Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
Voir le deal

 

 Vers un changement d’approche pour le soutien des forces?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? Empty
MessageSujet: Vers un changement d’approche pour le soutien des forces?   Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? Icon_minitime2018-07-17, 08:42

Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? Mess-20150905

La réforme du ministère des Armées lancée en 2008 mit en place des « bases de défense », dont l’objectif était de mutualiser le soutien de plusieurs unités dans un périmètre géographique donné [1h à 1h30 de route] en concentrant sur un même site les services d’administration, de gestion, d’habillement, etc. Et cela, pour quelques économies loin d’être évidentes, bouscula le principe « un chef, une mission, des moyens » pourtant solidement établi.

Seulement, en 2014, le Haut comité d’évaluation de la condition militaire [HCECM] déplora les effets de cette réforme, qui a « dégradé le soutien administratif » des unités. En un mot, sans doute fallait-il s’inspirer du Premier ministre britannique Benjamin Disraeli, qui disait vouloir « conserver ce qui vaut et réformer ce qu’il faut »….

« Les militaires rencontrés par le HCECM ont tous fait part de la déshumanisation et du flou qui caractérisent désormais les relations entre les militaires soutenus et le personnel administratif. Pour beaucoup, ‘le militaire est désormais un numéro de matricule ou un identifiant dans un SIRH' », pouvait-on lire dans un rapport.

« Dans les formations embasées, les militaires constatent au quotidien que l’encadrement n’a plus les moyens d’agir sur le soutien » et « les chefs militaires ont de moins en moins la capacité à régler les problèmes rencontrés, ce qui se traduit par un affaiblissement à cet égard de la fonction de commandement », avait également constaté le HCECM.

Dans le même temps, les moyens dévolus aux fonctions de soutien et à l’entretien des infrastructures furent impactés par les réductions budgétaires. Et les choses ne s’arrangèrent évidemment pas quand il fallut revoir à la hausse le format de la Force opérationnelle terrestre (+11.000 soldats) après les attentats de 2015.

Ainsi, par exemple, le rapport des sénateurs Jean-Marie Bockel et Christine Prunaud, publié en novembre 2017, estimait que « 400 millions d’euros » étaient « nécessaires pour mettre aux normes les restaurants dont le SCA [Service du commissariat des Armées, nldr] a la responsabilité ». Et de préciser que « l’était de 70 d’entre eux était particulièrement préoccupant. »

Lors de son discours prononcé à la veille du 14-Juillet à l’Hôtel de Brienne, le président Macron a longuement abordé cette question. « Je veux donner la première priorité aux systèmes d’hommes avant les systèmes d’armes », a-t-il dit, avant de reprendre à son compte la citation du philosophe Jean Bodin, « il n’est de richesses que d’hommes. »

« Je veux que des réponses concrètes, le cas échéant extraordinaires, soient mises en place afin que le quotidien du soldat, du marin, de l’aviateur soit rapidement amélioré lorsqu’il est au combat comme lorsqu’il est dans sa garnison », a-t-il continué.

Aussi, a poursuivi M. Macron, « nos forces doivent être mieux équipées, mieux soutenues, mieux installées pour assumer leurs missions dans la durée et de manière plus efficiente. » Et pour cela, « il faut d’abord consentir un effort budgétaire particulier en faveur des soutiens, de l’infrastructure ou encore du logement. Parce que c’est là, aujourd’hui, que les difficultés sont identifiées », a estimé le chef de l’État.

Le président Macron n’a pas manqué de souligner que cette situation est due au fait que ces « domaines ont le plus souffert de la décroissance et des réductions des dernières années. »

A priori, il faut s’attendre à ce qu’il y ait encore des changements dans le soutien des militaires. Ou du moins que ce dernier se fasse dans avec nouvelle approche. « En même temps, il faut aussi questionner l’organisation, faire cesser les fonctionnements en silos, responsabiliser l’encadrement, redonner un pouvoir d’arbitrage au commandement pour mieux coordonner à l’échelle locale », a expliqué le locataire de l’Élysée.

Faut-il comprendre que l’on va vers un retour du concept « un chef, une mission, des moyens »? Sans doute… Cela étant, M. Macron a aussi estimé que cela « demande de la hauteur de vue, une vraie discipline intellectuelle, seuls à même de promouvoir l’intérêt supérieur de nos armées, au delà des habitudes anciennes, des systèmes de pensée confortables, des logiques de structure ou de corps qui aboutiraient à poursuivre comme avant et répéter ce qui se faisait depuis toujours. »

Mais, dans le fond, la logique défendue par le président Macron vise à donner plus de latitude au commandement, comme l’illustre la récente signature de la convention SPIRALE par l’état-major de l’armée de Terre et le Service d’Infrastructure de la Défense. Là, il s’agit de donner aux chefs de corps la possibilité de faire exécuter des travaux ne nécessitant pas de compétences particulières aux soldats.

« Il nous faut, au fond, le même engagement, les mêmes principes et la même efficacité qu’en opérations pour le quotidien. […] Celui qui décide, c’est celui qui monte au front. Ce qui aussi doit décider au quotidien, c’est celui qui vit ce quotidien », a lâché M. Macron, pour qui des « souplesses doivent laissées au plus près. »
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25535
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? Empty
MessageSujet: Re: Vers un changement d’approche pour le soutien des forces?   Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? Icon_minitime2018-07-17, 18:36

Mon Père a fait Trois guerre et une Bataille .

Comme il me le disait , certains qui avaient les Manches Usées par le polissage du Bureau .

Avaient les mêmes Médailles que lui ........................................ scratch

Ceux qui étaient bien cools a l'A/R , ne manquant de rien , proches des huiles , la boite a reluire a portée de la main .

Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? 176788 Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? 176788

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? 908920120 Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? Cocoye10 Vers un changement d’approche pour le soutien des forces? 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers un changement d’approche pour le soutien des forces?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soutien des forces : Le nombre de bases de défense pourrait être réduit d’environ un tiers
» Vers une nouvelle branche des forces armées américaines?
» La Turquie demande aux États-Unis d’empêcher le redeploiement des forces kurdes vers Afrin
» Quand on reparle d'un marché de 25,5 milliards de $ pour du soutien logistique
» En 2018- Changement de protocole pour les malades algériens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: