans feu.
En profiter de nous bassiner avec cette Europe de merde, que personne ne veux
Et j'en passe
Revenir en haut Aller en bas
Barkhane

Barkhane

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 50
Emploi : Maintenance
Date d'inscription : 15/11/2019

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Empty
MessageSujet: Re: Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .   Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Icon_minitimeMer 15 Avr 2020 - 10:54

Re

Concernant les masques, j'ai eu des nouvelles de l'élysée
Pas de danger, pas besoin de masque, bientôt, pas de masque malgrés le danger 135 euros.

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 93867410
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 18713
Age : 74
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Empty
MessageSujet: Re: Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .   Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Icon_minitimeJeu 16 Avr 2020 - 0:14

Barkhane a écrit:
Bonjour

J'appréhende, mais sans crainte le après.

Mon Jean-Louis , voici un post qui te donnera (je le pense) qq idées sur le "après" .

https://paras.forumsactifs.net/t27794-pierre-lellouche-la-pandemie-accelerera-la-montee-en-puissance-de-la-chine#179366

J'espère , que nous lierons des relations saines avec la "Sainte Russie" et des accords sérieux avec la Chine .

Virer de notre paysage les US , comme l'avait fait CDG .

Pour moi , l'UE est "HS" et il est trop onéreux pour nous d'y rester .

Ahhhh , ces Anglais , comme ils ont du flairs .


Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . R8bRLR0CUy9uzxPqehiWmDj05vvnm5SfCfnPajdEPHv7MnCDPdb8-yQEHqaI2nJZCxRgMY2r0qlJpKmQrdWzvy42NjVKtChp-miKl48Ig9i8FoLZo6YF

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . %25C5%259B%25C5%2582owo%252C%2Brzecz%2B%25C5%259Bwi%25C4%2599ta

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 908920120 Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Cocoye10 Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Empty
MessageSujet: Re: Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .   Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer . Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Déconfinement, le moment où tout pourrait basculer .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: POLITIQUE ,COUPS DE GUEULE ET ÉTATS D'ÂME-
Sauter vers: