Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

 L'hélicoptère au service de la recherche spatiale -

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


L'hélicoptère au service de la recherche spatiale - Empty
MessageSujet: L'hélicoptère au service de la recherche spatiale -   L'hélicoptère au service de la recherche spatiale - Icon_minitimeMer 27 Sep 2017 - 11:01

SOURCE : Aerobuzz.fr
------------------
L’hélicoptère au service de l’exploration de Jupiter
AIRBUS DEFENCE AND SPACE-ESAPCE
L'hélicoptère au service de la recherche spatiale - Juice-10
Avant de partir pour un voyage de 600 millions de kilomètres à destination des lunes de Jupiter, l’antenne radar Rime de la sonde Juice a suivi une campagne d’essais sous hélicoptère menée par Airbus Defence and Space.

L'hélicoptère au service de la recherche spatiale - Juice210
La sonde Rime ne pouvant être transportée à l’extérieur, l’antenne a été fixée sur une maquette de 3 m x 2 m x 2 m spécialement construite à cet effet. © Airbus 2017

L’antenne de 16,6 mètres du radar Rime (Radar for Icy Moons Exploration) a été testée dans plusieurs configurations au cours d’une campagne d’essais de deux jours réalisée sur un aérodrome situé à 30 km au nord-ouest du site d’Airbus à Friedrichshafen, en Allemagne. D’une masse de 5,5 tonnes, la sonde Juice débutera en juin 2022 son voyage de près de 600 millions de kilomètres en direction de Jupiter, qu’elle devrait atteindre fin 2029.


La maquette était suspendue à une corde en polyéthylène d’environ 120 m en dessous d’un hélicoptère évoluant à 320 m au-dessus du sol. © Airbus 2017
Les essais du radar RIME ont permis aux ingénieurs d’Airbus de vérifier les résultats des simulations informatiques et de mesurer la performance radio de l’antenne, dans les mêmes conditions que si elle était installée sur la sonde. Ces performances radio sont fortement affectées électromagnétiquement par le couplage avec la surface de la sonde et doivent être mesurées afin de calibrer l’antenne.

En raison de la plage de fréquence requise, ces essais doivent être réalisés en plein air et sont tributaires des perturbations externes, des réflexions électromagnétiques et des conditions climatiques générales. La sonde ne pouvant être transportée à l’extérieur, l’antenne a été fixée sur une maquette de 3 m x 2 m x 2 m spécialement construite à cet effet. Pour minimiser les perturbations liées au couplage, l’antenne peut être pivotée verticalement. La maquette était suspendue à une corde en polyéthylène d’environ 120 m en dessous d’un hélicoptère évoluant à 320 m au-dessus du sol. Tous les équipements d’essai ont été intégrés à la maquette et commandés à distance depuis le sol.

Les fragiles perches d’antenne, conçues pour la micro-gravité spatiale, ont été « durcies » avec des tubes en fibres de verre pour leur permettre de résister aux tests et les protéger contre la force du vent.

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hélicoptère au service de la recherche spatiale -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LES MATERIELS ET LES MOYENS :: MATERIELS/MOYENS DE TRANSPORTS :: Aérien-
Sauter vers: