Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir ...
Voir le deal

 

 DBP le 24 et 25 MARS 1954 .

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 9:12

Le 24 : Le 6eme BPC accroche des éléments viets , installés entre "CLAUDINE et ISABELLE" .

HUGUETTE 6 , est étroitement investi au nord de la piste Aviation .

Le 25 : HUGUETTE 7 est harcelé depuis les collines "ANNE-MARIE"

Le 8eme Choc , est accroché entre DOMINIQUE 1et 2

Le harcellement artillerie est permanent , les tranchées Viets telles une toile d'araignée , progressent , a distance d'assault !!!!!

A suivre ..............
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 9:37

Merci CDA,


DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 926774 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 373769 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 926774 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 373769 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 926774 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 373769
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 10:14

merci! à demain pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 12:42

Merci commandoair40 de remémorer cette bataille de DBP.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 12:45

Merci Commandoair
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 13:49

merci CdoAir40 !

Le 22 mars, les légionnaires du BEP se heurtent aux Viets du régiment 57. Avec l'aide d'éléments de la garnison d'Isabelle et des 10 chars Chaffee, pour la première et dernière fois employés tous ensembles, l'ennemi est repoussé perdant 175 tués dénombrés et 41 armes dont 10 lourdes. Le BEP perd dans l'affaire 9 tués dont 3 lieutenants, un disparu et 72 blessés.

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Chaffe10

Le 25 mars, le 1er BEP perd 83 tués et blessés. Il lui a fallut quatre heures de durs combat pour repousser le bataillon viet installé en bouchon au village de Ban Kho Laï.

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 15:47

Un qui est souvent oublié et dans le coup:

René PLEVEN 1901-1993

Ministre de la Défense en 1954 !....... affraid

Après avoir obtenu son diplôme de l'Ecole libre des sciences politiques, René Pleven (1901-1993) échoue au concours de l'inspection des Finances. Il milite à l'Association de la jeunesse catholique de France ainsi qu'en faveur de la Société des Nations. Il rencontre ainsi Jean Monnet grâce auquel il devient de 1929 à 1939 directeur général pour l'Europe de la firme américaine Automatic Telephone Company, établie en Angleterre. Mobilisé en 1939, il est nommé adjoint de Jean Monnet au Comité de coordination franco-britannique à Londres, d'où il est envoyé aux Etats-Unis " comme chef adjoint " de la mission d'achat de l'armée de l'Air. Il se rallie à de Gaulle le 8 juillet 1940. Le 6 août, il est envoyé avec le commandant Leclerc et le capitaine Hettier de Boislambert en AEF, pour œuvrer au ralliement de celle-ci. Sa mission accomplie, il demeure à Brazzaville comme secrétaire général jusqu'à ce que le général de Gaulle l'envoie en mission à Washington en août 1941. Lors de la fondation du Comité national français (CNF), René Pleven est nommé responsable du secteur Economie, Finances et Colonies. Commissaire aux Colonies dans le Comité français de la Libération nationale (CFLN) dès juin 1943, il préside en janvier 1944 la conférence africaine de Brazzaville. A la Libération, René Pleven conserve le ministère des Colonies, puis devient ministre des Finances, jusqu'au départ de de Gaulle en janvier 1946. René Pleven revient au gouvernement en 1949, en acceptant le ministère de la Défense nationale que lui offre Georges Bidault. Il occupe à nouveau ce ministère de mars 1952 à juin 1954, après avoir été président du Conseil du 13 juillet 1950 au 28 février 1951 puis du 11 août 1951 au 7 janvier 1952. Ministre de la Défense nationale lors de la chute de Diên Biên Phu le 7 mai 1954, il ne retrouve un ministère qu'en 1958, dans le gouvernement Pfimlin où les Affaires étrangères lui échoient pour quelques jours. Partisan du " oui " au référendum de 1958, il provoque avec Eugène Claudius-Petit une scission de l'Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR) contre François Mitterrand, son rival.

A partir de 1969, René Pleven occupe le ministère de la Justice dans les gouvernements Chaban-Delmas et Messmer, avant de démissionner, le 17 mars 1973, après avoir subi un échec lors des élections législatives. Constamment réélu député des Côtes-du-Nord sous la IVe puis sous la Ve République jusqu'à son échec de mars 1973, René Pleven a aussi été directeur du journal Le Petit Bleu des Côtes-du-Nord, président du Centre d'études et de liaison des intérêts bretons (1951-1972), président du Conseil général des Côtes-du-Nord (1948-1976) et président du conseil de la région de Bretagne (1974-1976).


DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 159551

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 17:09

Le petit larousse ou gros robert a encore frapper
Merci pour toute ces infos a moi inculte de petit jeunes resté trop pres de la fenetre et du radiateur a l ecole
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 19:10

comme tous ceux qui écrivent sur ce lieu d'Amis, notre satisfaction c'est que nous arrivons à faire plaisir à quelques uns et leur faire souvenir quelques moments importants de notre Nation, ce n'est qu'un devoir (encore) pour justement ceux qui savent.


merci encore pour ceux qui lisent.

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 373769

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 20:02

MERCI Aokas et Commandoair40 pour vos récit sur ces évennements .
Par contre Embarassed je suis confus car je viens de relire 3 fois ton dernier sujet Aokas ,
DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 273407 mais je ne comprend pas le sans de cet écris ,a part "la biographie politique " de René PLEVEN ,là j'avoue avoir trop de lacunes ,sur cette période et la polique en général ,peut etre que je dois chercher ,quels ont été les actes de ce politicien ,au fur et à mesure de sa carrière ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 20:05

Merci , PROF !!!!

Tu as raison DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 159551 et moi je rajoute DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 301749 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 301749
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 20:53

Simplement GIA, ce fut le ministre de la défense en 1954 qui porte également le poids de Dien Bien Phu ! et en premier,

c'est important de le savoir........Paris n'a pas été trés bon également !

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 21:04

MERCI Aokas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 21:27

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . A2draw10

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Adrawi10

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Arp19-10


visite du ministre à DBP avec tout le gratin.......19 février 1954 !

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 159551 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 159551 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 159551

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 21:51

le plus cons des cons en voyant cette cuvette , aurait dit :

CASSONS NOUS VITE !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMar 25 Mar - 22:38

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 73951 peut etre ,était il ,passé par là

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Hut-th10

avant d'aller sur le terrain affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 2:44

Messieurs, il nous faut une section DIEN BIEN PHU sur le site, je crois que cela s'impose....qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 16:58

Beaucoup de personnes comme moi se demande pourquoi la France est allée en Indochine, histoire peu ou pas connue des nouvelles générations.
Voici un résumé sur la présence Francaise en Indochine.


C’était quoi l’Indochine ?…
Au fil de l’année,se succèdent commémorations concernant<>:Souvenir du << coup de force japonais >> du 9 mars 1945.Anniversaire de la fin de la guerre (française) d’Indochine le 21 juillet 1954.Devant les monuments, les rangs des témoins directs de ces événements s’éclaircissent, tandis que, dans les programmes d’ histoire de l’Education nationale, l’ancien << empire colonial français >> n’est plus guère un sujet d’étude.Aussi, parmi les spectateurs de ces cérémonies et surtout dans les jeunes générations, bien peu sont ceux qui savent ce que fut l’Indochine et comment elle devient <>.
Texte du Général Paul Simonin
Les premiers Français venus en Indochine, entre les 16e et 18e siècles, étaient des missionnaires jésuites. Parmi les plus connus, on citera le Père Alexandre de Rhodes au 17e siècle et Monseigneur Pigneau de Behaine au 18e siècle.
Mais dès le 17e siècle, les catholiques vietnamiens seront persécutés et les martyrs très nombreux, surtout en Cochinchine, où l’on compte jusqu’à 60.000 chrétiens à la fin de ce même siècle.
Une féroce persécution s’étant abattue sur les missionnaires et les catholiques indochinois, entre 1830 et 1858, la France, après bien des hésitations, se décide à intervenir avec des moyens militaires importants. Après le temps des missionnaires arrive le temps des soldats…
La conquête de l’Indochine commence par la prise de Tourane en 1858 et de Saigon en 1859. La Cochinchine est rapidement occupée et, en 1862, un traité de paix est signé entre la France et l’empereur d’Annam : la Cochinchine devient ainsi une colonie française.
Au fur et à mesure, arrivent les administrateurs, les marchands, les colons, les constructeurs, les enseignants.
La célèbre cathédrale de Saigon, construite en briques rouges, est inaugurée en 1863.
La conquête du Cambodge s’étant faite sans grande difficultés, une convention signée le 11 août 1863 avec le roi du Cambodge, le place sous protectorat français.
Alors qu’après de sérieux combats entre Français et Siamois, de 1887 à 1893, le Laos est placé lui aussi sous protectorat Français.
La conquête du Tonkin sera longue et exigera de gros effectifs. La France aura à lutter contre les Pavillons Noirs et les troupes chinoises. Commencés en 1873 par la prise d’Hanoi, évacuée en 1774 et reprise en 1882, les combats s’intensifient et ne se terminent qu’en 1892. Cependant, le 6 juin 1884, un traité signé avec l’empereur d’Annam place l’Annam et la Tokin sous protectorat français ; le 4 avril 1885, une convention franco-chinoise met fin aux hostilités et en 1887, est créée l’Union indichinoise placée sous suzeraineté française.
De 1890 à 1940, malgré des révoltes et de rebellions vite étouffées, l’indochine se dévoloppe et devient la perle des colonies française ; On construit sur tout le territoire des routes, des écoles, des dispensaires. Dans chaque ville se développent des collèges, des lycées, des hôpitaux, des bâtiments administratifs. Saigon et Hanoi sont reliées par une ligne de chemin de fer, ainsi que Hanoi à la frontière de Chine.
Dès 1885, on bâtit sur les marais la ville-champignon de Haiphong, qui devient le grand port du Tonkin.
Les colons sont peu nombreux ; ils défrichent les forêts du sud pour y élever des plantations d’hévéas (genre d’arbre de la famille des euphorblacées, originaire d’Amérique du sud) et de caféiers.
En 1940 les civils français ne sont que 40.000 : fonctionnaires, colons, enseignants, médecins, industriels, prêtres, et religieuses. Quand aux militaires, dispersés sur tout le territoire, on en compte environ 40.000.
La défaite de l’armée française en juin 1940, donne un coup sérieux au prestige français. Les japonais installés à la frontière nord du Tonkin, n’hésitent d’ailleurs pas à profiter de la situation.
Après plusieurs ultimatums lancés au gouvernement général, le général Catroux, (remplacé en juillet 1940 par l’amiral Decoux) l’armée japonaise envahit le Tonkin le 22 septembre 1940 et écrase en quelques jours, les faibles forces françaises qui gardent la frontière.
La garnison de Langson encerclée, doit se rendre. Nous perdons 150 tués dont 15 officiers et 2.500 prisonniers ; Les Japonais perdront 200 soldats, mis hors de combat.
Un armistice est signé et progressivement, les Japonais occupent toute l’Indochine, laissant l’armée française en place pour assurer le maintient de l’ordre.
C’est alors que la Thaïlande en profite pour tenter de s’emparer du Cambodge. Mais au cours d’une guerre qui dure deux mois, de décembre 1941 à la fin janvier 1942, l’armée thaïlandaise et sa marine sont battues par les quelques forces française présente sur place.
A la fin de 1940, la résistance française commence à s’organiser sur tout le territoire de l’Indochine, essentiellement en établissant des réseaux de renseignements, au profit des Anglais et de Américains. Cela permettra à partir d’août 1943, les bombardements américains sur les bases japonaises, sur Hanoi et Saigon, faisant des centaines de morts parmi la population civile.
Malgré ces bombardements, le 9 mars 1945, les Japonais attaquent par surprise et simultanément toutes les garnisons françaises. En quelques jours, l’armée française est anéantie. Néanmoins quelques unités françaises, comme la colonne Alessandri, arrive à passer en Chine ou à former des maquis en haute région du Tonkin et du Laos.
Le Laos et la Camboge proclame leur indépendance.
La parti communiste indochinois, crée en 1930 par Hô Chi Minh, dissous en 1940 mais aussitôt passé dans la clandestinité, en profite pour refaire surface. Hô Chi Minh constitue, à Hanoi même, un comité de Libération et appelle à l’insurrection le 13 août 1945.
Le 14 août 1945, le Japon capitule…
Les Américains ne cachent pas qu’ils sont contre le retour des Français et oeuvrent d’ailleurs, ouvertement, pour l’indépendance immédiate du Vietnam. Lors de la rencontre de Postdam, le 26 juillet 1945, il est décidé de faire occuper le Vietnam par les Chinois nationnalistes au nord du 16e parallèle et par les Anglais au sud, de façon à désarmer les Japonais et à mettre en place un gouvernement vietnamien. Le 20 août 1945 le Vietminh occupe Hanoi, s’empare des bâtiments administratifs et forme le Comité de Libération de sud.
Le 25 août, l’empereur Bao Dai abdique en faveur du Vietminh et le 29 août, avec les partis nationalistes un gouvernement de la république du Vietnam est formé, placé sous la présidence de Hô Chi Minh, qui proclame l’indépendance du Vietnam le 2 septembre 1945.
Cependant, le 12 septembre les premières troupes anglaises et françaises arrivées libèrent Saigon et rétablissent l’administration française.
D’octobre à décembre 1945, les deux tiers de la Cochinchine sont à nouveau sous contrôle de l’armée française. Les Viets <> ; Fin décembre, le Cambodge se rallie à son roi, protègé de la France, et en Annam les unitées françaises contrôlent le sud de cette région.
Le Vietminh occupe tout le Tonkin et les premières troupes françaises ne débarqueront à Haiphong que le 6 mars 1946, alors qu’au même moment, Hô Chi Minh signe avec l’envoyé du gouvernement français,
monsieur Sainteny, des accords sur les liens l’unissant à la France ; Alors que le général Leclerc, envoyé en Indochine comme commandant en chef, approuve ces accords, en France, les partisans de l’Indochine française les désapprouvent.
Après de durs combats contre le Vietminh, du 20 au 30 septembre 1946, la 9e Division d’infanterie Coloniale s’empare de Haiphong.
Le 19 décembre, Hô Chi Minh, par un coup de force, tente de chasser les français de Hanoi ; les combats sont violents et de nombreux civils français sont massacrés. Hanoi reste aux mains des Français mais, à partir de cette date, Hô Chi Minh proclame l’insurrection générale dans tout le Vietnam ; c’est la guerre totale avec le Vietminh.
Mais cette guerre d’Indochine n’intéresse pas la métropole, d’autant que le contingent n’y participe pas. Les gouvernements, qui se succèdent à Paris, ne prennent d’ailleurs que de demi-mesures qui ne pourront mener inévitablement qu’à un échec.
Si l’intervention en Indochine est maintenue, uniquement à la charge des militaires d’active, c’est parce que les gouvernements de l’époque craignent que l’abandon de l’Indochine entraîne en cascade la perte de toutes nos colonies et territoires d’outre-mer. Faisant suite aux accords signés entre l’empereur Bao Dai et monsieur Bollard, nouveau Haut commissaire de la France en Indochine, l’indépendance de Vietnam est proclamée le 5 juin 1948 tandis qu’au même moment est proclamée l’indépendance du Cambodge et du Laos.
A partir de 1948, le gouvernement français semble prendre conscience qu’une issue militaire favorable, n’est plus envisageable au Vietnam. La seule solution semble résider dans la fin de l’entente entre les nationalistes et les communistes, en aidant à la création et au développement d’un état Vietnamien, disposant d’une armée nationale capable de relever l’armée française.
En revanche, les états de Cambodge et du Laos demeurent calmes.
En 1950, la république Démocratique de Vietnam de Hô Chi Minh est reconnue par tous les pays communistes. Et cette même année, les armées communistes de Mao Tsé-toug arrivent sur la frontière de Tonkin avec la Chine.
Dès ce moment, l’armée vietminh commence à recevoir des armes de tous calibres des pays communistes et peut s’entraîner en Chine. Se développant rapidement elle constitue des divisions, avec de l’artillerie, et attaque les Français au Tonkin.
Faute de moyens, les Français ne peuvent plus tenir le frontière de Chine et décident d’évacuer tous les postes entre Cao Bang et Langson. L’évacuation commence le 2 octobre 1950, à partir de Cao Bang, et une colonne au départ de Langson est envoyée à leur rencontre. Cette colonne est stoppée par 30.000 Viets, qui anéantissent toutes les unitées françaises la composant/ 7.000 hommes de nos meilleurs unités, sont perdus.
L’armée française au Tonkin ne se maintient plus que dans le delta de Fleuve Rouge, le partie la plus peuplée et la plus riche. C’est là cependant que le Vietminh se ravitaille en riz…
Avec l’arrivée de général de Lattre de Tassigny en décembre 1950, le C.E.F.E.O. (corps Expéditionnaire Français en Extrême Orient) espère arrêter la poussée vietminh au Tonkin et reprendre l’initiative. Malgré quelques succès éphémères, tels Hoa Binh occupée le 22 février 1952, Nasan occupée le 22 novembre 1952 et évacuée le 13 août 1953, les troupes française ne peuvent sortir de delta de Fleuve Rouge, laissant la place à des régiments vietminh qui s’y infiltrent.
Dans le but de barrer la route de Laos au Vietminh, un camp retranché est établi en pays thaï, à partir de novembre 1953 : c’est Dien Bien Phu… qui sera attaqué par plusieurs divisions viets, dès le 13 mars 1954.
Malgré l’héroïsme des 16.000 défenseurs, le camp sera submergé par 40.000 attaquants et tombera le 7 mai 1954. Nous y perdrons 1.570 tués, plus de 4.000 blessés et 10.000de nos soldats seront portés disparus ou fait prisonniers.
Dans le sud Vietnam, les éléments de C.E.F.E.O. et de l’armée vietnamienne, s’ils contiennent les guérillas vietminh, ne peuvent les éliminer.
Assurant la présidence du Conseil du gouvernement français, monsieur Mendès France signe le 20 juillet 1954, après négociations avec le Vietminh, <> qui mettent fin à la guerre d’Indochine. Le Vietnam sera partagé en deux parties : au nord du 17e parallèle le Vietnam nord, où s’établit une démocratie populaire placée sous la présidence d’Ho chi Minh et au sud, le sur vietnam-Sud, Etat républicain placé sous la présidence de Ngô Dinh Diem, soutenu et aidé par les Etats-Unis d’Amérique.
En 1955, les troupes françaises quittent définitivement l’Indochine, pour rejoindre l’Agérie, où le guerre a commencé.

Général Paul Simonin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 16:59

Merci DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 926774 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 926774

a demain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 17:14

merci merci
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 17:33

Merci Guy, comme quoi, on ne peut pas être né à l'époque que l'on traite, cela n'empêchant pas de s'y intéresser.

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 926774 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 373769 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 373769

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 17:34

1ST ALLIED AIRBORNE a écrit:
Messieurs, il nous faut une section DIEN BIEN PHU sur le site, je crois que cela s'impose....qu'en pensez vous ?

suis bien de cet avis, merci 1AA !

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 17:53

Merci Guy, alors que sont devenus les ex colons d'Indochine ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeMer 26 Mar - 18:08

Michel a écrit:
Merci Guy, alors que sont devenus les ex colons d'Indochine ?

Comme pour l'ALGERIE , retour en FRANCE , avec pognons et Honneurs , avant la grande déchéance et les milliers de morts !!!!!

Vive la FRANCE du HAUT !!!!!!

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 257728 DBP le 24 et 25 MARS 1954 . 257728
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas


Masculin
Nombre de messages : 4031
Age : 81
Date d'inscription : 23/06/2007

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: DBP les 26 & 27 mars   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitimeJeu 27 Mar - 11:54

En 1953, Geneviève de Galard, fille de la bonne aristocratie du Sud-Ouest, intègre le corps très restreint des convoyeuses de l’air : une trentaine d’infirmières volantes chargées de soigner les blessés lors des évacuations aériennes. Dès 1953, leur principal lieu d’intervention est l’Indochine. En janvier 1954, Geneviève rejoint Hanoi au Tonkin. Face à l’évolution de la situation, deux convoyeuses sont désignées chaque jour pour se rendre au camp retranché de Dien Bien Phu et évacuer les blessés. Au même moment se tient la conférence de Berlin. Elle se solde par l’annonce d’une prochaine conférence sur la paix prévue à Genève en mai. C’est alors que la Chine décide d’apporter une aide massive au Vietminh afin de renforcer sa position lors de la prochaine conférence. Les données du combat changent du tout au tout, l’artillerie vietminh ne laisse que peu de chance au camp retranché. Le 13 mars, le Vietminh mène une attaque terrible sur Dien Bien Phu. La piste est endommagée, et le Vietminh encercle le camp. Les évacuations vont-elles se poursuivre et dans quelles conditions ? Le 17 mars un premier avion décolle d’Hanoi. Il arrive à se poser mais le Vietminh tire dès que commence le chargement. L’avion redécolle sans avoir pu charger les évacués. Désormais les évacuations se feront de nuit dans des conditions de plus en plus périlleuses. Geneviève de Galard doit assurer le vol de la nuit du 26 au 27 mars. Son avion décolle mais, sous les feux des tirs, il est obligé de repartir sans blessés. Sa déception est grande. Elle demande alors à faire partie du prochain départ. C’est là que son destin bascule. Arrivé à Dien Bien Phu à 4 heures du matin, son avion, endommagé, ne repartira jamais. A 29 ans, Geneviève se retrouve prisonnière, la seule femme à partager le sort des 15 000 soldats de l’armée française pris dans la nasse de cette sinistre cuvette.

Affectée à l’antenne médicale centrale, Geneviève de Galard a en charge les blessés graves à leur sortie de la salle de réanimation. Certains forcent son admiration comme ce jeune légionnaire triple amputé qui trouve encore le moyen de plaisanter. Pour eux tous, Geneviève est un peu la mère, un peu la sœur, un peu l’amie, sa seule présence rend moins inhumain cet enfer de feu, de boue et de sang. Sa place, elle ne la céderait à personne. La peur ? Pas le temps ! L’angoisse de la mort ? Sa foi chrétienne la protège. La citation accompagnant la Légion d’Honneur et la Croix de guerre, qui lui sont remises fin avril par le général de Castries qui commande le camp retranché, insiste « A suscité l’admiration de tous par son courage tranquille et son dévouement souriant ».


DBP le 24 et 25 MARS 1954 . A515nw10

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Empty
MessageSujet: Re: DBP le 24 et 25 MARS 1954 .   DBP le 24 et 25 MARS 1954 . Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
DBP le 24 et 25 MARS 1954 .
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» mars 1954
» DBP : 19 MARS 1954 .
» 29 MARS 1954 à DBP
» DBP 20 MARS 1954 !!!
» 30 MARS 1954 à DBP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: Indochine-
Sauter vers: