Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka Empty
MessageSujet: Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka   Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka Icon_minitime2018-09-26, 14:14

Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka Msa-20180926

Le 25 septembre, au moins 12 civils appartenant essentiellement à la fraction Ibogolitane des Touaregs, ont été tués par un groupe armé non identifié, près de la localité d’Inekar, à environ 45 km à l’ouest de Menaka (Mali).

« Des hommes armés circulant à moto ont tué aujourd’hui (25/09) au moins douze civils » a indiqué un élu de la région, rapporte l’AFP. « Pour le moment, on ne peut pas dire qui sont exactement les auteurs. Je ne sais pas si c’est le résultat de différends entre tribus, ou un acte terroriste », a-t-il ajouté.

L’attaque a été confirmée par un source sécuritaire locale, qui a précision que « beaucoup de jeunes » figuraient parmi les victimes.

De son côté, le Mouvement pour le salut de l’Azawad, fondé par Moussa Ag Acharatoumane, un chef de la tribu touareg des Daoussak et allié au GATIA [Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés] contre les jihadistes, a affirmé que « des individus armés sur des motos ont exécuté 17 civils de deux campements appartenant à la communauté ibogolitane. »

Depuis le début de cette année, plus de 200 civils appartenant aux communautés peule et touareg ont été tués dans cette région, où, ces derniers mois, la force française Barkhane, avec l’appui du MSA et du GATIA, a porté des coups sévères à l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS).

Si la piste jihadiste n’est pas exclue pour expliquer cette attaque, celle d’un conflit intercommunautaire n’est pas à écarter non plus.

« La tribu dominante dans la région de Ménaka est celle des Daoussak, et les principaux groupes minoritaires sont les Touaregs Imghad, Chamanamas et Ichadinharen, et la fraction Iskakna des Arabes du Tilemsi. Les Bellah (parmi lesquels les Iboguilitanes constituent un groupe important), les Peuls et les sédentaires (principalement des Haoussa et quelques Songhaï) représentent l’essentiel de la population noire et métisse (descendant de Noirs et de Touaregs). Ces 30 dernières années, la région de Ménaka a été le théâtre de conflits fréquents entre les Daoussak et les Touaregs, les Daoussak et les Iboguilitane, de même qu’entre les tribus Daoussak ou Touaregs et les Peuls », explique ainsi un récent rapport du groupe d’experts des Nations unies sur le Mali.

Qui plus est, des divisions existent au sein de ces mêmes communautés en fonction de leurs affiliations respectives à tel ou tel groupe armé. Ainsi, une grande partie des Daoussak soutient le MSA quand une autre est restée fidèle au Mouvement national de libération de l’Azawad [MNLA]. Enfin, d’autres membres de cette tribu ont rejoint le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad [HCUA], formé avec des transfuges du groupe jihadiste Ansar Dine en 2013, quand ils ne sont pas allés grossir les rangs de l’EIGS, au sein duquel ils occupent souvent des fonctions clés.

Dans son rapport, le groupe d’experts de l’ONU a souligné que la situation reste « très tendue dans la région de Ménaka et dans l’est du cercle d’Ansongo [région de Gao, ndlr] », avec des « conflits qui découlent de l’appartenance à une tribu ou à une fraction de tribu et de la géopolitique locale, notamment le contrôle de postes politiques (dans les groupes armés, les institutions officielles et à la tête des communautés) et de certains secteurs géographiques (axes commerciaux et itinéraires de contrebande chemins de transhumance, points de contrôle, pâturages, puits). »

Photo : combattants du MSA (c) MSA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka Empty
MessageSujet: Re: Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka   Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka Icon_minitime2018-09-26, 19:47

Et ben , voyons !! Les tribus qui ce battent entre elles, comment voulez-vous que cela se passe bien , ils sont toujours au moyen-âge  !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Mali : Au moins 12 civils tués lors d’une attaque dans la région de Menaka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au moins 14 soldats maliens ont été tués lors de l’attaque de leur camp dans la région de Tombouctou
» Mali/Ménaka : Deux attaques menées par des jihadistes présumés ont fait au moins 40 tués parmi les civils
» Syrie. Au moins 44 civils tués après des bombardements du régime sur la Ghouta
» Au moins 18 jihadistes somaliens ont été tués lors d’une riposte des forces américaines
» Un attentat revendiqué par l’EI fait au moins 24 tués en Iran, lors d’une parade militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: