Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailDernières imagesS'enregistrerConnexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

 

  ça décale !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



 ça décale ! Empty
MessageSujet: ça décale !    ça décale ! Icon_minitimeDim Oct 08 2017, 13:28

« Ça décale !» Cette expression traditionnelle chez les sapeurs-pompiers se fait entendre dans les casernes à chaque départ en intervention et cela depuis 400 ans !


Il faut remonter au XVIIe siècle, en France. L’inventeur François Dumouriez du Périer, considéré comme le premier pompier professionnel de France, crée les premières pompes à incendie.

Pour faciliter la mise en branle de ces pompes, très lourdes et alors tractées à bras d’hommes, puis par des chevaux, les casernes étaient construites dans des rues en pentes.
Les véhicules, en attente d’une intervention, étaient maintenus à poste par des cales placées sous les roues. A chaque déclenchement d’alerte, les pompiers retiraient les cales en criant « ça décale ! » pour faciliter la coordination de l’équipe lors du départ et éviter tout accident.

Si les voitures à bras et à chevaux ont depuis longtemps laissé la place aux véhicules modernes, l’expression est encore utilisée dans les casernes lors des départs en intervention
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



 ça décale ! Empty
MessageSujet: Re: ça décale !    ça décale ! Icon_minitimeDim Oct 08 2017, 16:37

AH !!!? J'en apprends tout les jours !!
Revenir en haut Aller en bas
 
ça décale !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Saviez vous ?????-
Sauter vers: