Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 – 4K UHD, Smart TV
564 €
Voir le deal

 

 Mali

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Patard
membre confirmé
membre confirmé
Patard


Masculin
Nombre de messages : 1401
Age : 82
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 20/02/2015

Mali Empty
MessageSujet: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 11:22

Bonjour
Quelle tristesse...
13 tués au Mali!
Pensées et soutien aux familles!
JJ

https://www.lefigaro.fr/international/mali-treize-militaires-francais-tues-dans-l-accident-de-deux-helicopteres-20191126
Revenir en haut Aller en bas
Tregor22/85

Tregor22/85


Masculin
Nombre de messages : 1178
Age : 56
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 21/07/2017

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 11:47

Condoléances à leurs proches et leurs familles....
Mali 76901010
Six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef de l'opération Barkhane sont morts dans l'accident de deux hélicoptères

Hommage aux
-capitaine Nicolas MÉGARD, du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-capitaine Benjamin GIREUD du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-capitaine Clément FRISONROCHE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-lieutenant Alex MORISSE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-lieutenant Pierre BOCKEL du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-adjudant-chef Julien CARETTE du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-brigadier-chef Romain SALLES DE SAINT PAUL du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau
-capitaine Romain CHOMEL DE JARNIEU du 4e Régiment de chasseurs de Gap
-maréchal des logis-chef Alexandre PROTIN du 4e Régiment de chasseurs de Gap
-maréchal des logis Antoine SERRE du 4e Régiment de chasseurs de Gap
-maréchal des logis Valentin DUVAL du 4e Régiment de chasseurs de Gap
-maréchal des logis-chef Jérémy LEUSIE du 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces
-sergent-chef Andreï JOUK du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol

___________________________________ ____________________________________

Paramicalement Raymond Mali Wsb15010

Recherche tout (doc, photos etc..).sur les 601ème et 602ème GIA entre 1935 et 1940
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4694
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 13:23

Des soldats morts pour des convoitises du Pétrole,uranium,gaz,le Mali ,ne sera jamais sécurisée,trop de prédateurs de pays développés....................
 PROFOND RESPECT ET HOMMAGE AUX SOLDATS,qui ne font que appliquer les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
81/06
membre confirmé
membre confirmé
81/06


Masculin
Nombre de messages : 2554
Age : 60
Emploi : Mécano, retraité
Date d'inscription : 09/06/2019

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 13:26

Condoléances à la famille et aux proches 


Mali 3031951924 Mali 2997794832 Mali 1201430414 Mali 1448827811 Mali 4054038949 Mali 1467935410 Mali 2196632332
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 17:58

Oui , quelle tristesse .

Pour un pays qui va nous virer pour la Russie .

Pour le Fric et le Prestige du gros con de Marcon .

J'en arrête là , trop a dire .............. Colère

peter un cable  peter un cable

Adieu , mes "Enfants de France" .

Mali Ob_30f1e0_ob-2ce922-coeur-en-berne-0-blog

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Mali 908920120 Mali Cocoye10 Mali 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 21:03

Militaires tués au Mali : les circonstances du drame qui a fait 13 morts

Mali 2456706802

Aucun des soldats n'a survécu à la collision entre les deux hélicoptères de l'opération Barkhane, le soir du lundi 25 novembre, au Mali.

Le bilan de 13 morts est le plus lourd bilan humain en opération extérieure depuis les années 1980 au Liban.



Le plus jeune des 13 militaires tués au Mali, lundi 25 novembre, avait 22 ans.

Le plus âgé, 43 ans.

C'est l'une des journées les plus meurtrières qu'ait connues l'armée française depuis des décennies.

Les 13 soldats sont morts lors d'une opération de combat au Mali, sur la route menant à la ville de Gao à celle de Ménaka.

Une zone où sévissent des groupes armés terroristes.

L'un d'eux avait justement été repéré le 22 novembre dernier par les troupes françaises de l'opération Barkhane.

Deux hélicoptères se percutent

Lundi 25 novembre, en fin d'après-midi, un commando de l'armée de terre retrouve la trace de jihadistes.

Embarqués sur un pick-up et des motos, ils se déplacent vite.

La traque au sol commence, il y a des échanges de tirs, mais la nuit tombe.

À 18 heures, un hélicoptère Cougar est appelé en renfort avec à son bord 11 militaires.

Deux hélicoptères Tigre le rejoignent, mais à 19h40, sans explications, le Cougar et l'un des Tigres se percutent.

Aucun militaire n'a survécu.

Mali 1503206914

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Mali 908920120 Mali Cocoye10 Mali 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 21:21

Militaires morts au Mali

Enquête sur la collision


Mardi 26 novembre, 13 militaires ont trouvé la mort au Mali à la suite d'un accident entre deux hélicoptères au cours d'une opération de combat.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de cette collision.



Treize militaires sont morts au Mali mardi 26 novembre à la suite d'un accident entre deux hélicoptères.

Une enquête a été ouverte pour établir les circonstances de la collision.

Elle a été confiée au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA).

Sa mission ?

"Étudier les deux boîtes noires. Elles ont été récupérées et devraient permettre de comprendre les circonstances exactes de la collision", rapporte le journaliste Hughes Huet, en duplex du ministère des Armées à Paris.

Les dépouilles convoyées vers une base militaire française

Les corps des 13 militaires vont être convoyés à Gao, au nord-est du Mali, là où se situe la plus importante base militaire permanente de la France dans la pays.

Quand  les dépouilles seront-elles rapatriées ?

"Il est encore un peu tôt pour le dire. Il faut notamment s'organiser avec les familles", rappelle Hughes Huet.

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Mali 908920120 Mali Cocoye10 Mali 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime2019-11-26, 21:46

Trop peu de soutien, des Etats affaiblis, une collaboration insuffisante...

Les limites de l'intervention française au Mali


La mort de 13 soldats français dans un accident d'hélicoptères au Mali relance le débat à propos de l'efficacité de la présence militaire française au Sahel.

Mali 20497303

L'armée française n'avait pas perdu autant de soldats dans une même opération depuis 1983 :

13 militaires de l'opération Barkhane ont été tués lundi 25 novembre au Mali dans la collision de deux hélicoptères.

Cet événement relance le débat sur cette opération et son efficacité. franceinfo a interrogé plusieurs spécialistes de cette question :

Franck Cognard, journaliste à franceinfo ; Michel Galy, politologue, qui a dirigé notamment l'ouvrage La guerre au Mali ; Michel Goya, ancien colonel, historien ; Vincent Hugeux, grand reporter à L'Express, spécialiste de l'Afrique, enseignant à Sciences Po.

La France est trop seule sur le plan militaire

Ce que les experts pointent du doigt, c'est d'abord un dispositif dans lequel la France se retrouve trop seule.

"La France comptait sur l'émergence de la force du G5 Sahel, c'est-à-dire que chaque armée des pays de cette zone (Burkina Faso, Tchad, Mali, Niger et Mauritanie) mette en commun des forces, entraînées et encadrées par les Français", explique Franck Cognard, journaliste à franceinfo, spécialiste des questions militaires.

"L'idée, c'était de leur passer plus ou moins la main sur des opérations. Or, pour l'instant, on peut considérer que le G5 Sahel n'a pas remporté de victoire symbolique."


Les armées de ces pays ne sont pas au niveau militaire suffisant, selon les experts.

"Je parlerais de fiasco", affirme le grand reporter Vincent Hugeux.


"Vous avez bien de temps en temps une opération largement médiatisée ici, mais ça ne marche pas."

Cette fameuse force G5 Sahel est une fiction qu'on maintient en survie artificielle.Vincent Hugeuxà franceinfo

"Le vrai problème, c'est de rendre opérationnelles des forces à l'échelon ultra local face à un ennemi qui est mobile, qui fonctionne en petits effectifs, qui a renoué avec des techniques de renseignement humain pour déjouer la surveillance électronique, poursuit Vincent Hugeux.

Et là, on se heurte à une des grandes illusions lyriques de cette période : c'est de croire à la supériorité technologique."

Conséquence, les résultats sur le terrain ne sont pas à la hauteur des attentes.

"En 2013, on a détruit les bases jihadistes qui étaient dans le nord du pays, ça représentait au total environ 3 000 combattants sur trois principaux mouvements, décrypte l'ancien colonel Michel Goya.

Si l'opération Barkhane n'était pas là, effectivement, les choses seraient certainement infiniment plus graves.

Mais ces groupes jihadistes représentent quelques milliers de combattants.

Quand on regarde effectivement toutes les forces qui sont dans la région, on ne peut qu'être surpris par leur mauvaise efficacité ou efficience globale."

Les États de la région sont affaiblis

Cette faiblesse militaire s'accompagne d'un pouvoir politique relativement faible dans les pays de la zone, affirme notamment le politologue Michel Galy.

"Les jihadistes combattants ont un enracinement social, une base, en particulier au Mali.

Il y a des villages entiers autour de Gao qui sont sympathisants, des quartiers de Bamako où ils ont des sympathies.

Et il y a des appuis indirects du Qatar et de l'Arabie saoudite.

Tout le monde le sait, mais on ne veut pas le dire publiquement.

Voilà la complexité de la situation."

De son côté, Michel Goya insiste sur l'aspect complexe de cette guerre contre les jihadistes.

"Nous, Français, on s'y retrouve plongés avec relativement peu de prise, de marge de manœuvre.

Le grand problème fondamental, c'est la faiblesse et l'incurie de certains États, dans leur incapacité simplement à administrer les choses, à assurer la sécurité d'un certain nombre de gens.

C'est ça le problème, plus que les groupes jihadistes eux-mêmes en réalité."

Le phénomène nouveau, c'est surtout la multiplication, par exemple, des groupes criminels et des groupes des milices d'autodéfense.Michel Goyaà franceinfo


Le grand reporter et enseignant à Science Po Vincent Hugeux évoque notamment le Burkina Faso.

"C'est un pays qui devient extrêmement vulnérable.

Vous avez des milliers d'écoles qui n'ont pas rouvert ou qui ferment aujourd'hui parce que tout simplement, ces zones-là, ces villages, ces régions sont sous la menace permanente de jihadistes qui interdisent un enseignement qu'ils considèrent comme impie."

Les gouvernements locaux "jaloux de leur souveraineté"

"On peut passer du Niger, au Burkina, au Mali, à la Mauritanie sans demander aux États en question, explique le politologue Michel Galy.

Ces États sont affaiblis par le fait que la force Barkhane évolue par-delà les frontières.

C'est normal militairement, mais politiquement, c'est désastreux, ça affaiblit les États."

Cette question du contrôle des frontières est également soulevée par Vincent Hugeux.

"C'est un des grands non-dits de ce dossier.

Vous avez au fond des États jeunes qui sont très jaloux de leur souveraineté, qui peuvent avoir de vieux conflits territoriaux, frontaliers ou conflits de préséance pour dominer la région."

Est-ce que vous croyez vraiment que ces classes politiques-là sont enclines à partager tous les secrets de leur arrière-cuisine, de leur renseignement, etc ?Vincent Hugueuxà franceinfo

La mort de 13 soldats lundi au Mali porte à 38 le nombre de militaires français tués au Sahel dans les opérations Serval, puis Barkhane.

Interrogée mardi par franceinfo sur l’intérêt de la présence française dans la région, la présidente de la Commission de la défense nationale et des forces armées Françoise Dumas a déclaré :

"Nous n’avons pas le choix".

La députée LREM du Gard qui décrit une mission consistant à "sécuriser une zone pour soutenir les actions de développement" et "empêcher une catastrophe géopolitique que serait la conquête d’un État par l’idéologie jihadiste."

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Mali 908920120 Mali Cocoye10 Mali 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25155
Age : 75
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Mali Empty
MessageSujet: Militaires français tués au Mali : le 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau, une unité composée d'hommes "hors du commun"   Mali Icon_minitime2019-11-26, 22:10

Militaires français tués au Mali

Le 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau, une unité composée d'hommes "hors du commun"


Sur les treize militaires qui ont perdu la vie lundi soir dans un accident d'hélicoptères, sept venaient de ce régiment d'élite des Pyrénées-Atlantiques.

Mali 20496679

"Tous les pros déployés un jour en Opex [opération extérieure] ont un jour ou l'autre eu affaire à eux, raconte Charles*, un militaire lui-même en mission à l'étranger actuellement.

Ces garçons sont unanimement appréciés partout où ils passent et plus d'un blessé leur doit la vie".

"Ils", ce sont les militaires du 5e régiment d'hélicoptères de combat (RHC) basé à Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Ces hommes ont perdu sept des leurs, lundi 25 novembre, lors d'une mission dans le cadre de l'opération Barkhane au Mali. Au total, ce sont treize militaires qui sont morts lors d'une collision entre deux hélicoptères, dans la région de Ménaka, dans l'Est du Mali, près de la frontière avec le Niger.

"C'est une terrible nouvelle, c'est un grand moment d'émotion.

Lorsque l'on voit 'Mali' et 'hélicoptères', on pense forcément à Pau, soupire Laurence Farreng, eurodéputée MoDem des Pyrénées-Atlantiques et ex-directrice de la communication de la mairie de Pau.

"Créé en 1977 à Pau, le 5e RHC est présent depuis sa création sur tous les théâtres où les forces françaises ont été engagées", rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Selon nos confrères, le régiment s'est illustré en Afghanistan en 2008 lors de l'opération Pamir, avant de participer en 2011 à des opérations en Libye, puis, en 2014, en rejoignant les troupes au Sahel, lors des opérations Serval, Barkhane (Mali) et Sangaris (Centrafrique).

Des missions à haut risque

"Ce sont des hommes hors du commun, assure de son côté Frédérique Espagnac, sénatrice socialiste des Pyrénées-Atlantiques.

Ils sont d'une technicité et d'une condition physique exceptionnelles, ce sont des forces d'élite."

Leurs missions, détaillées sur le site de l'armée de terre, sont nombreuses :

"Renseignement et manœuvre terrestre dans un cadre d'aérocombat interarmes", "missions de reconnaissance, d'escorte et de destruction d'objectifs ennemis", "transport des troupes et de matériel, évacuation sanitaire" et "actions de secours aux populations".

Plus de 90 appareils composent leur flotte, ce qui en fait l'une des plus grandes bases aéronautiques d'Europe, selon France 3.

Charles connaît bien ce régiment qu'il a côtoyé en Opex.

"Ce sont des chics types, très pros, des volants de l'armée de terre (...).

Le 5 – c'est comme cela qu'on dit – est de tous les coups durs au profit des militaires français déployés en Opex", assure-t-il.

Et le militaire de poursuivre :

"Ses équipages servent sur la totalité des coins les plus pourris là où, en général, ça tire. Leur mission consiste à appuyer les troupes au sol par le feu de soutien et de déposer au plus près du combat les militaires engagés."

Une mission à haut risque, explique Charles :

"Cela impose une maîtrise totale de leur matériel, qui présente pourtant des signes de vétusté car il n'y a plus un rond pour l'entretien et ces mecs embarquent tout de même dans leurs machines en souriant."

Faut avoir une sacrée paire de burnes pour voler sur des appareils hors d'âge et employés H24 sans parachute, pour aller au contact au plus près de l'ennemi pour extraire ou infiltrer, poser ou récupérer, alimenter ou ravitailler.

Et, quand ça tire, nous autres, au sol, on est ravis de les entendre arriver.

Charles, militaire à franceinfo

"Ce sont des héros", assure encore Charles, qui y voit "un coup très dur pour le 5, qui perd des gens confirmés".

Sylvain*, qui a quitté l'armée il y a une dizaine d'années, a lui aussi servi aux côtés du 5e RHC.

Il salue "des gens d'exception" qui font partie d'"un très bon régiment", "opérationnel, comme on dit".

Un régiment très implanté localement

L'émotion est aussi très grande à Pau et aux alentours.

"Treize militaires ont donné leur vie cette nuit. Sept étaient de Pau, a écrit sur Twitter François Bayrou, le maire de la ville. Pour tout notre pays, ce sont de vrais héros dans le sacrifice. Pour notre ville, pour nous, ce sont nos enfants si précieux".  

Un rassemblement est prévu mardi soir devant l'hôtel de ville.

"Nous avons besoin de partager notre immense chagrin et notre immense reconnaissance pour ceux qui ont donné leur vie", souligne le président du MoDem.

Eric Castet, le maire d'Uzein, petite commune sur laquelle est implanté le régiment, sera présent à Pau.

"Les militaires font partie de notre vie, nous avons pas mal d'habitants qui sont au 5, et lorsque les militaires partent pour des missions de six mois, il y a beaucoup d'émotion dans les familles", explique-t-il.

"C'est un régiment, composé de pratiquement mille personnes, très implanté dans la vie de la communauté, assure également Laurence Farreng. On les cotoie en permanence, notamment lors des commémorations."

Pau est très fier de ses militaires et de ses bases prestigieuses.

Il y a un lien très affectif entre la population et les militaires.Laurence Farreng, eurodéputéeà franceinfo

Frédérique Espagnac ne dit pas autre chose :

"Ils font la fierté du territoire, les familles sont parties intégrantes de la vie de la cité, même s'il y a une discrétion totale car on respecte la confidentialité de leur mission."

Ce ne sont pas les premières pertes du régiment en opération extérieure, loin de là.

Mais cette fois, "le bilan est très lourd. Sept sur treize, cela fait beaucoup", conclut la sénatrice.

* Les prénoms ont été modifiés pour préserver l'identité des personnes interrogées

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Mali 908920120 Mali Cocoye10 Mali 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Mali Empty
MessageSujet: Re: Mali   Mali Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mali
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  au nord du Mali
» Au Mali, la guerre n’est pas finie .
» UN CHARENTAIS MORT AU MALI
» UN VAB frappé par un IED près de Gossi (Mali)
» la réaliter au combats du Mali

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: Autres actions et Opex-
Sauter vers: