Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

 

 29 MARS 1954 à DBP

Aller en bas 
AuteurMessage
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 09:19

Les 28 et 29 mars, parachutistes et légionnaires détruisent des batteries
ennemies positionnées près d’"Anne-Marie" ce qui redonne un peu
d’espoir à la garnison. Le Viêt-minh ne cesse pourtant de progresser :
le 30 mars, une grande partie de "Dominique" est perdue...

29 MARS 1954 à DBP Aparas10
29 MARS 1954 à DBP Aparas11

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

29 MARS 1954 à DBP Vet11


Dernière édition par Aokas le 2008-03-29, 09:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 09:27

merci aokas!
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 09:57

29 MARS 1954 à DBP Aterra10


Terrain d'aviation de Dien Bien Phu sur lequel plus rien ne pouvait se poser depuis le 28 mars 1954.....

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

29 MARS 1954 à DBP Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 10:05

Sauver Dien Bien Phu : la mission du Général Ely à Washington

Devant la situation dramatique du corps expéditionnaire français à Dien Bien Phû, le gouvernement se tourne vers Washington, et envoie Ely, du 21 au 27 mars 1954, négocier une aide militaire directe des Etats-Unis. Dans son rapport de mission, celui-ci dégage trois constatations essentielles :

1) « l’importance donnée par les Etats-Unis à la bataille de Dien Bien Phu, la chute de la place devant être considérée comme un désastre à portée politique considérable ;

2) les conséquences qu’aurait à leurs yeux l’implantation du communisme en Indochine, qui, quelle que soit la forme qu’elle prendrait, engagerait l’avenir du monde libre et affecterait gravement la stratégie générale ;

3) la gravité de la crise actuelle et, plus encore, de la crise en puissance dans les relations franco-américaines à une époque où ces relations apparaissent aux Américains comme déterminantes pour l’avenir de nos deux pays et du monde libre[xxix] ».

Ely concentre ses efforts sur trois objectifs : hâter les livraisons prévues par les services américains et obtenir celles présentées à titre exceptionnel ; faire comprendre les perspectives dans lesquelles la France situe le problème d’Indochine et les difficultés auxquelles elle fait face ; présenter les vues françaises sur la stratégie mondiale et aborder en toute franchise le problème des relations actuelles des Etats-Unis et de la France. Définissant la position française, il souligne à ses interlocuteurs la volonté française de chercher une solution politique, notamment dans le cadre de la conférence de Genève, d’accorder l’indépendance aux Etats associés, mais dans le cadre de la constitution française, et pour cela, de « vietnamiser » les forces combattant en Indochine.

Le premier interlocuteur d’Ely, l’amiral Radford se montre favorable à une aide américaine aux combattants de Dien Bien Phû, et envisage des raids aériens (opération Vautour). Lors de l’entretien entre Dulles et Ely, Dulles explique que les Etats-Unis ne peuvent risquer leur réputation de grande puissance, et qu’ils ne s’engageront que sûrs du succès. Ils exigeraient donc d’être pleinement associés à la conduite de la guerre. Malgré sa politesse, Dulles marque le manque de confiance de Washington dans le commandement français. En outre, l’opposition demeure entre la position de la France, résolue à entamer rapidement une négociation dans un cadre international, quitte à poursuivre les hostilités si elle échoue, et la thèse américaine selon laquelle l’ouverture des pourparlers n’est raisonnablement concevable qu’après avoir obtenu dans le domaine militaire le bénéfice d’une réelle position de force. Opposition indépassable dans le contexte du siège de Dien Bien Phû.

Mais c’est bien plus que le destin de Dien Bien Phû qui se joue lors de la mission Ely, ce sont les relations franco-américaines qui se trouvent placées sur la table des négociations, et Ely présente aux Américains un véritable inventaire des reproches français à leur égard :

« J’ai abordé le problème de l’état actuel des relations franco-américaines que nous avons traité avec une grande franchise. J’indiquai d’abord que les représentants du gouvernement américain, même à un niveau élevé, se comportaient souvent comme s’ils voulaient nous supplanter, politiquement et économiquement ; j’insistai sur les formes régulièrement envahissantes que prend immanquablement toute présence américaine ; je signalai une méconnaissance profonde chez l’officiel américain des problèmes français dont la solution s’avère d’autant plus difficile que nos ressources sont désormais limitées tandis que la superpuissance des Etats-Unis permet au gouvernement américain d’éponger n’importe quelle erreur ; je déplorai une préférence américaine marquée pour l’Allemagne, l’ennemie d’hier ; j’attirai l’attention sur l’administration américaine, paperassière, lourde, inquisitrice et dont les méthodes de contrôle nous irritent. J’exposai le privilège anormal dont bénéficient dans le domaine opérationnel les troupes américaine pour l’emploi des armes nouvelles alors qu’il est refusé aux alliés qui ont les mêmes problèmes militaires à résoudre ; je regrettai enfin que les Etats-Unis accordent plus facilement des crédits off shore qu’une collaboration technique véritable ».

La réponse américaine est tout aussi critique à l’égard de la France :« L’amiral Radford répondit que le comportement actuel de la France suscitait dans son pays et l’administration une extrême impatience, le dynamisme américain s’accommodant mal de nos lenteurs, de nos réticences, de notre immobilisme, de nos indécisions. Il ne comprenait pas que nous nous détachions du projet de la C.E.D. dont nous avions pris l’initiative ».

En définitive, malgré le soutien de Radford, et dans une certaine mesure de Dulles à une intervention américaine, l’opposition d’Eisenhower reste entière. De leur côté, les Britanniques refusent l’escalade de la violence, et préfèrent une négociation dans le cadre de Genève. Le 5 avril, Laniel et Bidault convoquent Dillon à Matignon, et demandent officiellement une intervention aérienne des Américains pour sauver Dien Bien Phû. Très vite, il est clair que les Etats-Unis ne feraient rien pour sauver Dien Bien Phû.

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

29 MARS 1954 à DBP Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 11:51

Merci Aokas,

Avec toi, on en apprend un peu plus chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 13:59

je decouvre tout oui et chaque passage sur tes post abreuve ma soif de connaissance (et le bretagne abreuve le reste).
Merci petit robert du forum et j oubliais:





RESPECT AUX ANCIENS 29 MARS 1954 à DBP 926774
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 15:56

Dien Bien Phu, quelle époque incroyable....Le jour viendra ou j'irai faire un pélérinage sur ce théatre d'opération légendaire...à vélo j'en suis sur car cette ville est trés large maintenant. Il nous faudrait des photos d'aujourd'hui aussi... :salut2:


Dernière édition par 1ST ALLIED AIRBORNE le 2008-03-29, 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime2008-03-29, 16:23

Merci Akoas pour ton dossier sur l'Indochine et sur la mission du General Ely aux USA ! C'est exacte, l'Amérique à cette époque ne partage pas le fait que la France essaye de garder son royaume en Extreme Orient. A leurs yeux, la France à decider de sauver une "colonie" dont les valeurs n'interresse point le Royaume Unis et les Etats Unis. Il faut dire aussi que l'Amérique ne partage pas la valeur du mot "Colonisation" qui est banit de leur language. En 1950 le Géneral De Lattre de Tassigny se rend aussi à Washington, mais notre De Lattre n'utilise pas le mot "magique" comme "Ely" le fit à Truman, le mot " battre le comunisme" n'est pas utilise a temps. La France recevra du materiel Americain, mais pas assez malheureusement, L'Amerique n'est pas convaincue, la guerre de Corée se termine un an avant la chute de Dien bien Phu, et ceux-ci ne sont pas trés chaud pour recommencer un nouveau conflit en Asie. Alors pourquoi, leur intervention au Vietnam des 1960, aucune idée....peut étre ce coté de confiance que Roosevelt aurait baclé durant la guerre, sans ancun doute .. En attendant, les Ricains souffriront de la méme façon dans la jungle Vietnamienne sans avoir prit note des fautes Françaises ... Il semble que l'Amérique à cette époque abandonne le conflit Indochinois déliberement, spécialement aprés leur bataille sanglante sur le front Chinois. L'Amérique se sent aussi épuisé finaciérement, et émotivement, aprés huit ans de combat en Europe, dans le Pacifique, et sur le front Coréen. Truman quitte la Maison Blanche en 1953 aprés 8 ans, pour donner sa place à Dwight Eisehower qui gardera le mandat j'usqu'en 1961. Les choses ne seront plus les mémes avec Dwight, son homme de confiance Mac Artur en charge des opérations à la frontiére Chinoise décide d'utiliser la bombe atomique pour en finir avec ce conflit. Eisenover le met à la retraite la méme année, le conflit Coréen se termine en 53 et la France devra se battre toute seule jusqu'à la capitulation de Dien Bien Phu... :salut2:
Est ce que Truman aurait pu changer les choses si son mandat s'etait arreter en 1955...? Trés bonne question !! Y'a t-il eu des tensions entre le Général Mac Artur commandant les Forces Americaines en Asie et le nouveau mandat de l'ex-General Eisenover maintenant Président...
Sans aucun doute. N'oublions pas aussi que Eisenover fut le Chef Supréme de L'Armée pendant 5 ans de 1940 a 1945. Celui -ci fut sous les ordres de Franklin Roosevelt déterminé à effacer l'Allemagne et le Japon . Voici donc un nouveau personage connue prenant cette fois-ci une place differente , celle de Président de Etats-Unis. Le sort de l'Indochine aurait peut étre été different à un mandat prés, il y a eu aussi cette folie de la part des Généraux Français de construire un bastion militaire dans cette cuvette Chinoise montagneuse... Les combats Français en Indochine furent non seulement ignorés par nos amis alliés mais aussi par le peuple Francais qui ne supportera pas cette sale guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





29 MARS 1954 à DBP Empty
MessageSujet: Re: 29 MARS 1954 à DBP   29 MARS 1954 à DBP Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
29 MARS 1954 à DBP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mars 1954
» 11 MARS 1954 AA à DBP
» DBP 22 MARS 1954
» 28 MARS 1954 à DBP..................
» 31 MARS 1954 à DBP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: Indochine-
Sauter vers: