Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

 

 Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen Empty
MessageSujet: Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen   Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen Icon_minitime2018-02-20, 20:29

Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen PwMlgHHUgFEDgAAgwAD+lBrvy+NcxAAAAABJRU5ErkJggg==Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen 28235065_10155447629187099_4945953367306149787_o




Le maréchal Pétain, le général de Gaulle, la torture en Algérie, sa fille, Marine… Ce mardi, les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen ont été révélés par Le Point et Le Parisien.
Le maréchal Pétain « n’a pas failli à l’honneur en signant l’armistice » en 1940 et le général de Gaulle « reste une horrible source de souffrance pour la France », estime Jean-Marie Le Pen, co-fondateur du Front national, dans le premier tome de ses mémoires dont Le Parisien et Le Point ont publié les premiers extraits ce mardi.

Pétain « légal et légitime »


Philippe Pétain, devenu président du Conseil en juin 1940, « était légal et légitime, il avait passé avec le Reich un acte régulier et contraignant », écrit Jean-Marie Le Pen dans Fils de la nation, à paraître aux éditions Muller le 28 février prochain.
« Que l’on puisse discuter ensuite de la politique de collaboration, de ses fautes, de ses excès, à condition qu’on examine les fautes et les excès de tous, je le veux bien, mais cela ne remet pas en cause ce que je viens de décrire ». « Si de Gaulle a eu de la vista, Pétain n’a pas manqué à l’honneur en signant l’armistice ».

Charles de Gaulle « me parut laid »


« L’opinion majoritaire était d’ailleurs que la France avait besoin d’une épée et d’un bouclier contre les Allemands et je l’ai partagée longtemps, jusqu’au jour où l’écoute de la radio de Londres m’en détrompa. Il m’apparut vite que pour les gaullistes de micro, l’ennemi était à Vichy plus qu’à Berlin », écrit Jean-Marie Le Pen.
Charles de Gaulle « reste pour moi une horrible source de souffrance pour la France », écrit l’ancien président du FN qui relate la première fois où il l’aperçut, en 1945 dans le Morbihan : « Je serrai cette main indifférente. Il me parut laid et dit quelques banalités à la tribune tendue de tricolore. Il n’avait pas une tête de héros. Un héros doit être beau. Comme saint Michel ou le maréchal Pétain. J’étais à nouveau déçu ».
Jean-Marie Le Pen revient également sur la torture pratiquée en Algérie. « L’armée française a bien pratiqué la question pour obtenir des informations durant la bataille d’Alger, mais les moyens qu’elle y employa furent les moins violents possible ». « Y figuraient les coups, la gégène et la baignoire, mais nulle mutilation, rien qui touche à l’intégrité physique ».

Sur sa fille Marine : « j’ai pitié d’elle »


« Il est plus que ridicule, il est pervers, il est profondément immoral, de jeter l’opprobre sur des hommes qui ont le courage d’utiliser sur ordre, pour obtenir le renseignement qui sauvera des civils, des méthodes brutales qui leur pèsent, qui leur coûtent », poursuit Jean-Marie Le Pen avant d’ajouter que « ni [lui], ni [s] es camarades n’ét [aient] nullement chargés des interrogatoires spéciaux ».


À la fin de ce premier tome, s’il parle peu de ses filles, il revient sur Marine Le Pen, sur sa défaite à la présidentielle, sur le départ de Florian Philippot… « Elle est assez punie comme cela pour qu’on ne l’accable pas. Un sentiment me domine quand j’y pense : j’ai pitié d’elle […]. En s’appliquant à me rendre ringard, elle s’est éclaboussée dans la manœuvre par son échec, et sans doute le Front national aussi, ce qui est plus grave. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen Empty
MessageSujet: Re: Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen   Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen Icon_minitime2018-02-21, 08:53

C'est pénible de voir le comportement de JM Le Pen, la vieillesse aidant il n'est plus crédible comme me dit souvent un ami !! Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen 1502460398
Revenir en haut Aller en bas
 
Torture en Algérie, Pétain, Marine… Les premiers extraits des mémoires de Jean-Marie Le Pen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Marie Le Pen impérial face aux provocations de Jean-Pierre Elkabbach
» Entretien avec Jean-Marie Le PEN
» Algérie 1962 ...........la Torture de qui ?????????
» Jean-Marie Le Pen attaque Bedos, Madonna, Noah et Bruel .
» Et revoilà « La torture en Algérie » !…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: